Avertir le modérateur

dimanche, 30 juillet 2006

Qana, village martyr (chronique du 30 juillet)

Ce 30 juillet aura été fait d'adrénaline et d'horreur. Nous ne l'oublierons jamais.

Partis en convoi avec un véhicule de Sapeurs pompiers, puis avec une ambulance de Saïda –  à tombeau ouvert, filant à 140km/h sur la route côtière dont la vitesse est limitée à 80 –, nous avons pris la route de Qana. Qana, au printemps 1996, avait subi les Raisins de la colère, les avions israéliens ayant commis l'irréparable en bombardant un camp de l'Onu où s'étaient réfugiés plus d'une centaine de villageois. Il y a deux mois, j'étais retourné là-bas avec Enzo, un copain qui bossait au CICR de Beyrouth il y a 8 ou 9 ans. Nous avions visité le site où s'élève aujourd'hui un mémorial. Le guide des lieux, un survivant du massacre, racontait à tous les visiteurs comment cela s'était passé, les bombes au phosphore et celles à fragmentation, ces fameuses frappes dites "chirurgicales". La haine était bien vivace. Elle le sera encore plus depuis la nuit dernière.Nous sommes arrivés sur les lieux en début d'après-midi. Sur place, les sauveteurs et le commissaire du coin nous ont raconté, ont témoigné. Le déluge de feu, 11 heures durant. Les bombes qui coupent préalablement les routes, interdisant d'office aux secours d'arriver à temps, et aux civils de s'enfuir. Les immeubles qui s'écroulent sur ceux qui y avaient trouvé refuge. Des familles entières, des enfants surtout... Comme l'a dit le commissaire, ils ne pouvaient pas ne pas être au courant de "qui" il y avait dans certains immeubles, les drones de reconnaissance passant des journées entières à photographier les lieux.

En repartant de Qana, nous avons suivi l'ambulance qui nous servait de poisson-pilote, zigzaguant sur la route au gré des cratères d'obus. Direction l'hôpital public de Tyr. Garé dans une ruelle, un grand camion frigorifique attendait. Des pompiers ont ouvert les portes arrière. Et comme nous avions sympathisé avec eux, ils me firent "l'honneur" d'être le premier photographe à monter dans le camion. Il y faisait froid. Il y avait surtout l'odeur. Ça puait la mort. Parterre gisaient des cadavres emballés dans des couvertures et dans de grands sacs en plastique transparent. Les pompiers ont ouvert les deux premiers. Une petite fille de 3 ou 4 ans, les yeux collés et le sang coagulé sur la joue. Puis un garçon, de même pas 2 ans. La tête violette, la tétine encore autour du cou. Il y avait cette putain d'odeur, insoutenable. Et ces petits corps. Ça aurait pu être mes filles. Et là, j'ai déclenché l'appareil photo. 100 fois, 1000 fois. Il me protégeait. Certains diront que je suis une mouche à merde, d'autres que j'ai fait mon boulot. J'hésite moi-même encore. Puis l'odeur m'a jeté dehors. J'ai sauté du camion, j'ai fait quelques pas pour m'écarter de la foule qui, même à l'extérieur, se bouchait le nez. Je me suis accroupi contre une voiture et j'ai pleuré. J'ai pas honte de le dire. C'était trop. Après ça, j'ai repris le volant, muet. On a fait la route jusqu'à Saïda, puis jusqu'à Beyrouth, le tout par les petites routes de montagne. Elle est si belle la montagne libanaise.

(les photos prises à Qana sont consultables sur l'album photos, certaines d'entre elles n'ayant pas leur place sur une page d'accueil) 

Commentaires

Nous sommes un groupe d'étudiants français et libanais (affilié à aucune association, ni aucun parti politique) à Lyon, en France, et nous tâchons, grâce à notre blog, d'informer l'opinion publique sur la situation au Liban. Nous avons des divers contacts au Liban.
Votre travail de reporters me semble intéressant et nécessaire.
N'hésitez pas à entrer en contact avec nous. Nous nous ferons un devoir de relayer les informations.
Courage, espoir et paix.

Écrit par : Stephane | vendredi, 04 août 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu