Avertir le modérateur

dimanche, 06 août 2006

300 000 personnes: foutez le camp

Aujourd'hui, la ville côtière de Tyr a subi les plus terribles bombardements depuis le début de cette sinistre opération d'autodéfense israélienne. Quelque 120000 réfugiés ont tant bien que mal fui vers Saïda, où ils imaginaient être à l'abri. 120000 personnes, cela fait beaucoup pour une ville dont la population s'élève à 200000 habitants.  C'est donc avec une horreur sans nom que nous avons appris, tard ce soir, que des tracts ont été lâchés sur Saïda par l'aviation israélienne, incitant la population à quitter les lieux. Tout comme pour Tyr et les nombreux villages du Sud, ces tracts sont les nuages qui précèdent la tempête de bombes. En tout 4000 obus ont été tirés sur le Liban aujourd'hui. Une pluie de feu qui n'a épargné aucune région du pays.

Comment cette foule est-elle supposée débarrasser le plancher, alors que tous les accès à la ville ont été détruits et que la seule voie de sortie passe par de petites routes de montagne à peine praticables? "Partez" disent les tracts, mais où, puisque vous bombardez les routes, les ponts, les camions et même les ambulances? Comment plus de 300000 individus, dont un tiers est déjà épuisé et démoralisé par 25 jours de fuite, vont-ils une nouvelle fois prendre la route, alors que beaucoup sont blessés, affamés et/ou malades?

Que veut Tsahal de Saïda, ville majoritairement sunnite?  Jusqu'où l'offensive va-t-elle monter?  De quelques kilomètres de la frontières, nous sommes passés à 30 au dessus de Tyr, et maintenant Saïda à plus de 40km. Prochaine étape, Beyrouth, en admettant que qui que ce soit puisse y arriver, à part les avions de chasse. 

Tout ceci ressemble de plus en plus à une entreprise d'extermination. 

00:10 Publié dans Sud-Liban | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

la guerre ne tue que des civils ( les militaires sont des civils déguisés )
il faut tuer les chefs qui font faire la guerre.
si c'est une révolution laissons la faire, elle est interne à un Etat , bien faite elle supprime les dictateurs et conduit vers la démocratie

un pacifiste, objecteur de concience.

Écrit par : gosse | dimanche, 06 août 2006

Ecoeuré.

Par cette "neutralité" qui veut faire renvoyer dos à dos israeliens et palestiniens et libanais, arguant du fait qu'ils n'ont qu'à se débrouiller entre eux, comme des gamins qui se disputent devant l'école.

Bonne conscience de l'Européen, qui se dit non raciste, politiquement correct.

La vérité, c'est que deux ou trois millions de colons mettent à feu et à sang le moyen orient, affolés par la perspective de leur défaite, un jour.
Excroissance de l'occident, sponsorisé par toute une communauté et par la mauvaise conscience d'une deuxième guerre mondiale, ils créent "un futur meilleur", "la seule démocratie du moyen orient".

En fait, ils brisent la douceur de vivre du liban, la paix tranquille de la palestine, terre de toutes les religions. Ils jouent comme des gosses avec des chars et des avions à un million de dollars pièce, à tuer des gens qui vivent tranquillement chez eux.

Et chaque fois, on dit que ce sont des gens du Hezbollah déguisés. On dit que, "horreur", ils osent se comparer aux résistants français.

c'est horrible

Écrit par : samydoc | dimanche, 06 août 2006

@ Samydoc : la réaction militaire d'Israel est parfaitement disproportionnée, injuste, scandaleuse et même criminelle. Neanmoins, quelle légitimité a le Hezbollah lorsqu'il balance des missiles par dessus la frontière ?
Il y a aussi de la part de cette organisation une manipulation : elle attaque d'abord un pays et ensuite elle se pose en "resistant" lorsque ce pays réplique. Réduire ce conflit aux bons d'un côté et aux méchants de l'autre ne résoudra rien.
Et contrairement à ce que vous pensez, les européens ne se sentent pas "neutres" ou indifférents à ce conflit. "L'Européen" comme vous dites n'existe pas, l'Union européenne est une mosaïque de pays dont les diplomaties ne parlent pas d'une seule voix, loin s'en faut. Ne caricaturons pas

Écrit par : Phil | dimanche, 06 août 2006

J'aime bien les militaires deguiser en civils...je pense qu'Israel a raison d'attaquer les civils car les enfants de moins de -2 ans sont des militaires armee jusqu'au dent...
J'ai de la haine pour l'Etat terroriste Israel et meme si c'est politiquement incorrect en France...
Mais qui alimente cette haine partager avec le Moyen-Orient, des assassins qui ne sont pas responsable de tout mais qui creer des milliers de nouveaux militants pour le Hezbollah qui sont des terroristes devenus a juste titre des resistants...et qui j'espere feront bien comprendre a israel que sa barbarie d'autre aussi peuvent la copier...je m'excuse aupres des israeliens qui sont contre cette guerre et soutient l'ensemble du peuple libanais dans les epreuves qu'il endure...
Je remercie ces 2 journalistes qui font un travail remarquable et que leurs pensees sont bien plus pertinentes que de nombreux chefs d'etat. Et ceux qui mettent en avant leur prise de partie allez voir les medias israeliens et parfois meme francais...je pense qu'il sont au contraire de vrais journalistes car il n'ont pas crier a mort israel malgres toutes les monstruosites qu'ils ont pu voir.

Écrit par : cerbere | mardi, 08 août 2006

Pour Phil,
en me documentant j ai appris les faits suivants
Le Hezbolla a ete cree en 82 pour resister a l occupation israelienne au sud du Liban, apres des annees de harcelement et de pertes de l armee israelienne est apparu un mouvement dit des 4 meres, des citoyennes israeliennes meres de soldats morts qui ont lance une vaste campagne pour arreter cette occupation, Barak en 2000 rappelle les troupes israeliennes, ce qui est percu comme une victoire du Hezbolla. Apres le depart des israeliens puis des syriens les libanais entre eux commence a discutter du desarmement volontaire du Hezbolla et du deploiment de l armee au Liban Sud. A ce moment 2 choses font obstacle: Israel detient des prisonniers libanais depuis 30 ans et n a aucune intention de les liberer et les fermes de Chebaa restent sous controle israelien, alors que ces derniers affirment qu ils ne les rendront qu aux syriens qui eux memes affirment qu il s agit de territoires libanais. Donc le Hezbolla qui n a pas tue 1 seul civil israelien en 10 ans avant cette guerre, pas un seul...monte il faut le dire dans le dos des autres communautes une action coup de poing du cote israelien pour 1:echanger des prisonniers comme par le passe, 2: soulager les palestiniens qui se font matraquer a Gaza 3: rendre service a l IRAN mais ca cest moins clair.
Ce que le Hezbolla a fait est grave, c est une provocation, leur chef lui meme apres coup a juge que s etait malcalcule, la reponse israelienne a ete on le sait non pas disproportionnee ca cest un terme de diplomatie, bestiale oui bestiale avec 20 crimes de guerre en moins de 1 mois selon Human righ watch.
Ma conclusion est la suivante l histoire de la region n a pas commence le 12 juillet date de lattaque de la patrouille, le Hezbolla est le parti radical engendre par l injustice, il a deja reussi la ou les armees des autres pays arabes comme la syrie a lamentablement echoue, cad liberer un territoire occupe par l une des plus puissantes armees du monde, c est donc bien de la resistance que de liberer son pays et chercher a liberer ce qui reste et les prisonniers non? pour moi ca semble du bon sens...C est vrai il est loin d etre blanc comme neige, mais pourquoi les israeliens ont ils laisse ces justificatifs au Hezbolla?Pourquoi n ont ils pas mis Chebaa sous controle international, et liberer les prisonniers de guerre....ils sont fous furieux quand un israelien est detenu au Liban et il detruise le pays, quand un libanais est detenu en Israel ca vaut pas une operation frontaliere qui reste limitee?

Écrit par : Luc | mercredi, 09 août 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu