Avertir le modérateur

dimanche, 06 août 2006

Politique française et élection présidentielle

medium_UNable.jpgAu début du XXe siècle, l'effondrement de l'empire ottoman a laissé la place libre à tous les apprentis géopolitologues, français et anglais, puis américains (voire soviétiques à une certaine époque). Ceux-ci récoltent depuis quelques dizaines d'années les fruits de leurs politiques hasardeuses. Quelle importance, puisque cela ne les touchent pas dans leur chair. Aujourd'hui, Français et Américains se sont entendus sur une résolution onusienne complètement inepte. Exit les revendications libanaises, exit le départ de l'armée israélienne des fermes de Chebaa, exit le retour des prisonniers engeolés en Israël... La France a baissé son froc. Depuis le général de Gaulle, elle était le seul pays occidental à mener une politique étrangère en faveur du monde arabe. Elle commence déjà à changer son fusil d'épaule. Ce changement sera complet après la prochaine élection présidentielle. En 2007 arrivera un (ou une) président(e) qui changera en profondeur cette politique. Et c'est bien dommage. Une chose est sûre, nous ne voterons pas pour un avocat farouchement pro-israélien et pro-américain.

Commentaires

Huummm... je suis vraiment partagé concernant votre note, et je n'arrive pas à comprendre pourquoi vous la considérez comme inepte.
Je reprend les termes de l'info : "Français et Américains ont présenté samedi au Conseil de sécurité de l'ONU un projet de résolution appelant à "une cessation complète des hostilités, basée en particulier sur la cessation immédiate de toutes ses attaques par le Hezbollah et de toutes ses opérations militaires offensives par Israël.
Samedi soir, le gouvernement libanais a dit son opposition au projet de résolution dont il va demander la modification".

Pour vous, quel est le plus important : que la guerre se poursuive tant que les revendications dont vous parlez (libération de prisonniers, etc) ne sont pas exaucées
Ou alors que cessent les hostilités, les morts et les destructions de bâtiments ?
Evidemment, je conçois que c'est beaucoup plus simple de poser cette question quand on vit en France. Sachez que je ne cherche pas à polémiquer mais à comprendre.
Pour ma part, je pense que la France cherche à faire cesser le massacre et qu'elle n'a pas d'autre choix (vu son peu de poids diplomatique) que de trouver un accord avec la diplomatie US.
Vous dites "la France a baissé son froc", mais admettons que la France reste intransigeante face à Israel et aux Etats-Unis... en quoi cela changerait la situation libanaise ?

Écrit par : Phil | dimanche, 06 août 2006

Bonjour Phil

Deux choses concernant tes posts:
- tu as raison, il ne faut pas caricaturer. La diversité des pays européens se traduit dans la variété des opinions. Il était inapproprié de généraliser.
- concernant le projet de résolution, en revanche, vu d'ici, tu dois comprendre la réaction épidermique aux termes "cessation des opérations offensives d'Israël" et au maintien des troupes israéliennes sur le terrain. Un tel flou justifierait tout et n'importe quoi, Israël usant et abusant de l'argument légitime défense pour détruire les bâtiments, les convois, etc. Et on a vu combien de temps les Israéliens pouvaient rester au Liban pour assurer leur sécurité... Les intentions apparentes de ce projet sont évidemment bonnes, mais l'absence totale de précisions techniques, de calendrier, etc. laisse la porte ouverte à tous les abus, et en particulier légitime le droit d'Israël à poursuivre ses opérations sous couvert qu'elles seraient "défensives" et non plus "offensives".
Je te retrouverai la date et l'heure de l'émission sur France Inter...
A bientôt et merci de nous lire.

Écrit par : Nathalie | dimanche, 06 août 2006

Coucou...

La situation n'est pas simple. Pas facile à vivre, surtout si l'on est au Liban...

Maintenant, je regarde la France...
Cette France qui a toujours essayé d'être l'Amie du Liban.
Cette France qui a su accueillir les libanais et que le fait encore.
Cette France qui se bat avec ses moyens pour aider notre cher pays du Cèdre.
Cette France qui met son poids dans la balance face au géant américain.
Cette France qui essaye de comprendre les mentalités arabes.

Cette France, je la respecte et ne considère pas qu'elle ai "baissé son froc"... loin s'en faut.
Elle se bat, avec ses moyens. Elle cherche des solutions, lance des propositions pour aller de l'avant, à défaut de stagner mais reste à l'écoute du peuple libanais.

Non, elle n'a pas "baissé son froc", elle cherche des solutions, ce qui n'est pas simple dans le contexte actuel, et ce n'est pas vous qui me contredirez...

Bises et attention à vous...

Écrit par : Pierre | vendredi, 11 août 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu