Avertir le modérateur

lundi, 07 août 2006

Juste un petit mot

Nous recevons pas mal de commentaires, certains nous trouvant "insupportables", d'autres mettant en cause notre objectivité journalistique vis-à-vis du conflit. Il est utile, pour nous, de dire que ce blog n'est pas le reflet de notre travail, mais plus de nos opinions et de nos sentiments. Notre travail, nous le faisons consciencieusement, et les responsables des journaux européens avec lesquels nous collaborons en sont dans l'ensemble satisfaits. Nous ne sommes ni de gauche, ni intellectuels, ni antisémites (ah, le grand mot qui fait peur!)... nous ne sommes que des citoyens qui aspirons à vivre en paix. Nous ne souhaitons pas plus que d'autres que l'Iran ait la bombe H, mais nous ne voyons pas non plus pourquoi Israël serait le seul pays du Proche-Orient à en disposer. L'idéal serait de faire marche arrière sur ce dernier point, mais cela relève de l'utopie pure et simple. Quant au Hezbollah, nous ne le soutenons pas, nous soutenons sa cause, ce qui est très différent.

Certains internautes qui passent par là sont choqués de notre virulence à l'égard d'Israël. Je peux comprendre, je ne juge pas, tous les goûts sont dans la nature. Certains ne comprennent pas pourquoi nous ne "tapons" que sur Israël. Je me permettrais dans ce cas de vous laisser un lien Web. Vous y trouverez une enquête intitulée "L'économie de l'ombre" et publiée en mars 2005 dans le mensuel économique libanais "Le Commerce du Levant", enquête coréalisée par Nathalie et qui portait sur les rouages de corruption mis en place par la Syrie au Liban. Cette enquête, fort bien menée malgré des conditions difficiles, avait fait grand bruit à l'époque, car les Syriens ne s'étaient pas encore retirés du Liban. Croyez-nous, nous ne les portons pas vraiment dans notre cœur après ce qu'ils ont fait subir au Liban pendant tant d'années. Je signale au passage qu'une manifestation prévue aujourd'hui lundi à midi a été annulée par le ministère de l'Intérieur. Ce rassemblement voulait protester contre le discours, hier à Beyrouth, de Walid Moallem, le ministre syrien des Affaires étrangères. Une grande peur pour beaucoup de Libanais est de voir revenir le cheval de Troie syrien sur la scène locale.

Bref, tout ça pour dire une chose: Syriens, Israéliens et les autres... foutez la paix au Liban, laissez le vivre, bordel!

14:55 Publié dans Israël, Syrie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu