Avertir le modérateur

mercredi, 09 août 2006

Précision

Je vois que l'on discute beaucoup sur la légitimité du Hezbollah et de ses actions, ses origines, ses motivations.

Aussi aimerais-je vous donner une information essentielle, et objective quoi qu'en diront certains: au début des années 80, toute une partie du Sud Liban était rebaptisée "Fatahland" car elle avait été sacrifiée à la cause palestinienne, par le gouvernement libanais, le monde arabe, la Syrie, les organisations palestiniennes, etc... Quid des populations chiites qui vivaient sur place , dans un quotidien fait de batailles qui n'étaient pas les leurs, d'invasions et de douleur? Depuis 1969, date des accords du Caire, les Palestiniens avaient le droit de mener leur lutte à partir du sol libanais... Et tant pis pour les habitants de la région. Aussi, lorsque - suite à la révolution islamique en Iran - l'ayatollah Khomeyni s'est proposé d'envoyer plusieurs milliers de Pasdarans (Gardiens de la Révolution) au Liban pour y lancer une révolution islamique, tout le monde a dit oui!

La Syrie a ouvert ses frontières et assuré leur passage jusqu'au Liban, car elle savait que ces Pasdarans armeraient les chiites, évidemment, et que ces chiites s'en prendraient aux Palestiniens qui avaient réduit leur région en Fatahland. La Syrie, à cette époque, avait d'abord soutenu les Palestiniens, mais n'avait pas du tout apprécié que Arafat prenne ses distances plus tard et ne soit pas au garde à vous. Par La suite, la Syrie a retourné sa veste à plusieurs reprises, selon ses intérêts. Mais je ne vais pas me lancer sur la Syrie, on n'en finirait plus...

Israël a aussi tout fait pour faciliter le passage de ces Pasdarans dans les zones surveillées voire occupées par son armée, tout au Sud du Fatahland, se mettant même d'accord - discrètement - avec la Syrie, pour assurer leur sécurité. Cela l'arrangeait aussi, puisque le futur Hezbollah combattrait les Palestiniens. Les ennemis de mes ennemis sont mes amis. Mais le Hezbollah devait fatalement se retrourner contre Israël. De nombreux apprenti-sorciers occidentaux se sont retrouvés dans la même situation: en Aghanistan, en Irak, etc...

Effectivement, le Hezbollah s'est formé dans l'idée d'instaurer une république islamique au Liban, avec toutes les déviances que cela a entrainé. Puis, à la fin des années 80 et surtout après 1992 et l'accession de Hassan Nasrallah à sa direction, il a changé de ligne: constitution en parti politique (avec une branche armée, toujours, financée par la Syrie et l'Iran), mise en place d'infrastructures sociales. Depuis, il évolue en permanence en fonction des réalités libanaises, ayant compris que le Liban n'est pas l'Iran. Même les chiites modérés qui le craignaient autrefois, l'affirment aujourd'hui: le Hezbollah prépare déjà son désarmement et l'intégration de ses combattants dans la société civile (il est déjà entré en contact avec des entreprises libanaises afin de leur trouver des formations professionnelles pouvant déboucher sur des emplois réels). A condition que ce pourquoi il combat soit obtenu: la libération des prisonniers libanais (en particulier Sam Kantar, qui est druze, même pas chiite) et la mise de Chebaa sous tutelle internationale. Est-ce tellement demander pour que survive le Liban et que la sécurité de tous soit assurée?

 

Commentaires

Bien parle!
Pourrais-tu expliquer cela aux apprentis sorciers americains et israeliens.
Je vous offre le billet d'avion pour le siege de l'ONU :o)
Puisse votre fille et nous tous rentrer dans le pays qu'on aime et y vivre en paix.
Wael

Écrit par : Wael | mercredi, 09 août 2006

Moi, j'en ai plus qu'assez de devoir défendre le Hezb parce que je suis libanaise. Et j'en ai plus qu'assez de me dire que je suis obligée de faire un choix entre Tsahal et le Hezbollah. Le choix de la paix, pour moi, c'est refuser les deux. Oui, c'est refuser Tsahal parce qu'il n'a rien à faire ici et c'est refuser le Hezbollah dans sa forme actuelle.
Il est vrai que le Hezb a réussi à "remonter le moral" de la communauté chiite, et à donner un rôle politique à une fraction de la population libanaise qui se sentait marginalisée dans les années 80'; mais le fait est, qu'à force de vouloir montrer sa puissance, il a fini par devenir une menace pour le pays tout entier. Et je ne parle pas de son penchant à se transformer en jouet de la Syrie et de l'Iran, car cela est moins vrai depuis le 14 mars, date à laquelle Nasrallah a compris que nos relations à la Syrie ne seront plus jamais les mêmes et que son parti pouvait et devait jouer un rôle purement libanais.
Vous mentionnez certaines de ses actions sociales dans le sud. Bien sûr, il est légitime et même sain pour un parti politique d'être élu pour ses actions sur le terrain, mais en s'installant dans le Sud comme il l'a fait, le Hezbollah a affaibli encore plus l'Etat libanais. En ce sens, il fonctionne comme tout bon parti fascisant, qui refuse d'être situé en deça d'une institution, quelle qu'elle soit et aussi légitime qu'elle puisse etre, parce qu'il estime qu'il est détenteur un pouvoir supérieur.
Pouvoir qui est justement garanti, dans le cas du Hezb, par sa milice et son armement, qu'il fait parader le jour du Quds afin d'en montrer la puissance. La parade est d'ailleurs humiliante pour l'armée de gros bides dont est constituée l'armée régulière. ( nb: On bloque tout Dahyé d'ailleurs lorsqu'il s'agit de s'y entrainer les nuits précédant le jour J. Est ce légal? je doute, si ce n'est dans une région où seul le Hezb fait sa loi!).
Sa puissance, on l'a vue aussi autour de la table de dialogue, censée réfléchir à l'application de la 1559, mais où il était impossible d'aborder deux sujets tabous pour le Hezb: La question de ses armes et le déchaussage du président de la république. C'est ce même sentiment "d'intouchabilité" qui a permis au Hezb de kidnapper les deux soldats. Mon but ici n'est pas de dire que cet acte est à l'origine de la guerre, ce serait bien naif, même si elle a donné un prétexte bon marché à Israel pour lancer son offensive. Mon idée est que le Hezb, dans sa folie des grandeurs, s'est permis de prendre une initiative isolée et unilatérale, alors qu'elle engageait tout le pays. Il s'est permis de prendre une décision qui, dans n'importe quel pays au monde, est une déclaration de guerre. Bien sûr, nous avons des arrangements tacites avec le voisin du bas, qui fait qu'il ignore certains actes de temps en temps ou ne réplique que de manière ponctuelle en explosant une de nos centrales. mais manque de pot, cette fois-ci, il nous a pris au mot. Normal, Olmert-le-grand vient d'arriver et veut faire ses preuves! Et ce n'est pas évident de faire ses preuves en prenant la succession de Sharon, tendrement surnommé "le Boucher".
Bon, j'arrête.
Pour l'instant, la grande sagesse de Nasrallah (à qui il faut reconnaitre l'intelligence et la sincérité dans les actes) est d'accepter toute décision du gouvernement, inclu l'envoi de l'armée dans le Sud. J'espère qu'on n'en n'a plus que pour quelques jours. La guerre a quelque chose de vraiment épuisant.
Hala

Écrit par : hala | mercredi, 09 août 2006

Hala, j'approuve tout à fait. Pris hors de rapport de force avec Israël, mais en tant qu'entité politique libanaise, le Hezb dépasse largement ses prérogatives. Mais comme me disait un ami, "la nature n'aime pas le vide". Et ce vide, les politiques libanais et les pays arabes en sont aussi responsables... Tout ce beau monde aurait des comptes à rendre. Je regrette simplement qu'entre le départ des Syriens et cette guerre, on n'ait même pas eu le temps de voir comment le pays pouvait évoluer...

Écrit par : nathalie | mercredi, 09 août 2006

Salut tous,
C'est un pléonasme de signifier que le Levant est complexe dans toutes ses composantes intrasèques.
Cependant je souhaite souligner qu'il manque des "précisions" dans ce billet.
Après avoir invoqué à juste raison toutes les parties prenantes, il ne faudrait pas oublier les milices intra-libanaises représentant à l'époque le seul intérêt de leur propre communauté qui souvent changea de stratégie suivant le pragmatisme tactique en vue d'un meilleur positionnement sur l'échiquier régional...
Je suis très touché par le commentaire de Hala, j'y perçois une charge d'émotions immense dans ses lignes à l'image de ce que toute la population libanaise reçoit comme violence.
Pourquoi faire un choix entre l'armée super puissante d'Israel et le Hezb?
Perso, c'est clair est limpide, mon choix se porte sur TOUTE la population du Liban dans un pays où toutes les communautés vivent ensemble sans ségrégation, sans discrimination pour un projet commun d'état nation souverain.
Bref, l'exacte modèle opposé qu'Israel applique dans son choix de société.
Désolé Hala, mais le Hezb dans son pragamatisme politique et sociétal contemporain, est plus proche d'un model d'union que l'inverse.
Tu écris encore que le Hezb a remonté de moral des chiites, pas seulement.
Je ne suis ni chiite, ni musulman, ni arabe, ni libanais ni antijuif et pourtant je le Hezb me remonte le moral en tant que mouvement de resistance, luttant contre un oppresseur qui ne cesse d'agresser, d'humilier et désintégrer toutes initiatives prospères afin de maintenir ses voisins dans un état de survivance.
J'aprécie Hassan Nasseralah non pas pour son orthodoxie religieuse mais plutôt en tant que responsable sincère et honnête dans ses luttes contre la corruption, contre le mensonge et politique, contre les inégalités humaines, contre l'occupation et manipulation...
Ce qui est grâve et malheureux selon moi, c'est que dans la région, dans les pays du monde arabe, H.N fait figure d'une quasi singularité dans les gouvernement.

On pourra blogger et invoquer toutes les opinions, pro-israeliens ou pro-arabes pendant des décénies encore, tant que le problème de l'occupation des terres Palestiniennes(réfugiés compris) et arabes n'est pas résolu de manière définitive, équitable dans un entier consensus englobant toutes les parties consernées puis graver dans la pierre du sacro saint building des Nations-Unis... sans ces conditions, les terres de la régions absorberont encore beaucoup plus de sang dans le future.

Écrit par : Nathan | mercredi, 09 août 2006

Hala , ton message est tres interessant..Je suis aussi libanais, en temps que libanais nous avons tous une responsabilité particulière, ton commentaire est hélas peu réaliste. Faire le choix....c est un luxe que nous n avons pas eu pendant 30 ans au Liban. Quand Israel occupait le sud de notre pays, que l ALS torturait dans Khiam, ce que aujourdhui ce que tout le Liban vit, le sud l a vécu pendant 15 ans! Ce n est pas toi, ni encore moi qui avons pris les armes pour faire face au Merkava. Entre libanais une chose au moins, est malheureusement vrai je nai pas besoin de texpliquer et te détailler à quel point les israéliens se comportent avec nous de facon brutale et inhumaine...Il ya donc la un mouvement je suis d qccord qvec toi d une extreme dureté, d une extreme rigueur qui fait peur à certains libanais dont tu fais parti. Aujourdui je soutiens à 100% les combattants de Hezbollah qui affronte à 1 contre 10 l arméé la puissante du Moyen Orient. Parceque je suis un va en guerre? Ne t y trompe pas, parceque c est la survie du Liban qui est en jeu. Notre armée nationale n a pas le moyen de défendre les libanais en particulier au Sud, le Hezbollah fait ce qu il estime nécessaire pour défendre le Sud, ce qui souffre le plus sont les Chiites et on peut lui recoonaitre au moins une qualité, comme tu l as justement souligné, c est sa sincérité. Ils n est pas entrain de les manipuler pour quelques causes politiques, il essaye de les défendre tant bien que mal. Il n y a malheureusement que 2 voies de sortie à cette crise. L armistice, les libanais comme tu commences à le faire, craque et se désolidarise, et la je te le dis solennellement ma chere Hala, tu tue ton pays..C est violent ce que je dis mais tu ne peux pas ignorer une chose, que la violence de la réaction israélienne contre les civils a pour interet tactique majeur de monter une partie de la population contre l autre et de redemarrer une guerre civile....Qu une partie de la population résiste et que l autre l en empeche et c est la fin. L autre voie sauvera le Liban et en fera un pays réspecté: Un reglement diplomatique juste qui permettra à ceux qui ont résisté de sortir nla tete haute de ce conflit...Quand les chiites du Liban dirons Israel nous tuez dans nos maisons, nous bombardez nuit et jour, que nos résistants se battaient contre un mur de fer et d acier...Tous les libanais étaient derriere nous, ...avec nous, ce qui est nait aujourdui dans la douleur c est une nation. Tu connais le drame des communautés dans notre pays c est notre richesse et notre talon d achille. Si les chiites pensent que les syriens et les iraniens au bout étaient les seuls à penser à eux sous les bombes, plus que certains libanais, s en est fini de notre beau pays et l allegence à l etranger sera plus forte que celle à l interet nationale. Si ils percoivent ton appui, tu les rapproches de la plus belle maniere de Beyrouth que de Damas ou Teheran. Comme les maronites ont compris il ya 20 ans que leur avenir c etaitBeyrouth et non pas Tel Aviv, les chiites apres l union sacrée penserons de meme. Au final le but pour nous, est de sauver ce qu on a de plus précieux la cohabitation des differentes communautés. C est une épreuve dangereuse pour la survie du Liban mais aussi une chance...Serrons les coudes aujourdhui, et demain construisons une belle armée, avec l aide des résistants daujourdui, qu on pourra appelerl armee defensive du Liban LDF, qui sera formée de toutes les confessions et qui aura le moyen d assurer la sécurité de tous les libanais en premier lieu des populations martyriséées du sud. Et au meme moment, toi, moi tous nous avons une responsabilité. De ne pas tourner le dos au sud une fois le dernier coup de feu tiré...Cette tégion a été trop longtemps abandonnée par le gouvernement de Beyrouth, son développement doit etre aujourdui prioritaire dans l interet de nous tous. En attendant tous ces defis qui nous font face je te souhaite Hala beaucoup de courage, et comme tout libanais nous souffrons de cette situation, se reveiller le matin et voir quel morceau a été depecé pendant la nuit de son cher pays et un sentiment ignoble. Les libanais par leur passé ont appris ç compter que sur eux memes, ne rien attendre des autres c est cela notre plus grande force, en attendant donnons leur une lecon de courage et de solidarité à tous ces laches, et ces paranoiaques. Kuluna lil watan disez un hymne...


.

Écrit par : Lebanese | mercredi, 09 août 2006

Je partage entièrement le commentaire précédent de "Lebanese" et je recommande fortement se lecture afin d'en méditer sur le fond.
Merci et Solidarité

Écrit par : Nathan | jeudi, 10 août 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu