Avertir le modérateur

lundi, 14 août 2006

Le jour d'après

medium_DSCN3295.jpgmedium_DSCN3342.jpgCe lundi 14 août restera dans les mémoires d’une grande majorité de Libanais. Aujourd’hui, comme presque tous les journalistes au Liban, nous avons suivi le retour des réfugiés. Nous sommes allés dans la banlieue sud de Beyrouth, à Haret Hreik. Comme dans toutes les zones d’habitation ravagées, hommes, femmes et enfants étaient là, à la recherche de quelques affaires personnelles… C’était assez surréaliste. Tous n’avaient qu’un mot à la bouche: victoire.
Il y a quelques minutes, à 21 heures, j’ai voulu voir ce qu’en disait les JT français. J’ai allumé la télé sur France 2. Je suis resté bouche bée devant le parti pris de «l’envoyé spécial», un certain monsieur Coq, qui nommait les sympathisants du Hezbollah «fous de Dieu» et ironisait sur une «victoire» calculée à l’aune des destructions. Je n’ai plus que celles-là en tête, mais il y en avait d’autres dans le genre. C’était simplement choquant. Je crois savoir ce qui tuera cette région, c’est l’ignorance. Et celle des journalistes est d’autant plus coupable que ce sont eux qui portent la «bonne parole» dans les foyers de France et de Navarre. Ce genre de commentaires sur image, sûrs de leur vérité, ne fait qu’une chose: élargir le fossé d’incompréhension entre l’Occident et l’Orient, alors que ces deux mondes, qui sont obligés de se côtoyer, auraient tant à apprendre l’un de l’autre.

Quelques minutes plus tard, sur une autre chaîne – CNN en l’occurrence –, un sujet montrait la façon dont Israéliens et Libanais vivaient cette trêve. Chez les premiers, de toute évidence, c’était la soupe à la grimace. Chez les seconds, c’était la fête. Ce soir à Beyrouth, ce n’est plus le bruit des bombes que l’on entend, mais celui des feux d’artifice. Le commentateur américain faisait la moue, ne comprenant pas pourquoi les Libanais avaient le sourire alors que leur pays est en ruine. Là encore, c’est l’ignorance et l’incompréhension totale de la pensée orientale qui l’emportait sur le reste. Cette paix (puisse-t-elle durer) est une formidable victoire dans la tête des gens, pour qui les pertes matérielles sont moins importantes que le fait de ne pas avoir cédé devant une brutalité militaire. Même s’il y a plus de maisons détruites que de maisons indemnes, même si la terre du Sud va devoir se reposer avant d’être de nouveau fertile, pour ces hommes, l’honneur est sauf. Mieux, ils ont retrouvé une dignité perdue après des années d’humiliation. Peut-être que cela paraît décalé aux yeux de certains, mais c’est une réalité. Une vraie réalité, indiscutable. Quand l’Occident comprendra cela, il aura fait un grand pas.

22:20 Publié dans Reportages | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Bravo pour votre blog que je viens de découvrir par hasard...

Mon ami libanais me parlait hier soir sur msn également de cette fierté dont vous parlez dans cet article...

Bonne continuation,
Delphine

Écrit par : Dl | mardi, 15 août 2006

Salut,
Décidément je vais finir par penser que vous devriez enseigner aux nombreux politiciens, journalistes et autres toutes les subtilités orientales en n'oubliant pas les spécificités des chaques sensibilités éthniques de la région.
N'existe-t'il pas déjà des stages et séminaires "North Africa&Middle-east"? Dans de nombreux corporations y compris dans le secteur journalistique(il existe depuis des années déjà) dans l'unique "prétendu" objectif est de saisir et comprendre les us et coutumes, avec en prime l'empathie aux sociétés civiles et économiques...bla bla bla..
Sous contrainte hierarchique, j'ai eu l'occasion d'y participer en 2001(Juin-Dec).
Au début, je me suis beaucoup amusé en tant que simple auditeur de ce type d'absurdité qui déforme totalement la réalité.
Puis le 11/09 passé, une net tournant a été opéré au point de me demander si je suivais bien le même cursus de séminaire qu'à mes débuts...

Bref, cela ne doit pas justifier ce qui est dans ce billet, c'est à dire l'abérante ignorance de beaucoup de journalistes.
Ou s'agit il d'autre chose? le respect stricto sensu d'une ligne éditoriale appliquée avec zèle et interprété sans scrupule devant les caméras ou micros de médias de masses...
L'ignorance est et sera pour les occidentaux un critère qui accentuera terriblement la mauvaise perception des orientaux.
Afin de se repecter véritablement, il n'y a d'autres alternatives qu'à une véritable connaissance mutuelles et surtout avec le combat en commun des ignorances.

C'est certe des belles phrases mais j'y crois fortement.
Sans être naïf toutefois, il n'y pas que l'ignorance qui assassine.

Beau billet, j'attends la suite.
Bonne continuation et bises à vous tous!

Écrit par : Nathan | mardi, 15 août 2006

Bonjour,
Je suis en France depuis 20 ans et j'ai suivi cette guerre sur internet et à la télé.
Comme vous parfois j'avais l'impression que les journalistes ne parlent pas du Liban ni de la région ni de cette guerre.
Bref c'est surréaliste et ça m'a fait plaisir de vous lire et de voir qu'il y a au moins deux personnes qui ne sont pas dans la cinquième dimension et qui décrivent la réalité de cette sale guerre ...
Merci et bonne route ... vive le Liban... vive la France
Bassel

Écrit par : Charara | mardi, 15 août 2006

Iran: vaste campagne policière contre les antennes paraboliques


agrandir la photo

TEHERAN (AFP) - La police iranienne mène depuis plusieurs jours une vaste campagne contre les antennes paraboliques de télévision à Téhéran mais aussi dans plusieurs villes de provinces, ont rapporté des témoins et la presse.

Dimanche, des policiers munis d'ordre judiciaire se sont présentés dans les quartiers du nord de Téhéran, notamment à Shahrak-Gharb, Pardissan, Velenjak et Apadana pour saisir des centaines de paraboles, en particulier dans les grands immeubles.

"Des policiers ont saisi plusieurs dizaines de paraboles dans plusieurs rues de Velenjak et les ont emmenés à bord de plusieurs fourgonnettes", a déclaré à l'AFP Hamid, un habitant de Velenjak.

Toutefois, les policiers ne sont pas entrés dans les appartements, se contentant de saisir seulement les équipements installés sur les toits des grands immeubles.

"Nous avons nous même enlevé les paraboles car en cas de saisie il faut payer une amende de 50 millions de rials (environ 5.450 dollars)", ajoute Ali, un habitant du coin.

"Des dizaines de policiers sont venus pour saisir les antennes", affirme Mahine, une habitante de Shahrak-Gharb, un quartier du Nord-Ouest de Téhéran.

Les médias iraniens ont rapporté ces derniers jours des opérations identiques dans plusieurs villes de province.

La télévision par satellite est jugée "décadente" par les autorités, mais les campagnes successives de la police n'ont pas réussi jusqu'ici à endiguer l'installation d'équipements pour la recevoir.

Le chef de la police de la province de Téhéran, le général Reza Zareïe, cité par la presse, a affirmé que la police agira "contre les gens qui installent leurs équipements de manière apparente".

Il y a un mois, la police de la ville avait lancé une mise en garde: "l'utilisation d'antennes paraboliques est interdite par la loi et nous avons demandé à tous les gérants des immeubles de ne plus utiliser ces équipements", avait déclaré le chef de la police de la ville, le général Morteza Talaïe.

"Nous avons demandé aux forces de police d'agir avec retenue et mesure. Mais c'est une loi et elle doit être appliquée", a déclaré dimanche le ministre de l'Intérieur, Mostapha Pour-Mohammadi.

Une loi votée au milieu des années 90 interdit l'utilisation de paraboles. Aucun chiffre officiel sur leur nombre n'est disponible, mais des députés avaient estimé il y a quelques années qu'il s'établissait entre trois et quatre millions.

Le piratage de décodeurs permet de capter plusieurs centaines de chaînes internationales satellitaires, dont plus d'une vingtaine financées par l'opposition

Écrit par : yapi | mercredi, 16 août 2006

C est quoi le raport avec le Liban Yapi?

Écrit par : JNOUB | mercredi, 16 août 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu