Avertir le modérateur

mercredi, 16 août 2006

De l'huile sur le feu

Comme on pouvait s’y attendre, le président syrien s’est livré à une attaque en règle contre le gouvernement libanais dans son discours de mardi. Alliant démagogie et ironie, Bachar el-Assad s’est adressé aux masses populaires pour mieux toucher ses ennemis politiques au Liban. medium_assad.jpgEn affirmant que «sauver Israël et le gouvernement israélien actuel figure parmi les tâches des forces du 17 Mai», Assad fait d’une pierre deux coups. Il instrumentalise le fossé apparu entre Libanais dans les mois précédant le retrait syrien de 2005 (et qui se creuse actuellement avec la question du désarmement), et titille les mémoires en qualifiant le mouvement souverainiste – dit forces du 14 mars – de forces du 17 mai, du nom de l’accord libano-israélien de 1983 (abrogé l’année suivante). Il accuse ainsi le gouvernement Siniora de collaboration avec l’«ennemi» israélien, au moment où le cabinet est pris entre le marteau et l’enclume: ses engagements internationaux et le mécontentement des foules, pour lesquelles les armes du Hezbollah ont pris une dimension patriotique. De nombreux Libanais ont été choqués par les demandes de désarmement formulées par certains ministres dès dimanche, alors que les bombes pleuvaient encore sur le pays et que l’armée israélienne est encore présente au Sud. «Ces forces ont commencé à parler d’un désarmement du Hezbollah alors que le sang (des victimes) est encore frais», a assené Bachar el-Assad, visant là où cela fait mal. L’objectif est clair: la chute du gouvernement, suivie soit de nouvelles élections législatives avec à la clé, un prévisible raz-de-marée du Hezbollah, soit d’un vide institutionnel pouvant mener à la guerre civile. De la sorte, le président syrien poursuit la stratégie paternelle dont l’efficacité a été maintes fois prouvée au Levant: diviser pour mieux régner.

Commentaires

Je dois bien dire que je soutiens aujourdui le Hezbollah, et ca ne m empeche pas de dire que l ami assad est un NNNNNNAZ, un dictateur et qu il essaye de tirer a lui la couverture. Les libanais ONT resiste, Les libanais ONT gagne, pas les SYRIENS. La syrie a plus besoin du Hezbollah que l inverse, cest juste un point de passage avec l IRAN. Les syriens veulent recuperer le GOLAN? qu ils se bougent le cu..........pas un coup de feu tire par eux depuis 20 ans, ils veulent verser le sang libanais jusqu a la dernier goutte. Ont n est pas naifs, les syriens doivent ecrire noir sur blanc que chebba est libanaise, cest tout le support qu on leur demande, le reste merci on compte sur nous memes
Vive le LIBAN et sa resistance qui fait des jaloux jusqu a nos ennemis!

Écrit par : JNOUB | mercredi, 16 août 2006

bonjour,

si le liban s'etait doté d une armée forte, vous auriez pu vous defendre, mais non le peuple libanais a été manipulé afin de faire partir la syrie, et voila le résultat
israel a detruit votre pays.
construisez une armée forte.

Écrit par : amar | mardi, 22 août 2006

Salut Amar, c est vrai il faut une armée forte mais on a connu 15 ans de guerre civile puis l occupation syrienne ca nous laissait pas beaucoup de temps pour construire une armée, et puis c est con mais on est le seul pays arabe qui a préféré mettre son argent dans l'économie, que a acheter des chars, c est pour ca qu on a le centreville leplus chouette du Moyen Orient... J ai lu une blague pas mal, Dieu parlait aux anges et leur dit, j ai crée le plus beau pays avec un peuple hospitalier, sympathique et intelligent, des filles superjolies ...et la les anges se sont offusqués non Dieu ils ne le méritent pas cest trop! Et la il répond avec un sourire mais attendez de voir quels voisins je vais leur mettre..............a bon entendeur SALUT!

Écrit par : JNOUB | mercredi, 23 août 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu