Avertir le modérateur

samedi, 19 août 2006

Khiam: une lumière dans les ténèbres

medium_khiam2.jpgHier... Il y a parfois de drôles de journées, comme celle d'hier. Partis vers le Sud aux alentours de 13 heures, nous n'y sommes arrivés qu'à 18 heures. L'autoroute côtière ressemblait à un gigantesque départ du 15 août, si ce n'est que les voitures surchargées étaient remplies de réfugiés voulant rentrer chez eux, et pas de vacanciers insouciants. Nous avons donc opté pour la montagne (je ne suis plus très sûr que cela ait été une bonne idée). Bref. Notre destination: Khiam (prononcez Riam). 

Le Sud, pour comprendre son état, il faut aussi le voir de nuit. C'est noir. Plus d'électricité, plus d'eau. Plus rien, à part l'obscurité. L'entrée dans Khiam fait froid dans le dos. La ville, située sur le dos d'une colline surplombant Israël, a été quasiment rasée. Tout en haut de la colline, il y avait un lieu symbolique, tranformé depuis 2000 en site touristique. Le 23 mai 2000, l'armée israélienne évacuait les lieux – une prison apparemment inspirée de celle de Midnight express – en quelques heures, laissant des dizaines de prisonniers plantés là, derrière leurs barreaux. Depuis, les ex-détenus servaient de guides, expliquant aux visiteurs les types de torture qui étaient pratiqués dans ces murs (heureusement que les murs ne parlent pas...), la vie dans cette prison oubliée du monde. Dans cette cité où le Hezbollah était très implanté, le parti de Dieu avait pris en charge le côté "mémorial" du site, construisant même un petit restaurant à l'entrée, ainsi qu'une boutique où l'on pouvait même acheter une petit boule avec la Tour Eiffel et de la neige dedans. Depuis une semaine et un largage de 22 tonnes d'obus, il ne reste rien, sauf le portail d'entrée. Enfin si, il reste quelque chose: des tas de gravas. Un terrain vague.

Dans la ville transformée en cimetière, quelques rares habitants (la ville comptait 35000 résidents permanents et 60000 en été, quand les gens venaient y estiver) sont revenus pour constater le désastre. Mais ils n'ont plus rien à faire ici...

En quittant Khiam la nuit tombée, nous avons pris le chemin du retour, via Nabatiyeh et Saïda. A notre gauche, on distinguait le nord d'Israël, illuminé comme un sapin de Noël. La colonie de Metulla surplombant la plaine de la Bekaa, la surveillant...

Mais avant d'atteindre Nabatiyeh, ce qui devait arriver arriva: après avoir maltraité notre pauvre voiture sur les routes les plus pourries (et trouées) du monde, un pneu a rendu l'âme. En pleine montagne, dans le noir le plus complet. La tuile. Le premier automobiliste à pointer le bout de son nez s'est arrêté derrière notre voiture pour m'éclairer, afin que je puisse changer la roue. Manque de pot, celle de secours était aussi plat. Notre ami d'un soir a stoppé tous les automobilistes qui sont passés ensuite pour trouver une pompe. Sans succès. Dans la cinquième voiture, un couple nous a dit qu'il connaissait un réparateur de pneus dans le village suivant. Nous y sommes allés à 20 km/h, derrière ce cinquième automobiliste. Là-bas, le réparateur a fait son boulot à la lumière de son générateur électrique, pendant que les femmes de la famille, installées sur la terrasse, nous ont offert le thé et des poires. En pleine nuit, alors que ces gens n'ont plus rien ou presque et qu'ils viennent de passer un mois d'enfer, nous étions un peu gênés. Mais l'une des femmes, un grand sourire aux lèvres, nous a assuré que nous devions nous considérer "en famille" avec eux et ne pas nous inquiéter. Ils ont même voulu nous garder à dîner, voyant que nous étions crevés...

On s'est simplement demandé dans quels pays ce genre de situations se produisent, où les gens vous aident juste pas gentillesse, envers et contre tout. Moi je vous le dis, les Libanais sont des gens formidables.

Commentaires

vous etes un peuple formidable ..oui et je suis prete a le temoigner...et come je l ai deja dis sur un autre commentaire ..les libanais sont formidables et c est un peuple de paix...ils ont offert meme le thé a leur enemi...

Écrit par : marocaine | lundi, 21 août 2006

Très bon post ... "bon" parce qu'il est à l'image de notre peuple, à l'image des libanais ...

Écrit par : p | lundi, 21 août 2006

Et bien meme rasee detruite martyrisee cette terre continuera a fournir des hommes et des femmes fiers et courageux, c est qu en meme incroyable ce qu ils ont fait... chapeau bas les habitants du Liban et en particulier du Sud, les meilleurs combattants du Moyen Orient sont definitivement libanais.

Écrit par : LUC | lundi, 21 août 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu