Avertir le modérateur

jeudi, 24 août 2006

No entry

Comme d'habitude pour moi, un aterrissage en France ne se fait jamais vraiment en douceur. Dans ma tête. Sur les coups de 5h30 ce matin, mon Airbus venant de Beyrouth s'est posé sur le tarmac de Roissy. A l'aube, avec le sol mouillé, l'avion glissait lentement jusqu'à rejoindre le terminal et s'immobiliser. J'avais froid dans le dos rien qu'à voir le ciel. Au dernier virage avant le terminal, mon regard s'est posé sur une grande inscription blanche sur l'asphalte: NO ENTRY. Gloups. Bienvenue.

Et puis j'ai retrouvé Paris. Ses comptoirs en zinc avec le pastaga et les glaçons que s'entrechoquent, le gros moustachu qui parle trop fort, la serveuse débordée, le bon petit resto, la bouteille de Bourgogne... Ce serait malhonnête de ma part que de cracher dans la soupe, la France a aussi ses bons côtés. Dans le bus, j'écoutais Universal traveller, Tales of endurance ou I feel love. Mes oreilles étaient comme chez elles. Mes yeux, eux, scrutaient tous les visages dans la rue. J'étais persuadé que j'allais voir quelqu'un que je connaissais, un peu comme quand on se balade à Beyrouth. Je crois qu'il va me falloir réapprendre l'anonymat. Je ne comprends pas comment il est possible de s'y habituer.

17:30 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu