Avertir le modérateur

samedi, 09 septembre 2006

Levée à deux vitesses

Bien. Israël a donc levé son blocus aérien d'abord, puis maritime... tout en se réservant le droit d'intervenir, pour protéger son autre et fameux droit à l'auto-défense. Les six habitants de Aita ach-Chaab devaient sans doute représenter un danger bien menaçant pour l'Etat hébreu, puisqu'ils ont été enlevés près de leurs villages et emmenés en Israël sans autre forme de procès. Deux d'entre eux travaillaient dans une école pour handicapés, les autres étaient partis à leur recherche. Grand crime devant l'Eternel, surtout en territoire libanais. Dans le même temps, un cargo libanais était empêché d'arriver au port de Beyrouth.

Comme il le fait depuis des années, Israël continue donc de régner en maître et de dicter sa loi, en dépit de toutes les conventions internationales et de tous les engagements pris. Ce genre de violation n'est pas nouveau, mais il laisse présager un retour aux mêmes abus que le Liban, et les territoires palestiniens, subissent depuis trop longtemps. En espérant que la communauté internationale, présente en force cette fois-ci, puisse et veuille témoigner. 

En attendant, c'est l'émotion à l'aéroport de Beyrouth, où ceux qui sont restés accueillent, en larmes et avec fleurs et ballons, ceux qui sont partis. C'est déjà pas mal, me direz-vous... 

Commentaires

J'aime bien ce que vous faites.
A mon tour de vous livrer un peu de lecture.
mariereinedefrance.s-k-y-w-a-l-k-e-r-s.com

Un autre monde est possible...

Écrit par : Madonette | dimanche, 10 septembre 2006

Ils sont morts à plusieurs
C'est-à-dire chacun seul
sur une même potence qu'on nomme territoire
leurs yeux argiles ou cendres emportent la montagne
en otage de vie.

Alors la nuit
la nuit jusqu'au matin
puis de nouveau la mort
et leur souffle dernier dépose dans l'espace la fin du mot.
Quatre soleils montent la garde pour empêcher
le temps d'inventer une histoire.

Ils sont morts à plusieurs
sans se toucher
sans fleur à l'oreille
sans faire exprès
une voix tombe: c'est le bruit du jour sur le pavé.

Crois-tu que la terre s'habitue à tourner?
Pour plus de précision ils sont morts à plusieurs
par besoin de mourir
comme on ferme une porte lorsque le vent se lève
ou que la mer vous rentre par la bouche...

Alors
ils sont bien morts ensemble
c'est-à-dire chacun seul comme ils avaient vécu.


Nadia Tuéni, poètesse libanaise
(Poèmes pour une histoire, 1972)


Bravo pour tout ce boulot, bientôt vous serez tous les 4 et reprendrez vos "balades digestives" de plus belle... ;)

Affection

Écrit par : F. | mardi, 12 septembre 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu