Avertir le modérateur

mardi, 05 décembre 2006

Le Liban sous haute tension

medium_cercueilAmal.jpgAujourd'hui, Beyrouth, dans son cœur et dans sa banlieue, a vécu au rythme des chants funèbres et des slogans politiques. La communauté chiite, Amal en tête, a organisé des funérailles géantes pour le jeune Ahmad, tué dimanche dans des conditions encore tout à fait troubles. Mais une chose est sûre: la tension monte très dangereusement entre sunnites et chiites (sans parler des factions chrétiennes qui se regardent en chiens de faïence).

Hier soir, je demandais simplement à Nat si les gens, le 13 avril 1975, avaient réalisé, sur le moment, qu'ils étaient en train de vivre un jour qui allait rester dans les livres d'Histoire. Probablement que non, car il fallait bien trouver une date précise pour le début de cette guerre, comme ce fut le cas avec l'assassinat de l'archiduc pour la Première guerre mondiale. Ce dimanche 3 décembre 2006, jour de la mort d'Ahmad, fera-t-il date dans l'Histoire macabre de ce beau pays?

Commentaires

certains prétendent que la guerre de 75 a commencé en fait par les accords du caire en 69...

Écrit par : frencheagle | mardi, 05 décembre 2006

très bon blog que je viens de découvrir...

Pour revenir à votre article, les choses commenceraient à mal tourner...
Je suis un ex-sympathisant aouniste.
Aujourd'hui je garde espoir et demeure optimiste.
Néanmoins, je suis un peu désabusé... les libanais, mes compatriotes, sont des ptits cons prêts à faire les mêmes erreurs que leurs parents ou leurs grands-parents.
Nous sommes un peuple de mouton qui soutient les mêmes leaders depuis 30 ans et nos (deux) voisins se frottent les mains...
Mes mots sont peut-être durs, mais je garde espoir... toujours l'espoir...

Écrit par : JiPé | mardi, 05 décembre 2006

Sans commentaire :( je suis sans voix...

Voici un poème que je dédie aux amoureux de ce pays...

Nostalgie d'un pays...

Liban, passion, raison…Voici des synonymes ;
Ce pays sous le vent, enterre en lui les crimes,
Qui ont fait de son temps, une mémoire qu’on supprime !



Voyez-vous ces collines, où au rythme de la bise,
Danse une nature féline, une histoire pleine de crises ;
Beyrouth, la libertine, digère toutes ses nuits grises…


Couché près d’une rivière, j’admirais le courant,
Ce cèdre, énorme pierre, résiste depuis longtemps,
Et transmet sa prière, dans l’eau claire du pardon !


Ma patrie de naissance, respire enfin la paix,
Dans sa terre coule l’essence, d’un amour libanais,
Une passion pleine de sens, un rêve à tout jamais.


Jadis Beyrouth était, un port, une dynastie…
La guerre l’avait violée, mais elle en est sortie,
Aujourd’hui elle renaît, royaume de Phénicie !


Vouloir chanter l’Orient, et rêver d’Occident,
Sacrée destination, qu’on appelle le Liban,
Ce pays scintillant, aux couleurs du Levant.


Ma nation, ma patrie, la terre de mes envies,
Explose en mélodie, son amour à la vie,
Une chanson, un récit, une toile que l’on mendie !


Comme ils me manquent ces jours, où le soleil d’été,
Chez moi fait un détour, et me presse de quitter,
Mon lit devenu four, par la source de clarté !


Et que dire de ce vent, au goût de liberté,
Qui des années durant, n’a cessé de bercer,
Nos belles nuits de printemps, au rythme de la piété ?


Le secret du Liban, repose éternellement,
Au fond des océans, dans le ciel en suspend,
Et traverse le temps, sous un pur manteau blanc !


L’honneur est le combat de ce petit pays,
Que l’on grave en émoi, au centre de la vie,
Et que l’on chantera, au péril de l’oubli…


Hier vibrait le cœur, de la vie au Liban,
A présent c’est la peur, qui coule dans l’ère du temps,
Mais demain la grandeur, et l’espoir renaîtront…


Mroué Houssam

Écrit par : Houssam | mardi, 05 décembre 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu