Avertir le modérateur

jeudi, 22 février 2007

Et si ça pétait?

medium_tnt.jpgCe matin en partant de chez nous, la circulation était fortement ralentie sur le grand boulevard, au niveau de l’ancien immeuble de la chaîne de télé MTV (à 300m de chez nous, en plein cœur d'Achrafieh): militaires et gendarmes quadrillaient le périmètre. Une caisse de bâtons de dynamite venait d’être trouvée et les démineurs étaient en train de faire leur boulot. Tout le monde a en tête le double attentat de la semaine passée à Aïn Aalaq (3 morts près de Bikfaya). Il y a 2 jours, une caisse identique à celle de ce matin avait été désamorcée à Bir Hassan, dans la banlieue sud. Et ce midi, la nouvelle de 2 autres caisses découvertes aujourd’hui circulaient en ville.

La question est: ces caisses sont-elles là pour être trouvées à temps? Sont-elles là pour exploser? En tout cas, elles atteignent un but dans l’une ou l’autre des hypothèses: elles entretiennent la peur, et jettent un peu plus de suspicion sur cette «main étrangère» qui n’a d’autre ambition de que foutre le bordel dans le pays.

mercredi, 21 février 2007

Quoi de neuf docteur?

medium_dentier.jpgIl circule depuis quelques jours cette blague sur des hommes politiques libanais tout à fait identifiables...

Il y a deux leaders chrétiens au Liban: un docteur qui n’a jamais vu de malade, et un malade qui n’a jamais vu de docteur.

jeudi, 15 février 2007

Les deux drapeaux de trop

medium_haririroses.jpgAu Liban, le 14 février ne rime plus avec Saint-Valentin depuis deux ans. Du coup, hier, bon nombre de Libanais ont délaissé les fleuristes pour se rendre place des Martyrs, pour rendre hommage à l’ancien Premier ministre Rafic Hariri. Quoi que l’on pense du bonhomme (ce ne fut pas vraiment un saint), il paraît normal de réclamer la mise en place du fameux tribunal pénal international chargé de juger ses assassins, que l’on soit dans la majorité ou dans l’opposition. «La vérité», le slogan qui illustre le mieux ce combat depuis 2 ans, devrait être l’affaire de tous les Libanais.

En tout cas, hier dans la manifestation, tout le monde y est allé de sa pancarte et de son drapeau. Comme sur le sit-in de l’opposition (sur le haut de la place des Martyrs), on a pu voir hier une kyrielle de fanions: blanc frappé du cèdre dans un cercle rouge pour les Forces libanaises, rouge-bleu pour le PSP de Joumblatt, blanc-bleu ciel pour le Courant du Futur du clan Hariri, rouge-blanc-or pour le PNL de Chamoun, blanc avec un cèdre stylisé pour les Kataëbs… On a même vu le grand drapeau rouge orné d’une faucille et d’un marteau du Parti communiste. Le tout noyé dans une mer de drapeaux libanais.

medium_drapiranien.jpgAu bout d’un moment, nous sommes allés faire un tour du côté du sit-in de l’opposition, après avoir montré patte blanche aux militaires qui ont bien fait leur boulot pour que les deux camps ne puissent même pas échanger un regard. Sur place, c’était désert. Près des barrières, à 50m du mur de barbelés séparant la place en deux, nous avons vu un groupe de jeunes du Hezbollah brandir… un drapeau iranien. De retour dans la manif, nous avons vu fleurir des drapeaux saoudiens. Si cet affichage non-national n’était le fruit que d’initiatives isolées, il n’en demeure pas moins qu’il est symptomatique des affinités régionales des deux camps. Finalement, depuis plusieurs décennies se rejoue la même partie d’échecs, le Liban n’étant que l’éprouvette de la région, où toutes les alliances, les enjeux et les inimitiés qui dépassent le pays se rejoignent. Ce serait bien que ça s’arrête, non?

lundi, 12 février 2007

"L'impôt citoyen" de Ségolène

medium_ATT159871.jpgEtre contre Sarkozy ne veut pas dire que l'on soit forcément de gauche et pour Ségolène par la même occasion. La visite de cette dernière au Liban nous a radicalement coupé l'envie de voter pour elle. Et ce week-end, la candidate du PS nous a donné encore une autre raison avec un détail de son programme: son "impôt citoyen", suggéré par DSK. Je ne vois pas pourquoi je devrais m'acquitter de cet impôt spécial pour les Français de l'étranger (même s'il y a de fortes chances que nous soyons sous le barème). Nous payons déjà des charges (lourdes) en France et nous n'avons aucun des avantages (allocs en tout genre...). Et elle voudrait que l'on casque encore pour que "l'on ne se désintéresse pas de la France"! Merci, c'est trop gentil de penser à nous comme ça... C'est vraiment dommage que le vote blanc ne serve à rien dans cette République.

mercredi, 07 février 2007

Le petit Nicolas illustré

medium_sarkotf1.jpgIl y a quelques jours, nous avons regardé – comme beaucoup de Français, en France ou ailleurs – l’émission de TF1 avec Nicolas Sarkozy. Le lendemain, je me suis amusé à lire dans la presse la réaction des éditorialistes. Certains l’ont trouvé «cool», d’autres «parfois agacé». Dans leur immense majorité, les journaux français ont écrit que le sinistre de l’Intérieur avait placé la barre haut pour ses successeurs (Le Pen, Royal…) dans le genre «monologue trop bien préparé pour être honnête». Personne n’a semblé interloqué par le maniement de la langue française par le petit Nicolas. Personne n’éliera – ou non – un candidat sur son français, certes. Mais les fautes de grammaire (une par phrase ou presque) étaient abracadabrantesques. On stigmatise souvent les journalistes et autres présentateurs télé sur leur mauvais français. Mais là, les académiciens ont dû s’arracher les cheveux. Peut-être est-ce futile de s’attacher à ce genre de détails. Peut-être pas.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu