Avertir le modérateur

samedi, 16 juin 2007

Hamas-Fatah : la contamination

medium_hamas-fatah.jpgDans notre beau pays, qui n'a décidément pas besoin de ça, il se produit actuellement quelque chose que je n'avais pas envisagé, bêtement, mais qui risque de compliquer encore ce rubik’s cube infernal.
Hier soir, Abou Ahmad el-Fadh, le représentant politique du Hamas, est sorti indemne d’une attaque à la grenade dans le camp palestinien de Aïn el-Héloué, près de Saïda. Indemne, certes, mais attaqué quand même…
Et oui. On aurait dû s’y attendre. La guerre civile qui commence à dire son nom à Gaza contamine d’ores et déjà les camps palestiniens du Liban dont les habitants se considèrent, à juste titre (?), concernés par ce qui se passe dans les territoires.
Hier toujours, un peu plus tôt, l’AFP rapportait que quelque 10000 Palestiniens ont manifesté au Liban-Sud, dans le camp de Rachidiyé, en soutien au Fatah et contre Ismaïl Haniyeh, l’ex-Premier ministre issu du Hamas.
«Nous mettons en garde les meurtriers (du Hamas). Nous riposterons si l’on porte atteinte aux cadres du Fatah à Gaza», a affirmé le secrétaire général du Fatah au Liban, Sultan Abou el-Aynaïn, qui haranguait la foule. Des manifestations de moindre envergure ont aussi eu lieu dans les camps de Aïn el-Héloué et de Miyé Miyé.

Mais de la manif et du discours enflammé au crêpage de chignon à coups de pistolet voire de mitraillette, il n’y a qu’un pas dans cette douce région. Ce soir, les partisans du Fatah et du Hamas se tiraient dessus dans le camp de Beddawi, au Nord Liban. Tout près de Nahr el Bared où l’armée continue son bras de fer contre les voitures télécommandées bidouillées, les poignées de porte explosives et les moutons piégés de Fatah al-Islam… Et où elle était fière de planter le drapeau libanais au-dessus de quelques immeubles «nettoyés». Ce qui, à mon humble avis, ne va pas plaire du côté palestinien. Hamas comme Fatah.

Cela faisait longtemps que David et moi nous inquiétions de ce qui pourrait se passer dans les camps palestiniens du Liban. Nous nous demandions même quand cette carte, ô combien délicate mais efficace, serait jouée. Il faut croire que l’heure a sonné il y a un mois et que l’effet domino est en plein essor. Il n’y a désormais aucune raison pour que cela s’arrête et je n’ai même plus envie de chercher une chute rigolote à ce post. Cela viendra bien tout seul, des camps, de Syrie ou d’Israël, et cela n’aura probablement rien de drôle.

PS: Une petite pensée pour Gilles qui vit à Ramallah des heures difficiles en ce moment... 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu