Avertir le modérateur

mardi, 19 juin 2007

Liban > Palestiniens < Israël : vers un été prudent…

medium_Liban-Palestine.jpg«La plus grave violation de la 1701 depuis l'été dernier», selon Geir Pedersen, le coordinateur de l'ONU. «La plus grave violation de la ligne bleue depuis la guerre en 2006», déplore Ban Ki Moon. «Ferme condamnation» de la France.

Le tir de roquettes dimanche contre Kiryat Chmona en Israël n'a pas fini de faire des vagues. L'opération a été revendiquée par l'un de ces groupes totalement inconnus qui surgissent toujours à point nommé pour jeter encore un petit plus peu d'huile sur un feu qui n’en a décidément pas besoin. Ils surgissent ou  adoptent un nom aux consonances mystico-guerrières le temps d'une unique apparition (ce qui est largement suffisant). On a eu ainsi au Liban «les brigades Al-Ahrar», «les brigades du Saint Jihad», etc.

En ce qui concerne nos Katiyouchas de dimanche, il s'agissait donc de «la branche libanaise du Jihad Badr», dont on est bien contents de savoir qu'ils ont une branche libanaise étant donné qu'on ne sait absolument pas d'où, eux, viennent.

Mais là n'est pas l'essentiel. La question qui est sur toutes les lèvres ou presque est bien de savoir si le même scénario que celui de l'été dernier va se répéter en 2007, avec quelques semaines d'avance. Un copain me disait hier être persuadé du contraire et que les tensions se maintiendraient probablement jusqu'à l'élection présidentielle de l'automne sans plus de dégradation. J’aimerais le croire mais son optimisme (angélisme?) n'est guère partagé par la majorité des Libanais dont la capacité à voir la vie en rose a été sérieusement douchée un certain 12 juillet 2006. Le survol répété de Baalbeck par l'aviation israélienne hier n'a évidemment pas aidé. Je ne suis pas convaincue d’une nouvelle guerre avec Israël, mais le Liban a le chic pour se trouver de nouveaux ennuis et faire dans la diversité.

C’est donc à un été «prudent» qu’il faut s’attendre, dans le meilleur des cas. Plusieurs grands établissements scolaires ont déjà fermé leurs portes et c’est via une note qu’hier, le Grand Lycée franco-libanais nous a averti de la fin des cours vendredi prochain, soit une semaine plus tôt que prévu. Notre fille aura donc eu une dizaine de jours de classe en juin. Ce qui lui fait dire, avec toute la candeur de ses 6 ans, que «finalement, elle aime bien – un  peu – la guerre, comme ça elle est toujours en vacances».
Elle risque de déchanter au cours de ces trois mois de congé au cours desquels elle va probablement s’ennuyer. Le lycée a annulé toutes ses activités d’été, la plupart des colonies de vacances n’ouvriront pas leurs portes et la grande majorité de ses copains vont s’envoler vers des cieux plus souriants, au moins provisoirement. Ce qui en dit long sur l’état d’esprit général.
S’ennuyer, ce n’est grave, c’est bon pour l’imaginaire et c’est surtout mieux que d’être terrifié par des bombardements et des attentats. On n’en demande pas davantage.

Commentaires

Pitié, j'ai déjà reservé mon billet d'avion pour le Liban... alors les mecs , on se calme cet été, d'accord? et pa que cet été si possible!!

Écrit par : Jclaude | mardi, 19 juin 2007

Yaréééét .................... je ne veux pas voir les choses en noir, mais je pense que c peine perdue jclaude ... vu comme c parti ... autour de moi tant de personnes ont déjà annulé ...

Écrit par : p. | mercredi, 20 juin 2007

bonjour,

j'ai mon copain qui est militaire et est au liban en ce moment plus exactemen au sud du liban a la frontiere en tant que casque bleu! vous savez comment ca se passe en ce moment a la frontiere? il est parti normalement jusqu'au 1er octobre, je m'inquiete tout les jours c'est horrible!
j'espere que vous pourrez m'aider et que vous pourrez me donner des informations sur ce qui se passe et si possible etre en contact.....:(

j'attend votre reponse avec impatience....

Écrit par : sou | mercredi, 20 juin 2007

@ sou
bonjour. Je comprends vos soucis, mais j'aurais quelques difficultés à vous répondre ne sachant pas de quel contingent il fait partie... français, belge?
Pour avoir fait un reportage à la base belge de Tebnine, je peux vous dire que les Casques bleus font un boulot fantastique. Au sein même de la base, ils sont comme des coqs en pâte et en sécurité. A l'extérieur, tout dépend des missions...

Bon courage en tout cas!

Écrit par : david | mercredi, 20 juin 2007

@ sou
je sais que la FINUL vient de se mettre officiellement en état d'alerte à cause des tirs de roquettes du week-end dernier. Mais rassurez-vous, les CB de la FINUL sont toujours en état d'alerte, c'est leur job.

Écrit par : david | mercredi, 20 juin 2007

mon copain est un militaire francais dsl.
est ce qu'ils font aussi un si bon boulot? est sont t'-il aussi bien en securité?

oui je sais qu'ils sont toujours en etat d'alerte ils sont la bas pour ca, mais je ne peut m'empecher de penser que le risque est trés fort ou il est. :(

merci de vos réponses :)

Écrit par : sou | jeudi, 21 juin 2007

Je me souviens quand j'étais gamin justement durant la guerre civile, que j'étais ravi de voir les écoles fermés pour cause de combats;
C'était séance de lectures d'astérix, de la bande des 5 et autres 6 compagnons, tintin (ma collection de tous les albums d'Hergé date de cette époque etc...)

En même temps, on était en fin ce compte embrigadés, nous la jeunesse de l'époque, avec une chaine de télévision privée unique qui passait des clips pour la gloire de leur combattants.
mais j'ai très vite déchanté, prenant conscience de la peur des plus grands des bombardements, voyant le sang, les larmes, la douleur ...

Le même schéma s'offre aujourd'hui à cette jeunesse embrigadée par des médias partisans dans leur analyses ou la présentation des nouvelles, le devoir de mémoire de la guerre civile ne s'est pas fait, les jeunes d'aujourd'hui ne connaissent de la guerre que celle de juillet et certains talks show dont celui de la LBCI (dont les réactions téléphoniques de kalam el Nass) démontrent à nouveau l'abrutissement général de jeunes qui se disent prêt à en découdre entre libanais.
Il faut apprendre à la jeunesse le prix du sang versé.

Écrit par : frenchy | jeudi, 21 juin 2007

Je reviens du Liban. Avant mon départ là-bas, j’ai beaucoup hésité. Les images des palestiniens fuyant au Nord, ont fait naître de nombreuses questions en moi. Eux, fuient, pleurent et moi je paierais pour y aller ? Je trouvais cette idée irrespectueuse face à leur souffrance.

Puis, la veille du départ, je me sentais tellement nulle d’hésiter à y aller, d’abandonner ma famille sur place, que je suis partie. Aucun regret !

Allez-y sans peur, relax. Entre ce qui se dit et ce qui se vit, il y a un monde. Bien sûr, les risques sont là mais la vie libanaise prend le dessus. Aux emails semant la psychose et aux rumeurs dans le pays, il suffit de faire campagne pour une attitude raisonnée. Ne pas laissez la peur prendre le dessus.

J'ai vécu plusieurs situations de crise au Liban et je ne sais pas pourquoi mais moi je n’ai pas eu peur cette fois-ci, j’ai un bon feeling. C’est fou mais c’est comme ça ! Cela ne s’explique pas.

Et puis, je ne sais pas d’où vous êtes, mais si les Français pouvaient ne pas lâcher le Liban, cela serait bien. N’annulez pas vos billets, résistez vous aussi.

Écrit par : Amélie | jeudi, 21 juin 2007

Amélie, comme je te compends, et comme je partage ce que tu dis ... Mais comment faire pour ceux qui ont vécu la guerre tous les jours, et qui en sont aujourd"hui encore, traumatisés ? la guerre nous a tous marqués d'une manière différente; je sais que par exemple, le 14 juillet au soir JE NE SORS PAS ... je ne peux pas ... je suis tétanisée !

revivre dans cette amosphère lourde ... avec ce je ne sais quoi qui est là, présent, dans l'air ... je ne peux pas, et je pense que je ne suis pas la seule à avoir perdu mon courage, alors que je suis tiraillée de l'autre côté par ce manque de ne pas voir mon pays, ma famille, les odeurs dans les rues, les "ka3ek ka3ek" et "ya nasiib" & co ...

tu vois ?

Écrit par : p. | jeudi, 21 juin 2007

Amélie,
Je t'envie presque d'être allée au Liban.
Pour ma part, je m'apprêtais à m'y rendre au début du mois de juillet avec ma compagne qui ne connait pas le pays.
On était super motivés, et on se disait que quoi qu'il arrive nous ferons acte de résistance, quelle que soit la situation au Nord, quelles que soient les bombes, etc...

Mais la je dois dire que nous avons un peu perdu espoir.
Les combats de Nahr el Bared continuent et des soldats tombent encore.
Les explosions touchent à présent toutes les régions du pays.
Un député a été encore une fois assassiné en plein jour dans une rue de Beyrouth, provoquant la mort de 10 personnes innocentes qui passaient par là.
Gaza est aux mains du Hamas et ça ne présage rien de bon pour la région.
Les survols Israeliens continuent.
Le centre-ville est encore occupé.
Les festivals risquent d'être annulés.
Lorsque Fatah el Islam sera erradiqué, je suis prêt à parier qu'un autre camp s'embrasera comme par magie...

Alors effectivement, nous, Libanais en avons vu de toutes les couleurs et sommes prêt à y aller envers et contre tout...
Mais je m'en voudrais toute ma vie si cela tournait mal et qu'un ami ou une amis de passage ne connaissant pas le pays se retrouve pris au milieu de tout ce bordel. Je préfère qu'ils viennent en temps de paix, lorsque tout le pays du Nord au Sud peut être visité sans souci.

L'année dernière tant de touristes sont repartis traumatisés... ils ne méritaient pas cela, et le Liban non plus. Il mérite mieux.

Écrit par : JiPé | jeudi, 21 juin 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu