Avertir le modérateur

samedi, 23 juin 2007

Vivre avec Israël à ses portes est-il possible ?

medium_jaffa1.jpgmedium_jaffa2.jpgJe note depuis quelque temps, dans les commentaires de ce blog et dans ceux des autres, la volonté de certains internautes libanais de se tourner vers Israël plutôt que vers son environnement arabe. Dans l’Histoire récente, il y a eu quelques tentatives, principalement côté chrétien, comme avec Béchir Gemayel fin 70–début 80.

Mais aujourd’hui, Israël est perçu comme le diable dans la région. Les raisons sont nombreuses, et plus que compréhensibles. Les guerres (1948, 1967, 1973, 1982…), les occupations diverses et violentes (Gaza, Cisjordanie, Sud-Liban) sont autant de facteurs qui interdisent à la rue arabe de voir Israël pour ce qu’il est, et pour ce que cette terre a été avant 1948.

Je lis aussi ça et là des articles sur «le malheur arabe» depuis 1948 et la création de l’Etat d’Israël. Si cette notion de «malheur arabe» est un peu simpliste et réductrice, la date de 1948 est indéniablement à marquer d’une pierre blanche. Elle est synonyme de déportation et d’expropriation pour les Palestiniens, et de déstabilisation en chaîne pour les pays voisins.

Alors, vivre avec Israël est-il possible? Je me souviens d’une discussion que j’ai eue il y a quelques années avec le grand-père de Nathalie. Le genre patriarche, self made man et bourgeois. Il avait commencé son périple d’homme d’affaires en introduisant la télévision au Moyen-Orient. Un grand bonhomme quoi. Il me racontait donc que dans les années 40, il prenait sa grosse américaine et faisait la route Beyrouth-Jaffa pour faire des affaires (ci-dessus en photos, Jaffa dans les années 40). Il n’était pas le seul à faire ça, loin de là, et traitait avec juifs, musulmans et chrétiens en très bonne intelligence. Le commerce entre le jeune Liban et la Palestine était florissant, la voie de chemin de fer qui file le long de la côte levantine en est une preuve aujourd’hui en ruines. A cette époque, soit moins de 10 ans avant la Nakba («catastrophe» en arabe), les Palestiniens qui venaient à Beyrouth n’étaient pas des réfugiés mais des touristes lamba. Le patriarche me disait qu’il ne reverrait jamais plus Jérusalem et Jaffa. Il est mort il y a 4 ans.

Aujourd’hui, parler d’Israël est presque synonyme de traîtrise. Ce pays a fait beaucoup de tort au Liban ces 30 dernières années. Les générations actuelles – ici ou dans les Territoires – ne connaissent que ça, et c’est bien normal. Mais je me demande si les générations suivantes apprendront quelque chose de l’Histoire (avec un grand H) et si, un jour, mes petits-enfants pourront prendre le train à Lattaquieh jusqu’à Tel-Aviv, en faisant une halte à Beyrouth pour fumer un narguileh chez leur geddo.

Commentaires

Les commentaires de ceux qui parlent comme ils le font du rapprochement avec Israel sont malheureusement ceux qui ressortent les vieilles lunes d'une partition du Liban, trop vexés de voir leur échapper une situation qui ne correspond pas à leurs attentes.
Le problème n'est pas de savoir si Le Liban doit vivre en paix avec Israel et tourner le dos aux autres. Il s'agit de faire en sorte que Le liban puisse vivre avec l'ensemble de ses voisins. car faut-il le rappeler, le Liban est au Proche-Orient et non pas en Europe ou en "Occident"; de même qu'Israel, contrairement aux fantasmes américains, n'est pas un avant-pont de l'Occident en Orient. Et c'est un Français - donc un Occidental - qui écrit çà.
De plus, proner un tel rapprochement sans condition alors qu'Israel a largement prouvé sa capacité de destruction - et encore très récemment - est à mon avis politiquement irresponsable. Je pense aussi à ces Libanais originaires du sud et que j'aime qui ont ressenti très violemment l'agression israélienne de l'an dernier faisant ressurgir de mauvais souvenirs ; ces sentiments de souffrance - comme les autres - ne peuvent pas être occultés.

Écrit par : SJM | samedi, 23 juin 2007

tu as raison d'insister sur la position géographique à la fois du Liban et d'Israël. Et je suis bien d'accord malheureusement sur le poids des séquelles des agissements israëliens... sans parler de la démographie d'aujourd'hui qui rend ma question finale plus qu'utopique.

Écrit par : david | samedi, 23 juin 2007

l'histoire est derrière nous; il y a un autre fait qu'il faut regarder en face: pour des raisons diverses il y a une collision entre intégristes musulmans, iran et syrie. la victoire du hamas à gaza rapproche encore plus cette association d'une prise de pouvoir totale et violente dans le région. Israel et le Liban sont les seuls etats démocratiques, a projets occidentaux et laiques. Leur rapprochement serait le bon sens élémentaire. Se cacher derrière des griefs reels et justifiés pour ne pas envisager ce rapprochement serait suicidaire à court terme.

Écrit par : bernard | samedi, 23 juin 2007

Il est temps de passer a autre chose et de cree une nouvelle date dans l'Histoire. Celle de la destruction d'Israel. Qu'ils ayent se trouer un territoire aus USA.

Écrit par : CGS | samedi, 23 juin 2007

Bernard,

Je ne crois pas en effet qu'il faille faire d'Israel un ennemi irréductible mais il ne faut pas adopter une démarche qui consisterait à créer une alliance contre la Syrie (il faut quand même regarder une carte !!!) et contre l'Iran ; cela ne ferait qu'aggraver les problèmes et serait voué à l'échec.
Par ailleurs, lorsque tu parles de "projets occidentaux et laiques", je crois que tu es dans l'erreur. Le Liban doit avoir son projet et non un projet "occidental". Et la majorité actuellement au pouvoir dite bêtement "pro-occidentale" par les médias français ne me semble pas avoir un quelconque projet de laicité : y a t-il par exemple un projet de mariage civil ? Non car les églises y sont opposées.
La première chose à souhaiter au Liban - si je peux me permettre de le faire - c'est de créer un Etat, un vrai, et non pas se contenter de pousser ses pions en allant serrer des mains à l'étranger (et cela vaut pour tout le monde)

Écrit par : SJM | samedi, 23 juin 2007

Le Liban ne sera jamais stable tant qu'il n'y aurait pas une solution à proposer aux réfugiers palestiniens qui d'un autre coté pour des raisons d'équilibres confessionnels ne peuvent être intégrés.
Cette présence est même accentuée par le problème des armes palestiniennes au Liban qui ont crée des abcès sécuritaires
Tant que ce bloquage existe, rouvrir une ligne tel aviv beyrouth ... reste une utopie.

Écrit par : frenchy | samedi, 23 juin 2007

sachez que l'israel est une nation de Dieu, celui qui maudit israel sera maudit et celui qui le beni sera beni.si les etats-unis tiennent c'est pcq ile soutiennnent israel, le jour où ils se tourneront c'est sera leur faillte.souvez-vous du zaire de l'epoque du congo actuel, càd qd mobutu soutenait israel le zaire était un pays fort et le jour où mobutu s'est detourné disant à kadafii"entre ami et frère le choix est clair" c'est là que zaïre fu tué.NB:israel naîtra en un jour

Écrit par : fortinant | samedi, 23 juin 2007

Prendre le train de lattaquieh jusqu'à tel aviv, oui c'est possible, à une seule condition:
créer un mini-état hezbollahi au sud de l'actuelle liban, un autre plus au nord le chouf avec le bekaa ouest et le golan, ne pas oublier que 700 000 druzes vivent en syrie. et plus en nord un mini état chrétien et encore plus en nord un mini état alaouitte.
L'état hezbollahi pour survivre devra composer avec les juifs, ce sera l'ironie de l'histoire.
et tout ces pays seront en bon accord entre eux.
Il est à noter que bachar el assad y reflechit sérieusement.
de ce fait l'autre partie de la syrie intégrera la partie nord de l'irak sunnite, et ce sera l'assyrie.

Écrit par : miniliban | samedi, 23 juin 2007

..."si Le Liban doit vivre en paix avec Israel et tourner le dos aux autres" ...
Je ne vois pas pourquoi l'un devrait impliquer l'autre. L'Egypte et la Jordanie ont fait la paix depuis longtemps avec Israël et n'ont aucun de problème avec les pays Arabes. La Syrie refuse SOI DISANT la paix avec ce dernier, mais le Golan est une des frontières les plus calmes au monde. En fait il n'y a que nous, c'est à dire l'Etat le plus faible militairement, à vouloir jouer les justiciers au Moyen Orient!
Il faudrait aussi être réaliste et se demander si l'option militaire nous est avantageuse face à un adversaire pareil (non pas parce que c'est une "nation de Dieu" mais parce que c'est l'allié inconditionnel des américains). La guerre est coûteuse, et est ce vraiment la tête de nos priorités d'égratigner le mythe d'invincibilité de l'armée israélienne (car je ne pense pas qu'on pourra aller beaucoup plus loin que ça)? Surtout que ce pays n'a pas l'air de vouloir annexer le Liban (ou du moins l'affirme-t-il), contrairement à d'autres...

Écrit par : Oberon Brown | dimanche, 24 juin 2007

Moi ce que j'en pense en tant que Francais c'est que il y a un peu plus de 50 ans nous avons bati l'Europe avec l'Angleterre (pourtant l'Histoire est chargée de guerre entre l'angleterre et la france) et l'Allemagne (Guerre de Prusse, Premiere et Deusieme Guere Mondiale).
Je pense donc que creer un communauté economique avec le liban la syrie et israel et la palestine pourrait se faire... si il n'y avait pas le caractere un peu borné des mediterannéens :s et l'ingerance continuelle de l'occident. On pourrais pas enfermé tous les chef de gouvernement de ces pays dans une piece qu'ils se tapent une bonne fois pour toutes et les libérés quand ils sauront enfin faire la paix (bref comme les gamins qu'ont puni) ?

Écrit par : vincent | lundi, 25 juin 2007

Fouttez tout vos Hezball dehors et tout vos fouilles merde aux frontières et arrêter de mettre tout vos malheurs sur le dos des autres ……….Les jours ou vous aurai des dirigeants dignes de se nom et qu’ils ne s’acoquineront pas avec des organisations terroristes prônent la destruction d’un autre pays vous aurez un pas de plus de fait..

Écrit par : Mohawk | vendredi, 13 juillet 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu