Avertir le modérateur

jeudi, 13 septembre 2007

C’est l’histoire d’un mec qui galère sévère chaque année pour renouveler ses papiers de résidence au Liban et qui aimerait bien que cela cesse sans se faire aucune illusion là-dessus alors il s'arrache les cheveux qu'il n'a plus

medium_passeportlibanais.jpgVoici la situation de ma jolie petite famille selon l’administration libanaise… En gros, dans cette famille, l’épouse (et mère) est Libanaise, le mari (et père) est Français, et leurs enfants Français également (et nous sommes loin d'être les seuls dans ce cas-là au Liban!). Le sujet de ce post est donc la non transmission de la nationalité libanaise par la femme, l’épouse, la mère. Et les méandres de l'obtention du permis de séjour pour les étrangers.

J’habite au Liban depuis plus de 10 ans, et suis marié à une Libanaise depuis 8 ans. J’y paye mes impôts sur le revenu, mes taxes foncières et tout le tralala. J’ai cotisé pendant des années pour la Sécurité sociale locale (pour des prunes évidemment). Bon, c’est vrai, j’ai des choses à me reprocher: je n’ai pas payé le PV jaunâtre que j’ai pris en 1998 avec ma vieille Coccinelle...

Aux yeux de la loi libanaise, je resterai – a priori – toujours un étranger. Etre étranger au Liban (comme presque partout ailleurs) signifie une chose toute simple: renouveler chaque année son permis de séjour. Mais pour avoir un permis de séjour, il faut d’abord obtenir son permis de travail. Et donc avoir un travail salarié dans une entreprise libanaise. La douce oisiveté du chômage n’est tout simplement pas une option.

Les choses se compliquent encore dès qu’il y a des enfants. Cette bêtise de droit du sang (version patriarcale d'un autre âge) interdit à toute mère libanaise de transmettre sa nationalité à ses enfants. Même nés et scolarisés sur le sol libanais, ces derniers sont donc tout aussi étrangers que leur père, et doivent eux aussi s’acquitter des démarches administratives afin d’obtenir leur précieux sésame pour pouvoir respirer l’air levantin à plein poumon. Et il arrive que eux aussi restent en situation irrégulière comme leur père. Quelle belle famille de sans-papiers ça fait, ça! Je peux vous assurer une chose: quand j’entends parler des enfants sans-papiers en France, mes poils se hérissent face à la bêtise humaine.

Mais voilà, que se passe-t-il quand le père, cet étranger à vie, n’a plus de travail fixe? Il perd son permis de travail, et donc de résidence, et les choses se compliquent aussi pour les enfants. Kafka n’aurait pas renié une telle situation. Les nombreuses Françaises qui se marient à des Libanais, elles, n’ont pas ce problème: elles héritent du passeport de leur Roméo, et vont parfois s’inscrire à l’UFE histoire de tuer le temps en attendant que leur progéniture binationale pointe le bout de son nez.

Quelle solution s’offre alors à l’étranger, Français ou autre? Dans mon cas, cela a été l’illégalité durant 8 mois, avant de revenir dans les locaux de la Sûreté générale près du Musée national afin de régulariser ma situation. Après maints aller-retours, j’ai dû payer 1200 dollars d’amende (le tarif annuel du permis de séjour). La Sûreté m'a octroyé un délai de grâce de 2 mois pour que je trouve une solution à ma situation. D'ici octobre, je vais devoir sortir du territoire libanais (direction Chypre, 200 dollars aller/retour) et y revenir pour prendre un visa touriste (50 dollars) à l’aéroport. Retour à la case départ, comme il y a 10 ans quand j’ai débarqué ici avec ma petite valise et mon envie de croquer la vie à pleines dents. Après cela, je n’aurai plus le choix: soit je trouve un job fixe dans les 3 mois, soit je suis obligé de quitter (pour de bon?) ce beau pays car son administration me considère comme une erreur à rayer de ses listings, soit je replonge dans la clandestinité d’une manière ou d’une autre ce que je souhaiterais éviter bien évidemment. Dans le meilleur des cas donc, je trouve un boulot. Je devrai ressortir une nouvelle fois du Liban (re-direction Chypre, 200 dollars), et passer par le service de l'immigration de l'aéroport où mon nouveau permis de séjour m’attendra (encore 1200 dollars, dans le cas où mon éventuel employeur décide de me faire raquer à sa place). Ça commence à chiffrer sérieusement cette histoire... Ce visa de touriste (très provisoire) ne me donne évidemment pas le droit de travailler pour une société libanaise. Alors que je ne demande qu'une chose: c'est de travailler pour ce pays. Malheureusement, la situation économique du pays est si catastrophique qu'embaucher un Français (avec les charges que cela implique) n'est vraiment pas une priorité pour les sociétés libanaises au bord de la banqueroute.

Je ne rentrerai pas ici dans l’explication détaillée de cette situation, de l’épineuse question de l’éventuelle naturalisation des 400000 Palestiniens, de celle totalement hallucinante de quelques centaines de milliers de nouveaux électeurs inféodés en 1994, du rôle des clergés dans cette affaire… Le passeport libanais, qui se ramassait parterre il y a 25 ans, est aujourd’hui quasiment impossible à obtenir pour les hommes non-libanais. A moins de s’appeler Walid Ben Talal bien sûr. Tout dépend des wasta et de l'épaisseur du compte en banque...

Je ne me fais plus d'illusion depuis longtemps sur la possibilité pour moi d'obtenir la nationalité libanaise. Mais ne serait-il pas élégant de la part de l'administration locale de donner des permis de séjour permanents simplifiés – comme c'est la cas pour un copain installé en Argentine – pour ces étrangers qui ont choisi de suer et de travailler au Liban, d'y établir leur famille, pour ces étrangers qui donnent leur temps, leur énergie, une grande partie de leur vie, pour ce pays? Je sais une chose: depuis 10 ans, le Liban m'a apporté beaucoup de choses, et je n'ai pas été avare dans l'autre sens. Loin de là même. Mais j'ai parfois l'impression de ne pas vraiment être payé en retour. C'est démoralisant à en pleurer. Nathalie parlait il y a quelque temps de ma loyauté envers ce pays. Combien de temps cela va-t-il encore durer? A croire que l'Etat libanais fait tout pour faire fuir ceux qui fondent encore quelque espoir dans l'avenir de ce pays...

Pour finir, il paraît que, dans les tiroirs poussiéreux du Parlement libanais (vous savez, le truc qui ne sert à rien depuis des mois et qui coûte bonbon aux contribuables), un décret dormirait tranquillement depuis plusieurs années pour permettre aux mères libanaises de donner leur nationalité à leurs enfants. Ce serait un bon début, non?

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez contact la Ligue des droits de la femme au Liban.
Tél.: +961 1 817820. E-mail: llwr@terra.net.lb

Commentaires

Bon courage dans tes démarches ! Sincèrement.

Écrit par : SJM | jeudi, 13 septembre 2007

Votre histoire me rappelle, par certains aspects, celle de ma famille. Ma mère est titulaire de la nationalité libanaise (et de la nationalité française vu que ma grand mère maternelle n'est elle même devenue libanaise que par mariage), mais pas mon père. En conséquence, il semblerait qu'il soit tès peu probable que je puisse obtenir la nationalité libanaise. Certes, en ce qui me concerne ce n'est pas aussi grave vu que je vis en France et que je n'ai jamais eu de difficultés à obtenir un visa touristique.

Toutefois, en maintenat une telle législation, le Liban se prive d'importantes richesses humaines. Souhaitons que le projet de décret dont vous faites mention soit prochainement exhumé du tiroir où il dort paisiblement.

J'espère que vos propres démarches connaîtront une issue favorable.

Bien amicalement.

Écrit par : alexandre | jeudi, 13 septembre 2007

je suis egalement concerne par ton histoire. mais a la difference d'alexandre, il sera tres difficile de pouvoir demander la nationalite libanaise. en effet ma grand mere etait italienne et libanaise mais ne pouvait avoir la nationalite libanaise puisque cela venait de sa mere.

enfin on verra bien et je tenterai qd mm le tout pour le tout si la loi passe.

en attendant je te souhaite bon courage pour tes demarches (mes amies francaises ne cessent e faire des aller retours chypres liban tous les 6 mois pour pouvoir continuer a vivre au liban en attendant de trouver une solution

Écrit par : sebastien | jeudi, 13 septembre 2007

Il n'y a qu'a quitter ce foutu pays où même les libanais (sans moyens) sont étrangers chez eux. Vous n'avez sûrement pas beaucoup d'argent ; au Liban on ne respecte que cela. On ne vous regarde pas autrement. Les libanais, surtout les officiels font la cours aux Etrangers qui défilent, ils leur font le baise-main en espérant en tirer quelque chose. L'accueil des étrangers n'est pas sincere. Quand va t-on le comprendre ? Rendez-vous compte à Beyrouth on dit : Haram y a ma'attar, il est honnête ; Bravo chou chater; el mal'oun.

Oasis d'honnetete dans cet environnement de bleuf et d'artifices.

Écrit par : Oasis | jeudi, 13 septembre 2007

Le liban appartient à ses enfants, c'est indiqué noir sur blanc dans la constitution.

Cette règle comme toute règle qui se respecte à une exception, seul des syriens peuvent être naturalisé libanais, suite à des pressions de la syrie et ceci depuis l'indépendance.
quelqu'un a parlé des arméniens, mais les arméniens génocidés par des salafistes ou wahabites sunnites par ce qu' ils étaient chrétiens sont venus s'intaller au liban et en syrie en 1916 et 1917 bien avant l'indépendance du liban.
Par contre les naturalisés palestiniens de 48 pour ma part sont libanais comme moi je suis pape.
Les naturalisés kurdes syriens des années 60 qui à eux seul forment la moitié de beyrouth ouest iront bientôt dans la république kurdes qui est entrain d'être formée en iraq puisque l'iraq deviendra une fédération, dans un premier temps, pour terminer par un morcelage et un éclatement de ce pays. Cela prendra le temps qu'il faudra, le processus est enclenché.

En ce qui concerne les naturalisés syriens à l'époque de notre arsène lupin national qui a cramé devant le saint georges, ironie de l'histoire, il n'a jamais réussi à l'acheter cet hôtel seront dénaturalisés évidemment. (200 000 c'est quand même pas négligeable).

Beyrouth ouest sera à la portée, lors du partage, soit aux chiites soit aux chrétiens.
L'émirat de tripoli sera salafiste et celui de sidon wahabite.

Pour votre cas, deux solutions, soit vous allez en syrie acheter la nationalité syrienne pour que après vous faites la demande de naturalisation au liban, soit vous patienter encore un peu en attendant la partition et nos lois seront adaptés, et la femme ne sera plus une minorité, les droits de l'homme seront respectés.

NB: assad aura sont état alaouitte.

Un salafiste dans un post antécédant m'a demandé mon nom, je lui réponds mon nom est tout le monde et en même temps personne, s'il veut le connaitre il n'a qu'à aller visiter nos cimetières remplis de noms de jeunes qui sont mort pour le liban, car eux étaient libanais.

Écrit par : miniliban | jeudi, 13 septembre 2007

David, c'est révoltant !
Je ne pourrai jamais donner ma nationalité Libanaise à mes enfants, et qd j'explose chez le notaire ou ds 1 administration cela ne les touche pas, puisque ce sont des hommes ... Obtus et Bornés. Depuis que je suis petite j'entends parler de ce fameux décret, mais il ne verra pas le jour ... C'est aussi 1 prob. si Nathalie hérite de ses parents pour le transmettre à vos enfants.

Écrit par : Eole | jeudi, 13 septembre 2007

David, si toi aussi tu abandonnes... Il va pas rester beaucoup de Français au Liban. On aura bien résisté en tout cas.

Écrit par : WIL | vendredi, 14 septembre 2007

Salut David,

je suis exactement dans la meme situation familiale que toi (y compris les enfants donc). il y a quatre ans j'avais eu le meme souci de voyager pour rechoper un visa tourisme 3 mois. Je peux juste te proposer un conseil technique pour limiter un peu les frais : pas besoin d'aller a chypre, tu vas passer la journee a damas et tu reviens dans la meme journee, moi j'avais fait ca et ca avait marché, je l'avais meme fait deux fois a trois mois d'intervalle donc.

Par ailleurs, j'ai cru comprendre que tu es journaliste et que tu cherches du boulot. Essayes auprès de infopro (tu dois surement connaitre, c'est une sorte de cabinet de consultants economiques qui editent lebanon opportunities et d'autres magazines). ces derniers temps ils recherchaient pas mal de collaborateurs (il y avait eu plusieurs offres d'emploi dans l'orient). leur site www.infopro.com.lb

good luck.

Écrit par : laurent | vendredi, 14 septembre 2007

Contrairement à ce que vous dires, il y a un moyen pour devenir libanais quand on a un père francais.
Une copine l'est devenu comme cela, mais je ne sais vraiment pas comment.

Quand aux vagues de naturalisations, il y en a eu notamment des palestiniens chrétiens dans les années 50 et 60.

Français ou autre, c'est avant tout la qualité du naturalisé qui compte. Les palestiniens chrétiens naturalisés dans les années 50 que je connais étaient déjà diplomés de diplomes d'ingénieurie etc... Aujourd'hui ils possèdent des assurances dans le golfe, des entreprises assez importantes, brefs ils ont été créateurs de richesse et de richesse importante. Que dire également des aleppins qui sont à l'origine du boum immobilier des années 60 de Beyrouth, heure de gloire du Liban.

Aujourd'hui, il y a suffisamment d'irakiens notamment chrétiens très bien éduqués avec des diplomes extraordinaires qui finissent gardiens de parking au Liban en raison de la guerre civile etc... des gens interessants alors qu'ils pourraient être un apport très interessant non pas seulement économiquement mais culturellement.

Il faut viser cette qualité et je pense que vous l'êtes quand même par rapport à d'autres. Dans les médias, les vrais journalistes professionnels, éthiques manquent au Liban alors que par ex des instituteurs francophones, on en a déjà au Liban.

PS: pour infopro, faut être économiste et de base anglophone.

Écrit par : frenchy | vendredi, 14 septembre 2007

Ça remonte le moral quelque part de voir quelqu'un manifester autant d'enthousiasme pour l'obtention de la nationalité libanaise: d'habitude nos compatriotes font des mains et des pieds pour avoir d'autres passeports (français, américains, canadiens, etc..) en méprisant totalement le leur. Pour une fois que quelqu'un fait des efforts dans le chemin inverse, je trouve que ça fait du bien :)
Sinon sérieusement David, je suis à 100% d'accord avec toi: cette loi et plein d'autres devraient changer, à commencer par la mise en place du mariage civil. Espérons qu'avec un nouveau président un peu plus vif d'esprit que l'actuel (ce qui n'est pas très difficile à trouver) les choses vont commencer à bouger.

Écrit par : Oberon Brown | vendredi, 14 septembre 2007

Bon courage David !
Dans un précédent post, tu parlais de graisser la patte d'un fonctionnaire pour obtenir un papier... Ne serait-ce pas plus économique pour ton permis ? (ne me dis pas que c'est impossible).
Ceci dit, moi je trouve très bien que les filles aient la nationalité française. Ca peut aider en cas de... d'urgence. Et même en d'autres circonstances, le gouvernement français peut se pencher sur leur cas : pense à Marie Moarbès.
Donc, un point positif à mon avis.
Mais quand je compare avec la France, ma femme avait obtenu, après un an de résidence, une carte de séjour de dix ans ! Ils ne prennent pas en compte la priopriété d'un appartement, dans l'administration ?

Donc, à nouveau, bon courage et bonne chance. J'espère vous revoir tous l'an prochain à Beyrouth !
Amitiés,
Ludovic

Écrit par : ludovic | vendredi, 14 septembre 2007

Je vous souhaite bien du courage! C'est une situation que je n'aimerais pas vivre.
D'ailleurs ça fait un petit moment que je voulais poser cette question en commentaire mais votre billet l'a devancé: est-ce facile de venir travailler au Liban?

L'idée m'a traversé la tête il y a deux ans (et persiste encore) vu que je travail pas loin du consulat du Liban à Marseille.

J'espère sincèrement que votre situation se régulera rapidement!

Écrit par : jean-baptiste | samedi, 15 septembre 2007

Je suis votre blog depuis un moment, j'ai voulu réagir plusieurs fois, à plein de post, on a tellement de choses à dire sur les sujets que vous traitez....... mais manque de temps......
Je suis libanaise mariée à un français (qui aime la kebbé nayyé) et vivant en France...
Le Liban avec ses rues sales, ses immeubles immondes, ses bombes, ses coupures d'eau, ses coupures d'électricité, ses politiciens catastrophiques et tout le reste, me manque énormement, et chaque fois que j'y vais avec mes 3 enfants je suis obligée de faire un visa de tourisme, les enfants étant sur mon passeport français...
Ce qui compte c'est ce qu'on a dans le coeur et non pas le bout de papier symbolique qu'une administration nous donne avec dédain. Merci d'aimer le Liban malgré tout, merci d'y rester....

Amicalement
MC

Écrit par : mc mauduit | samedi, 15 septembre 2007

Je comprends votre désarois. Moi, j'ai cette chance d'être une femme et donc d'avoir pu demandé la nationalité libanaise. Mes enfants le sont déjà. Mais, j'espère qu'une loi passera avant que ma fille ne se marie et ait des enfants. Elle a 17 ans, aime le Liban qui est sa patrie et me dis déjà que si un jour elle épouse quelqu'un qui n'est pas libanais, ses enfants ne seront pas libanais. Je ne souhaite pas qu'elle choisisse de faire sa vie ou ne pas faire sa vie avec quelqu'un par rapport à sa nationalité. Une question, si elle ne se mariait pas et que ses enfants portaient son nom, pourraient ils avoir la nationalité libanaise ???
Je vous souhaite de réussir dans vos démarches. Ce serait vraiment dommage de quitter le pays pour une histoire permis de séjour.

Écrit par : fourmie104 | samedi, 15 septembre 2007

@ tous
Merci pour vos messages d'encouragement.

@ Jean-Baptiste
Il y a deux options pour venir travailler au Liban, qui conditionneront quelque peu le regard que les autorités françaises au Liban auront sur vous (vaste sujet, je vais pas entrer dans les détails maintenant). En gros, soit vous venez ici détaché par une entreprise française, soit vous venez de votre propre chef et il vous faudra trouver un employeur libanais qui devra prouver que l'emploi que vous visez ne peut pas être pris par un Libanais. C'est l'une des conditions d'obtention du permis de travail. Il y a beaucoup d'autres choses à savoir, mais je vais pas me lancer ici dans une explication exhaustive...

@ mc mauduit
Comme souvent, les Libanais de l'étranger vivent avec ce déchirement au fond du coeur, même en connaissant la triste réalité du pays (politiciens pourris, coupures en tout genre...). Mais oui, on s'accroche, car ce petit bout de terre en vaut vraiment le coup!

@ fourmie104
Il y a 2 jours, nous discutions de ma situation avec mes beaux-parents. Pour que nos enfants obtiennent la nationalité libanaise, il existe une solution, un peu radicale: que nous divorcions (aux yeux de la loi libanaise) en faisant annuler notre mariage pour X raison. Dans ce cas (très onéreux), les enfants se retrouvent sous la responsabilité de la mère, et ils peuvent obtenir la nationalité (les démarches ne sont pas aisées, mais c'est une possibilité). On s'est dit que c'était quand même hallucinant de commencer à parler de divorce pour ce genre de choses...
Pour répondre à votre question, vous devez savoir qu'il est bien rare d'avoir des enfants sans être mariés au Liban, pour de nombreuses raisons (administratives, mais aussi sociales et liées au qu'en dira-t-on). Bref, c'est une option, mais à haut risque. Tout dépendra de la nationalité de votre fille, si elle arrive à obtenir pour elle-même le posseport libanais...

Écrit par : david | samedi, 15 septembre 2007

Oui un déchirement au fond du coeur et une grosse frustration d'assister sans pouvoir rien faire à une autre déchirement, celui de tout un peuple.....

Hélas les libanais sont divisés encore une fois, mais bon sang s'ils pouvaient se réveiller et se rendre compte qu'ils sont d'accord sur le but mais pas sur les moyens pour y parvenir..........

Il y a trop d'intêrets et surtout trop d'argent qui arrive de l'extérieur du Liban pour que nos politiciens puissent s'entendre...... mais le peuple est libre, alors pourquoi ce blocage???!!!! C'est la faute à Panurge...........

MC

Écrit par : mc mauduit | samedi, 15 septembre 2007

Ma soeur est veuve avec 2 enfants en bas âge, elle a missionnée 1 avocat pr obtenir la nationalité libanaise pr ses enfants, il parait que c'est impossible.

Écrit par : Eole | dimanche, 16 septembre 2007

hé ben je croyais le liban plus avancé que ça !
l'egypte depuis 1 an donne la nationalité aux enfants de mère egyptienne (merci mme Moubarak )
et ici les visas sont trés faciles a obtenir , et les visas de travail ne semblent pas trop difficile a obtenir !
je vous tire mon chapeau de rester dans ce pays ! courage !

Écrit par : josiane | lundi, 17 septembre 2007

Votre témoignage m'a beaucoup ému.
Je suis spectatrice impuissante de ce qui se passe au Liban depuis plus d'un an.
J'ai découvert ce beau pays lors de 2 voyages en 2004 et 2006. Je suis tombée amoureuse de ce pays et j'y ai là bas un ami très cher.
Utopiste, j'essaye de me dire que ce pays va un jour arrêter de se déchirer, que les libanais vont cesser de quitter leur pays et lui permettre de renaître encore une fois et pour lontemps. Le Liban a tellement à faire découvrir...
Je ne peux croire à toutes ces absurdités à laquelle vient s'ajouter votre histoire.
J'espère de tout coeur que vous trouverez une solution viable.
Je découvre votre blog aujourd'hui et vous remercie pour toutes ces chroniques que je vais suivre assidûment.

Écrit par : Nathalie | mardi, 25 septembre 2007

Bonjour

je suis libanais et je vis en france, et également parent d'une petite fille dont la mère n'est pas libanaise. je trouve ça scandaleux mais vraiment scandaleux et j'arrive à peine à croire qu'une telle loi existe dans un pays comme le liban, supposé être moderne par rapport au reste des pays de la région. Je te soutien monsieur et éspère que la loi sur le droit de la nationalité pour les enfants et les conjoints des libanaise sera bientôt voté. Quand au droit du sol cela ne sera bientôt plus existant dans aucun pays du monde. il est d'ailleurs preque pas existant en France la nationalité d'un enfant né en France n'est pas automatiquement française, sauf si l'un des parents est français.

Bon Courage
Bassel

Écrit par : Bassel | dimanche, 25 novembre 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu