Avertir le modérateur

lundi, 09 juillet 2007

Sud-Liban : ground zero + 1

medium_bentjbeil.3.jpgLe Sud-Liban, un an après (ou presque)... Comme prévu, nous avons passé la journée sur les routes (le plus souvent défoncées) de cette région. Sous un soleil de plomb qui nous a valu à chacun un coup de soleil carabiné sur le bras (celui à la fenêtre de la voiture, bonjour le bronzage agricole!), nous avons passé moultes barrages de l’armée libanaise, traversé moultes ponts toujours impraticables, croisé moultes blindés de la FINUL roulant à tombeau ouvert au milieu de la route, et pris moultes photos dont voici une petite sélection. Plutôt que de répéter ici tout ce qu'on raconte dans cet album photos, on vous laisse le soin de lire chaque légende.

Pour ce petit périple, nous avons rejoint Tyr, puis bifurqué direction Tebnine, Bent Jbeil, avec Maroun el-Ras comme terminus. Puis nous sommes repartis vers Rmeich, puis vers Naqoura sur la côte méditerranéenne. Là, on s'est dit que le plus dur était fait, qu'il suffisait de tracer sur l'autoroute. Pauvres naïfs. Sur le tronçon Naqoura-Tyr, à deux reprises, la route est coupée, obligeant les automobilistes à utiliser des chemins de traverse, au milieu des bananeraies. Enfin, on vous laisse avec le tracé de la journée...

medium_sud20070709.jpg

Commentaires

Merci beaucoup pour ses photos.

On en veux d autre SVP.

J ai vu que vous vous questionner sur la victoire ?? Je tiens à préciser je ne suis pas pro hezb loin de la.

Mais quoi qu on dise. La victoire es bien la. Aucun objectif n a été atteint. Si ce n es celui de detruire un pays.

Et sinon j aimerais bien voir qu elle pays arabe aurais pu resister 34 jours comme ca.

Alors quoi qu on dise sur leur politique. Militairement je leur tire mon chapeau. Faudrait juste qu il s engage a former un peu l 'armee libanaise.

Et sinon encore merci pour votre blog.

Salut de Paris

Écrit par : damon19 | lundi, 09 juillet 2007

C'est sûr que vu de Paris c'est une grande victoire du hezbollah.

Écrit par : WIL | mardi, 10 juillet 2007

On ne peux pas parler de victoire quand on a eu 1200 tués et un pays ruiné par cette folie militaire. Certes, Israel n'est pas parvenu à libérer ses deux soldats mais le coup de l'aventurisme du Hezbollah a été exorbitant...Est-ce que la libération de Samir kuntar en vallait tant?

Écrit par : kheireddine | mardi, 10 juillet 2007

" le coup de l'aventurisme du Hezbollah a été exorbitant...Est-ce que la libération de Samir kuntar en vallait tant? "

Je n'ai jamais dis le contraire.

Mais je pense que quand le hezb parle de victoire. Il s agit de victoire face à l agression barbare.

Enfin bref. L'essentiel c'est qu'Israel reflechira a deux fois avant de s en prendre au liban.

Et que le liban n'est pas les pays arabes de 67.

Merci pour les photos.

Écrit par : damon19 | mardi, 10 juillet 2007

La "victoire" du Hezbollah était assurée depuis le départ:
Dans l'histoire militaire moderne, on ne peut vaincre un mouvement de guérilla qui connait son pays, l'armée opposante ne peut que subir de grandes pertes lors d'opération terrestre, les israéliens ayant choisi face à cela le recours à une stratégie de bombardement aériens.
La 2 erreurs commises par les israéliens:
- opération tardive au sol, ce qui a renforcé le moral du Hezbollah, genre "ils n'y vont pas" donc on est les plus forts
- bombardement aériens, et qu'une majorité de bombardement israélien sur toutes les régions libanaises quel que soient les appartenances confessionnelles, ce qui a renforcé à l'époque le sentiment d'unité national au lieu de provoquer un rejet du Hezbollah, donc effet contraire, quoi qu'on entend aujourd'hui, faut il rappeler que même Saniora à l'époque, lors du conflit, a été obligé de soutenir le Hezbollah politiquement parlant en façade, même si en sous-main un autre jeu que je décrirais pas été en cours.

L'opération du Hezbollah était aussi prévisible dans le sens où Hassan Nasrallah avait prévenu d'une prochaine opération militaire dans un discours un ou deux mois avant qu'il voulait obtenir la libération des prisonniers libanais détenus par Israël et que les négociations qui étaient en cours depuis l'échange précédent de prisonniers étaient un échec. Il était prévisible qu'il y aurait quelque chose. L'opération du Hezbollah a été une erreur parce qu'elle a permis aux Israéliens d'avoir un prétexte pour attaquer le Hezbollah. Cependant, l'opération est allé au delà du Hezbollah, il y a même eu des frappes dans le Akkar qui ont visé des camps d'entrainements islamiques fondamentaliste sunnites, mais cette opération israélienne était tout aussi préméditée.

Ceux qui a l'époque ont soutenu l'opération israélienne sans également penser aux civils ont complètement raté leur analyses en particulier sur l'après guerre où il était plus que probable que le Hezbollah "grand gagnant politique", chercherait à acquérir une place plus importante dans la scène politique libanaise via
- un programme de reconstruction des domiciles non détruits en particulier de sa clientèle électorale, programme qui n'est que partiellement, très partiellement couvert par un gouvernement (cf la conférence du grand sérail "back in business" de novembre à laquelle j ai assisté)
- une demande de plus grand pouvoir purement politique après la guerre, ce qui n'est pas à l'origine de la crise politique actuelle mais qui l'a aggravé surement et la encore une fois ils ont raté à le voir.

Bref ceux qui ont soutenu à l'époque la riposte disproportionnée israélienne dont les civils ont été les premières victimes (1200 morts dont 30% d'enfants selon les stats gouvernementale) sont les premiers responsables d'un aveuglement vis à vis des conséquences qu'on paye aujourd'hui au Liban.

Écrit par : frencheagle | mardi, 10 juillet 2007

fallait lire: "des domiciles détruits "et je rajouterais endommagés

Écrit par : frencheagle | mardi, 10 juillet 2007

Salut Davıd,

Je ne saıs pas sı tu rappelle de mon dernıer maıl ou je te demandaıs des conseıls pour l'obtentıons du vısa Lıbanaıs, et mon ıntentıon de venır juste voır et me ballader du cote de chez vous.
Je suıs donc partıs de Nıce a pıed, en traın, en bateau... et je suıs maıntenant en Turquıe vers Cesme, je compte toujours venır a Beyrouth.
La questıon que je me pose c'est sı je peux obtenır un vısa a la frontıere Turque pour la Syrıe et s'ıl n'est pas un probleme d'arrrıve par le nord et par la route surtout apres etre passe par la Syrıe!

Je te remercıe de tes conseıls et j'espere peut-etre a bıentot; Guılhem. guilhemg@gmail.com

Écrit par : guılhem | mardi, 10 juillet 2007

Guilhem gagnerait à mettre plus souvent les points sur les "i"...

Écrit par : Oberon Brown | mardi, 10 juillet 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu