Avertir le modérateur

mardi, 10 juillet 2007

Schizophrénie

medium_harissapanoramique.jpgCet après-midi, j’ai accompagné notre fille aînée à un anniversaire organisé à l’ATCL, un des plus anciens complexes balnéaires – évidemment privé – du pays, sur la baie de Jounieh. Au loin, la silhouette imposante de la montagne, couronnée d’une statue de Marie et de sa basilique pseudo-moderne, se dessinait en rosé dans les reflets du couchant. Que de souvenirs à chaque fois que je reviens ici, en particulier de cette émotion qui m’étreignait le cœur à chaque arrivée (en bateau, en hélicoptère, en hydroglisseur…) de Chypre, pendant la guerre. Chaque retour était comme une victoire à laquelle on n’osait croire qu’en foulant le sol du port de Jounieh. Bref.

medium_atcljounieh.2.jpgL’atmosphère était paisible en cette fin de journée à l’ATCL. Les baigneurs faisaient des longueurs dans la sublime piscine à ciel ouvert (à droite en photo), les enfants s’éclaboussaient d’eau et de rires, les mères de famille se prélassaient en buvant un café ou une limonade… Je suis une peu envieuse de ce luxe insouciant que seule une petite minorité peut s’offrir, je l’avoue. Evidemment, le goûter d’anniversaire que nous avions organisé à la maison il y a un mois, avec pêche à la ligne bricolée avec un manche à balai et gâteau qui m’a occupée trois heures et dont je n’étais pas peu fière, a dû faire pâle figure à côté de la débauche de luxe à laquelle j’ai assisté aujourd’hui: trois installations gonflables de 5 à 6 mètres de haut (chacune), cinq animatrices, le triple de bonnes, un buffet aussi riche que celui de notre mariage ou presque… Ce qui fit dire à une maman que c’était un «mini-mariage», justement.

Je ne juge pas, les parents ont les moyens et l’envie d’offrir cela à leurs enfants, tant mieux pour eux. Mais je m’interroge quand même sur la démesure qui règne dans certaines sphères sociales du pays: anniversaire à la résidence Sursock à 50 dollars par enfant pour une gamine qui soufflait sa quatrième bougie, jeunes de 20 ans qui quittent le pays parce que, vous comprenez, le Liban, ce n’est plus vivable car il n’y a plus que deux boîtes de nuit où sortir le soir et autres excès qui doivent se produire ailleurs aussi, mais qui se voient particulièrement bien ici. Le Liban est tout petit.

Toujours est-il que j’ai de plus en plus de mal à suivre, surtout si ma propre progéniture, qui évolue dans cet environnement par la force des choses, commence à avoir ce type d’ambitions. Ce qui n’est pas le cas pour l’instant, je peux encore souffler, merci.

J’ai aussi un peu de mal à gérer le contraste avec la journée de la veille, passée à sillonner les routes terreuses du Sud, à essayer de traverser des ponts encore défoncés et à écouter les habitants livrer leurs inquiétudes et/ou leurs rancunes.

A l’ATCL aussi, on s’inquiète de l’avenir, mais le rapport à la réalité est tout autre. Beaucoup de ses membres sont ceux qui ont (sur)peuplé les complexes de montagne, à Faraya ou ailleurs, pendant la dernière guerre. Je garde en mémoire ces deux femmes qui discutaient près de moi dans la salle d’attente d’un médecin, en août dernier. L’une expliquait à l’autre qu’elle allait pour la troisième fois se rendre en France en passant par la Syrie car elle n’en pouvait plus du Liban et de Faraya. «Avec tous ces enfants là-haut, c’était devenu beaucoup trop bruyant.»

Allez, restons tolérants. «A chacun suffit sa peine» est un de mes adages et il ne faut pas juger le malheur des uns à l’aune de la détresse des autres. Dans le fond, cette femme faisait peut-être beaucoup de bien par ailleurs. Mais moi, je constate le fossé culturel et social libanais qui, sans être aucunement nouveau, continue de se creuser. Et j’y participe, d’une certaine manière. Demain, j’irai faire le pitre pour une émission de radio avant d’écrire une rubrique sexualité qui fera pâlir les prudes, grincer des dents les hypocrites et vendre un magazine. Il faut bien manger et payer les écolages des enfants.

Le Liban est schizophrène, ça on le savait déjà. Je le deviens aussi…

Commentaires

....Mais moi, je constate le fossé culturel et social libanais qui, sans être aucunement nouveau, continue de se creuser....
Vivement la partition et l'intégration de la partie chrétienne dans l'europe, pour le reste le moyen age leur sera au rendez-vous.
Une principauté moderne, prospère... et un émirat guerrier gérés par des mollahs. et tout le monde sera content, les chrétiens auront atteint la démocratie parfaite et les chiites leur dictat théologique.

Écrit par : miniliban | mardi, 10 juillet 2007

@miniliban
le fossé dont je parle n'a aucun caractère confessionnel. Il se retrouve aussi bien au sein des communautés chiites, sunnites, chrétiennes, druzes... C'est une question de niveau social, d'environnement (je ne vois guère de points communs à ce niveau entre le chrétien de Beyrouth, celui du Kesrouan et celui du Sud), non de religion. Et dans ton beau plan, que fais-tu de ces chrétiens du Sud qui ne veulent pas quitter leurs terres? De Beyrouth aussi, d'ailleurs? Tu le coupes en deux comme aux grandes heures de la guerre où l'on étouffait dans le "réduit chrétien"?
Lire des discours comme le tien me fait toujours mal au coeur et froid dans le dos, comme toutes les xénophobies et tous les rejets absolus de l'autre.

Écrit par : nathalie | mercredi, 11 juillet 2007

Beau post Nat. Je comprends le comment de miniliban, même si je ne suis pas du tout d'accord. Parfois, on a envie de se replier, quand la peur et le ras-le-bol prennent le dessus. Mais il faut apprendre à vivre ensemble. Pas facile.

Écrit par : WIL | mercredi, 11 juillet 2007

Les chrétiens du sud qui ne veulent pas quitter leur terres restent, on a bien chez nous des minorités.
Oui beyrouth je la coupe en deux et on aura le beau rôle car on peut s'étendre et pas eux. bien
Je ne suis pas ni xénophobe ni rasciste, puisques j'inclus les druzes avec nous.
Au fait revenir au liban de 1926, en perdant beyrouth ouest.
Au fait tu n'étoufferas pas cher nathalie, les temps ont changer, avec une principautés tu n'as pas le temps d'étouffer, tu as le temps de vivre heureuse, sans stress, sans guerre, sans politique, sans crise, sans ennemis etc...Il suffit d'enlever le boulet qui nous colle à notre pied.
tu as le temps de travailler de prospérer, d'évoluer, de te moderniser, de respecter la liberté des autres, tout en préservant la tienne de te civiliser, d'être fière d'être libanaise de te sentir respecter par le monde entier de te faire estimer positivement etc...
Trés chere nathalie, quand on a pas les mêmes valeurs, on pas forcément la même destinée et je peut t'assurer et te signer un chèque en blanc que plusieurs centaines de milliers de chrétiens et druzes rentreront au bercail et investiront dans tout les domaines et surtout dans le domaine touristique et beaucoup d'européens viendront prendre leurs retraites chez nous. Et pas n'importe quel retraités les riches.
Le liban sera pour l'europe ce que monaco est pour la france.
Les autres leur destinées leur terrorisme et leurs petites gueguerre moyen-ageux ne m'intéressent plus!

Écrit par : miniliban | mercredi, 11 juillet 2007

Quel mentalité ce miniliban! C'est incroyable ce qu'il ya des ignares...miniliban, si vous êtes maronite une fois que vous vous êtes séparés des musulmans vous haïirez probablement les orthodoxes, les arméniens, les grec catholiques etc...et votre démocratie, comptez vous sur les Forces Libanaises aux mains tachées de sang pour l'imposer ou sur le général délirant? Nathalie & David, de grâce, dites à vos amis chrétiens libanais que quoi qu'il fassent, ils ne sont pas des européens; certains d'entre eux ne font que singer les européens et ils sont ridicules...

Écrit par : kheireddine | mercredi, 11 juillet 2007

Miniliban, la meilleur garantie de survie de chrétiens en terre d'orient a toujours été les musulmans modérés. Ce ne sont surtout pas des émirats intégristes qui vous vous laisser en paix. Tiens, ma grand-mère était chrétienne, je n'ai jamais senti un fossé culturel et ethnique avec elle. C'est cette metalité de merde promue par Pierre Gemayel et consorts qui nous a conduit à la guerre civile...la présence palestinienne n'a été que le catalyseur.

Écrit par : kheireddine | mercredi, 11 juillet 2007

Tres cher don de dieu, arrête de rêver
Je vais te parler de ma vie privée:
Je ne suis pas maronite, bien
Mon frère est mariés avec une assyrienne,
Mon 2eme frère est marié avec une grec catholique.
ma soeur est mariés avec un orthodoxe.
ma 2éme soeur est mariée avec un maronite.
et moi je suis amoureux d'une druze.
peu importe notre confession religieuse il n'éxite pas ni frontière ni barrage ni apriori, je vais me répeter, on a pas les mêmes valeurs, on peut pas avoir la même destinée, ceci est évident!
On n'est pas des européens mais on peut le devenir, comme vous vous êtes pas iraniens mais vous êtes entrain de le devenir et je ne porte aucun valeur de jugement.
Et je ne fait pas parti des FL, mais je suis content qu'ils existent pour contrer les autres extremistes. Et on est pas entrain de singer les EU. mais on est entrain d'évoluer positivement, ce qui ne sera jamais votre cas. Et encore une fois je ne porte pas un jugement de valeur.

Écrit par : miniliban | mercredi, 11 juillet 2007

Nathalie, vous avez remarqué la cassure sociale libanaise. Certain voudraient la changer pour un cassure confessionnelle. C'est ce qui c'est passé en 1975. Il y avait une cassure sociale, la classe moyenne était laminée, les riches libanais étaient chrétiens et musulmans sunnites, ils étaient toujours prêt à pactiser et à s'entendre dans leurs clubs privée afin de s'enrichir plus alors que les pauvres libanais, chrétiens et musulmans moisissaient dans les banlieues et dans le quartiers populaires de Beyrouth. Finalement ce sont les pauvres libanais qui se sont fait la guerre...

Écrit par : kheireddine | mercredi, 11 juillet 2007

Miniliban, moi devenir iranien et pourquoi s'il vous plait? Culturellement je suis arabe, ethniquement je suis un sémite du levant, religieusement je suis musulman sunnite et j'ai la double nationalité libano-canadienne; et je suis un fier beyrouthin & un libanais dans l' âme...

Écrit par : kheireddine | mercredi, 11 juillet 2007

Miniliban, le Liban n'est pas et ne sera jamais en Europe ! Tes espoirs te mènent dans une impasse car personne en Europe ne veut du Liban et n'envisage une partition du Liban. La France ne l'accepterait jamais.
En revanche, peut-etre l'idée du président Sarkozy d'une Union méditéranéenne serait intéressante mais cela implique côte à côte la Syrie, le Liban et Israel.

Moi je suis Français et je vis avec une franco-libanaise chiite du sud : ai-je droit à une médaille pour "supporter" pareille situation ? Je ne nie pas des différences ; elles existent mais une fois qu'elles sont intelligemment acceptées de part et d'autre, je pense qu'il n'y aucune raison de ne pas envisager l'avenir ensemble.

Bonne journée

Écrit par : SJM | mercredi, 11 juillet 2007

Merci SJM. c'est horrible de constater que il y a encore des gens aussi nombrilistes et qui ne sont pas prêt à accepter l'autre après quinze ans de guerre civile et plus de 150 000 morts. Pareil raisonnement mènerait à la perte des chrétiens d'orient. Mais comme vous le savez sans doute, l'occidentalisation de ces gens n'est qu'un verni. Ils ont les mêmes défauts (et les mêmes qualités) que les autres libanais et arabes et n'ont aucune idée de la démocratie, de l'état de droit, de la séparation de l'église et de l'état etc...avec le sectarisme et la xénophobie en prime.

Écrit par : kheireddine | mercredi, 11 juillet 2007

Kheireddine, si en effet on souhaite maintenir l'influence des chrétiens d'orient, ces derniers ne doivent pas se replier sur eux-mêmes. Je pense ainsi que l'alliance du CPL avec le Hezbollah est pour l'avenir stratégiquement essentielle pour les chrétiens même si il y a une part d'opportunisme de la part d'Aoun et même si je peux comprendre que certains soient choqués et opposés. La pire erreur à mon avis pour les chrétiens seraient d'être partie d'une seul camp car si ce camp perd un jour le pouvoir, c'est la marginalisation accentuée et assurée.

Écrit par : SJM | mercredi, 11 juillet 2007

Quand un couple ne s'entend pas il divorce. et c'est pour leur bien.
Ce n'est pas facile de vivre avec eux, une fois ils sont nassériste, une autre fois pro-palestinien, une troisième fois certains pro-libanais de circonstance, d'autres pro-iranien. Je dis et je répète. Le liban divisé, beaucoup de chrétiens rentreront il n'en que ça en tête, le retour avec des idée et un savoir faire sans parler du savoir être qu'ils ont acquis et assimilés.
@SJM, ce n'est pas à la france de decider l'intégration du mont-liban ou pas dans l'europe et je considère l'intégration qu'une formalité, ce sera notre protection. Par ailleurs je te souhaites bon courage.
Beaucoup pensent comme moi, rare ceux qui en parlent.
Par ce que y' en a marre, mais vraiment marre.
et puis ils doivent être content de se débarasser de ces impurs et infidèles. De de fait seul l'islam primera et sera leur guide et leur droit, ils pourront appliquer à loisir la charia etc...
et puis de toute façon ils ne m'intéresse plus.

Écrit par : miniliban | mercredi, 11 juillet 2007

Miniliban,
Tu portes bien ton nom après tout: avec ta façon de penser le Liban restera petit... Le principe même de ce pays est la mixité et la cohabitation de plusieurs religions: si ce "pari" venait à échouer, ça sera un message pour le monde entier que chrétiens et musulmans ne savent pas vivre ensemble. C'est peut être la seule raison pour laquelle les yeux du monde entier sont rivés sur ces 10452 km2.

Écrit par : Oberon Brown | mercredi, 11 juillet 2007

Les mutiples communautés... cela me rappel un peu l'histoire de la tour de Babel. Les gens ont voulu batir le plus beau des pays, on me disait quand j'etais petit que c'etait le paradis sur terre... et puis... les gens ne se sont plus compris et ca été l'ecroulement. Egoisme de chacun, volonté d'imposer SA vision et cerise sur le gateau.. manipulations de pays dit freres dont les dirigeants ne pensent qu'a une chose la destruction d'Israel et/ou le pillage du petit pays. Vivre ensemble serait facile je pense vraiment! faudrait il encore ne pas vivre au milieu d'un trio infernal! enfin pour revenir au post, je ne sais pas quel etait le comportement des classes aisées au Liban avant la guerre civile. etaient ils autant "show off"? En disant ca je ne veux pas etre insultant c'est juste que je ne suis pas comme ca donc ca me surprend toujours un peu. Enfin je me dit que les guerres et l'incertitude de l'avenir poussent les gens a etre peut etre plus "materiel" et se dire qu'il faut "profiter" maintenant que pas du tout...evidemment on derape peut etre vite dans l'echelle des valeurs..

Écrit par : Ted | mercredi, 11 juillet 2007

Pour changer un peu le sujet, la polémique pour certains et ne pas être lèche botte comme d'autres, durant la guerre civile, je me souviens de fêtes d'anniversaires que peut-être vous trouveriez un peu déplacés aujourd'hui, peut-être que vous décririez ces fêtes comme une débauche de luxe mais l'essentiel à l'époque était d'offrir l'espace d'un moment aux gamins que nous étions un moment, une déconnexion de l'ambiance macabre de l'époque.
L'essentiel n'est pas la, l'essentiel de la critique n'est pas de savoir comment s'amuser, mais quel serait la joie offerte aux gamins.
Je me souviens par exemple lors de mes anniversaires de mères de mes amis qui étaient venus avec leur manteaux de fourrure, pour bien présenter (comme si l'habit faisait le moine). C'est ca la critique à formuler, non pas ce qu'on fait pour les gamins, mais le show off des adultes. et avec le recul aujourd'hui, ce n'est pas les efforts fait pour amuser mes amis mais plutot ce show off que je critiquerais aujourd'hui si j'assistais à un tel anniversaire, mais cela on peut le constater dans la vie quotidienne avec des bonnes femmes en robe de soirée pour aller au supermarché, le chauffeur de la Cheikha doublant toute la fille de plus commun comme vous et moi, la femme avec le manteau de fourrure dans sa SL 600 en plein été, j'ai déjà vu cela.
Ce ne sont pas les enfants mais les adultes avant tout qu'il faut critiquer en fin de compte et on voit que ce billet a été écrit avec les yeux d'un adulte, les enfants eux, faut tout faire pour qu'ils s'amusent, pour qu'ils puissent avoir dans les temps durs les meilleurs souvenirs parce qu'on ne sait pas de ce qu'il adviendra bientôt du Liban et par rapport aux commentaires de plus en plus sectaires ou communautaires dans la rue même, on ne peut qu'être pessimiste.

Écrit par : frenchy | mercredi, 11 juillet 2007

@frenchy
mais je suis bien d'accord avec toi! Il ne s'agit absolument pas de juger les enfants mais la volonté des parents d'en mettre plein la vue aux autres parents (enfin, certains)! Show off que l'on retrouve aux anniversaires, mais aussi dans les supermarchés comme tu dis ou encore dans les pages de magazines de mondanités qui me font toujours mourir de rire.
Le plaisir des enfants est primordial, c'est tout à fait juste. Mais il demeure que trop est l'ennemi du bien: la petite fille qui fêtait son anniversaire hier n'a pas décroché un sourire et n'a pas pu manger ce qu'elle voulait car sa maman surveille sa ligne (déjà bébé, elle avait du Régilait dans son biberon!)! Un autre hurlait parce que le "cadeau de retour" (encore une spécialité locale) de son copain était plus gros que le sien.
Lorsque la démesure devient coutumière, on se retrouve avec des enfants blasés qui ont perdu jusqu'à la notion de plaisir, ce que je trouve extrêmement triste pour eux. Sans compter que cela promet de futures générations d'adultes qui ne seront pas piquées des hannetons! Et les parents d'aujourd'hui sont responsables de cela.

Écrit par : nathalie | mercredi, 11 juillet 2007

Ben cette mentalité "de nouveaux riches" a toujours eu lieu au Liban.

Je ne pense pas que vous connaissez les histoires du Lycée protestant:
Ma soeur qui y était élève avant la guerre civile de 75 avait honte parce que
1- ce n'était pas une nourrice qui venait la chercher mais sa propre mère
2- on n'avait pas d'américaine avec plaque minéralogique en or (plaqué ou massif)
3- on n'avait pas ribambelle de bonnes etc... etc...
Cependant dans la très haute société de l'époque, celle qui n'avait pas besoin de s'afficher ainsi, une telle démesure avec les enfants ne se passait pas.
Des histoires du show off libanais de l'époque: la cigarette lucky strike était la plus chère.
Pour en foutre plein la gueule, les gens prenaient un paquet vide de lucky strike et y mettaient des cigarettes "cedar" les moins cheres du marché de l'époque. Ca démontre une fois encore que ca a toujours existé.

Par contre, avec la guerre civile, cette élite la a disparu et la mentalité" de nouveau riche" a malheureusement encore plus progressée avec ceux qui se sont enrichis avec la guerre.

Mon père chirurgien, une fois a eu un cas d'un mec qu'il fallait opérer... sauf qu'il n'avait pas assez de fric pour se faire opérer et pourtant il venait de s'acheter une BMW X5 neuve.

Écrit par : frenchy | mercredi, 11 juillet 2007

Le danger du Show off c'est qu'à la fin ceux qui ne possèdent pas grand chose finissent as faire plus qu'envier les "riches" (ou imitation). Ca donne une augmentation des rancœurs, des violences, de la délinquance... C'est d'autant plus le cas lorsque les écarts sont grands.

Et ça fini généralement par un repli des populations riche entre elles.

En lisant l'article j'avais la vision d'un mur qui se construisait tout autour de ces personnes. Qu'il soit réel ou juste suggéré. Et quand je lis ce que raconte miniliban les contours du mur se dessine de plus en plus...

Le Liban ne sera jamais rattaché à l'Europe. Il faudrait d'abord que l'Europe se soucie du Liban. Et il ne faut pas non plus imaginer que l'Union méditerranéenne verra le jour. C4est juste un argument politique sans fondement.

Écrit par : Jean-Baptiste | jeudi, 12 juillet 2007

"jeunes de 20 ans qui quittent le pays parce que, vous comprenez, le Liban, ce n’est plus vivable car il n’y a plus que deux boîtes de nuit où sortir le soir" ?????

J'aime beaucoup votre blog et ce que vous écrivez, mais cette phrase (ci-dessus) m'a fait sortir de mes gonds.
Je ne sais pas combien vous gagnez pour exercer votre métier, mais je suis sure que c'est + que $300 misérables dollars par mois et que vous n'êtes pas obligés d'habiter sous le même toit que vos parents.
Y'a plein de jeunes qui quittent le pays pour des raisons légèrement plus pressantes que les statistiques sur les boites de nuit.
Cette phrase est tellement insultante, je n'en reviens pas.

Écrit par : callipyge | samedi, 14 juillet 2007

@callipyge
Mais je suis bien d'accord avec toi! Oui, cette phrase est insultante et oui, moi aussi, elle m'a fait sortir de mes gonds quand le fils d'un richissime médecin me l'a sortie sans aucun complexe et sans même se rendre compte de la gravité de ce qu'il disait! David et moi en sommes resté bouche bée ! Et le fait est que ce garçon de 20 ans, tout comme nombre de ses potes issus de ces milieux privilégiés, voit les choses comme ça, ce que je trouve pathétique mais qui ne concerne heureusement pas l'immense majorité de la jeune libanaise qui émigre. La phrase était donc absolument ironique, il me semble que le reste du post ne laissait aucune ambiguïté à ce sujet.
PS: si tu t'imagines que nous roulons sur l'or, tu es loin, mais alors très, très loin de la réalité :)

Écrit par : nathalie | dimanche, 15 juillet 2007

tout à fait, c'est la mentalité d'un certain milieu actuel au Liban.
Le principal pb est qu'il n'y a plus une élite sociale au Liban au sens noble du terme, l'élite libanaise a été phagocitée par les nouveaux riches, les enfants de ces derniers s'étant soit exilés soit ont fréquentés ces nouveaux riches.

Ce sont des personnes qui n'ont aucun sens de ce que coûte l'argent, la minette en Mercedes SLK avec sac Chanel à 20 ans, le mec qui arrive en ferrari à la fac, etc... C'est un milieu à part, mais le pire c'est que ce milieu pense être important. Ils connaitreront fort heureusement des revers de fortunes dans les années à venir, j en suis certain, fortune mal acquise (comme dans la plupart des cas) ne profitant jamais.

En cela, au lieu d'être offusquée, Callipyge aurait du réalisé que le système social libanais est complètement pourri.

Écrit par : frenchy | dimanche, 15 juillet 2007

A ce propos, je connais un ex étudiant en business, fils d'une grande fortune dernièrement décédée et héritier par conséquence, son père, ancien ministre "un self made man" étant sponsor d'une fac, cet étudiant un peu particulier ne venait jamais aux cours d'ailleurs, ni aux examens d'ailleurs.

Résultat (jamais compris) Dîplome avec high distinguished list...

Son papa offrait, il est vrai juste un nouveau bâtiment à cette université.

Écrit par : frenchy | dimanche, 15 juillet 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu