Avertir le modérateur

lundi, 16 juillet 2007

Compulsion horticole

Ce matin, je ne sais pas trop pourquoi, nous nous sommes mis en tête d’ajouter quelques plantes à la quarantaine de pots garnissant déjà notre terrasse. Notre pépiniériste habituel de Furn el-Chebbak n’avait pas grand chose d’excitant. Alors nous avons pris la route de Chtaura, où nous avons également nos habitudes pour satisfaire ce genre de compulsions.

medium_pontmdeirej.2.jpgSur la route de Damas (l’une des plus dangereuses du pays), nous avons eu droit à un énième détour: le pont de Mdeirej qui mène au col du Baïdar, frappé il y a un an tout juste par l’aviation israélienne, est toujours impraticable. En fait, il est fort probable que ce pont (le plus haut du Moyen-Orient si je ne me trompe) ne doive être détruit complètement pour être reconstruit (par les Américains, pour la bagatelle de 17 millions de dollars). Il avait été mis en service il y a 3 ou 4 ans seulement...

Une fois passé le col (Chtaura est de l’autre côté de la chaîne du Mont-Liban), la vue nous a une nouvelle fois serré le cœur. Ce n’est pourtant pas la première fois (loin de là!) que nous faisons ce trajet, mais l’émotion est intacte à chaque passage. Avant la longue et périlleuse descente vers Chtaura (la conduite y étant encore plus sauvage que dans le reste du pays), la plaine de la Bekaa s’offre aux voyageurs du jour. C’est tout simplement sublime.

medium_chtaura.jpgA Chtaura, les statues de Hafez el-Assad ont disparu depuis le retrait de l’armée syrienne. A la sortie de la ville, il y a un Y (ici en image): à gauche de l'immeuble blanc, c’est la route de Baalbeck; à droite (tout droit en fait) celle de Masnaa et de la frontière syrienne. En prenant cette dernière, vous trouverez LE pépiniériste de la région à quelque 200m seulement. Bon, nous n’avons pas grillé notre essence pour acheter de bêtes géraniums: lui, il fait plutôt dans l’arbre fruitier, le peuplier, les pins de toutes sortes… Nous sommes repartis avec un prunier de 2m50 de haut, trois pieds de lavande, un pied de tomate, deux bougainvilliers roses et blancs, un gardenia, deux rosiers et j’en oublie…

En repartant de Chtaura, avec branches et fleurs sortant par toutes les fenêtres de la voiture, nous avons fait une petite halte. Une sorte de pélerinage en ce qui me concerne, au restaurant Akl (pas loin du McDo, si si, y'a un McDo à Chtaura!). Le saint Graal? Son sandwich de kebbé nayé dans du pain marqouq. Un truc à vendre son âme au diable.

De retour à Beyrouth, nous avons passé l’après-midi à mettre tout ça dans des pots (taille XXL). Alors que le soleil allait bientôt se coucher dans la mer, nous nous sommes posés. En voyant toutes ces nouvelles plantes orner notre petit chez nous, je me suis dit que notre compulsion horticole du jour, cette frénésie dans la catégorie «plantage d’arbre», répondaient surtout à notre désir de nous enraciner nous-même dans ce pays que nous aimons tant. Ça fait un peu psychologie de comptoir, mais c'est comme ça...

Commentaires

Ah Chtaura et sa labné de chez Massabki! Je me rappelle que mon père nous emmenait avant la guerre chaque samedi au restaurant dur Park Hotel. Sa spécialité? Kebbeh au four à bois, délicieux!

Écrit par : kheireddine | mardi, 17 juillet 2007

2m50 euhhhhhh

j'espère que vous avez un grand jardin...

Mais faut pas aller si loin, il y a un excellent pépinieriste à Kfarhebab ... ma ptite amie y a même trouvé un citron lime pour ma mère, depuis le temps que j'en cherchais un... elle l'a trouvé avant moi

Écrit par : frenchy | mardi, 17 juillet 2007

bonjour
C'est la première fois que j'ose vous envoyer un com. J'aime beaucoup votre blog que je regarde tous les jours pour voir s'il y a un nouvel article. Vous parlez dans cet article de la beauté des paysages. J'ai trouvé ce lien sur un livre magnifique. Je ne sais pas si vous l'avez déjà vu mais cela montre l'immense beauté du pays et cela meme en ne montrant pas les sites plus connus (baalbeck, byblos....). http://www.pascalbeaudenon.com/photos_album2.html. A chaque fois que je vais au Liban j'ai l'impression que les libanais eux-memes ne se rendent pas compte de la splendeur de leur pays. Si seulement la situation était plus stable, le Liban serait une des plus belles destinations pour les tourtistes.
Merci de nous montrer que la Vie est possible malgré tout au Liban.

Écrit par : chris | mardi, 17 juillet 2007

Très belles photos, chris. Aussi, il y en a beucoup de photos du Liban à Skyscrapercity.com

http://www.skyscrapercity.com/forumdisplay.php?f=694

Écrit par : kheireddine | mardi, 17 juillet 2007

J'ai des souvenirs lointains de petits déj sur la route de Baalbek dans un resto à l''Y d'intersection de entre la route de la Syrie et celle de la Beeka... à l'époque ça prenait une éternité pour y aller (à cause des nombreux checkpoint depuis Beyrouth)

Écrit par : coconz | jeudi, 19 juillet 2007

Je reviens du Liban où je rêvais de me rendre depuis ... 23 ans. Enfin j'ai pu découvrir ce pays et j'ai été tellement désolée par ... le vide des sites touristiques que j'ai pu visiter pendant ces 15 jours (bien que cela soit agréable de ne pas être bousculée) qui sont passé tellement rapidement. Je reviendrais car j'ai beaucoup d'attache dans votre pays. Y vivre ??? Mon rêve, malgrès tout ce qui s'y passe. Mais j'ai la barrière de la langue et une moitié qui ne pense pas que je puisse m'adapter, bien que persuadée du contraire.

Écrit par : fourmie104 | dimanche, 22 juillet 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu