Avertir le modérateur

jeudi, 26 juillet 2007

Scénario ordinaire au ministère du Travail

medium_Travail1.jpgUn Français doit se rendre au ministère du Travail pour obtenir un papier précis. Il a rendez-vous avec Monsieur X, un responsable dudit ministère, à 9h30. L’étranger est pistonné par une avocate (Maître Z) pour cette rencontre afin de faciliter les choses.

Objectif prioritaire: le Français doit repartir le matin même avec le papier officiel que Monsieur X doit lui fournir.


Scène 1, intérieur jour

Décor: un grand bureau, des vieux sièges en faux cuir. Rien sur les murs à part un grand poster représentant Hassan Nasrallah, avec une inscription en rouge, «La victoire divine» (texte en français). Etonnant de voir ça dans le ministère qui est le fief du parti politique (et ex-milice) chiite Amal de Nabih Berri. Parmi les dossiers en souffrance, un flyer avec le logo blanc, rouge et noir du PSNS. La clim est à fond, l’odeur de cigarette froide omniprésente.

Le dialogue ci-après se déroule en anglais.

Le Français
(Poli) Bonjour monsieur X.

Monsieur X
(Affable) Asseyez-vous. C’est vous qui venez de la part de Maître Z?

Le Français
Oui. (Il sort de sa poche ses papiers: passeport, permis de séjour et permis de travail). Voilà, je viens vous voir pour obtenir le papier demandé par l’avocate.

Monsieur X
Donnez-moi vos papiers. (Il les prend, les étudie pendant une minute. Il sort un formulaire d’une pochette et commence à reporter dessus les nom, prénom et numéro de passeport du Français). Reprenez-les, allez au rez-de-chaussée faire des photocopies de chaque et achetez 5 timbres de 1000 livres libanaises chacun.

Le Français
D’accord. Vous n’avez besoin de rien d’autre? (Il pose cette question par habitude, car il manque toujours des papiers au cours des démarches administratives dans ce ministère)

Monsieur X
Non, vous pouvez y aller. (Monsieur X s’allume une Marlboro rouge)

Le Français
(Il se lève et quitte le bureau)


Scène 2, intérieur jour

Décor: même bureau.

Le Français
(Il revient dans le bureau de Monsieur X, avec les photocopies et les timbres. Deux femmes discutent avec Monsieur X. Il s’assoit et attend son tour)

Monsieur X
(10 minutes plus tard). Asseyez-vous. (Il prend les papiers, agrafe le tout et colle un timbre de 1000LL sur chaque page pour les authentifier)

Le Français
J’ai cru comprendre de Maître Z qu’il était possible de faire le papier aujourd’hui.

Monsieur X
Oui en effet.

Le Français
(Soulagé) Et bien faisons-le!

Monsieur X
(Avec aplomb) Ce sera 200 dollars.

Le Français
Ah bon? Je ne pensais pas qu’il fallait payer une amende…

Monsieur X
(Conciliant) Non, non, vous n’avez pas à payer d’amende. Disons que c’est pour accélérer les choses. Je donnerai 50 dollars à untel, et 50 dollars à untel. Comme ça, ça ira vite et vous pourrez repartir aujourd’hui avec votre papier.

Le Français
(Il ne croit pas trop à la théorie du partage de Monsieur X, et s’attendait un peu à cette situation) Je suis désolé, mais je ne paye rien.

Monsieur X
(Il se fait charmeur) Réfléchissez… Sinon, ça va prendre plus d’une semaine.

Le Français
Ce n’est pas grave. Moi, je ne paye pas.

Monsieur X
Bon, OK. 150 dollars alors?

Le Français
Non, j’attendrai une semaine.

Monsieur X
(Il range le passeport et les permis de séjour et de travail du Français dans une pochette)

Le Français
Que fait-on maintenant? Moi, je ne repars pas sans mon passeport.

Monsieur X
Oui, oui, bien sûr… (Il referme la pochette et décroche son téléphone pour appeler Madame Bidule, dont le bureau se trouve à un autre étage. Le téléphone sonne dans le vide). Allez vous asseoir, Madame Bidule n'est pas là, nous irons plus tard. il y a d’autres personnes qui attendent.

Le Français
(Il se lève et s’installe sur une chaise, dans un coin du bureau. 25 minutes d’attente)

Monsieur X
(Après avoir reçu une femme de 40 ans, il rappelle Madame Bidule. Discussion en arabe. Madame Bidule lui dit de descendre plus tard) Il faut attendre encore 10 minutes.

Le Français
(Il commence à trouver le temps long, mais reste courtois, il n’a pas le choix) D’accord, pas de problème.

(15 minutes plus tard)

Monsieur X
On peut y aller.


Scène 3, intérieur jour

Décor: Le bureau de Madame Bidule, 2mx1,5. Trois cadres avec des photos d’enfants trônent sur une petite table. Madame Bidule, 65 ans, remplit un registre. Monsieur X l’interrompt, lui présente la pochette avec les papiers du Français. Le Français reste silencieux, les mains dans les poches. Madame Bidule lève le nez, voit le passeport.

Madame Bidule
Ah, un Français? Ils nous emmerdent les Français. Avant c’était Chirac, maintenant c’est Sarkozy... (Madame Bidule remplit le registre et redonne la pochette à Monsieur X).

Le Français
(Très très poli) Je peux reprendre mes papiers?

Monsieur X
(Un peu agacé) Oui, tenez. Vous pouvez partir. Revenez dans une semaine pour prendre votre formulaire dûment rempli.

Le Français
Merci.


Scène 4, extérieur jour

(Le Français sort du ministère, prend son téléphone et appelle un collaborateur de Maître Z)

Le Français
Allo, c’est le Français. Bon, je ressors du ministère. Le papier sera prêt dans une semaine.

Le collaborateur de Maître Z
(Enervé) Quoi? Une semaine? Mais qu'est-ce que t'as fait? Tu devais l'avoir aujourd'hui!!!

Le Français
Bein ouais. C’était soit ça, attendre une semaine, soit je payais 200 dollars de bakchich pour avoir ton fichu papier éventuellement aujourd'hui... Merci pour le piston!


Pour le feuilleton "Paperasses administratives au pays du Cèdre", suite au prochain épisode... 

Commentaires

Ce Français a t-il été trop impatient ? Ou bien a t-il oublié que toute prestation supplémentaire du fournisseur génère nécessairement un surcoût ? j'hésite ...

Écrit par : SJM | jeudi, 26 juillet 2007

comme dans tout les pays arabes.

Écrit par : serge94 | jeudi, 26 juillet 2007

Ben fallait faire parti du Fatah Islam et avoir une barbe ou un hijab, y en a même 12 qui sont rentrés avec un visa de terrorisme accordé par les autorités libanaises à l'aéroport de Beyrouth...

Ca facilite grandement les choses!

Autre chose, une blague:
"les français nous ont apporté l'administration, les turques le backchih, le Liban les a mixé"
bref fabuleux cocktail :)

Écrit par : frenchy | jeudi, 26 juillet 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu