Avertir le modérateur

jeudi, 09 août 2007

Coup de poignard dans le dos ?

Depuis dimanche, une idée me trotte dans la tête et prend de plus en plus de consistance au fur et à mesure que les événements se déroulent. L’avenir dira si cette idée est farfelue ou non.

Devant les résultats de la partielle, moins glorieux pour les aounistes qu’ils ne le prévoyaient, je me disais que le régime syrien allait probablement arrêter de miser sur Aoun pour la présidentielle. Attention, je ne dis pas que Aoun fait sciemment le jeu de la Syrie, pas la peine de me tomber dessus! Mais je pense en revanche que la Syrie a un intérêt majeur à favoriser et instrumentaliser les dissensions inter chrétiennes. On en a eu un bel exemple en 1990.


Or, depuis la partielle et sa victoire sans le panache attendu, la probabilité de voir le général orange atteindre la magistrature suprême s’est nettement amoindrie. Parce que, système confessionnel oblige (qu’on l’apprécie ou pas), ce poste revient à un représentant de la communauté maronite. Or, les voix maronites n’ont représenté qu’environ 35% des suffrages accordés à Aoun dans le Metn. Et comme le disait je ne sais plus qui, si l’élection avait eu lieu dans le Kesrouan, il ne serait peut-être pas passé du tout. Certes, le président de la République doit représenter tous les Libanais, mais dans la pratique, je ne suis malheureusement pas sûre qu'il sera élu sur ce critère.

medium_wahhab.jpegBref, ce qui a mis de l’eau à mon moulin, c’est évidemment la déclaration incongrue de Wi’am Wahhab (vous savez, l’ancien ministre-journaliste-postulant député-lèche-cul pro-syrien notoire, pour la peine, il n’y a aucun doute) qui vient affirmer qu’Aoun est le meilleur candidat à la présidence et qu’il vaut mieux que le poste reste vacant si ce n’est pas lui.

Ce supposé soutien ressemble davantage à un coup de poignard dans le dos. Quel meilleur moyen de couper l’herbe sous les pieds de Aoun que d’entendre quelqu’un comme Wahhab – qui n’aurait jamais dit cela sans l’aval de son maître à Damas – lui faire une déclaration d’amour, pis encore en le comparant à Lahoud? D’ailleurs, même certains partisans aounistes n’ont pas apprécié cette prise de position et c’est sans doute bien là l’idée. Pour faire chuter la popularité de Aoun, rien de tel qu’un soutien affiché de la Syrie, et Bachar doit le savoir. Un peu comme si Le Pen avait déclaré que Sarkozy était le seul candidat valable et le seul à incarner les idées du Front national à la présidentielle française. Sarko n’aurait sans doute pas apprécié!

Quand le régime syrien soutient ouvertement un politique libanais, et a fortiori si la base politique de ce dernier repose en principe sur la souveraineté du Liban, c’est qu’il ne lui veut pas du bien.

A mon humble avis, il faut s’attendre à des péripéties intéressantes d’ici fin septembre. Affaire à suivre.

Commentaires

mais y aura-t'il des election???
Vu comme c'est parti, c'est pas gagne.

Écrit par : sebastien | jeudi, 09 août 2007

Est ce que l'avis d'un "envoyé" de la Syrie peut reelement pesé dans la balance politique ?
Aoun est-il discredité en faisant passé a 400 voix pres son cadidat ? (peut on nous rapeller les scores de kataeb des precedentes elections du metn ? pasque moi je trouve justement charismatique et symbolique qu'un inconnu aouniste l'emporte sur un ancien president issu du kataeb comme l'ancien député "martyr" Gemayel fils).
Ya til des sondages pour savoir ce que pensent les libanais ?
Pasque on entend toujours parler du méchant Aoun affilié au tres méchant Hezb elle meme cul et chemise avec la maléfique Syrie (qui je le rapelle les gens on la mémoire courte a eu legalement la main mise sur le liban grace aux pays qui aujourdhui la considerent comme le mal absolu)
Ne serait ce pas une chance pour le liban que de voir un Autre pouvoir en place que celui des corrompus ?
SI il y a une chance de voir Aoun faire bougé les chose pour sortir le liban de la mouise ou il l'est alors pourkoi ne pas la tenter plutot que de rester avec ceux qui ont enfoncé le liban dans cette merde nauséeuse à coups de "la syrie est la source de tous vos maux" version libanaise du celebre "l'enfer c'est les autres" de sartre.
Aoun a aussi l'avantage d'etre soutenu par une grande partie des chiites qui sont nombreux au liban.
Qu'est ce que le gouverment actuel des "anti syrien" (ou pro atlantistes) a réelement fait pour le liban ? le bilan est extremement négatif...
Je crois que Aoun et ses alliés (ils ne sont pas tous du Hezb) peuvent changer la donne... donnons leur cette chance plutot que de cultivé cette parano du passé digne de gens totalement manipulé par le massmedia

Écrit par : Vincent | jeudi, 09 août 2007

@Vincent
La question que je pose n'est pas de savoir si Aoun est bon pour le Liban, meilleur que le 14 mars, juste dans ses alliances, etc.
je m'interroge sur la réelle nature du mouvement réalisé par la Syrie via Wahhab. L'instrumentalisation des uns et des autres - parfois à leur insu et parfois parce que ce sont des pourris - est une grande spécialité de la stratégie syrienne au Liban.
Merci de nous lire, régulièrement apparemment ! :)

Écrit par : nathalie | jeudi, 09 août 2007

Pour revenir sur le comm de Vincent, les 400 voix d'écarts ne sont pas si importantes considérant la bataille médiatique autour de l'élection du Metn. Gemayel se présentait pour gagner, non pas pour perdre tout de même.
et il a perdu que cela soit par 400 voix, par 20 000 voix ou 1 voix, ca revient à être une défaite.
et il ne faut pas se poser la question de voix, qu'elles soient maronites, orthodoxes , arméniennes, elles sont libanaises tout de même, à moins de rentrer dans une notion de classe secondaire et les dérives que cela peut appliquer. Il ne faut plus lire les médias libanais qui deviennent biaisés d'Al Manar à la LBC ou de la Futur, idem pour la presse écrite mais les médias étrangers et même israéliens qui deviennent paradoxalement parlant plus descriptifs de la situation actuelle. A remarquer la que le jérusalem post, au contraire, parlant de chances augmentées pour Aoun à la suite de l'élection...

Sur Wahhab, ce qui m'étonne c'est l'importance qu'on lui apporte. Ce mec est un clown, il rit de lui même dans ses interviews. Par contre son placement la par certains médias et l'importance qu'on en fait me fait penser à une instrumentalisation de part et d'autres contre Aoun.

Le plus important actuellement est d'avoir un calme politique propice à la tenue d'élections présidentielles prochaines et la notion de salut publique pourrait aboutir à une recomposition du paysage parlementaire avec des députés qui quittent les 2 blocs. Le CPL pourrait jouer ce role dans l'opposition et les parlementaires démarqués du 14 mars de l'autre coté pourraient également jouer ce role. Dans ce cas la, Aoun a une carte à jouer, toujours est il que je doute aujourd'hui que l'élection présidentielle sera organisée en temps et en heure voulue.

Écrit par : frenchy | jeudi, 09 août 2007

je voudrais également rajouté qu'il y a quant même un désintérêt de la population, les taux de participation prouvant que la majorité des libanais convoqués n'ont pas participés.

Dans le Metn, malgré la bataille moins de 50%
A Beyrouth 18.9% alors que tout semblant jouer.

Dans ce cas la, peut on déjà tirer des conclusions sur la représentativité et des gagnants et des perdants, peut on tirer une conclusion vis à vis d'une légitimité quelconque ou peut on dire simplement que l'état a gagné?
J en doute tout simplement

Écrit par : frenchy | jeudi, 09 août 2007

Le bilan du gouvernement libanais est extrement negatif? quel bilan? qu'est ce qu'il a pu bien faire depuis les elections de 2005. Certes je ne connais pas bien la longue histoire des "je t'aime moi non plus" qui a ponctué la vie politqiue du Liban depuis 30 ans mais voila ce que je vois. En 2005 des elections (vraies) il en sort une majorité et.. une opposition. La tout va bien, c'est logique et normal. Bon, des membres de l'opposition sont dans le gouvernement (hezbollah). Ok c'est une bonne idée, on aurait pu penser qu'ils voulaient se transformer vraiment en parti politique et oublier les armes...Mais non... dans un grand elan folie et de pure stupidité le Hezbollah taquine Israel ce qui conduit a ce bel ete 2006. D'ailleurs le Hezbollah avait il discuté avec ses "alliés" de cette belle tentative? enfin bon ensuite les demissions collectives, les manifs, le sit in (grand idee encore) qui a part avoir tué le commerce du centre ville n'a servi a rien!!!.... les gros problemes economiques actuels ne sont ils pas les consequences des disputes infantiles et du comportement de cow boy du hezbollah and co? c'est sympa de dire ok ne vous inquietez pas NOUS on va vous reconstruire vos maisons etc etc mais pour le reste? le commerce? le tourisme? les infrastructures? les usines detruites? qui paye???? alors ils y a les pays donateurs arabes et OCCIDENTAUX!!!! on voit fleurir sur les routes des drapeaux pour remerçier le Qatar mais ca reste plutot discret pour les autres..c'est sans doute pas politiquement correct de faire plus!

bon je me lache un peu... desolé...

Enfin bon dans une democratie "normale" l'opposition exprime son mecontentement, fait des procedures admistratives etc etc ET prepare les elections suivantes!!! et ne pousse pas le pays dans des conditions encore plus dures! Il ya des echeances politiques et le respect du vote! on ne change pas les regles en fonction du coté de la barriere où l'on est!

Écrit par : ted | jeudi, 09 août 2007

Tout-à-fait d'accord avec Ted...c'est facile de critiquer le gouvernement quand on le harcèle, entrave son action et appelle à sa chute.
Vincent, votre orthographe laisse à désirer, ceci dit sans vouloir vous offenser.
Par ailleurs, est-ce que vous avez noté que la plupart des partisans de Aoun sont des anti-Hariri ou anti-FL au départ, comme si le Libanais était obligé de suivre en bêlant un chef auto-proclamé "guide suprême" de sa communauté ?

Écrit par : Fouad | jeudi, 09 août 2007

Cela dit, Le Pen vient de déclarer que Sarkozy se débrouille plutôt bien...

Écrit par : WIL | jeudi, 09 août 2007

je pense qu'il reste le Nr 1 maronite et chrétien, en dépit du soutien affiché du bouffon pro-syrien. Bien entendu ce ne sera pas à la communauté maronite d'élire le président de la république, mais aux députés. Ils sont peu nombreux les députés (maronites) de l'assemblée qui doivent leurs sièges aux seules voix maronites.

L'élection du Metn, avec les votes en détail: http://www.beirutcenter.info/default.asp?contentid=737&MenuID=68
Un scrutin des plus serrés, très peu d'incidents. L'avocat, ancien président, subventionné par Hariri, béni par l'Église, soutenu par les maronites du 14 mars y compris Carlos Eddé, coiffé par sa femme et Jouyssant d'un fort capital sympathie (en deuil, depuis le martyre de son fils) que seul un siège de député pouvait quelque peu apaiser, se fait malgré tout torcher par le médecin inconnu. Et dans son fief! (toute proportion gardée, si la mère de Camille Khoury s'était éteinte 24 heures plus tôt, il aurait pu, lui-aussi, capitaliser là-dessus.)
En tout cas, belle leçon de démocratie.
Seule ombre au tableau: les propos arménophobes des perdants dès l'annonce des résultats.
Même ce grand fan d'Aznavour qu'est Nassib Laïc Lahoud y est allé de sa petite phrase. Dire que sa tante (la maman de notre (p)résident bien-aimé mimile 1er) est d'origine arménienne!

@nathalie, david
au fait, si l'équipe nationale de basket l'avait emporté face à l'Iran et le président Amine face au poulain du généralissime, est-ce que vous auriez titré «Le Liban gagnant sur tous les tableaux» ?

Écrit par : jsh | vendredi, 10 août 2007

@ jsh
Puisque vous posez une excellente question, je vais y répondre: la réponse est non. Si Gemayel était passé avec 418 voix d'écart, nous ne nous serions pas pamés. On ne va pas revenir sur le bien fondé même de cette élection, on l'a développé dans un post. Mais la hauteur des débats et des réactions à chaud a vraiment été en dessous de tout (cdes 2 côtés). J'ai entendu dire autour de moi, lundi, que "rends-toi compte, nous avons eu enfin une vraie élection démocratique". Je ne vois pas en quoi ces 2 partielles de dimanche ont été différentes des précédentes législatives en 2000 et 2005 (même loi électorale, même découpage...). J'espère que le vieux Fouad Boutros pourra mener son projet à bien concernant une loi électorale juste et que toutes les parties libanaises reconnaitront comme telle. Et les taux de participation de dimanche n'ont pas servi à crédibiliser l'exercice à mes yeux. Enfin voilà, j'aurais quand même bien aimé que le Liban batte l'Iran en finale!

Écrit par : david | vendredi, 10 août 2007

Ça fait un bout de temps, j'ai l'impression, que la position pro-syrienne du CPL devient de plus en plus affichée: est ce une coëncidence si leurs alliés sont le Hezbollah, les Marada, le Parti Nationaliste Syrien, et leurs ennemis sont tous les mouvements souverainistes libanais (Future, FL, Parti Socialiste, PNL, etc...)? Vraiment, un CPL qui ne se rend pas compte qu'il est pro-syrien est un homme con.
Y en a évidemment, qui croient combattre la "corruption", et qui croient que Aoun c'est le nouveau Zorro... Parce que les sources de financement du Hezb eux, c'est ce qu'il y a de plus propre et de plus transparent au monde...

Écrit par : Oberon Brown | vendredi, 10 août 2007

La lecture du coup de poignard est intéressante, c'est d'ailleurs la lecture que Michel Aoun a mis en avant lorsqu'il a été soutenu par le parti Baath aux éléctions du Metn. il a dit: "s'ils me soutenaient vraiment, ils se seraient tu, parce que leur soutien ne m'est pas bénéfique."

on peut inverser cette lecture et voire les choses autrement. Ces petits partis et personnalités purement pro-syriens tels que le Baath, Wiam Wahhab et autre PSNS, pensent pouvoir surfer sur la vague aouniste, et gagner des crédits alors qu'ils sont de plus en plus marginalisés par l'ensemble de la classe politique libanaise, toutes tendances confondues. Ils pensent pouvoir apparaitre du coté des gagnants même si la victoire de ses gagnants est moindre a cause de leur support. Effectivement le Baat,h apres avoir soutenu Aoun, s'est retrouvé du coté de ceux qui ont gagné les élections du Metn... petite victoire mais victoire quand même.

C'est ce que j'appelle des parasites. Et le CPL me semble bien parasité... Et Michel Aoun me semble déjà largement dépassé par ce parasitage qu'il ne contrôle plus.

Écrit par : Camille | vendredi, 10 août 2007

La lecture du coup de poignard est intéressante, c'est d'ailleurs la lecture que Michel Aoun a mis en avant lorsqu'il a été soutenu par le parti Baath aux éléctions du Metn. il a dit: "s'ils me soutenaient vraiment, ils se seraient tu, parce que leur soutien ne m'est pas bénéfique."

on peut inverser cette lecture et voire les choses autrement. Ces petits partis et personnalités purement pro-syriens tels que le Baath, Wiam Wahhab et autre PSNS, pensent pouvoir surfer sur la vague aouniste, et gagner des crédits alors qu'ils sont de plus en plus marginalisés par l'ensemble de la classe politique libanaise, toutes tendances confondues. Ils pensent pouvoir apparaitre du coté des gagnants même si la victoire de ses gagnants est moindre a cause de leur support. Effectivement le Baat,h apres avoir soutenu Aoun, s'est retrouvé du coté de ceux qui ont gagné les élections du Metn... petite victoire mais victoire quand même.

C'est ce que j'appelle des parasites. Et le CPL me semble bien parasité... Et Michel Aoun me semble déjà largement dépassé par ce parasitage qu'il ne contrôle plus.

Écrit par : Camille | vendredi, 10 août 2007

Bonsoir a tous
Alos se soir je m'arète a dire ce pour lequel j'ai attendu longtemps pour le dire.
A en croire beaucoup de chrétien, le meilleur camp pour l'avenir des chrétiens au Liban serait soit disant le camp des Gemayel.
Depuis l'indépendance du Liban (et même avant ) la position des maronites est de "marcher" aux coté des occidentaux ( USA et France ) sans doute pour des raisons religieuse pensant que le paramètre religieux influé sur la politiques de ces deux états.
De ce faites les chrétiens se sont mis à dos leur voisin le plus proche ( territorialement et culturlement la Syrie ) pour les bos yeux des USA et de la France au lieu de nouer de puissante alliance avec leur voisin comme la logique politique l'éxige.
En faisant le bilan de la soit disant "aliance" des chrétiens avec l'occident que peut-on en conclure?
Qu'est ce que les chrétiens on gagné de cette alliance?
Rien si ce n'est une trahison des USA et de la France en 1990
Car l'attaque de la Syrie sur le palais présidentiel c'est faite avec le consentemant des USA et de la France bien que cette dernière le nie afin de sauver la face vis-à-vis des chrétiens qui voyait en elle comme leur seconde patrie.
Tous le monde sait par la suite que la motivation des USA de "vendre" le Liban à la Syrie est essentiellement liée au pétrol iraquien dont le baril a l'époque n'excédait pas les 60 dollards.
Peu de temps après lorsque les journaliste révélèrent les massacres commis par l'armé syrienne envers les soldats de aoun et des civiles chrétiens la Syrie ne fut pas pour autant inquièté au NU sans doute pour ne pas nuire aux bonnes relations noués entre les USA la France avec la Syrie qui est devenu le maitre au Liban.
Par la suite le maintient des bonne relations entre la France et la Syrie ( de Assad père ) a garanti à la Syrie la posséssion du Liban au plus grand désavantage des chrétiens. Ce qui prouve que les relations noué entre la France et la Syrie avait plus de valeur aux yeux des occidentaux que la relations avec les libanais (en particulier les chrétiens ).
Ce qui me désole le plus en tant que libanais chrétiens ce que le patriarcat s'obstinne encore à privilègié les relations avec la France et les USA comme si ils n'avaient pas compris les erreurs du passé.
A mes yeux dès la fin de la guerre le patriarcat aurait du revoir totalement ses relations avec ces deux pays et noué une vrai relation avec la Syrie qui été devenu et l'est encore le seul maitre au Liban afin de ne pas affaiblir a petit feu les chrétiens, mais non ils ont continué dans leur erreur et continu encore a leur actuel.
Si les chrétiens son affaibli aujourd'hui c'est pour leur entêtement à s'opposé à la Syrie.
Du jour au lendemain Mdm Condy nous sort la bonne blague pour lequel le Liban a bcp de valeur à leurs yeux et qu'ils veulent renforcé la démocratie libanaise or qu'il l'on laissé mourir en 90, on est sensé croire cela?
Les USA prétendent vouloir le bien du Liban orqu'il tente d'imposer la naturalisation des réfugiés palestiniens au Libanen en échange de la dette libanaise au plus grand détriment de qui?? ( des chrétiens une fois de plus ).
Le pire c'est que beaucoup de chrétien par leur naiveté on applaudi ces propos de Condy.
De plus tous les libanais connaissent combien sont démocratique de mister Geagea et Joumblat :) :)
Ces pour cela qu'a mes yeux l'initiative de Aoun est très courageuse car il est en train de faire ce qu'aucuns chrétien n'a pensé à fairecad réunir tous les libanais quelque soit leurs confesions et essayé de nouer des relations saine avec la Syrie.
A ceux qui disent que la présidence dois représenté le vote des maronite si il faut avoir se type de raisonment autant divisé le Liban en une multitude d'état confessionelle une morceuax pour les sunite un autre pour les chiite un atre pour les maronite (car ceux si semble vouloir ces temps ci vouloir faire bande appars parmis les chrétiens) ...
A ceux égalment qui disent que Aoun est respnsable de la divisions des chrétiens , la logique démocratique veux que la minorité suivent la majorité si on ne veux pas de divisions cad aux Gemayel et Geagea de marcher avec Aoun car il la prouvé a deux reprises maintenant il représente ceux que veux la majorité des chrétiens.

Écrit par : daldini | samedi, 11 août 2007

en resume vive le Liban syrien (qui ne reconnait pas le pays comme independant, d'ou l'impossibilite d'une alliance avec) et vive Bachar.
et pourquoi pas ne pas revenir a la Pax Syriana de l'empire romain? comme ca bachar sera content, le Liban n'existera plus que pour parler de ses cedres et de ses monts enneiges (ancien testament).
peut etre qu'il sera possible de commencer a parler d'alliance avec la syrie qd celle ci reconnaitra le pays et qu'un echange d'ambassadeur se fera. d'ici la ca me parait difficile, le cher voisin n'ayant finalement pas l'intention de conclure une alliance forte.

Écrit par : sebastien | samedi, 11 août 2007

Depuis deux années, sur les conseils de mon frère, que je vous lis et vous suis quasi quotidiennement, je tiens à vous remercier pour vos éclairages et vos commentaires qui m'apparaissent comme une démarche pédagogique motivante et instructive pour une personne lointaine, curieuse et intéressée par votre parcelle d'espoir au milieu de terres en fusion...

Écrit par : Jean-Yves LE SOURT | dimanche, 12 août 2007

hola ,là ,là ça me parait bien compliqué tout ça et bien mal parti !

Écrit par : josiane | dimanche, 12 août 2007

"Un peu comme si Le Pen avait déclaré que Sarkozy était le seul candidat valable et le seul à incarner les idées du Front national à la présidentielle française. Sarko n’aurait sans doute pas apprécié!"


Vous vous trompez: Le Pen et Sarkozy s'apprécient beaucoup. Sarkozy a reçu plusieurs fois Le Pen depuis son élection, et Le Pen ne cesse de faire l'éloge de Sarkozy.

Écrit par : Jacques | mardi, 14 août 2007

@Jacques
Comme vous dites "depuis son élection"...

Écrit par : nathalie | mardi, 14 août 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu