Avertir le modérateur

vendredi, 05 octobre 2007

Partition du Liban : le puzzle impossible

Reparlons un petit peu de cette idée de partition du Liban, chère à l’un des commentateurs de ce blog (qui a tendance à vomir ici un peu trop souvent). L’idée défendue: chacun chez soi (puisque chrétiens et musulmans ne peuvent plus cohabiter) et qu’un futur Hezbollahland chiito-chiites au Sud (au revoir les villages chrétiens) se fasse rétamer une bonne fois pour toute par Israël, tandis qu’une «principauté maronite» vivrait dans le faste et sous couverture européenne. Voilà pour l’objectif. Les moyens maintenant: on coupe le Liban en plusieurs entités (quitte à en redonner un bout à la Syrie), selon les confessions.

Très bien, bravo, en voilà une grande idée qu'elle est bonne! Mais on fait comment exactement? Si le puzzle de la partition confessionnelle vous tente (ce qui n'est pas mon cas), regardez la carte ci-dessous (source: Documentation française, 2002). Alors les (mini)malins, j’attends vos propositions (je suis sérieux, et si vous avez des cartes d'un futur Liban morcelé, envoyez-les par mail)… On superposera pour voir.

medium_communautés_liban.jpg

Personnellement, ça me coûterait de devoir présenter mon passeport pour aller manger du poisson à Saïda et de la kabbé nayé à Chtaura, ou pour aller camper aux Cèdres.

Le Liban n’est pas divisible. Point.

Commentaires

Euh... C'est une carte trop simplifiée puisque il y a 17 communautées religieuses :p donc encore plus de morcelement.
Enfin heureusement que beaucoup de libanais pensent à l'inverse, de créer un liban fort tous ensemble. L'union fait la force. Les partisans du diviser pour mieux regner ne sont que des ennemis au Liban

Écrit par : vincent | vendredi, 05 octobre 2007

Quelle horreur que de voir cette carte! Elle me rappelle 1975-1990...

Écrit par : kheireddine | vendredi, 05 octobre 2007

La documentation française de 2002 est complétement fausse.

Cela ne m'étonne guère d'un pays endetté de 1000 milliard d'€.
Cela ne m'étonne guère d'un pays qui n'a plus de sécurité sociale que le mot (puisque petit à petit aucun médicament ne sera remboursé).
Cela ne m'étonne guère d'un pays ou la retraite sera le minimum vital et ou tout les retraités seront rémunéré pratiquement à la même solde à quelque €uro prés.
Cela ne m'étonne guère d'un pays qui ne possède qu'un porte avion et qui est souvent en cale sèche pour maintenance, le second a été vendu aux brésiliens et le troisième erre dans les océans à la recherche d'un recycleur d'amiante.
D'ailleurs c'est pour cela que le grand visionnaire degaulle s'est empressé à faire l'europe jusqu'à l'oural avait-il dit, il avait tout compris que la france ne sera plus ce qu'elle fut, mais reste quelques récalcitrants arrogants qui se permettent de dire qui intégrera l'europe comme si l'europe leur appartenait, alors que la france est déjà dilué est que le président de la république française n'a plus de marge de manoeuvre tant au niveau de politique social que économique et n'est plus que le gouverneur d'une des provinces de l'europe (dont nous ferons partie).

Alors ma vision pour que nos enfants vivent enfin en paix définitivement est un vomi, il faudra me le signifier, de ce fait je viendrai plus (vomir) chez vous.
Il est vrai que les habitants chrétiens du sud qui vendent ne sont que des ramassis de gens qui vomissent.............héhéhé

Le liban n'est pas divisible. Point.
Il est déjà. Point à la ligne.

Écrit par : miniliban | vendredi, 05 octobre 2007

quelle horreur ! j'ai du mal à croire qu'il y a des libanais suffisament fou pour vouloir ça !

Écrit par : josiane | samedi, 06 octobre 2007

miniliban

tu devrais peut etre te remettre en question. les libanais sont des cons, sauf toi. les francais sont des cons, si tu as la nationalite sauf toi. je m'arrete la mais je suis sur que tous les etres vivants sont aussu des cons.
ah oui une chose, si tu n'aimes pas ce qu'est le liban actuel pourquoi ne rendrais tu pas ta nationalite et toutes celles que tu as en plus. si tu veux etre logique avec toi meme il n'y a que cette solution et ensuite tu pars te faire hermite.

comme je l'ai dit il y a qlq semaines, c'est un des rares blog libanais ou on trouve encore de la courtoisie et ou, les participants savent donner leur point de vue sans pour autant insulter les autres.

le monde et le liban sont rempli de trop de personnes comme toi qui par le comportement et leur haine poussent les autres a la guerre. et je suis sur que tu fais malheureusement parti de ces gens qui ont ete eleve par la guerre de 75, que le soir tu t'endormais avec les recits "d'actes de bravoure" de tes aines, te racontant qu'ils avaient un jour tenu tete a une armee entiere de palestiniens ou autre, et que tu ne peux certainement pas devenir un homme sans en avoir fait de meme.


P.S: je m'excuse par avance aupres de presque tous les bloggeurs si je suis alle trop loin mais je suis de plus en plus horrifie en lisant une certaine personne

Écrit par : sebastien | samedi, 06 octobre 2007

@sebastien
A la décharge de miniliban, il n'a dans ce post insulté personne, sans quoi nous aurions retiré sa contribution. Et je peux comprendre la forme de désespoir ou de jusqu'auboutisme qui le pousse à penser que "pour que les enfants puissent un jour vivre en paix", il faille ériger des murs et scinder le pays.Nombreux sont les gens de par le monde qui réagissent de la sorte, et pas qu'au Moyen-Orient. Pour être honnête, nous-mêmes en arrivont parfois de douter que les Libanais sachent un jour vivre ensemble.

@ miniliban
Je n'approuve pas toujours les emportements verbaux de David mais je comprends sa réaction dans ce contexte très particulier qu'est le Liban en octobre 2007, tout comme d'ailleurs je comprends la vôtre (au cas où vous liriez ce commentaire). Il arrive qu'un dialogue ne soit plus possible entre deux personnes, même de bonne volonté.
Cela dit, il ne faut peut-être pas tout mélanger: la qualité des chercheurs français, l'Europe, les retraites, les porte-avions. Pour connaître le milieu de la recherche française, je peux vous assurer qu'en dépit de leurs moyens financiers limités, les chercheurs et chercheuses font souvent un boulot formidable. Et dans tous les cas, le raccourci est un peu rapide et le jugement abrupt :)

@vincent
Evidemment que cette carte est simplifiée. Et évidemment que beaucoup de monde souhaite un Liban fort et uni, David et moi en premier lieu. Mais dans un souci de réalisme élémentaire, les Libanais doivent répondre d'abord à deux questions fondamentales et voir si leurs réponses convergent (ce dont je doute malheureusement, ô combien malheureusement): quel Liban veulent-ils (au-delà de la langue de bois stérile) et qu'est-ce qu'être Libanais?
Il est plus que temps de sortir des discours populistes et de réfléchir à l'identité libanaise, travail qui n'a apparemment jamais été fait, ou tout du moins pas suffisamment et/ou en profondeur.
Peut-être se dégagera-t-il alors une nouvelle réalité capable de rassembler ces gens qui habitent une si belle terre et qui n'existent qu'au-travers du refus de l'autre (Je te hais ou je te rejette donc j'existe) et des accusations (avoir un ou des ennemis communs, ça renforce la cohésion). Ou peut-être pas. Autant j'espère encore dans le Liban, autant j'éprouve de plus en plus de mal à espérer dans les Libanais (je sais, ça fait un peu cliché mais il y a du vrai quand même ! :)).

Écrit par : nathalie | samedi, 06 octobre 2007

je n'ai pas dit que miniliban avait insulte qui que ce soit, seulement ses propos sont plein de haine, et c'est cette meme haine qui pousse trop souvent les gens a s'entretuer.
est ce que miniliban veut une nouvelle guerre? certainement pas. mais il en prend le chemin. et trop de personnes pensent comme lui.

Écrit par : sebastien | samedi, 06 octobre 2007

@sebastien
vous avez raison mais je pense que tout ceux qui ont le même avis que miniliban (et malheureusement, ils me semblent nombreux) estiment que leur perception des choses n'est pas haineuse et qu'ils se montrent simplement rationnels dans la solution qu'ils proposent.Que leur façon de présenter les choses risquent de mener à une nouvelle guerre civile, c'est malheureusement plus que possible. Mais pour être juste, c'est aussi valable pour ceux qui, de l'autre bord, prônent un Liban uni tout en menaçant ceux qui ne sont pas d'accord avec LEUR vision d'un Liban uni de recourir à la violence, à la rue, etc... On en revient donc à cette identité du Liban, le véritable problème de fond. Uni, fédéré, neutre, plutôt occidentalisé ou arabisé... Chacun à sa perception des choses, mais le véritable problème est 1. de se mettre d'accord sur ce que doit être le Liban et 2. surtout, de pouvoir en discuter de façon apaisée et sans menaces. Le fossé se creuse non seulement en raison du fond mais aussi de la forme! Et là, il n'y en a pas un pour rattraper l'autre.
Chacun prétend ne vouloir que la paix tout en s'exprimant de telle manière que cela mène à la guerre.
Par exemple, mettez en miroir les commentaires de Vincent et de miniliban: chacun veut la paix (je suis foncièrement convaincue que c'est effectivement ce à quoi ils aspirent) tout en taxant l'autre d'être un ennemi et, indirectement, d'être coupable de tous les maux du pays. Aucun n'arrive à concevoir que celui en face puisse être dans le fond bien intentionné et que les avis divergent sur la manière d'aboutir à une solution. Comment dialoguer dans ces conditions? Il faudrait que chacun puisse dire calmement: "Je comprends vos angoisses, vos doutes mais nous sommes ensemble dans cette galère, essayons de trouver un point de rencontre" au lieu de balancer: "Je veux la paix et ceux qui ne sont pas d'accord avec moi sur ma façon d'y arriver sont des ennemis".
Je dois être trop idéaliste...

Écrit par : nathalie | samedi, 06 octobre 2007

D'accord avec vous Nathalie mais il faut aussi que Miniliban comprenne que sa vision des choses ne le mène à rien.
Qui peut croire que le Liban intègrera l'Union européenne ? On est dans le pur fantasme ! Vu le sentiment négatif que les européens ont sur les derniers élargissements de l'europe, ce n'est pas près d'arriver, et il faudra d'abord intégrer les pays de l'ex-yougoslavie (pas avant 10 ans ?).
L'idée d'une Union méditerranéenne - même si cela reste un concept vague - me plait bien car, même si cette Union resterait une relative zone de libre-échange, cela permettrait de nouer le dialogue sur d'autres sujets. La France y aurait intérêt, compte tenu de ses relations complexes avec l'Algérie. Le Liban, la Syrie et Israël pourraient trouver là une organisation leur permettant d'échanger un minimum.

Quant à l'identité libanaise, je ne vois pas vraiment en quoi elle serait fondamentalement clivée. Peut-être je ne connais pas suffisament de libanais mais je constate qu'une très large majorité d'entre eux ont un mode de vie à l'occidentale, que la religion occupe une place importante dans leur vie et dans la société en général et qu'ils ont cette formidable capacité d'adaptation et d'intégration. Le problème c'est qu'ils me semblent toujours regarder ailleurs comme si c'était forcément mieux : l'Europe et les Etats-Unis comme c'est bien ! L'Iran, quelle brillante civilisation ! L'Arabie saoudite, formidable ! Ce qui est d'ailleurs très étrange puisque le libanais est généralement plutôt assez fier de lui pour ne pas dire prétentieux.

De votre côté, vous pourriez nous dire quelle est votre vision du Liban.

Amicalement

Un français arrogant.

Écrit par : SJM | samedi, 06 octobre 2007

@SJM
LOL, un Français arrogant :) C'est le commentaire de miniliban sur la France qui vous fait dire ça? Je vous confierai mon opinion sur le rapport des Libanais aux Français à l'occasion d'une note un de ces jours, peut-être.
Pour ce qui est d'un clivage fondamental interLibanais, je regrette de devoir croire qu'il y en a même plusieurs, comme de nombreuses rencontres - qui n'étaient ni exceptionnelles, ni fortuites - me l'ont montré: un chiite de Baalbeck disant se sentir davantage Syrien que Libanais; un maronite du Kesrouan qui se veut maronite avant d'être Libanais; un chrétien du Sud qui perçoit son voisin chiite comme un étranger; un druze convaincu que sunnites et chiites font nécessairement allégeance à leurs oumma avant de se sentir Libanais; le chrétien se croyant différent des musulmans parce que conaincu de son ascendance sunnite; le Libanais tout court de Beyrouth qui a vécu à l'étranger et qui ne se reconnaît que dans son Beyrouth moderne et cosmopolite (ce qui n'est pas le cas de tout Beyrouth, justement). Rien qu'un certain milieu de Beyrouth constitue une sorte de bulle totalement à part dans le pays...
Ma vision du Liban? Dans l'idéal, une entité méditerranéenne se définissant par sa double appartenance (culturelle, religieuse, linguistique pour certains!) aux mondes arabe et occidental (pas évident, je sais) qu'elle percevrait non comme un déchirement mais comme une richesse à protéger impérativement des tensions extérieures. Ce qui demanderait d'abord que la majorité des Libanais acceptent à la fois de ne pas être homogènes et en même temps de ne pas chercher vouloir imposer à l'autre son mode de vie (ce qui passe par une éducation civique, laïque, un accès à l'école, etc.). Pas évident du tout. Et cela impliquerait aussi une définition des frontières de sorte à englober les régions dont la population se reconnaît dans cette identité (ce qui n'est pas le cas de l'extrême Nord à Wadi Khaled par exemple). Et cela impliquerait enfin que la classe politique locale et internationale fasse ce qu'il faut pour protéger le pays des remous extérieurs, dans la mesure du possible. Un Liban neutre, je ne vois pas d'autre issue.
Cela reste cependant insoluble tant que la question palestinienne est aussi brûlante. C'est dire si on n'est pas sortis de l'auberge...
Ce qui explique pourquoi, en ce moment, je suis perdue et pratiquement désabusée...Les Libanais ont à mon sens besoin qu'on leur laisse le temps de mûrir politiquement, ce qui n'a pas l'air de vouloir arriver de si tôt.
Mais bon, je ne suis qu'une Franco-Libanaise qui est peut-être complètement à côté de la plaque. La tolérance est une valeur primordiale à mes yeux, et c'est peut-être bien naïf dans ce bas monde.

Amicalement,

Une Franco-Libanaise un peu déprimée

Écrit par : nathalie | samedi, 06 octobre 2007

La France est une grande nation, miniliban ne semble pas le réaliser. Je suis curieux de voir à quelle caricature de pays serait son réduit chrétien. Comme l'a écrit feu Georges Naccache fondateur de l'Orient, le Liban, cent fois condamné à mort, se contente de prouver sa vie en vivant (L'Orient du 17 septembre 1948).

Écrit par : kheireddine | samedi, 06 octobre 2007

Et encore, ce que ne montre pas cette carte (qui déjà prouve l'impossibilité d'une partition), c'est le nombre de déplacements pour rendre les régions "homogènes" ...
Déjà que le Liban est de la taille d'un département français .... Ou alors, pour les nostalgiques, il faut revenir aux cités-états antiques ... : )

Écrit par : Jerome | lundi, 08 octobre 2007

Merci d'avoir publié dans votre blog cette carte qui nous démontre à l'évidence combien serait absurde un découpage territorial du Liban selon la religion majoritaire au sein des populations locales. La mosaïque de micro-états qui résulterait d'une partition ne règlerait en rien les problèmes des populations locales, car de telles états ne seraient pas éconimiquement viables; de plus rien ne prouve qu'une partition du Liban amènerait une quelconque stabilité politique.

Le problème de la société libanaise est de parvenir à trouver une nouvelle définition de ce que doit être la nationalité libanaise et sa citoyenneté, et de déterminer de nouveaux objectifs communs et des règles de vie en commun. C'est un défi majeur dont l'enjeu est la survie même du Liban et peut être celle aussi des maronites.

@miniliban: je pense que vous vous trompez quand vous affirmez qu'un état spécifique, souverain ou fédéré, est la seule solution pour les maronites; en effet, je crains fort que la disparition du Liban n'entraîne celle des maronites, de même que la disparition des maronites entraînerait celle du Liban. Il appartient à l'ensemble des libanais, et donc aussi aux maronites, de relever le défi que je mentionnais précédemment afin que le Liban puisse repartir sur de bonnes bases. C'est un objectif certes difficile à atteindre, mais à terme c'est la seule solution pour les maronites, et au-delà pour tous les libanais quelque soit leur religion.

Amitiés à tous.

Alexandre

Écrit par : alexandre | lundi, 08 octobre 2007

Le problème, Nathalie, c'est que ce qui constituait l'une des plus importantes caratéristiques du Liban (et qui était fantasmée en France), à savoir l'ouverture exclusive de ce pays arabe vers l'Occident, ne l'est plus dans les faits.

Je ne sais pas si vous êtes allée au Maroc mais vous verrez à quel point ce pays s'est "ouvert" sur l'Europe. Alors bien sûr, c'est la bourgeoisie et la classe moyenne marocaines qui pour le moment en profitent mais il existe bien une partie de la société qui vit tournée vers l'"occident". Le mouvement est accéléré par l'arrivée (massive) des Français ces dernières années et l'augmentation des investissements étrangers.
Et etes-vous allée à Istambul ?
L'Algérie (pays magnifique) - lorsqu'elle s'ouvrira - "explosera" et sera également naturellement tournée vers l'Europe.

Alors, dans ce contexte, quelle est et quelle sera la spécificité libanaise ?

Je pense que se définir comme tourné vers l'Occident n'a en réalité plus beaucoup de sens aujourd'hui.

La spécificité du Liban réside t-elle alors dans la présence importante des chrétiens ?

Je ne crois pas là encore que ce soit vraiment déterminant dès lors que des pays musulmans comme le Maroc ou la Turquie peuvent être culturellement et économiquement tournés vers l'"occident".
Par ailleurs, je dois dire qu'au niveau sociétal, on ne peut pas dire que la présence des chrétiens ait apporté des évolutions similaires à celles connues en Europe. Le Liban reste très conservateur. Le seul qui parle vraiment de la laicité, c'est Aoun, mais, Nathalie, vous ne l'aimez pas.

Je crois que la fracture est avant tout politique au sens géostratégique (dans quel type d'alliance le Liban s'inscrit ou non ?) et qu'il faut très certainement laisser les Libanais murir ce point.


PS : un article du monde d'hier sur les "bonnes" au Liban et la façon dont elles sont traitées est entrain de faire des ravages. Plusieurs personnes qui l'ont lu m'ont dit : "je croyais que le Liban c'était le pays le plus évolué des pays arabes ?". Je me tais et hausse les épaules.

Écrit par : SJM | samedi, 13 octobre 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu