Avertir le modérateur

lundi, 21 janvier 2008

Et Dieu créa l'aouniste

Juste pour rire (même si certains risquent de penser qu'on s'acharne)...

Lorsque Dieu créa le monde, il décida de concéder deux vertus à chacun des hommes qu'il venait de façonner afin qu'ils puissent prospérer dans l'harmonie et le bonheur. C'est ainsi qu'il distribua ces vertus: il rendit les Suisses ordonnés et respectueux de la loi, les Anglais, opiniâtres et flegmatiques, les Japonais, travailleurs et patients, les Italiens, joyeux et romantiques, et quand vint le tour des Libanais, il dit: ceux-là seront intelligents, honnêtes et aounistes.

Quand le monde fut achevé, l'ange Gabriel – que Dieu vait chargé de la distribution des vertus – lui demanda: «Seigneur, j'ai fait comme tu m'as dit et j'ai octroyé à chaque peuple les deux vertus que tu as choisies pour eux, mais j'observe que les Libanais en ont eu trois. Est-ce parce que tu as pour eux une référence secrète ou pour qu'ils se placent au-dessus des autres?»

«En vérité, Je te le dis, Gabriel, je leur ai accordé trois vertus parce qu'effectivement ils se croient au-dessus des autres peuples, mais sois rassuré. Dans mon esprit de justice, chaque peuple a bien deux vertus et deux seulement, y compris les Libanais car chacun d'entre eux ne pourra en posséder que deux à la fois. Ainsi, si un Libanais est aouniste et honnête, il ne sera pas intelligent. S'il est aouniste et intelligent, il ne sera pas honnête. Et s'il est intelligent et honnête, il ne sera pas aouniste.»

Commentaires

ben et les français n'ont aucune vertu alors sauf celle de la mémoire courte !
bonne semaine si possible

Écrit par : josiane | lundi, 21 janvier 2008

Je crois que vous allez vexer quelques orangés !
En parlant de mémoire courte, il est vrai que le général oublie qui lui a sauvé la vie et l'a accueilli pendant quelques années aux frais de la princesse.

Écrit par : WIL | lundi, 21 janvier 2008

c'est assez drôle de lire les commentaires sur les forums libanais concernant l'hospitalisation du généralissime...

Écrit par : david | lundi, 21 janvier 2008

josiane : les libanais aussi ont la même vertu que les français !
wil : aux frais du prince :-) !

Écrit par : mc | lundi, 21 janvier 2008

Décidément, l'humour est une arme redoutable. Vous avez mis dans le mille.Excellent!

Écrit par : alexandre | lundi, 21 janvier 2008

Pas marrant ton blog

Écrit par : Elie | lundi, 21 janvier 2008

En fait, cette blague, elle est un peu passe-partout. En parlant du Liban, on peut remplacer "aouniste" par beaucoup d'autre chose. Mais elle est tellement drôle comme ça...

@ Elie

Profondément désolé.

Écrit par : david | lundi, 21 janvier 2008

moi j'aime beaucoup le post d'elie. il est clair net et precis en tres peu de mots.

a noter egalement la reponse de david aussi courte clair et net.

Écrit par : sebastien | lundi, 21 janvier 2008

non moi je pense que cette blague elle fonctionne qu'avec les aounistes :p

Écrit par : ryda | lundi, 21 janvier 2008

j'avoue qu'elle est pas mal la blague...
mais g du remplacer "aounistes" par pleins d'autres trucs pour la trouver marrante...
signé : une orangé
A bientot David :)

Écrit par : janine | lundi, 21 janvier 2008

l'orange va si bien ici, pourquoi vouloir tant changer??
qu'on soit pour siniora et hariri ou qu'on soit pour nassrallah et béré, donc majorité ou opposition, on ne peut que se mettre d'accord sur cette troisième branche que sont les aounistes. ils sont si.... je laisse le soin à chacun de completer comme il le souhaite, tout le monde sera content.

tiens, au passage, une blague dans le même style.


Dieu créant la Terre dit à ses anges:

"bon, maintenant que j'ai créé les pays, les continents, que j'ai peuplé la Terre d'hommes, de plantes et d'animaux, je vais achever mon oeuvre en créant un dernier petit pays.
Petit certes mais je vais y mettre toutes les richesses de la terre. ce sera un pays ensoleillé, au climat doux et accueillant. un pays fertile. un pays entre mer et montagne agréable à vivre pour tous les êtres vivants qui y resideront. ce pays s'appellera le Liban.
et je vais peupler ce pays de ses habitants, les libanais, qui seront intelligents, beaux, commercants ambitieux et à qui tout sourira. ils seront accueillants et hospitaliers, ils auront la meilleure cuisine du monde et sauront se faire aimer partout où ils iront."

et les anges eurent tous la même réaction:

"mais Dieu, comment se fait-il que toi si bon et équitable, comment se fait il que tu mette un peuple au dessus de tous ceux que tu as créés jusqu'à présent. c'est injuste pour les autres, et tu n'es pas injuste habituellement."

et Dieu de répondre:

"je suis Dieu, juste, bon et équitable. mais laissez moi terminer ma phrase, attendez de voir les voisins que je vais leur donner...."

Écrit par : pascal2nice | mardi, 22 janvier 2008

Afin d'etre tout a fait impartial il faudrait dire hommes politiques libanais au lieu de aounistes pasqu'on me fera pas croire que du coté gouvernement ils sont plus honnetes (voir meme sont ils plus verreux pour certains @ :)

Écrit par : Vincent | mardi, 22 janvier 2008

pascal2nice : le 3 camp a une grande responsabilité, il a la possibilité de faire pencher la balance dans un sens ou dans un autre.

Écrit par : mc | mardi, 22 janvier 2008

Je lisais hier un article d'un journaliste de "L'Orient la Nuit" qui s'indignait du vocabulaire employé par les responsables de l'opposition et semblait regretter le bon vieux temps où - certes l'on s'entretuait - mais avec élégance et courtoisie.

Il faut croire que l'opposition libanaise n'a pas le monopole de la vulgarité.

Écrit par : SJM | mardi, 22 janvier 2008

bon personne n'a rigolé à ma blague, ça m'apprendra.

Écrit par : pascal2nice | mardi, 22 janvier 2008

si, si, j'ai rigolé !

Écrit par : mc | mardi, 22 janvier 2008

@pascal2nice
:D, c'est juste qu'on la connaissait déjà. Mais elle reste excellente.

Écrit par : nathalie | mardi, 22 janvier 2008

Les aounistes sont très faciles à vexer de toutes façons; ce qui rend l'humour anti-orangé d'autant plus exquis.

Écrit par : O.B. | mardi, 22 janvier 2008

bravo pour vos blague né au Liban il y a longtemps je suis perdu par cette nouvelle epoque de mon temps les choses etaient plus simple du temps de Chamoun

Écrit par : catalan | mardi, 22 janvier 2008

catalan : c'est toujours pareil depuis chamoun , être ou ne pas être.....

Écrit par : mc | mardi, 22 janvier 2008

excellente, votre blaque ! je vais la faire circuler...

Écrit par : ludovic | mardi, 22 janvier 2008

je continue mon idée :

to be or not to be
to vote or not to vote
to boom or not to boom

etc...

Écrit par : mc | mardi, 22 janvier 2008

David, :D excellente!
Je l'avais lue la semaine dernière, sur le blog ouwet : http/www.ouwet.com/n10452/humor/et-quand-vint-le-tour-des-libanais-il-dit-ceux-la-seront-intelligents-honnetes-et-aounistes/
Celle de Paul sur le hezb n'est pas mal non plus.

"c'est assez drôle de lire les commentaires sur les forums libanais concernant l'hospitalisation du généralissime..."
La prochaine 'opération' du Parti (Résistance, pêche & trafic d'organes) sera baptisée OP "Une vessie pour Aoun".

Écrit par : SB | mardi, 22 janvier 2008

hahahahahahahahahaha

Écrit par : pascal2nice | mardi, 22 janvier 2008

le pire qui pourrait arriver: sa mort sur la table d'operation. on aurait le droit a des manifestations generales et des emeutes car se serait forcement la faute du 14 mars

Écrit par : sebastien | mardi, 22 janvier 2008

@ SB
A tout seigneur, tout honneur, c'est Nat qui a entendu cette blague lundi matin et qui l'a postée...

Écrit par : david | mardi, 22 janvier 2008

a propos du blocus alimentaire de la Syrie sur le Liban;le général orangina,ils vont lui faire passer des plats chauds à lui ou bien il va être au régime?

Écrit par : jean-marc | mercredi, 23 janvier 2008

Bonsoir,
Mon cousin m'a envoyé cette blague par mail et je la retrouve ici même. Je l'ai trouvée très drôle et l'ai envoyée à mes amis. Beaucoup m'ont dit qu'on pourrait remplacer "aouniste" par "lepeniste " ou "sarlozyste" par exemple. Tout dépend du contexte et de quel côté l'on se trouve.
Merci à celui qui a l'idée de lancer la blague. Il est courageux

Écrit par : Lilianne | mercredi, 23 janvier 2008

blague à part,en bon petit français qui se veut cartésien,qui s'interesse à la politique,et qui de surcroît adore le Liban,j'implore des sympathisants chrétiens d'Aoun pour qu'ils m'expliquent dans le calme ce pourquoi ils sont aounistes.en effet,je ne comprends toujours pas le choix de cet homme, de s'être allié à Nasrallah qui prône une certaine forme de violence.
je n'ai pas connu Moussa Sadr,mais d'après ce que j'ai lu,ce dernier défendait ses idées dans la paix et la tolérance,semble-t-il.j'aurais alors"accepté"l'alliance du général avec ce dernier.mais franchement,le HZB me fait plutôt froid dans le dos...et ce n'est pas en tenant un langage agressif que l'on verra apparaître des colombes dans le ciel libanais.
ce que je dis là s'adresse également aux israëliens dont l'attitude belliqueuse est inadmissible et condamnable!

Écrit par : jean-marc | jeudi, 24 janvier 2008

Le vent de modernité qu'apporte Aoun dans le paysage libanais (politique ou autre) énerve beaucoup de gens et je n'arriverai décidément jamais à comprendre pourquoi cette frustration atteint de simples civils. Que les politiciens s'énervent en voyant son programme politique est une chose, mais pourquoi des personnes qui savent très bien lire ou analyser un simple texte?

Premièrement, Aoun ne s'est pas seulement "allié" au Hezbollah! Il a signé avec lui un document d'entente résumé en 10 points (disponibles sur le site tayyar.org) et si quelqu'un pouvait un jour critiquer ce texte plutôt que de s'attarder sur des "on-dit", je serais ravi de prendre part à la discussion.

Deuxièmement, quelques semaines après l'assassinat de Hariri (en février 2005), le tandem Hariri-Joumblat s'était allié avec le Hezbollah pour remporter les élections législatives (mai-juin 2005). Evidemment, à l'époque, le Hezbollah était considéré comme une résistance respectable. Eh oui, fallait tout faire pour que Aoun ne remporte pas de sièges (il en recueillera pourtant 21). Qu'est-ce qui a changé ce lundi 6 février 2005, jour de la signature du document d'entente, pour que le Hezbollah devienne tout d'un coup le méchant petit loup? Quel reproche peut-on faire au parti de Aoun pour avoir initier ce rapprochement inédit et basé sur un texte clair et net? Enfin, pourquoi ne parle-t-on pas des bienfaits de ce texte sur le terrain? Que ce soit lors de la guerre de juillet 2006, les gigantesques manifestations de l'opposition en décembre 2006 ou même les derniers évènements en janvier 2008, on ne peut nier que ce texte à souder deux communautés que tout opposait, les Chiites et les Chrétiens. Bien sûr, certains Chrétiens n'ont pas compris ce message (ou à ce stade, je dirais plutôt qu'ils ne veulent pas le comprendre), mais la grande majorité veulent croire en la sincérité de ce rapprochement. Croyez-moi, on le sent sur le terrain, que cela plaise ou non à ceux qui cherchent à semer la zizanie dans mon pays.

Dernière chose, le parti de Aoun est le seul à avoir instaurer "la culture de l'écrit" en politique. Que ce soit son programme politique ou le document d'entente, ce sont sont autant de texte qui ont été écrits et présentés au peuple pour qu'ils soient jugés dans le futur. Pourtant, aucun autre parti ne s'est jamais risqué à un tel exercice... posez-vous cette question: "Pourquoi?"

Alors oui, on peut être honnête, intelligent et supporter Aoun ;-)

Écrit par : Un autre Elie | mercredi, 06 février 2008

@ Un autre Elie

Enfin un partisan de Aoun avec lequel on peut discuter! Tu es donc le bienvenu ici.
Plus sérieusement, on peut rentrer dans le débat sur le document d'entente (2006, pas 2005). Je l'ai lu, comme beaucoup je suppose. Les 9 premiers points, OK. Le 10e, en revanche, je crois que l'on va pouvoir débattre longtemps...

A part ça, concernant les élections de juin 2005, on va pas refaire l'histoire: les aounistes, qui ont défilé à juste titre le 14 Mars pour réclamer le départ des Syriens, ont vu revenir leur chef en mai, chef qui n'a pas pu trouver de terrain d'entente avec Mostaqbal, FL, PSP... Logique car pour lui, beaucoup d'entre eux ont saigné le pays sous la tutelle syrienne. D'accord. A ce moment-là, je me suis dit qu'il allait partir au front tout seul, quitte à se prendre une taulée et n'avoir que 5 ou 10 députés. Mais non, il s'est allié à Murr, Frangié... Comme beaucoup je pense, je n'ai pas compris ces alliances contre-nature (l'explication officielle de "ils ont demandé pardon pour leur collaboration avec les Syriens" me fait doucement rigolé, or c'est que les CPL sortent souvent). Il a donc constitué l'opposition à lui tout seul, puis a été rejoint par le Hezbollah. La lune de miel entre ces deux partis, chacun est libre d'en penser ce qu'il veut, mais la vision de cette entente, selon mon expérience du terrain, est bien différente selon que l'on se place chez les jaunes ou chez les oranges.

A part ça, je vois pas trop en quoi Aoun fait souffler "un vent de modernité", explique-moi...

Écrit par : david | mercredi, 06 février 2008

@un autre elie

"on ne peut nier que ce texte à souder deux communautés que tout opposait, les Chiites et les Chrétiens"
mais hélas l'application de ce texte a désoudé autre chose !!!!!!!

"Croyez-moi, on le sent sur le terrain, que cela plaise ou non à ceux qui cherchent à semer la zizanie dans mon pays"
on sent sur le terrain aussi un rapprochement sunnite chrétien qui est tout aussi magnifique !!!

à quoi ça a servi de déplacer ce fossé????

Écrit par : mc | mercredi, 06 février 2008

@ David

Les sympathisants du Courant patriotique libre sont très ouverts, on peut difficilement trouver plus ouvert au Liban. Bien sûr, il y a des cas spéciaux comme partout et même, sans exagérer, bien moins que dans n'importe quel autre parti. Tu ne devrais donc pas utiliser ce terrain pour décrédibiliser le parti et plus spécialement l'homme qui est à sa tête.

Ceci étant dit, entrons dans le débat. J'aimerais que tu me dises ce qui ne va pas dans ce 10è point. C'est à toi de le critiquer concrètement et je me ferais un plaisir de répondre.

Au sujet des alliances du CPL avec des "amis" de la Syrie (qui entretiennent pour la plupart toujours de bonnes relations avec la Syrie), je n'utiliserai surement pas l'argument que tu cites. Dans la même lignée que ma première réponse, je répète que le CPL possède un programme politique écrit et public. Pour concrétiser ses alliances (avec les "amis" de la Syrie), il a fallu que ces personnes acceptent le programme politique du CPL qui indique clairement le refus à tout retour d'une tutelle et sous quelque forme que ce soit. On pardonne peut-être mais on n'oublie pas. Les erreurs du passé ne doivent pas se répéter, et cela vaut aussi pour Hariri, Joumblat, Geagea,etc...

Enfin, parlons du pourquoi de ce désaccord entre le CPL de Aoun et les partis nouvellement anti-syriens avant les élections de juin 2005. Ce désaccord était purement lié au partage des sièges parlementaires sur les listes électorales. On ne propose pas à un parti comme le CPL de se limiter à 6 ou 8 députés sur tout le Liban, surtout après avoir libéré ce pays de l'occupation syrienne. D'ailleurs finalement, le CPL a recueilli 21 députés en leur étant opposé (Hezbollah, Hariri, Joumblat et leurs suiveurs chrétiens). Cela vous démontre quelque peu la manière dont ces gens ont méprisés le CPL lors des négociations. Et plus encore, ces 21 députés, il les a eu avec 400.000 voix... soit exactement le même nombre de voix recueillies par les 72 députés du trio Hariri-Joumblat-Kornet Chehwane!

Voilà, tout cela, il ne faut pas l'omettre. Car en effet, autrement, il est très difficile de comprendre les positions et les démarches du général Aoun et de son parti. Et là, je ne vais pas dans les détails, vous n'auriez pas une tartine mais un gros sandwich à avaler ;-)

Écrit par : Elie | jeudi, 07 février 2008

@mc

Tout d'abord, si tu te rappelles du jour où le document d'entente a été signé et présenté le 6 février 2006 (merci David), il constituait clairement un appel au dialogue national et à l'entente. Et en effet, un mois plus tard, le dialogue national prenait place et la majorité des points d'accord se trouvaient mot pour mot dans ce texte.

Ce texte avait pour but d'établir une base pour un dialogue élargi. A la place de cela, on a eu droit dès les premiers jours à une propagande médiatique visant à diaboliser cette entente. Si c'est vraiment le 10è point qui posait problème, pourquoi cela n'était-il pas le cas lors de la déclaration gouvernementale quelques mois plus tôt (qui appuyait sans limites les armes du Hezbollah)?

Ce que je veux dire, c'est qu'il est illogique d'appuyer la déclaration gouvernementale de juillet 2005 et en même temps s'opposer à ce document d'entente qui propose une avancée jamais réalisée au sujet des armes du Hezbollah puisqu'il en fixait pour la première fois les limites.

En ce qui concerne les rapprochements entre communautés, elles sont toutes les bienvenues et l'une n'élimine pas l'autre. Par contre, il faut reconnaitre que la communauté chiite est diabolisée par une partie des médias dans un seul but : effrayer les Chrétiens (spécialement ceux qui ont voté CPL). Ce n'est pas pareil avec les Sunnites qui ne souffrent d'aucune discrimination médiatique, et tant mieux! Là où je veux en venir, c'est justement que ce document barre la route à toutes ces tentatives, tout en effaçant les barrières érigées depuis la guerre et que jamais personne n'avait pris la peine de détruire.

Écrit par : Elie | jeudi, 07 février 2008

@ Elie

La démocratie est un concept à géométrie variable ; pour qu'elle ne puisse pas être contestée, elle doit, à mon avis, être guidée par l'esprit d'équité.

Une loi électorale est toujours contestable et imparfaite, mais au Liban la loi électorale va à l'encontre de la justice et de l'équité.

C'est la raison pour laquelle je ne supporte pas le bla-bla de la majorité : qu'elle veuille défendre l'Etat, certes et c'est légitime, mais la "démocratie" ... Mon Dieu !

Écrit par : SJM | jeudi, 07 février 2008

En effet SJM, la loi électorale avait été conçue par les Syriens pour assoir la domination politique de leurs alliés locaux Joumblat et Hariri. Forcément, ils ne voulaient pas modifier cette loi par la suite, sous peine de voir leur représentativité considérablement réduite.

Pour information, cette loi joint (partout où cela est possible) des régions chrétiennes à d'autres musulmanes plus peuplées. Comme il suffit d'avoir la majorité des voix pour remporter la totalité des sièges de chaque circonscription, la duperie devient très vite gigantesque.

Et tu as raison, on peut parler de démocratie à géométrie variable lorsqu'on entend les gouvernements occidentaux s'exprimer au sujet du cas libanais, leur appui pour un gouvernement élu de cette manière,etc... :-)

Écrit par : Elie | jeudi, 07 février 2008

@elie

tout à fait c'était un appel au dialogue général et il est certain que le CPL avait été mis à l'écart lors des dernières legislatives, le 14 mars aussi a fait des erreurs, mais il aurait fallu une opposition constructive et pas de batons dans les roues comme ça...

ce n'est pas tellement l'accord entre le CPL et le hezb que je critique et je ne critique pas non plus le rapprochement entre les chiites et les chrétiens (bien sûr), mais c'est plutôt la manière de protester... tu ne peux pas nier qu'à chaque fois on évite de peu une catastrophe...

et puis tu dis "Par contre, il faut reconnaitre que la communauté chiite est diabolisée par une partie des médias dans un seul but : effrayer les Chrétiens (spécialement ceux qui ont voté CPL). ", je dirais aussi que la communauté sunnite est diabolisée dans un seul but : effrayer les Chrétiens (spécialement ceux qui n'ont pas voté CPL), il suffit de voir les histoires qui circulent sur la famille Hariri et même siniora avec le fondentalisme sunnite...

de toute manière le document d'entente entre le CPL et le hezb ne devrait pas les empecher de voter pour un président, et de réouvrir le parlement ..... et ça ne devrait pas empêcher de faire tout de suite une stratégie de défense commune, pour que le hezb donne les armes à l'armée , et que le Liban soit une fois pour toute dans la légalité internationale, à ce moment notre voisin du sud n'aura plus d'excuse pour nous attaquer!

et il faut épargner des souffrances à "la rue" qui est sur les nerfs ....

Écrit par : mc | jeudi, 07 février 2008

@ Elie

Le discours des Occidentaux : il ne faut surtout pas l'écouter.

Comment peut-on être crédible lorsque l'on parle de droits de de l'homme et de démocratie et que l'on soutient des régimes à l'antipode de ces valeurs ?
Quel message adresse l'Occident lorsqu'elle n'accepte pas le résultat des élections dans les territoires palestiniens ? Ce n'est pas une question de soutenir ou non le Hamas (je déteste le Hamas) mais de crédibilité des valeurs que l'Occident est censé porter et cette crédibilité est au niveau 0.
Comme dans les relations internationales, on est quand même obligé de discuter avec les "autres", l'Occident ferait mieux de faire preuve de plus de retenue dans ses jugements : cela lui éviterait de dévoyer publiquement les valeurs qui nous sont chères.

Quant au Liban, le traitement de l'actualité par les journalistes occidentaux a en effet été d'un simplisme effrayant.

Écrit par : SJM | jeudi, 07 février 2008

@SJM
les journalistes occidentaux sont peut-être simplistes,mais tu sais,pour un occidental,la vie politique au liban,c'est très très très compliqué,c'est"oriental".
donc il y a un pb de culture là dessous.
tu vois je lis les posts publiés depuis hier soir en sautant de "haro..." à "...l'aouniste",et je dois dire que j'ai l'impression d'avoir un QI ds les chaussettes:je suis littéralement LARGUé!!!
AU SECOURS JE ME NOYE!!!!!

Écrit par : jean-marc | jeudi, 07 février 2008

@ Jean-Marc

Le Liban, c'est compliqué et j'ai été moi aussi largué au début alors je m'en référai à la presse. Et puis je me suis documenté ; j'ai lu des ouvrages sur l'histoire du Liban avec des visions différentes.
L'autre jour, il y avait une interview de Joumblatt dans le Figaro, le leader du "Parti socialiste progressiste" dans la majorité : si tu ne connais pas l'histoire (sanglante) du bonhomme, tu pourrais très bien te dire : "Quel grand démocrate et en plus socialiste !". Heureusement, les commentaires des internautes ont ramené les choses à leur juste mesure : mais il fallait ces commentaires .... (soit dit en passant, je ne critique pas Le Figaro qui est selon moi le meilleur journal à parler du Liban. Le pire selon moi : Libération avec Jean-François Pernin).

Écrit par : SJM | jeudi, 07 février 2008

@Elie
Je ne vais pas répondre à la place de David (qui n'est pas là), mais je voulais te remercier de tes interventions, pertinentes et posées.
Je suis un peu débordée, donc je ne m'étendrai pas; je te dirai juste qu'il est clair que le 14 mars a une grosse responsabilité dans le fossé qui s'est créé avec Aoun, ce ne sont pas des enfants de choeur et je ne pense pas qu'ils aient l'intérêt du Liban prioritairement à coeur, pour la plupart (le 14 mars, ça rassemble beaucoup de gens divers et variés).
Cela dit, je n'approuve pas la façon de faire de l'opposition aujourd'hui et je ne suis pas convaincue que l'intérêt du Liban tel que perçu par le Hezbollah soit effectivement dans l'intérêt du pays, et je ne comprends pas le soutien, ou l'absence de critique dans certains cas, de Aoun. Car ce ce qui est frustrant, c'est que sur le papier d'origine (programme politique et document d'entente), tout cela est dans l'ensemble légitime, convaincant et utile, mais dans la pratique, beaucoup de positionnements posent question: vis-à-vis des prisonniers libanais en Syrie, le dédouanement accordé au régime syrien, le principe des sits-in interminables, du recours à la rue, du blocage des institutions... mince, le sujet mérite qu'on s'y attarde et j'ai pas le temps!

Juste une dernière chose: pour ce qui est de "décrédibiliser le parti et celui qui le dirige" en disant qu'on est heureux de rencontre un aouniste avec lequel on peut parler, je ne vois pas trop le rapport. C'est un simple constat: des aounistes, on en a rencontré des tas, vraiment beaucoup, ne serait-ce que pour le boulot. Et il a été à chaque fois (sauf une fois, précisément! à part toi) difficile d'engager un dialogue réel car les réactions étaient viscérales, tranchées. Nous avons peut-être joué de malchance :-P

Écrit par : nathalie | jeudi, 07 février 2008

SJM
que penses-tu de ce que je lis ce matin ds la pravda(je suis méchant;non c'est pour plaisanter car j'aime bien lire l'O.leJ.):
"l'opposition laisse tomber le 1/3 de blocage si la majorité renonce à la candidature de souleimane"?
ça fait pas un peu chantage tout ça?
et après le cas souleimane ,ce sera quoi pour ces messieurs de l'oppositon?

Écrit par : jean-marc | jeudi, 07 février 2008

@ Jean-Marc

Je ne sais pas quoi en penser : dans les journaux libanais (opposition comme majorité), il me semble qu'on raconte souvent tout et n'importe quoi.

En tout cas, je ne verrai pas de "chantage" là dedans mais plutôt un "marchandage".

L'opposition veut un tiers de blocage dans un gouvernement d'union nationale (soit un tiers des sièges).

Écrit par : SJM | jeudi, 07 février 2008

jean-marc

c'est normal d'être largué, les politiciens libanais ont tellement retourné leurs vestes, presque tous, en tout cas les plus médiatisés, et la situation n'est pas simple...

en ce qui concerne aoun, dans la période 88 89, il faut savoir qu'il avait déclaré la guerre à la syrie avec beaucoup de virulence(et finalement avec le recul, en avait-il les moyens?), et il n'avait pas pas du tout toléré la présence d'une milice chrétienne (et il avait raison), concernant les relations avec le voisin du sud, il avait posé le problème avec beaucoup plus de modération, et d'autres solutions... c'est ce changement radical qui en a dérouté plus d'un...

pour tout comprendre il faut reprendre l'histoire du Liban à partir de 1969 si ce n'est pas avant ...

Écrit par : mc | jeudi, 07 février 2008

@SJM
1/3 des sièges pour l'opposition ds un gouv. d'union nat.,ça ne me choque pas;
ce que je trouve de mauvaise augure,c'est le mot "blocage";ça en dit long,car il ne sont pas encore ds le gouv.et ils bloquent déja la vie politique libanaise...

Écrit par : jean-marc | jeudi, 07 février 2008

@ Jean-Marc

Cela peut être aussi un moyen d'assurer la réalité du gouvernement d'union nationale : la majorité disposerait également du "tiers de blocage".

Mais au final, ce qui compte c'est quand même le fond de la politique et tout cela reste obscur de part et d'autre.

Je pense qu'il faut associer le Hezbollah au gouvernement non pas parce que je porte le Hezbollah dans mon coeur mais parce que je pense qu'on ne peut pas traiter le problème des armes du Hezbollah en dehors de lui (ce qui implique de traiter le problème des prisonniers avec Israël et le problème des fermes de Chebaa).
La majorité est dans l'impasse totale avec ce problème. Elle l'est aussi dans les rapports du Liban avec la Syrie. Au bout d'un moment, au-delà des incantations, il faut mettre les mains dans la merde...

Écrit par : SJM | jeudi, 07 février 2008

SJM
le hezb était dans le gouvernement...

Écrit par : mc | jeudi, 07 février 2008

@SJM
tu as raison;et puis la majorité doit admettre que l'opposition a le droit d'éxister.
ce n'est pas en la méprisant que les conflits s'arrangeront;bien au contraire.
personne ne détient la Vérité

Écrit par : jean-marc | jeudi, 07 février 2008

mince
les comments se sont croisés

Écrit par : mc | jeudi, 07 février 2008

Mc,

Le Hezbollah était certes dans le gouvernement mais sans pouvoir décisionnaire et dans un contexte où il était sous pression (ce qui n'a pas empêché la guerre de juillet 2006). La responsabilisation passe par l'association.

Écrit par : SJM | jeudi, 07 février 2008

eh oui mc tu as raison;c'est trop facile d'être au gouvernement et de se casser au premier coup de roulis.
faut pas s'étonner ensuite que la majorité ne fasse plus confiance à l'opposition.
gouverner implique un minimum de maturité.
moi je crois que ce qui fait du mal au liban,c'est en définitive le populisme de certains,et le manque de responsabilité ou de maturité politique de beaucoup de leaders.
bien sûr le sens politique implique qu'on négocie,qu'on fasse puis défasse des alliances,mais au bout du compte,il faut avoir un minimum de ligne directrice et ne pas dire tout et son contraire.
mais on sait bien que le politicards sont menteurs comme des arracheurs de dents,et qu'ils sont prêts à "tuer père et mère"pour parvenir à leurs fins (le pouvoir).ça c'est internationnal et pas spécifique du liban.

Écrit par : jean-marc | jeudi, 07 février 2008

n'empeche que la blague etait bien bonne.

@ mc: tu es malade??? tu n'as pas encore parle de bouffe dans tes commentaires. je suis tres tres inquiet.

Écrit par : sebastien | jeudi, 07 février 2008

sebastien
je passe au régime :-D

Écrit par : mc | jeudi, 07 février 2008

@jean-Marc
en résumé, tu es d'accord avec tout le monde :DDD

@SJM
Pas de pouvoir décisionnaire, euh... Les Affaires étrangères aux mains d'un ministre du Hezbollah, ce n'était pas rien quand même! Ne serait-ce qu'au niveau symbolique!
Sans parler du soutien des autres pouvoirs (avec Lahoud à la présidence et Berri au Parlement). En fin de compte, d'un point de vue de répartition desdits pouvoirs, la majorité parlementaire d'aujourd'hui était plutôt minoritaire, non?

Écrit par : nathalie | jeudi, 07 février 2008

mc: "il suffit de voir les histoires qui circulent sur la famille Hariri et même siniora avec le fondentalisme sunnite..."
1- il y a un fond de vérité en même temps... Et puis, penses-tu que les Hersh, les Malbrunot soient à la solde de l'axe syro-iranien ??
2- il ne faut pas réduire les sunnites au seul courant du Future.

SJM: "Le Figaro qui est selon moi le meilleur journal à parler du Liban."
- ce qu'écrit Malbrunot en tout cas, est remarquable. Il est souvent dans le vrai et lon ne peut le soupçonner de sympathie pour l'opposition. Un exemple - qui risque de déplaire à mc - :
http://www.lefigaro.fr/debats/20070827.FIG000000167_dans_un_liban_mine_par_les_divisions_la_france_pratique_une_diplomatie_plus_realiste.html

Écrit par : SB | jeudi, 07 février 2008

c'est ça que j'avais voulu dire nathalie(l'autre jour en parlant d'alliances), lors des législatives le hezb n'a pas été isolé, au contraire, il a été integré au gouvernement et pour la première fois de son histoire !!
ceci dit, il n'a jamais réclamé de participer qd les syriens étaient "là"

Écrit par : mc | jeudi, 07 février 2008

@nathalie
ça veut dire quoi ça:"tu es d'accord avec tt le monde":-(
niet;pas systematiquement.
si plusieurs personnes écrivent des choses sensées et convaincantes;oui je suis d'accord.et pourquoi ne pas le dire;ça fait une moyenne avec ceux qui se foutent sur la g...

Écrit par : jean-marc | jeudi, 07 février 2008

sb :
bien sûr, je suis consciente qu'il y a du fondentalisme sunnite, et je refuse de classer les gens dans les catégories "gentil" ou "méchant" en fonction de leur confession et même de leurs idées politique. J'ai juste voulu montrer que la diabolisation d'une communauté ou d'un groupe est utilisée par tous!
il y a du bon et du mauvais des 2 côtés...

je vais lire malbrunot.....

Écrit par : mc | jeudi, 07 février 2008

je crois que je sais ce qu'on va faire : il y a assez de gens sensés (censés travailler aussi :-) )sur CB, alors je propose qu'on forme le prochain gouvernement d'union nationale, j'ai déjà le programme ...

Écrit par : mc | jeudi, 07 février 2008

pitié, ne parlez pas de certains reporters... pitié... (être un ex-otage – au Liban ou en Irak – n'est pas synonyme d'esprit d'à-propos ou de neutralité mais de notoriété, nuance).

Écrit par : david | jeudi, 07 février 2008

@Jean-Marc
Ne te fâche pas!!!! je te taquinais simplement sur le fait que coup sur coup, tu étais d'accord, rien de plus :-)
ce n'était pas un reproche, loin de là, puisqu'il y a effectivement du vrai de part et d'autre! Peace...
Et puis, je trouve qu'on ne se fout pas trop sur la g.... en ce moment, du moins ici ;-)

Écrit par : nathalie | jeudi, 07 février 2008

ok ca roule mc pour le gouvernement. par contre va falloir faire une liste de chaque ministere avec les avantages et les inconveniens, le salaire net et le salaire en peau de vin possible :d.

Merde je commence deja a penser en politiciens libanais, faut que j'arrete.

Écrit par : sebastien | jeudi, 07 février 2008

je prends le ministère du farniente...

Écrit par : mc | jeudi, 07 février 2008

@mc
On te créera un ministère des arts gastronomiques rien que pour toi :)

Écrit par : nathalie | jeudi, 07 février 2008

Mc, tu veux dire le ministère de l'environnement ?

Écrit par : SJM | jeudi, 07 février 2008

qui prend le ministere de la resistance??? il va bien falloir en creer un comme ca le hezb aura son contre pouvoir et il sera content.

Écrit par : sebastien | jeudi, 07 février 2008

David:
"être un ex-otage – au Liban ou en Irak – n'est pas synonyme d'esprit d'à-propos ou de neutralité mais de notoriété, nuance"
- non, bien sûr.
(note à moi-même: ne pas parler de Brunot, ne plus citer Malbruni. Haifa en revanche...)

SJM: ça ou les affaires sociales ou ministre démissionnaire ou secrétaire d'état aux falafels trop chauds, un boulot peinard quoi...

sebastien : euh... fatfat ?

Écrit par : SB | jeudi, 07 février 2008

fatfat ? tu veux dire fattit hommos?

Écrit par : mc | jeudi, 07 février 2008

@nathalie
mais oui nathalie j'avais compris;c'etait pas un vrai caca nerveux mais juste pour voir ta réaction:-p

Écrit par : jean-marc | jeudi, 07 février 2008

Moi je prends les affaires étrangères, après tout, je suis étranger.

Avertissement : j'ai l'intention de me rendre en Syrie (serrer la main du fourbe), en France (serrer la main du psycho), en Iran (serrer la main du fou), aux Etats-Unis (serrer la main du con), à Monaco (serrer la main du prince) et après avoir négocier secrètement de longs mois en Israël (serrer la main de .... de qui déjà ?)

Écrit par : SJM | jeudi, 07 février 2008

@SB
T'as vu, cette dictature? Et j'ai même pas de tiers de blocage quand il parle de Haifa. Pffffffff!

@jean-marc
J'ai passé le test ou bien je me suis enfoncée ? ;-)

@SJM
J'avais jamais vu les choses comme ça, c'est pas mal. Un étranger aux affaires étrangères. Je suis sûre que l'idée plairait à Sarko... Et puis, de toute façon, c'est pas pire qu'un français étranger aux Affaires étrangères.

Un détail: pour serrer la pogne à tout ce beau monde, il faudrait encore qu'ils acceptent... et vu que c'est un peu les années collège à ce niveau (si tu parles avec celui-là, j'te parle plus), c'est pas gagné. Mais on est avec toi! Tous ensemble!

Écrit par : nathalie | jeudi, 07 février 2008

@nathalie
t'es limite ma fille.
allez on va pas dire touchée-coulée mais presque.
peut mieux faire!
allez,ce sera mieux la prochaine fois.
@ux morphales
vous faites la sieste après vous en être mis plein la panse ou quoi?on ne vous entends plus.

Écrit par : jean-marc | jeudi, 07 février 2008

SJM : j'aime bien les épithètes homériques que tu as choisies!

on ira avec toi comme dit Nathalie et on emmène Haifa, Carla, Georges (malbrunot), et Georges (Farah) pour l'intendance :-D

Écrit par : mc | jeudi, 07 février 2008

c'est pas touché coulé, c'est chassé croisé

Écrit par : mc | jeudi, 07 février 2008

je fais semblant d'etre pas la sinon on va croire que je travaille jamais. j'ai la chance d'avoir un boulot ou je suis paye au forfait. si je bosse moins je suis paye plus et si je bosse plus je suis paye moins. mais je vous rassure je fais tjrs moins que plus donc ca me permet d'etudier a la fac

Écrit par : sebastien | jeudi, 07 février 2008

@ Nathalie

J'ai voulu donné tout son sens au concept de "l'ingérence étrangère"...


@ mc

Euh, Haifa, je sais elle est chiite, mais je ne l'emmène pas en Iran ; contre-productif.


@ Jean-Marc

Il y a des gens qui travaillent !

Écrit par : SJM | jeudi, 07 février 2008

@SJM
moi aussi je bosse!
je dois dire que ces jours-ci c'est plus calme;c'est pour ça que j'ai svt le nez ds ce blog.
donc si je travaille moins,je vais gagner moins...!!!
c'est ma femme qui va être contente;ah ces femmes,y a que ça qui les interesse ;-)

Écrit par : jean-marc | jeudi, 07 février 2008

Ce blog et ses fans sont décidément très actifs. Je n'aurai pas le temps aujourd'hui de répondre aux différentes questions et remarques faites suite à mes commentaires mais je promets de repasser soit demain soir, soit samedi.

Juste une chose pour Jean-Marc, il n'a jamais été question d'un quelconque chantage (1/3 contre Sleimane). L'orient le jour a perdu sa crédibilité aujourd'hui, étant devenu un outil de propagande pour la majorité au pouvoir. Il y a toujours quelques (rares et bons) articles respectables mais plus rien à voir au quotidien que je prenais du plaisir à lire sous l'occupation syrienne. A l'époque, malgré les dangers, elle osait dénoncer, presque chaque jour, les excès de la tutelle syrienne.

NB: si tu me trouves la phrase qui leur laisse penser à un tel chantage, je serais ravi que tu la postes car je n'ai pas remarqué une telle grossièreté (n'ayons pas peur des mots) hier lors de la "fameuse" interview historique.

Écrit par : Elie | vendredi, 08 février 2008

@elie
il était écrit noir sur blc que l'opposition était prête à abandonner le 1/3 de blocage si la majorité renonçait à la candidature de souleimane.

Écrit par : jean-marc | vendredi, 08 février 2008

@elie
franchement,est-ce que tu trouves la formule 10+10+10 NORMALE?
as-t'on déja vu une démocratie où la MAJORITé a autant de voix que l'OPPOSITION ?

C'EST DU N'IMPORTE QUOI !!!!!!! :-(((((((((((((((((((((((((((((((((

Écrit par : jean-marc | vendredi, 08 février 2008

jean-marc, de toute manière le fond du problème est ailleurs, et bien plus grave que ça :-(

Écrit par : mc | vendredi, 08 février 2008

@mc
soit plus explicite je n'y comprends que dalle...(?)

Écrit par : jean-marc | vendredi, 08 février 2008

c'est ça l'orient jean-marc :-D
c'est pas de gaulle qui était venu avec des idées simples dans un orient compliqué?

toutes ces histoires de 10+10+10 ou 19+19+1 ou 15+17+10 ou l'élétricité ou le prix du pain ou tout le reste ce sont des détails...
il y a un grand problème de fond entre les deux "clans" qui avec un peu plus de bonne volonté, de sincérité et moins de sous pour financer une partie ou des parties , aurait pu être réglé avec quelques coups de fil....

Écrit par : mc | vendredi, 08 février 2008

@mc
toi au moins tu m'apprends des choses...
heureusement que tu es là et merci.
qu'est-ce t'en pense de ce qu'il a dit SB?
c'est vrai ou c'est pour rire ?

Écrit par : jean-marc | vendredi, 08 février 2008

jean-marc je t'avais répondu sur le dernier "post"

Écrit par : mc | vendredi, 08 février 2008

De nouveau, je la fais courte mais rdv demain ;-)

Jean-Marc, où ça "écrit noir sur blanc"? Si c'est dans l'orient le jour, alors pas besoin d'aller plus loin.

Comprends-tu l'arabe? Si oui, et si tu as l'occasion de télécharger cette interview sur le net, je t'invite vivement à le faire. Pourquoi passer par des intermédiaires qui déforment tout et n'importe quoi pour faire passer sa propagande? Ainsi, tu entendras de tes propres oreilles ce qui s'est dit.

Par contre, si tu ne comprends pas la langue, ce sera leur parole contre la mienne ;-)

On reviendra sur la question de la présidence dans un autre sujet (ou plus tard ici même) car il y a beaucoup de choses à dire. Une chose est sure par contre, c'est que le président possède peu de pouvoir depuis Taef (signé en 1989 par les pro-syriens), et l'élection de Sleimane au poste de président n'aura aucun sens à moins de lui donner une présence significative et participative dans le prochain gouvernement.

Quant à la formule 10+10+10, elle constitue une solution dans la mesure où le paysage parlementaire actuel est complètement biaisé suite à la loi électorale utilisée (encore et toujours celle imposée par les Syriens...). Il est fort probable que la majorité soit en réalité une minorité et devrait donc se trouver dans l'opposition, et vice versa.
Dans une telle crise, il aurait fallu voter une loi électorale basée sur de petits districts, représentatifs de la confession des députés élus. Oui, on est encore dans un système sectaire au Liban! Ensuite, organiser de nouvelles élections et partir sur des bases solides. Le perdant respectera alors la représentativité (réelle cette fois) du gagnant et plus aucun blocage ne sera justifiable.

Malheureusement, les dirigeants ont préféré laisser trainer les choses (plus d'un an) et on en est là aujourd'hui, avec un blocage inévitable. J'espère qu'on n'est pas parti jusqu'aux élections législatives de 2009, avec encore cette loi électorale "syrienne".

Allez, à demain, en super forme.

Écrit par : Elie | samedi, 09 février 2008

elie

sans rentrer dans tous ces détails qui sont des pretextes :

si la situation continue de pourrir comme ça, je ne vois plus que la pax syriana !
de plus la rue est à fleur de peau

je n'ai aucune preuve de l'incompétence du gouvernement avec de tels batons dans les roues! (même s'il est incompétent)

et j'ai des doutes sur la bonne volonté de l'opposition, rien ne me rassure dans les méthodes!

Écrit par : mc | samedi, 09 février 2008

@mc et elie
ITE MISSA EST

Écrit par : jean-marc | samedi, 09 février 2008

amen

Écrit par : mc | samedi, 09 février 2008

@mc
homo homini lupus!

Écrit par : jean-marc | samedi, 09 février 2008

@elie
malheureusement je ne lis pas l'arabe et c'est un de mes plus grands regrets.

mais on peut argumenter à l'infini,et ds les deux camps;je suis d'autant plus à l'aise que je suis neutre ds tout cela.

malheureusement j'ai des lacunes historico-politiques car je ne suis pas les évènements au liban depuis assez longtemps,en tout cas pas ds le détail.

je pense que c'est comme ds un couple: c'est du fifty/fifty entre 8 et 14 mars;les torts sont partagés.
tu me dis que le rôle du président est plutôt symbolique depuis les accords de taëf:mais pourquoi,alors,lui attribuer autant de sièges qu'à la majorité et à l'opposition:10+10+10,c'est comique.

enfin j'en reviens à ce problème récurrent qui pour moi est de 1ere importance:
faire alliance avec un grand A avec le hzb qui en 2006 a provoqué une guerre tout ce qu'il y avait d'inutile,mais uniquement pour montrer ses biceps,là je ne comprends pas.
cette guerre a-t-elle fait avancer les choses?a-t-elle bénéficié au liban?
et le liban s'en est bien sorti;les destructions auraient pu être pires!
on n'a pas le droit de jouer avec la vie des autres,car cette guerre n'était pas une aspiration de tout le peuple libanais.
et il y a encore beaucoup à dire...

Écrit par : jean-marc | samedi, 09 février 2008

@tous

pouvez-vous me donner votre opinion personnelle sur l'ancien président fouad chehab?

Écrit par : jean-marc | samedi, 09 février 2008

@ Jean-Marc

Le Hezbollah n'a pas provoqué de guerre pour "montrer ses biceps". Il a voulu enlever des soldats israéliens comme monnaie d'échange dans les négociations avec Israël sur les prisonniers libanais.
Son attitude a été égoïste et il a pour le coup manqué du minimum de lucidité (Nasrallah a lui-même reconnu qu'il ne s'attendait pas à de telles conséquences).

L'alliance avec le Hezbollah, ce n'est pas une question d'envie, c'est une question de nécessité "pratique".
C'est lui qui, à l'heure actuelle, représente la communauté chiite dans sa majorité et il bénéfice d'un soutien populaire certain.
Tu peux le regretter mais c'est comme ça et tu ne pourras rien faire sans associer le Hezbollah qui a d'une certaine manière mis la main sur la représentation chiite.

A cela s'ajoute une crise de représentativité plus générale puisque l'actuelle majorité parlementaire n'est pas majoritaire en voix (et ne l'a jamais été, sauf lorsque le hezbollah et Amal étaient associés à elle), et, crois moi, beaucoup le savent, ce qui explique aussi le comportement de l'opposition.

Enfin, comme le dira peut-être mc : "tout ça pour ça ..."

Écrit par : SJM | samedi, 09 février 2008

@SJM
je suis démocrate,et loin de moi l'idée de vouloir marginaliser le hzb.je respecte autant les chiites que les autres libanais.
simplement,au cas où je ne me serais pas expliqué clairement,je dis que l'alliance avec le hzb version actuelle est rédhibitoire parceque:
1) milice aux ordres de nations étrangères
2)lesquelles nations sont plutôt classées comme terroristes.
3)détention d'un arsenal militaire qui n'a rien à faire ds les mains d'un parti POLITIQUE.(le rôle de la défense et de la sécurité du liban(-sud)est le fait de l'armée libanaise et d'elle seule++++
ne nous étonnons pas,alors, qu'israël se comporte également comme un état terroriste,et que la paix au proche orient soit impossible.

Écrit par : jean-marc | samedi, 09 février 2008

@elie et SJM
et pourquoi damas soutient un mouvement chiite qasi majoritaire ds sa province du liban qu' il compte reprendre en main,alors qu'il (a) combat(tu),sur son propre territoire les frères musulmans?
ah mais jean-marc,(je vous entends déja réagir)en bon petit occidental,tu n'as rien compris,les chiites et les frères musulmans ça n'a rien à voir!!!
et moi je vous dis:tout cela c'est qd même une forme d'islam radical,non?
bien sûr avec des nuances (orientales...)
mais je vous l'accorde,il y a aussi des chiites non radicaux.est ce qu'on a dénombré tout ce petit monde?
impossible.

Écrit par : jean-marc | samedi, 09 février 2008

quand nasrallah dit que s'il avait su ce qui arriverait il n'aurait jamais kidnappe les soldats israeliens, il y met quand mm pleins de mauvaises fois. beaucoup disait qu'israel attendait un pretexte pour attaquer. ensuite un mois auparavant le hamas kidnappe lui aussi des soldats israeliens et la ripose n'a jamais ete aussi violente. il fallait se douter que c ce qui arriverait egalement au liban.

Écrit par : sebastien | samedi, 09 février 2008

@ Jean-Marc

Je suis aussi occidental.

Tu évoques beaucoup de sujets en même temps.

L'attitude de Damas à l'égard des uns et des autres n'a en fait rien à voir avec la "radicalité" des pratiques religieuses des uns et des autres ; ce n'est que du politique.

Je ne crois pas que tu puisses dire que l'islam tel qu'il est pratiqué par les chiites serait plus "radical". Le sunnisme connaît des écoles juridiques beaucoup rigoureuses (hanbalisme ou wahhabisme en Arabie saoudite) qui refusent toute évolution de l'interprétation des textes. Le chiisme se caractérise par la volonté de continuer à interpréter le dogme. La caractéristique aussi des chiites, c'est que contrairement aux sunnites, l'imam occupe une place majeure puisqu'il est considéré étant un véritable intermédiaire entre Dieu et les croyants : d'où la grande influence de dignitaires religieux et la référence au Guide suprême iranien.

La pratique religieuse des chiites du Liban a beaucoup évolué depuis les années 80 : cela s'est traduit au plan politique par le passage de partis laïcs (mouvement des déshérités, AMAL, parti communiste) à un parti religieux (hezbollah). Et ce n'est pas de la théorie : je t'assure que c'est vrai.

Écrit par : SJM | samedi, 09 février 2008

@ Jean-Marc

Egalement sur la peur de "l'islamisation" du Liban - qui est un argument souvent invoqué - il faut aussi prêter attention aux propos de Nasrallah qui a redit lors de l'interview avec Aoun : le Hezbollah n'a pas pour ambition de mettre en place une république islamique au Liban - non pas, en réalité, parce qu'il n'aurait pas eu cet objectif à l'origine - mais parce qu'il constate aujourd'hui que le Liban est divers, que cette diversité est constitutive du Liban, et qu'il serait mortel d'y mettre fin.
En fait, Nasrallah est plutôt pragmatique sur ce point : il prend acte (peut-être avec des regrets cachés) que le Liban n'est pas l'Iran.

Écrit par : SJM | samedi, 09 février 2008

@SJM

ENFIN UNE BONNE NOUVELLE :-D

grâce à toi je vais passer un bon week-end!

CHOUKRAN SAYYED!tu n'es pas aussi obtus que le le croyais;errare humanum est!!!
et vive le pragmatisme!

Écrit par : jean-marc | samedi, 09 février 2008

@ Jean-Marc

Content que tu puisses passer un bon we grâce à moi ! (lol)

Je serai près de chez toi, à Bréhat.

Ciao

Écrit par : SJM | samedi, 09 février 2008

Coucou, il se fait tard mais je ne peux m'empêcher de répondre à l'une ou l'autre remarque :-)

@mc (par rapport à un commentaire du 7 février)

Tant l'opposition que la majorité est pressée d'élire un président. Mais en effet, l'opposition demande des garanties et cela crée le blocage actuel. Mais pourquoi ne pas retourner la question et demander à la majorité de satisfaire ces garanties?

D'abord, quelles sont les demandes de l'opposition? Sont-elles raisonnables?

- un gouvernement d'union nationale : le principe, c'est que l'opposition "participe" aussi à la décision... Le langage péjoratif préfère parler de tiers de "blocage", allez savoir pourquoi.

- une nouvelle loi électorale, basée sur le caza c'est-à-dire des petites localités où la répartition confessionelle respecte la confession des députés à élire.

- accorder plus de pouvoir au président de la république. Vu la première demande, cela pourrait déboucher vers la répartition 10+10+10. Ainsi, tant le président de la république, la majorité et l'oppo

- droit au retour des réfugiés Palestiniens chez eux en Palestine = refus de l'implantation au Liban

- d'autres demandes étaient faites par le général Aoun en novembre/décembre dernier mais je ne sais pas où cela en est dans les négociations : le retour des déplacés de la montagne (essentiellement Chrétiens), rétablir l'égalité Chrétiens/Musulmans dans la fonction publique.

Enfin, comme il a été demandé un président de la république accepté de tous, l'opposition demande un 1er ministre qui soit apprécié de tous. Pourquoi changer les règles du jeu quand on aborde d'autres postes?
Quelque chose me dit que cette dernière demande pose le plus de problème... La logique d'un jour ne serait-elle pas la même le lendemain?

Écrit par : Elie | dimanche, 10 février 2008

@ Jean-Marc

Tu parles un moment de 8 mars et 14 mars. Qu'évoquent pour toi ces dates? Qui fait partie de l'un ou l'autre?
Rien de méchant, c'est juste une question pour engager, soit un débat, soit une explication plus pointue ;-)

Écrit par : Elie | dimanche, 10 février 2008

je reviens mais vais repartir.

@elie
pour te répondre simplement et rapidt(je ne citerai que les têtes principales):

1)8 mars =opposition=aoun(cpl)+nasrallah(hzb)+berry(amal)

2)14 mars=majorité=hariri(futur)+le druze...trou de mémoire(psp)+gemayel(katayeb)+geagea(fl)

Écrit par : jean-marc | dimanche, 10 février 2008

@elie
un peu plus haut,tu réponds à mc en disant"un président ACCEPTé de tous et un 1er ministre APPRECIé de tous".pourquoi cette différence sémantique?

je dois accepter le président car issu des élections;c'est démocratique.
mais l'opposition peut ne pas apprécier le 1er ministre,c'est logique car c'est son adversaire;comme dit le proverbe:"on ne peut pas plaire à tout le monde".
de toutes façons elle doit l'accepter( aussi sans pour autant refuser de le combattre),car il ne s'est pas installé là par hasard ni par la force.

Écrit par : jean-marc | dimanche, 10 février 2008

@ Jean-Marc :

Le 14 mars est avant tout une date symbolique pour le courant patriotique libre du général Aoun. En effet, c'est le 14 mars 1989 que AOUN, alors général en chef de l'armée libanaise, lance la guerre de libération. A l'époque, Joumblat (que tu classes pourtant dans ce camp) s'en est insurgé et a même mené bataille contre l'armée libanaise. BREF!

Lorsque le 14 mars 2005, ce million de Libanais est parti manifesté au centre-ville de la capitale contre l'occupation syrienne, c'était donc avec cette symbolique en tête. Il est bon de rappeler que déjà avant 2005, les partisans du général Aoun manifestaient chaque année le 14 mars contre l'occupation syrienne... avec tous les risques que cela comportait. Certaines années, les manifestants étaient battus sans que cela fasse le moindre tapage médiatique en Europe.

Donc en 2005, c'étaient tous les Libanais qui s'opposaient à l'occupation syrienne qui sont allés manifesté, et avant tout les partisans du général Aoun! C'est pourquoi lorsque tu parles du mouvement du 14 mars Jean-Marc, sache que tu inclues inévitablement le CPL du général Aoun.

Le 8 mars, c'était par contre la manifestation des amis de la Syrie.

Puis-je te demander de faire attention à ce "détail" à partir de maintenant?

Voilà ma contribution du jour ;-)

Écrit par : Elie | dimanche, 10 février 2008

@elie:
est-ce que le aoun 2007 est le même que le aoun 1988?
et que dire à ceux qui ont trouvé qu'il a changé de cap? et ils sont nombreux !

nb: je ne suis aucunement pour la marginalisation des chiites ni des sunnites ni des chrétiens ni des druzes! je ne suis pas rasciste et je suis pour la paix avec nos 2 voisins !

Écrit par : mc | lundi, 11 février 2008

@elie
je suis désolé mais ce que j'ai écrit plus haut,ce n'est pas moi qui l'ai inventé;je ne fais que reprendre ce qu'écrit la presse(internationale et celle de ton pays).

cela dit,je me doutais bien qu'il y avait qqchose qui te "chagrinait",concernant le 8 et le 14 mars,lorsque j'ai lu ta question.

question venant de moi maintenant:pourquoi les partisans de michel aoun ne continuent-ils pas de manifester contre la syrie?;-)

Écrit par : jean-marc | lundi, 11 février 2008

@Jean-Marc

Ma réponse sera rapide: les partisans de Aoun ont manifesté pendant les 15 années de l'occupation syrienne. Ils n'ont pas commencé ce combat lorsque les troupes avaient déjà reçues leur billet retour!

Bref, aujourd'hui, la Syrie est retournée chez elle et il n'y a aucune raison de manifester contre elle... tout simplement.

Ce genre de question me scandalise car elle me rappelle combien l'action des sympathisants de Aoun en pleine occupation était censurée, marginalisée et ne trouvait AUCUN relai dans la "presse occidentale". Oui, cette même presse que tu lis aujourd'hui et qui te donne encore de fausses idées sur la réalité politique sur le terrain.

Mais pas de problème, on va continuer à discuter et rectifier cela... en toute sérénité ;-)

Écrit par : Elie | lundi, 11 février 2008

@mc

Oui, le Aoun de 1988 est le même que celui de 2007. Si ceux qui n'ont pas compris le sens premier de son message "national" en 1988 se réveillent aujourd'hui, cela ne veut pas dire que le général Aoun a changé ;-) D'ailleurs, je n'ai aucun regret de le voir perdre une partie de sa popularité à cause d'une forme de quiproquo.

Et tout cela, notamment à cause des médias qui présentaient la guerre de 1989-90 comme une guerre inter-chrétienne (alors qu'elle opposait une milice à l'armée libanaise). Certains Chrétiens se sont alors imaginés que Aoun était la personne idéale pour faire face au "danger" musulman. C'est tout l'inverse, et Aoun l'avait souvent répété déjà en 1989-90, il s'agit d'unir tous les Libanais autour d'une seule et même cause qui est le salut du pays.

Aujourd'hui, Aoun est surtout critiqué pour son "alliance" avec le Hezbollah. Mais est-ce que les critiques atteignent le contenu de leur document d'entente? JAMAIS ;-)
Si tu as une seule critique, je serais ravi d'en débattre avec toi (tout comme j'attends encore celle de David d'ailleurs). Ce document n'est pas LA solution, c'est une proposition de solution.

Le grand "problème" de Aoun est qu'il n'est affilié à aucun pays étranger. C'est quelqu'un de tranquille dans la mesure où il ne doit satisfaire ou rendre de compte à personne. Alors forcément, que ce soit en 1989 lorsqu'il s'opposait à l'occupation syrienne ou à son retour en 2005, il y a toujours une propagande organisée sur la personne. Et d'une certaine manière, c'est quelque chose de rassurant pour le partisan que je suis ;-)

Écrit par : Elie | lundi, 11 février 2008

elie, en 88 89 j'étais au Liban et je n'écoutais pas les médias occidentaux...
pour moi le message de Aoun à ce moment c'était : plus de milices, plus de lignes de démarcations, plus d'armées étrangères sur le sol libanais, et surtout surtout c'était les retrouvailles d'un peuple avec lui même, c'était des chrétiens et des musulmans qui se retrouvaient des 2 côtés de la "frontière interne", c'était de la joie, c'était le plus gros espoir...
à ce moment, quand j'ai vu qu'il n'a pas obtenu l'appui de l'occident c'était ma plus grosse déception et j'ai quitté mon pays, dégoutée.....
aujourd'hui je ne critique surtout pas le document d'entente avec le hezb, et surtout pas le rapprochement de chrétiens et des chiites, mais je critique la manière dont les réclamations sont faites(ce qui me fait douter sur le but réel de certains, dans l'opposition), et surtout son changement d'attitude envers nos deux voisins (trop de modération envers celui qui était combattu avec bcp de virulence et trop de virulence envers celui qui était critiqué avec modération : il faut les remettre à leur place et exiger les choses dans le calme mais avec fermeté, bien sûr).
je critique aussi le fait qu'il tolère une milice armée, chose qu'il avait combattue avant (je suis contre désarmer le hezb par la force, bien sûr)...je critique aussi le fosse qui s'est créé avec les autres communauté et même à l'intérieur de la communauté chrétienne...

Mais il ne faut pas oublier que sur fond de disputes internes, il y a les explosions qui continuent... Il ne faut pas les banaliser....il faut les condamner plus sérieusement..
Aujourd'hui le bateau coule, il faut pallier au plus urgent, et après on s'occupera de la disposition des cabines dans le bateau et du menu du jour etc....

la situation est grave, parce que des 2 côtés il n'y a pas que des gens comme nous capables de discuter dans le calme, mais il y a des tarés.....

on se dirige petit à petit vers la pax syriana?
enfin tant que c'est la pax......

Écrit par : mc | mardi, 12 février 2008

@mc,

Je suis à peu près d'accord avec tout ce que tu dis. Il y a uniquement une petite différence dans les interprétations que tu donnes aux actions du général Aoun.

Ainsi, pour ma part, j'interprète son "changement d'attitude" (comme tu l'appelles) vis-à-vis de la Syrie par le fait d'abord que les troupes armées, et la tutelle politique, ne sont plus présentes au Liban et ensuite parce que de plus en plus, il apparait évident que les attentats sont effectués par des services de renseignement étrangers (lesquels?) ou par des groupes terroristes salafistes hébergés dans les camps palestiniens (cfr. les quelques attentats élucidés + Fath el Islam).

J'avoue avoir du mal à trouver un sens logique à cette succession d'attentats. Par ailleurs, s'il s'agissait de la Syrie, l'on aurait dû trouver des preuves depuis bien longtemps... Et de toute façon, ces attentats sont à chaque fois fermement condamnés par l'opposition, et spécialement par le général Aoun. Je ne comprends pas trop ta remarque à ce sujet.

Enfin, dernier point, le général Aoun n'oublie pas les prisonniers libanais en Syrie (dernier gros point noir non-résolu). Il rappelle régulièrement leurs détentions. Il a même pu inclure ce point dans son document d'entente avec le Hezbollah. Preuve, s'il est nécessaire, que ce sujet lui tient à coeur. Mais à ce sujet, je ne sais pas si certains participants au gouvernement actuel n'auraient pas intérêts à ce que ces prisonniers restent en Syrie, d'où leur inaction à leur égard (cfr. SOLID, l'association des familles de détenus en Syrie).

La paix peut être retrouvée entre Libanais si aucune puissance étrangère ne venait fourrer son nez dans nos affaires. Malheureusement, il y a un enjeu stratégique dans la région et visiblement, certains Libanais ne peuvent s'empêcher de leur ouvrir les portes de l'influence et du pouvoir.

Écrit par : Elie | mardi, 12 février 2008

ce n'est pas parce que tu nies en bloques ou que tu condamnes des actes que tu n'en ai pas responsable (attention je n'ai pas dit que aoun etait coupable loin de moi cette idee), je veux juste dire qu'une condamnation ne blanchit pas qlq'un, sinon les prisons sont pleines d'innoncents.

ensuite meme si les troupes syriennes sont partis cela ne signifie pas que la syrie n'a plus la mainmise sur le liban. ce serait trop facile. on ne quitte pas un endroit au bout de trente ans d'occupation sans avoir de nombreux contacts.

aoun n'oublie certes pas les prisonniers en syrie seulement il me semble qu'il n'en parle pas aussi publiquement que ceux en israel.

oui je suis d'accord il faut qu'aucune puissance etrangere ne vienne fourrer son nez dans les affaires du liban, mais cela est aussi valable pour la syrie et l'iran. alors oui je sais, le courant du futur les forces libanaises and co sont finances par les occidentaux, mais le hezb l'est par l'iran. comme on dit c'est l'hopital qui se fout de la charite.

et pour terminer en ce moment je suis absolument convaincu que ceux qui joue le plus avec le fond sont les partis du 14 mars, je devrais plutot le parti de hariri, je ne vois plus dans ce mouvement qu'un ratage magistrale de ce qu'aurait pu etre le renouveau du liban. pour preuve la statue inaugure dans les prochains jours. le 14 mars n'est plus un mouvement intercommunautaire, c'est une manifestation haririenne deplacee, ne serait ce que pour la memoire de tous ces autres martyrs anonyme ou pas.

le 14 mars pour moi est mort avec l'assassiant de samir kassir et gebran tueni.

voila j'ai vide mon sac ce soir mais quand je vois ce qui se prepare je suis effraye parce que jamais depuis 90 le liban n'a eu le cul aussi allegrement pose sur une poudriere et au lieu d'essayer de s'en eloigner sans fracas, au contraire ils sont entrain de s'amuser avec des allumettes, a savoir qui aura les c....... de rester le plus lgtps dessus.


@ david et nathalie: je suis desole si vous estimez que mon post est trop grossier supprimez le.

bonne soiree a toutes et a tous.

Écrit par : sebastien | mercredi, 13 février 2008

sebastien, on est tous inquiets

elie
tu dis "Je suis à peu près d'accord avec tout ce que tu dis"...
et je n'ai pas tout dit, si je dis tout, tu verras qu'on est pas si différent..........
Justement, c'est ça qui est frustrant...
je sais que aouniste ou pas, dans le fond on est d'accord, alors pourquoi n'a-t-on pas réussi à compléter ce mouvement de liberté dans l'union??... l'ennemi est sournois...

nb quel est le but des services de renseignement étrangers pour les attentas? qui est le commanditaire?....

Écrit par : mc | mercredi, 13 février 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu