Avertir le modérateur

vendredi, 25 janvier 2008

Des étincelles et 4 morts à Chevrolet

attentat_FSI.jpgComme une grosse tripotée des journaleux installés à Beyrouth, j'ai passé ma matinée sur le lieu du nouvel attentat. L'odeur qui régnait là-bas m'a fait penser à celle des étincelles quand on cisaille à chaud du métal. A Beyrouth, 10 jours après l'explosion visant la voiture de l'ambassade US, et 6 semaines après celle de Baabda contre le général el-Hajj, les scènes se suivent et se ressemblent. Voitures carbonisées, secouristes de la Croix-Rouge les larmes aux yeux à force de travailler sur ce genre d'événement, synonyme de pays qui part en lambeaux. En écartant les guéguerres politiciennes interlibanaises, il faudrait vraiment se pencher sur les responsabilités extérieures. Je n'arrive pas à croire que des Libanais puissent faire subir ça à leurs compatriotes. Sur ces quelques lignes, je m'en vais faire mon travail. Comme je le disais à la responsable de 20 Minutes il y a une vingtaine de minutes (justement), j'en ai marre d'écrire tout le temps la même chose sur les mêmes sujets. Marre, marre, marre.

[...]

Lu dans une dépêche d'agence: «Eïd (le capitaine des FSI visé par l'attentat) jouait un rôle dans tous les dossiers liés aux attentats terroristes", a souligné Achraf Rifi, chef de la police, s'adressant à la presse sur les lieux de l'explosion.»

Qui? Qui? Qui? Qui? Je ne veux pas croire qu'en 3 ans et demi d'attentats, il n'y a pas le début d'un soupçon d'indices ou de preuves concernant les commanditaires...

[...]

Perché sur un monticule de parpaings en train de scruter la scène, je sens quelqu'un à côté de moi. L'homme – étranger à première vue – me demande en anglais: «Combien y a-t-il de victimes?» On discute, il me dit être un journaliste hollandais, et lache un peu désabusé: «Ça commence à être lassant. Les attentats, ce n'est plus vendeur...» Triste réalité de notre métier.

Commentaires

@ jean-marc

De ce que j'ai vu, il pouvait y avoir eu 2 bombes, vu l'ampleur des dégâts et le nombre de voitures calcinées. Mais a priori, il n'y a eu qu'une explosion

Écrit par : david | vendredi, 25 janvier 2008

Je suis d'accord, un jour ou l'autre il faudra que la Syrie paye pour ce qu'elle à fait (je n'oublie pas l'Iran non plus) et j'espère que ca seras au prix fort.

Écrit par : Wolf™ | vendredi, 25 janvier 2008

Khalass!! On commence sérieusement à en avoir marre ! Quand cela va-t-il s'arrêter?

Écrit par : Juliette | vendredi, 25 janvier 2008

encore cette carte :-( à peine 10 jours..................

Écrit par : mc | vendredi, 25 janvier 2008

La Syrie vient de condamner l'attentat. On se sent rassuré, d'un coup. Ce ne sont donc pas les Syriens, puisqu'ils condamnent. L'enquête progresse...

Écrit par : david | vendredi, 25 janvier 2008

@ mc

Crois-moi, j'aimerais mieux mettre en ligne des images de petits oiseaux et de bougainvilliers en fleur plutôt que ces satanées cartes...

Écrit par : david | vendredi, 25 janvier 2008

je te crois, je te crois David...
L'enquête progresse oui, elle progresse depuis longtemps!

Écrit par : mc | vendredi, 25 janvier 2008

@ David
tu sais,la Syrie dit condamner l'attentat d'après tes infos...hum!
il y a longtemps que je ne crois plus au père noël...pour moi c'est signé Bachar el Assad.
parceque ce sont ses méthodes.
en tout cas je ne peux et ne veux pas croire qu'on ne peut rien faire contre ce CANCER.
et si,pour une fois on utilisait ses propres méthodes,c.a.d.qu'on place une bombe ss sa bagnole ou qu'on balance un missile sur son hélicoptère.
pour ceux qui douteraient de la méchanceté du régime syrien,lisez le bouquin:"la coquille"(je ne me souviens plus de l'auteur tout de suite mais c'est facile à retrouver).

Écrit par : jean-marc | vendredi, 25 janvier 2008

"je sens quelqu'un à côté de moi. L'homme – étranger à première vue – me demande en anglais: «Combien y a-t-il de victimes?» On discute, il me dit être un journaliste hollandais, et lache un peu désabusé: «Ça commence à être lassant. Les attentats, ce n'est plus vendeur...»"

un peu choquant de voir la mort devenir marchandise

Écrit par : frenchy | vendredi, 25 janvier 2008

@ frenchy
ou bien ce type parle au premier degré;c'est le cynisme des affaires.
ou bien c'est de l'humour(noir) au second degré;et ce n'est pas drôle du tout.

Écrit par : jean-marc | vendredi, 25 janvier 2008

Triste réalité, effectivement. Mais l'être (in)humain est ainsi fait: "hélas devenu banal" me dit un rédacteur en chef français... La mort, l'assassinat, la violence sont redevenus accolés à la réalité libanais, comme au bon vieux temps... Mais, après tout, combien d'entre nous sauraient combien de personnes ont été tuées lors du dernier attentat en Irak? Ainsi tourne le monde et face à ces vertiges de la mort, moi, j'ai la gerbe.

Écrit par : nathalie | vendredi, 25 janvier 2008

Salut @ tous et puis j'ai envie de dire :
Il y a aussi quelque chose d'ABSURDE parce que par trop RIDICULE, et ridicule parce que par trop absurde…
Et par là-même triste et pathétique et, de surcroît, révoltant…
Cet attentat a visé l'un des patrons de la section des Renseignements de la Police…
Tout comme l'attentat qui a faillé coûter la vie au ministre de la Défense Michel Murr en juillet 2006…= une personnalité très haut placée censée granatir la sécurité et l'intégrité physique des citoyens…Non ?
Je veux dire par là : comment un patron des renseignements ne voit/n'ait vu rien VENIR ? Aucun danger ? Aucune info ? Aucun piste ? C'est scandaleux..
Comment une personne si importante (a "key figure of the local CIA" ai-je entendu) puisse rouler dans une voiture NON-BLINDÉE ?
On a vu a Karantina que les vigiles de l'ambassade des US ont eu la vie sauce grâce au système de blindage sophistiqué de leur véhicule…
Il n'est pas excessif de dire qu'à partir de ce jour il n'y a vraiment plus de pouvoir d'aucune sorte au Liban….
C'est rageant que l'on soit arrivé là…
La révolution du cèdre a accouché d'une souris...
Signé paradis…17h50-vendredi 25/01/08

Écrit par : Paradis | vendredi, 25 janvier 2008

L'astrologue-voyant Michel Hayek a bien plus de credit maintenant aupres de l'opinion publique que la DGSE locale...
A la veille du nouvel an il avait pressenti un malheur : je vois des boules de feu sur la route vers Baabda qui sera en grand danger dans les 2 sens...
Entendu a la teloche...

Écrit par : Absurde | vendredi, 25 janvier 2008

Concernant la presse: c'est peut-être cynique de voir les choses comme ça, mais c'est une réalité. Quand la violence se répète, elle se banalise (voir l'Irak comme le disait Nat). De mon côté, un autre quotidien m'a pris un papier, de "seulement" 2400 signes. Ça fond comme neige au soleil. Et puis il faut voir ce qui se passe dans le reste du monde, ne serait-ce qu'à Gaza...

Écrit par : david | vendredi, 25 janvier 2008

je viens de rentrer de 8 heures de cours a la fac. je suis epuise et la c la goutte d'eau qui fait deborder le vase.

je viens de passer 10 mn a regarder mon ecran, je pense que je vais en rester la pour ce soir.


P.S: bonne soiree a toutes et a tous.

Écrit par : sebastien | vendredi, 25 janvier 2008

oui ma parole il faudrait que les methodes du cancer syrien soient une bonne fois pour toutes utilisées contre lui.
et d'avance MERDE à ceux qui viendront nous clamer haut et fort qu'il faut laisser à la syrie le bénefice du doute et que ce n'est pas forcement le régime de assad qui est à l'origine de tous ces attentats : MERDE.

Écrit par : pascal2nice | vendredi, 25 janvier 2008

@david et nathalie: comment faites vous pour reussir a continuer? la guerre de 2006, les attentats. arrive a un moment ou ca doit etre vraiment penible. je sais que c'est votre metier mais je crois qu'on ne s'habitue jamais, en tout cas je ne me suis jamais habitue aux cadavres que je pouvais voir.

Écrit par : sebastien | vendredi, 25 janvier 2008

Pascal

Les derniers attentats contre Hajj et eid laissent perplexes:
si tu dis syrien, il se peut aussi qu'ils aient un lien avec le Fatah al Islam vu que les 2 hommes se sont occupés de ce groupuscule islamique (notamment quand l'armée a saisi des fichiers informatiques) qui avaient permis d'établir un lien avec Al Qaida international.
Hors sur Hajj, les premiers éléments de l'enquête avaient mené vers Taamir qui est un quartier de Saida ou se trouve Osbat al ansar et Jund el Cham qui comme par hasard a eu certains liens avec la famille Hariri ...

Bref avant de formuler des accusations, laissons la justice enquêter sans supposition et idées préconçues.
On peut penser qu'il y a plusieurs équipes terroristes au Liban dont certaines des objectifs différents que le régime syrien qui essaye de remettre la main.
Aujourd'hui la france a renoué les contacts avec damas by the way, je vois mal pourquoi ils procèdraient à un attentat aujourd'hui qui risque de remettre à zéro ce qui constitue une avancée pour eux...

Écrit par : frenchy | vendredi, 25 janvier 2008

D'ailleurs 1 chose me fait tiquer quand David parle de 2 bombes, c'est une marque Al Qaida
et deuxio:
titre dans lebanonwire
"Was Al-Qaeda Behind Beirut Bombing?"
...

Écrit par : frenchy | samedi, 26 janvier 2008

J'ai passe une des pires heures de ma vie aujourd'hui a essayer de joindre un ami dont le bureau se trouve a quelques centaines de metres du lieu de l'attentat. Essayer de passer en revue dans ma tete toutes les personnes que je connais et qui pourraient etre en train de passer par Chevrolet a cette heure-ci. Pleurer en regardant a la tele les images atroces (mais helas desormais affreusement banalisees) de personnes brulees, de voitures calcinees et de vies detruites. Essayer de surmonter la peur, l'angoisse et le degout en decidant quand meme d'y aller, a ce concert organise par l'ambassade espagnole a l'Unesco... pour s'entendre dire qu'il a ete annule. Essayer quand meme de continuer a preparer les invitations pour un diner d'affaires avec des types americains qui sont censes debarquer chez nous la semaine prochaine, puis recevoir un email d'eux disant que leurs "sources sures" leur deconseillent le voyage pour cause "de periode de grande instabilite qui vient (sic) de commencer".

Je me fiche pas mal de qui est derriere l'/les attentat(s). Accuser la Syrie serait trop facile, car l'essentiel est invisible pour les yeux, mais je ne vais quand meme pas me lancer dans un debat politique. Je suis traductrice, pas analyste politique comme la majorite des libanais (pour la petite anecdote, ma copine se promenait sur les Champs-Elysees quand elle entend "Kiss ikh... akhou #$%$^..."... C'etaient des libanais lances dans une discussion politique...).

Je veux juste vivre, et avoir des soucis on ne peut plus banals au quotidien... pas quitter la maison le matin sans jamais savoir si je vais y retourner le soir saine et sauve.

Est-ce trop demander, que de vivre?

Écrit par : Delirious | samedi, 26 janvier 2008

Chère voisine

J'ai connu ce que tu as connu quand en 1982, une bombe a explosé sous la voiture de mon père, ils avaient mme dit qu'il était mort à la radio. Le suspence, la peur pour son proche, les pensées qu'on ne verra plus et le miracle de le savoir en vie, juste victime de quelques contusions, je l'ai connu. La bombe en l'occurence là sans aucun doute possible était syrienne...

le Liban n'est pas sorti de l'auberge et des troubles. Pour ceux qui croient que la mort est un commerce avec ou sans humour, ce genre d'humour même noir est innacceptable et surtout au regard de la douleur des victimes et de leur proches, ces monstruosités, je pense qu'ils auront un commerce de 6 non stop à prévoir, voir plus parce que la région sera instable pour un grand moment.

Et chère voisine, la majorité d'entre nous ne sera même plus la justement pour éviter cette situation...

Écrit par : frenchy | samedi, 26 janvier 2008

Cher voisin, voici des extraits (en anglais) d'un article ecrit par Hugh Macleod pour le San Francisco Chronicle (http://www.sfgate.com/cgi-bin/article.cgi?f=/c/a/2008/01/21/MNUIUID6S.DTL) apres l'attentat contre le vehicule de l'ambassade americaine:

The attack on a U.S. embassy vehicle that killed four people last week represents a dangerous widening of political violence that includes international targets, and shows how al Qaeda-inspired extremists are attempting to push the politically deadlocked country toward civil war, some analysts say.

"Al Qaeda is now unleashed in Lebanon and they are here to stay," said Ahmad Moussali, professor of political science and Islamic studies at the American University of Beirut. "Al Qaeda thrives in civil war and chaos. International players should be very careful in Lebanon."

Écrit par : Delirious | samedi, 26 janvier 2008

"Entre une asphyxie délibérée et d’une effronterie folle de l’hypercœur beyrouthin et entre ce message on ne peut plus clair adressé à la fois à tous les investisseurs du globe, quelle que soit leur activité : ne mettez plus les pieds au Liban, et à la force vive du pays, élite ou masse : n’y revenez plus jamais, la volonté de transformer ces 10 452 km2 en une nouvelle Gaza, un Kaboul d’avant-Karzaï ou un Bagdad postpendaisons n’a jamais été aussi visible.
Phagocyté, ainsi, le référent sécuritaire : Wissam Eid, cible depuis longtemps à abattre, a été assassiné hier, et, avec lui, un nouveau lot d’innocents ; Wissam Eid suivait depuis le début le sinistre feuilleton des voitures piégées (ou des autobus, comme à Aïn Alak), il en connaissait les dessous, les trames, les tenants et aboutissants ; Wissam Eid en savait beaucoup trop. En le liquidant, ces mains peut-être libanaises ont fait d’une pierre deux coups : l’ingénieur, l’expert particulièrement gênant a été éliminé, et cette institution, en constante modernisation depuis quelques années, en régulière épuration des scories qui l’infestaient depuis l’occupation syrienne, a été secouée. Mais l’héritage de Eid est en de bonnes mains.
(...)
Pendant ce temps, le ministre égyptien des Affaires étrangères, s’exprimant sans doute au nom de la totalité moins un, ou deux, de ses collègues qui se réuniront dimanche au Caire, dit : « La campagne d’assassinats qui frappe le Liban est inacceptable et on ne peut rester silencieux ; si certains s’imaginent que ces attentats pourraient empêcher de résoudre la crise actuelle, ils se trompent… » Très gentil, ce Ahmad Aboul-Gheith, mais si seulement lui et ses collègues se décidaient enfin à briser le silence, à parler, à dire simplement, haut et fort, ce que tout le monde ou presque répète tout bas : à révéler l’identité de ceux qui décuplent au Liban la crise, ces vampires jamais rassasiés qui phagocytent à tour de bras.
Et pendant ce temps, à Damas, on fête… la culture – avec Émile Lahoud en spectateur d’honneur."
Extrait de L'Orient le Jour, 26/01/08
La crainte de ne plus revoir le Liban de notre coeur me donne la nausee.
Et pourtant, j'y reviens dans exactement 1 semaine, avec plus d'envie et d'impatience que jamais...

Écrit par : Francois | samedi, 26 janvier 2008

et quel est le but d'Al Qaida au Liban?

Écrit par : mc | samedi, 26 janvier 2008

Ne jamais accuser des mains libanaises d'avoir participé à un attentat au Liban ! Cela pourrait renforcer la vague de suspicions infondées, entraînant des divisions communautaires d'autant plus profondes entre les Libanais, accélèrant le flux d'attentats, où là on serait certain de voir des Libanais y prendre part.
Ne sémons pas la paranoïa entre les Libanais, n'accentuons pas les divisions entre 14 et 8 Mars, restons unis dans ces moments de douleur extrême ; accusons en premier lieu les puissances étrangères (réfugiés palestiniens, Israël, Syrie), et accordons le bénéfice du doute aux citoyens libanais jusqu'à la fin des enquêtes policières.
Il est d'ailleurs très probables que le Jound el Cham et compagnie soient à l'origine de ces attentats anti-(responsables sécuritaires).

Écrit par : Maurice | samedi, 26 janvier 2008

@ mc: je crois que tu as écrits un message mais je vois rien

Écrit par : sebastien | samedi, 26 janvier 2008

@ mc

Il semblerait qu'Oussama, lassé de l'Irak, où les Américains semblent reprendre un peu de contrôle, ait décidé d'installer une antenne au Liban.
Une armée faible, des services de sécurité défaillants, des extrêmistes palestiniens, une Syrie bienveillante, quoi de mieux pour faire des affaires !

Écrit par : Maurice | samedi, 26 janvier 2008

salut sebastien


je me demandais juste quel était le but d'Al Qaida au Liban ....

Écrit par : mc | samedi, 26 janvier 2008

@ Frenchy

Quand je dis "responsabilités extérieures", cela veut dire "non libanaises", que ce soit au sein de nos frontières ou de l'autre côté. Mais les rapports entre les deux sont étroits. Des groupes qui se proclament pro-palestiniens comme le Fatah al-Islam ne sont que des paravents. Ils déshonorent surtout la cause palestinienne: des formations comme le FPLP-CG (hébergé par Damas, mais qui a aussi un camp d'entraînement dans la Bekaa à quelques kilomètres de la frontière) et d'autres – le Hezbollah y sera représenté – doivent se réunir (ou l'ont déjà fait ces derniers jours, je ne me souviens plus). Où doit se tenir cette réunion au sommet? A Damas! Même l'OLP a boycotté une telle réunion! Et je ne crois pas que le lieu géographique d'une telle réunion sous-entende que Damas souhaite reprendre le contrôle (perdu) de ces trublions...

Quant à la diplomatie française vis-à-vis de la Syrie (et sans vouloir être vulgaire), l'arme principale du Quai d'Orsay ressemble plus à la vaseline qu'à autre chose! Dommage qu'il y ait du gaz en Syrie et que les compagnies d'hydrocarbure françaises aient trop à perdre dans l'histoire... La politique française serait probablement moins sinueuse.

@ mc

Pour reprendre le titre d'un post publié sur ce blog il y a quelques mois, "Ça veut dire quoi Al-Qaïda au Liban?" Ça ressemble plus à un estampillage marketing propre à la communication occidentale qu'à quoi que ce soit de structuré sur le terrain. Des groupes épars (Osbat al-Ansar, Jund el-Cham...), dans les camps palestiniens ou ailleurs, il y en a une ribambelle, autrefois sponsorisé ou non par le clan Hariri... Ce n'est plus la question aujourd'hui. Il faut faire le ménage, un point c'est tout.

Quand je suis arrivé au Liban, j'ai eu une belle engueulade avec un copain libanais qui me disait que Le Pen était un grand homme. Pourquoi disait-il cela? (je rappelle que le pays, en 97, était en pleine tutelle) Parce que JMLP disait "La France aux Français". Du coup, lui, transposait ce slogan à son propre pays en se disant "Le Liban aux Libanais". Raccourci simpliste certes, mais logique implacable. Bref. Aujourd'hui, j'ai aussi envie de dire "Le Liban aux Libanais", c'est-à-dire débarrassé de tous ces corps étrangers armés dont le seul but semble être de foutre la m...e.

Écrit par : david | samedi, 26 janvier 2008

ce qui est le plus remarquable au Liban c'est que des qu'il y a qlq'un qui meurt on en fait un martyr. et un martyr on ne peut pas le critiquer. on oublie. je ne parle pas forcement de wissam eid mais de bien d'autres.

prenez par exemple elie hobeika. une criminel comme on en trouve peu. assassinat, extorsions et j'en passe. si on ecoute le sermon lors de la messe de souvenir, il n'etait qu'une victime. victime du systeme, victime de la guerre. je trouve que c'est faire insulte aux familles de ses victimes que de parler en ces termes.

P.S: j'ai pris cet exemple car la messe de commémoration a eu lieu il y a deux jours.

Écrit par : sebastien | samedi, 26 janvier 2008

@ david: j'ai entendu le mm discours sur le pen au liban en 2004, discours tenu par un chretien qui disait qu'il avait raison concernant les musulmans et que c'est ce qui devrait etre fait au liban

Écrit par : sebastien | samedi, 26 janvier 2008

Je crois que la FINUL devrait déplacer la moitié de ces effectifs vers la frontière syro-libanaise ; la source des problèmes du Liban est l'arrivée d'armes de Syrie, destinés à des groupuscules extrêmistes terroristes et étrangers, dont les membres sont principalement des immigrants en situation irrégulière, arrivés par ladite frontière.

Écrit par : Maurice | samedi, 26 janvier 2008

@ sebastien

Concernant la messe pour HK, le clergé a appelé au "repos de l'âme d'Elie Hobeika". Et bien y'a du boulot!

Écrit par : david | samedi, 26 janvier 2008

@ Maurice

Le déploiement de la Finul le long de la frontière syro-libanaise (du côté libanais bien sûr) a été demandé et conseillé à maintes reprises, mais catégoriquement refusé par Bachar. Why?

Écrit par : david | samedi, 26 janvier 2008

@ david:

on peut tjrs esperer.

Écrit par : sebastien | samedi, 26 janvier 2008

@sebastien

Les chrétiens ont progressé depuis lors, et ont acquis une certaines maturité démocratique.
Ils se sont divisés, lassés de n'être dirigés que par une seule voix, en fonction de leurs opinions pro ou anti syriennes.
Je ne crois pas, que si un sondage devait être mené aujourd'hui, qu'ils émettraient le souhait de voir partir les musulmans. Je crois même qu'ils sont fiers d'une présence musulmane au Liban qui caractérise toute la richesse de la société phénicienne.
La haine se concentre à présent sur les ingérences étrangères, qu'elles soient syrienne et iranienne pour un camp, ou américaine pour l'autre.

Écrit par : Maurice | samedi, 26 janvier 2008

@ maurice:

je ne faisais pas une generalite, je parlais juste d'un cas precis. je ne suis cependant pas certain qu'ils aient acquis cette maturite dont tu parles.

durant le sit in de 2005, en voyant les etudiants campes et vivre ensemble, toute communaute confondue, j'ai pense un instant qu'ils aillaient enfin apprendre a se connaitre. finalement, j'ai l'impression qu'ils ont repris l'habitude de s'ignorer sans vraiment chercher a decouvrir l'autre.

peut etre que c'est la faute des politiciens qui n'ont pas ete a la hauteur de l'enjeu. peut etre que c'est la faute des jeunes egalement. en tout cas pour moi les grandes manifestations qu'on a pu voir sont mortes nees.

Écrit par : sebastien | samedi, 26 janvier 2008

@david

Je préfère encore des ponts aériens et maritimes mis en place avec l'Europe pour l'approvisionnement du Liban, après la fermeture de la frontière par les autorités syriennes (après tout, on ne dépend pas énormément de la Syrie, qui souffrira plus que les Libanais d'une éventuelle rupture diplomatique), aux attentats hedomadaires subis pas le Liban à cause d'une frontière poreuse.

Écrit par : Maurice | samedi, 26 janvier 2008

@ David

Je viens de me documenter sur l'historique de la commission d'enquête internationale et du tribunal international "Hariri".

J'espère que les progrès récents dont il est fait état seront avérés car la procédure conduite est pour le moins - comment dire ? - hybride et arbitraire ??? (si on parle de droits de l'homme et de droits de la défense : oups ! mais beaucoup diront qu'on s'en fout, soit ...).

J'ai lu dans un article que les charges relevées contre 4 généraux libanais par Mehlis avaient été ensuite infirmées par l'enquête. Est-ce vrai ?

Quid du coup de fil qui aurait été reçu par Emile Lahoud peu avant l'assassinat de Hariri ? C'est sérieux ou c'est du James Bond ?

SJM

Écrit par : SJM | samedi, 26 janvier 2008

@ maurice
malgré tout le respect que j'ai pour la finul ,et que je connais un peu qd m^m,ne penses-tu pas que la déployer le long de la frontère libano-syrienne serait aussi efficace que la ligne maginot entre la france et l'allemagne en 1939?

Écrit par : jean-marc | samedi, 26 janvier 2008

@ jean-marc et maurice

Concernant la frontière et son éventuelle surveillance: pour qu'elle soit efficace, il faudrait quantité d'hommes et de matériel. Cette frontière est en très grande partie située en pleine montagne, et de nombreux chemins de traverse, praticables uniquement à dos d'âne ou à pieds, existent (pour tel ou tel trafic). Bref, même si le territoire libanais est petit, sa frontière pose vraiment problème, du nord au sud.

@ SJM

Franchement, je ne sais pas trop quoi te répondre. Pour les généraux mis en cause dans le rapport Mehlis, je crois que s'ils n'ont plus leur place dans une prison libanaise, ils auraient pu repartir dans les valises de Rustom Ghazalé tant ils ont "collaboré" avec la force d'occupation syrienne. Et quid de ce fameux coup de fil qu'aurait reçu (je mets bien le conditionnel) Emile Lahoud, je ne sais pas... Cette enquête – avec Mehlis au début – a été bâclée. Souvenez-vous de la scène du crime, souillée par des dizaines de personnes, de ce cadavre retrouvé 3 semaines après les faits sous un tas de graviers, des véhicules mis au secret directement après l'attentat par les chefs de la sécurité de l'époque... Du grand n'importe quoi! Brammertz doit rendre un rapport pour la tenue du tribunal, mais je ne sais franchement pas ce qu'il aura pu conclure.

Écrit par : david | samedi, 26 janvier 2008

moi je pense que le Liban est trop petit, trop faible et trop pauvre pour supporter le problème des palestiniens tout seul... si nos frères arabes et perses pleins de bonne volonté, d'espace et de sous pouvaient trouver une solution digne pour les palestiniens, parce que leur cause part de plus en plus en lambeaux.....

Écrit par : mc | samedi, 26 janvier 2008

Oui c'est encore moi, m'excuse…
J'ai une envie folle de sortir en ce samedi soir…
Il est à peine 21h30… Il pleut sur la ville comme il pleut sur mon cœur…
Je me résouds à faire le tour du quartier…histoire de prendre un bol d'air pur…
Il pleut à verse…
J'ai envie de sortir..
Mais je crois qu'il faut être un fin taré pour sortir en ce samedi 26 janvier 2008.
Mar Elias est triste, triste, triste… et sombre et desert...
Des militaires sirotent un café chaud sous la flotte…et s'entre-allument des clopes pour tuer le temps...
J'ai follement envie d'aller à Gemmayzé comme d'hab, m'enivrer de la vue des fêtards du samedi soir, dans les bistrots kitch et enfumés où l'on jase en anglais, les bistrots "quaints" comme on dit….
…et puis non, non et non ! LE CŒUR N'Y EST PAS… ça me semble immoral, absurde, égoïste, bas, petit, mesquin, irresponsable, un acte peu citoyen…..d'y aller...
Est-ce que ça a vraiment un sens désormais de "sortir" dans Beyrouth ces jours-ci ?
Rassurez-moi, je vous prie…
Dites moi si j'ai vraiment raison ou bien que je déraisonne…
Que quelqu'un me rassure…
D'habitude on espace les attentats de 3 mois environ, ce qui nous permet de "respirer" et d'aller boire un verre le soir from time to time : Walid Eido 13/06/07-Georges Ghanem 18/09/08- François Hage 12/12/07-
Mais avec le coup d'hier, ça en fait trop, moins de 6 semaines….
Qui peut arrêter la machine à tuer et puis à quoi bon sortir s'éclater le soir ?
Keep in touch !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! I love you all Chroniques Beyrouthines….
David et Nath et les autres...............Bye

Écrit par : Paradis encore | samedi, 26 janvier 2008

les terroristes de fatah al islam ont été introduits au liban à leur libération des prisons syriennes, arrêtez de nous balancer fath et al qaeda
c'est le pouvoir syrien qui est derrière tout cela et c'est aussi évident que 2 et 2 font 4. tous ceux qui touchent de prêt ou de loin aux enquetes sur les assassinats des députes et des journalistes libanais sont à un moment donné la cible d'attentas à leur tour.

avant 2004 tous les politiques libanais étaient plus ou moins pour l'ingérance syrienne (ou alors ceux qui étaient contre se faisaient très discrets). et bizarement, depuis que hariri à ouvert la voie (en retournant sa veste je le reconnait aisement tout pro hariri que je suis) les attentats visant des personnalités anti syrie se suivent et se ressemblent.
maintenant c'est au tour des chefs d'armée, des chefs de renseignements... bientôt ils s'en prendront aux chefs religieux qui les dénigrent... sfeir et qabani n'ont qu'à bien se tenir les pauvres hommes.

et y en a qui laissent encore planer l'idée que ça serait al qaeda et pas la syrie. croyez ce que vous voulez les mecs, moi je ne suis qu'un spectateur lambda de ce spectacle atroce, comme tous mes compatriotes libanais et francais du liban...

Écrit par : pascal2nice | samedi, 26 janvier 2008

@ Paradis

Reçu hier par SMS: "The BASEMENT sleeps tonight... Stay safe"
Tu n'es pas la seule à te poser ce genre de questions, bien légitimes... Au moment des attentats du printemps 2005, j'étais estomaqué de voir les gens sortir malgré les explosions. Mais avec le temps, un grand sentiment de lassitude est arrivé. De la lassitude, du dégoût, et bien d'autres choses. Mais il faut quand même continuer de vivre car baisser les bras est signe de défaite.

Écrit par : david | dimanche, 27 janvier 2008

Sur ce, bonne nuit quand même...

Écrit par : david | dimanche, 27 janvier 2008

Bon les amis, il est 3h du mat' et je viens de rentrer... on est alles avec des amis diner a Jbeil puis prendre un verre et danser a Monnot... pas de Gemmayzeh ce soir (bien qu'on soit passes a cote, et qu'on ait vu qu'il y avait quand meme bcp de voitures...)

Ambiance surreelle. J'etais la au beau milieu de la boite a regarder les gens autour de moi et a penser "mais c'est incroyable, qu'est-ce qu'ils foutent ici... qu'est ce que JE fous la!" Mais j'ai danse quand meme, et j'ai bu mon verre et j'ai passe du bon temps, sentiment de culpabilite et de degout en prime...

Écrit par : Delirious | dimanche, 27 janvier 2008

@delirious
Ne te sens pas coupable de simplement continuer à vivre. C'est une forme de résistance à l'un des objectifs des tueurs: dégoûter, décourager, faire fuir. Une seule réponse aux faiseurs de mort: la vie, qui continue envers et contre tout.
Et au passage (je me mêle de ce qui ne me regarde pas :D), si vous vous êtes bien envoyés en l'air ces deux jours, c'est encore plus normal: éros contre thanatos!

Écrit par : nathalie | dimanche, 27 janvier 2008

Tout à fait Nathalie, c'est comme ça que le Liban a toujours résisté...
De toute manière ils ne prendront jamais le soleil et on continuera à manger des manakiche, NA!!!!

Écrit par : mc | dimanche, 27 janvier 2008

@ David

Je me suis tapé les rapports de la commission d'enquête internationale.

Bien entendu, pas de révélations fracassantes dans les rapports Brammertz (et tant mieux pour l'enquête) mais les éléments suivants, tirés du dernier rapport (juillet 2007) :

- la commission a ramené ses investigations "aux motifs possibles liés aux activités politiques de Rafic Hariri et à ses relations politiques et personnelles avec des leaders politiques et des officiels au Liban, en Syrie et dans d'autres pays".
L'affaire de la Banque Al Madina "ne constitue pas un motif principal de l'assassinat" ; cependant, les informations de la commission "ont permis de donner une meilleure compréhension des relations financières qui existent entre plusieurs individus à travers cette banque".

- "la commission continue également d'explorer d'autre hypothèses. Cela inclut par exemple le fait que Hariri soit la cible de groupes extrémistes parce qu'il est respecté au Liban et dans le monde arabe, comme étant un leader de sa communauté. On ne peut exclure le fait que l'assassinat de Hariri soit dû à une combinaison de facteurs politiques et sectaires".
L'a commission relève que l'individu qui avait revendiqué l'assassinat sur vidéo était associé à des personnes qui "avaient des liens avec des réseaux impliqués dans des activités extrémistes au Liban et ailleurs au cours des dernières années".

- "l'analyse des communications téléphoniques a permis de confirmer l'hypothèse de la commission selon laquelle un certain nombre d'individus pourrait être lié à l'affaire Hariri et à une ou plusieurs autres affaires" (assassinats ultérieurs d'hommes politiques, de journalistes).

- la commission témoigne de sa "reconnaissance" aux Force de sécurité intérieure et à l'armée libanaise pour leur "excellent soutien".

- "la coopération de la Syrie avec la commission reste généralement satisfaisante" ; "la Syrie a continué à répondre aux requêtes de la commission dans les délais appropriés".
"la commission continuera à demander la coopération totale de la Syrie, qui reste cruciale pour la réussite du mandat de la commission".

Écrit par : SJM | dimanche, 27 janvier 2008

qu'est ce qui se passe encore ce soir............
quelle misère...........
khalas, le Liban ne supporte plus rien, surtout pas le rôle de boite aux lettres (explosive) : est-ce un message à la ligue arabe réunie???? !!!

Écrit par : mc | dimanche, 27 janvier 2008

@sebastien

La messe à la mémoire d'Élie Hobeika est honte! Dans d'autres pays, il aurait été jugé comme criminel de guerre. Au Liban, il avait été promu ministre car il était l'homme des syrien...et personne ne s' y était opposé, surtout pas Hariri père qui avait pris du temps pour s'opposer au dictat syrien, ce qui a fini par lui coûter la vie. Une leçon à nos politiciens girouettes, ça ne sert à rien de composer avec un régime criminel car tôt ou tard, ils seront éliminés car devenus inutiles ou encombrants.

Écrit par : kheireddine | dimanche, 27 janvier 2008

Merci pour ce blog, qui donne une version différente de l'information.

Écrit par : photo | lundi, 28 janvier 2008

@ khereddine:

ah ce cher HK. assassin traitre puis ministre. ministre il ne se genait pas pour continuer ses crimes, enlevements et compagnie.

et malgre ca on en a fait une victime, presqu'un martyr. on peut certes se repentir mais de la a celebrer une messe durant laquelle on ose faire son eloge et le presenter comme une victime du systeme la c'est trop. s'il etait une victime et un martyr, ses propres victimes sont quoi????

Écrit par : sebastien | lundi, 28 janvier 2008

@ sebastien

"s'il etait une victime et un martyr, ses propres victimes sont quoi????"

Bravo pour la formulation, rien à redire. Applaudissements messieurs dames!

PS: Nat dit: "Ce sont des martyrs au carré"

Écrit par : david | lundi, 28 janvier 2008

euh c pas bien ce que j'ai dit????

Écrit par : sebastien | lundi, 28 janvier 2008

si, si, au contraire, c hyper bien vu :D
Bonne nuit

Écrit par : nathalie | lundi, 28 janvier 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu