Avertir le modérateur

dimanche, 03 février 2008

Crise de banlieue

banlieues.jpgPaul Moreira, cela vous dit quelque chose? Il s’agit d’un grand reporter français qui a œuvré un bon moment sur Canal + en tant que rédacteur en chef de l’émission 90 minutes (excellente, paix à son âme), mais qui travaille désormais en indépendant, parcourant le vaste monde dans des conditions souvent difficiles, et c’est un euphémisme. Un journaliste, quoi, de ceux qui nous donnaient envie de choisir ce beau métier quand on était petit…

Bref, Moreira a des principes, qu’il défend vigoureusement: la tolérance de l’Autre, des autres, la lutte contre le racisme, contre les extrémismes, le rejet de l’information cadrée, etc. L’un de ses derniers billets, traite d’immigration, de métissage. Des questions qui, vous le savez tous, sont au cœur de problématiques sociales, ou plutôt socio-économiques, en France. Cela lui a valu une attaque en règle – souvent violente – d’individus autoproclamés «identitaires». Autrement dit, défendant leur conception de la nation française blanche, pure et compagnie.

Forcément, libano-centrée que je suis, je ne peux m’empêcher de faire le parallèle avec le Liban. Parallèle dans le sens où les mêmes causes ont les mêmes effets, dans une certaine mesure. Entendons-nous: je ne pense pas à l’immigration au Liban, mais à la rupture, et aux graves conséquences qu’elle engendre, entre les habitants d’un même pays, voire d’une même ville, sur des lignes de fracture géographiques.

Ces banlieues françaises, autrefois dortoirs pour des populations ouvrières immigrées, se sont trop souvent transformées en ghettos où les replis communautaires sont devenus une réponse à ce qui est perçu (à tort ou à raison, je ne vis plus en France depuis longtemps pour en juger) comme une exclusion socio-économique. Des ghettos où la religion fait un retour en force, où la violence, éventuellement armée, est un recours acceptable. Des lieux hors loi dans lesquels les forces de l’ordre et les autres Français n’osent parfois plus mettre les pieds. Certaines banlieues, pas toutes, évidemment, mais suffisamment pour que cela fasse peur et pour que les «identitaires» trouvent de plus en plus d’oreilles sympathiques.

Nous avons nous aussi, dans ce si petit Liban, une banlieue où les forces de l’ordre et les représentants officiels en général (je pense aux percepteurs de l’EDL, par exemple) n’osent pas trop mettre les pieds. Une banlieue perçue comme un ghetto par d’autres habitants de Beyrouth et dans laquelle une relative pauvreté (Dahiyé ne loge pas que des mendiants) côtoie le religieux. Toute une jeunesse y grandit, loin de l’autre Beyrouth, celui des boîtes de nuit, des enseignes occidentales et de l’ostentation permanente. Il était d’ailleurs étonnant, et révélateur, de constater à quel point, lorsque les tentes ont été érigées au centre-ville, les ados qui s’y balaient en scooter déglingué donnaient l’impression de prendre possession d’un lieu qui les narguait auparavant. A mon sens, il y avait un peu de vrai dans cela. Les limites de Solidere sont visibles à l’œil nu, il suffit de traverser une rue pour avoir l’impression que l’objectif a été de bâtir une vitrine sans considération pour le reste de la ville. Et a fortiori pour cette fameuse banlieue. Mais le problème va au-delà de Solidere.

Le Hezbollah a eu cette intelligence de pallier l’absence inexcusable de l’Etat qui, depuis des décennies, a négligé toute une communauté dans sa frange populaire et a ainsi nourri les ferments de la rancœur et de l’exclusion. Le religieux s'est ainsi greffé sur une problématique sociale, comme le prouve cette minorité chiite parfaitement intégrée, non politiquement mais bel et bien socialement au reste de Beyrouth.

La banlieue sud fait donc peur, évidemment pour le spectre de la puissance d'un Hezbollah qui cultive le mystère autour de ses véritables intentions; mais aussi parce qu'elle  symbolise l'inconnu, l'autre, le différent. Il suffit pour cela de constater combien les émeutes de dimanche dernier ont engendré de colère et d’inquiétudes. On ne peutu que penser au fameux "Quand la banlieue descendra sur la ville". Il suffit aussi d’écouter les débats autour de la libanité des uns et des autres. Certains accusent les partisans du Hezbollah d’être plus «persans» (comprendre iraniens) que libanais; d’autres considèrent qu’être Libanais, ce n’est pas être Arabe; d’autres encore revendiquent des racines phéniciennes. Du côté de l’opposition, on accuse parfois les partisans du 14 mars d’être «wahabites» (comprendre saoudiens) et on assure défendre le véritable Liban, celui de l’«achraf el-nas» cher à Nasrallah.
Chacun se dit plus Libanais que son voisin, tout en faisant passer des critères autres en priorité: la religion, bien sûr, mais aussi le quartier, le village, le clan, le parti. Le plus terrible, c'est que chacun se veut Libanais et ce devrait être le plus important, mais ce n’est pas le cas. Car la ligne de fracture demeure, entretenue de part et d’autre: certaines administrations tenues n’auront que des employés d’une même confession (je pense à Amal entre autres); inversement, certaines entreprises tenues par des chrétiens vireront une employée après avoir découvert qu’elle était chiite… En France, on appellerait cela de la discrimination.

Et la banlieue sud continue de fonctionner en circuit fermé ou presque, parce que l’Etat n’a pas su suffisamment tôt se préoccuper de ses habitants et que maintenant, il est trop tard, personne n’y a plus confiance en lui et le Hezbollah l'a prise en main. Là où, en France, certaines associations travaillent à briser les barrières, la société civile reste muette, à de rares exceptions près, et c’est l’incompréhension et l’antagonisme qui s’installent au Liban. Ou bien étaient-il déjà prégnants depuis longtemps, et s'expriment aujourd'hui ouvertement, comme les "identitaires" français, trouvant un terreau fertile dans une ambiance de pré-guerre (un argument récurrent chez eux, mais aussi chez nous).

Evidemment, la crise actuelle va au-delà de la question banlieue/ghetto, mais dimanche dernier a montré combien elle se cristallisait autour de Dahiyé et des zones délaissées par l’Etat au fil des ans. Le Liban ne se portera mieux que lorsque des partis quels qu’ils soient ne s’arrogeront plus le droit de tenir des quartiers entiers, que cet Etat prendra enfin soin de tous ses fils, sans distinction, et surtout que ses fils eux-mêmes se penseront Libanais avant tout. Mais cela est impossible tant que règnera cette peur et ce rejet de l'autre que l'on ne comprend pas, deux sentiments destructeurs que les politiciens entretiennent et accentuent plus que jamais.

Le salut viendra-t-il donc de la société civile, de trop rares associations comme le Mouvement social qui luttent pour aider les couples mixtes, pour l'éducation, pour le dialogue, et pour ainsi créer des ponts au-dessus de nos murs invisibles?

Commentaires

je crois savoir que beaucoup d'employés de future tv pour ne parler que d'elle, sont chiites, chretiens, sunnites, druzes. par contre chez manar tv combien de non chiites?

Écrit par : pascal2nice | dimanche, 03 février 2008

bon à bien y repenser mon précedent commentaire n'a pas beaucoup d'interet. oups.
je me met à faire des commentaires vides de sens et chargés de provocation, alors que l'interet meme de ce blog et ce pourquoi j'aime venir ici, c'est le calme et la quietude des differents lecteurs et commentateurs. mea culpa.

Écrit par : pascal2nice | dimanche, 03 février 2008

@pascal2nice
Lol. Le problème, c'est que la représentation confessionnelle (ou non) de ces médias au niveau de leurs employés ne vaut rien si, à l'antenne, ils jettent de l'huile sur le feu!

Écrit par : nathalie | dimanche, 03 février 2008

je crois que le probleme est la. tout le monde se dit libanais mais tout le monde accuse l'autre d'etre a la solde des etrangers. les chiites pro iranien, les sunnites pro saoudiens, les chretiens pro israeliens. mais alors il n'y aurait pas de pro libanais dans le lot?????

Écrit par : sebastien | dimanche, 03 février 2008

Il y a une grosse différence entre les banlieues françaises et libanaises. Dans le premier cas, les émeutes sont "spontanées" et récupérées par les partis politiques d'opposition (voir les émeutes d'il y a 2 ans). Dans le second, c'est l'inverse, les partis politiques d'opposition instrumentalisent leur base pour créer des manifestations, voire des émeutes. Pour cela, le Hezb est champion du monde. Vous vous souvenez de la manif de jeunes filles (organisée par les Hezb) devant l'ambassade de France, rue de Damas, au moment du débat sur le voile en France? C'était surréaliste et si bien organisé... Et bien c'était pareil dimanche dernier, sauf que là, il n'y avait pas une seule demoiselle, et ce n'était plus du tout organisé...

La morale de l'histoire: le Liban devrait peut-être changer de régime politique et se tourner vers la gonzessocratie? Des femmes à la tête du Hezbollah (ça aurait de la gueule!), d'Amal, des FL, du CPL (oh oui!), des Kataëb, du PSP, des Marada (oh oui, dégagez le morveux!) et j'en passe... Le rêve! C'est peut-être une femme que l'on devrait élire à la présidence, puisque les hommes ne font rien sinon se crêper le chignon. Mais qui? Nayla Moawad (pitié non...)? Sethrida Geagea (non plus)? Vous allez croire que je fais une fixette, mais Haifa me semble la plus apte pour le poste (même si elle est chiite et pas maronite).

Écrit par : david | dimanche, 03 février 2008

j'ai vu un reportage ce matin sur future news, il montrait de jeunes libanais tout droit sortis de la fac et qui se lancent dans la vie active, venant de tous les bords. il y avait le sunnite qui ne voyait que par hariri, la druze qui vénérait jomblatt, le chiite qui voyait en nassrallah le sauveur du liban. tous avaient la parole et tous donnaient leur opinion.
de ce que je constate, tous les medias ne diffusent pas ce genre de reportages ou d'emission qui donnent la parole à toutes les convictions.

Écrit par : pascal2nice | dimanche, 03 février 2008

si haifa devient la presidente, choufol wawa sur le liban lllol

Écrit par : pascal2nice | dimanche, 03 février 2008

au moins elle fait l'unanimite dans toutes les communautes: "c'est une bombe, refaite certes, mais les hommes de toutes les communautes fantasment sur elle. on peut pas en dire autant de nos chers politiciens.

Écrit par : sebastien | dimanche, 03 février 2008

moi ce qui me dégoute le plus (je vous rassure c'est pas haifa) c'est que la haine entre les peuples est créée et ravivée en permanence par la politique.
durant mes dernieres vacances avec ma famille qui vit en france on a halluciné quand notre famille du liban nous conseillait de ne plus aller acheter tel ou tel article chez le commercant auquel on était habitué sous pretexte qu'il était chiite. et ce drame se passe dans toutes les communautes. les commerçants regardent de haut leurs clients en cherchant à deviner de quel bords est untel et un autre.
c'est honteux.
et chaque fois que ça se calme et que les choses semblent revenir à la normale, hop un nouveau coup médiatique, un politique qui en insulte un autre, et les rues s'enflamment et les gens ne se parlent plus. pauvre peuple libanais, que ne te font pas subir tes dirigeants.
en même temps, certains diront que les libanais sont les premiers fautifs de ce genre de situations, mais malheureusement ils en sont surtout les premières victimes.

Écrit par : pascal2nice | dimanche, 03 février 2008

@david
Tu ne peux pas t'empêcher de ressortir Haifa?ça devient vexant :)

Écrit par : nathalie | dimanche, 03 février 2008

David : Majida pas Haifa !
Nathalie : tu n'a plus qu'à te teindre en brune lol

Écrit par : mc | dimanche, 03 février 2008

tu n'as

Écrit par : mc | dimanche, 03 février 2008

mc majida pour la voix et pour l'art, haifa c'est clair qu'on ne l'apprecie pas pour son doux timbre ni pour la sophistication des paroles qu'elle chante. c'est plus une "artiste" au sens libanais (ou ancien libanais) du terme qu'une "moterbé" que l'on aime écouter le soir en lisant un bon livre.

Écrit par : pascal2nice | dimanche, 03 février 2008

Le véritable problème au Liban c'est que l'état libanais a toujours été faible à cause du confessionnalisme politique et du monopole du pouvoir et de la représentativité au parlement par une minorité semi-féodale qui ne souciait que de ses propres intérêts. La seule communauté qui s'est entièrement affranchie du féodalisme est la communauté chiite. Malheureusement, au lieu que ne naisse un chiisme politique modéré (le mouvement Amal aurait pu l'incarner si ses membres ne se seraient pas laissés tenter par la corruption et le pillage), la classe populaire chiite s'est ralliée à des intégristes radicaux après avoir été nassérienne et gauchiste. Est-ce un progrès? non certainement pas.

Écrit par : kheireddine | dimanche, 03 février 2008

belle photo :-S

"nos murs invisibles" j'espère qu'ils ne sont pas invincibles !!

Parfois je me demande si l'état a délaissé uniquement la population chiite ...
Ayant grandi au Liban pendant la guerre, du temps ou les murs étaient visibles, je ne connais pas le Liban dans son ensemble. Je me demande quand même s'il n'y a pas des libanais délaissés, autre que dans la communauté chiite. Il me semble que oui, et qu'ils ne sont pris en charge par personne ...

Écrit par : mc | dimanche, 03 février 2008

@mc
sans façon, merci! Ce ne serait pas suffisant de toute façon, il faut les seins, le look, le petit nez, les lèvres, le grain de beauté...
D'accord sur Majida.

Juste une chose sur la conversation du post précédent: si ça peut te consoler, au bout de 35 ans en France, mes parents n'ont trouvé qye très peu de gens qui comprennent leur amour du Liban. Et en général, une fois qu'ils sont venus ici, ils aiment ce qu'ils ont vu de ce pays (la précision est importante). Comme quoi, il y a bcp de préjugés, compréhensibles cela dit. Les images de guerre ne sont jamais bonnes pour l'office du tourisme :D

Écrit par : nathalie | dimanche, 03 février 2008

pascal2nice
votons majida, y a tjs pas de président !!!

Écrit par : mc | dimanche, 03 février 2008

mc,

Les sunnites du Akkar sont plus pauvres que les chiites du Sud. Avant la guerre, les ressources de l'état étaient concentrés à Beyrouth et au Mont-Liban. Comme le disait si bien feu Georges Naccache, fodateur de l'orient, le parlement libanais était une arrogante alliance de l'argent et du féodalisme.

Écrit par : kheireddine | dimanche, 03 février 2008

moi je veux que fadl chaker soit notre president c'est le seul chanteur qui sait chanter....mince certains diront qu'il a des origines palestiniennes, c'est peut etre pas la bonne solution!
alors il reste que wael kfoury, il chante bien, il est beau, il est libanais.

Écrit par : pascal2nice | dimanche, 03 février 2008

@mc
L'Etat est absent pour tout le monde, hormis une minorité de privilégiés qui ont accepté d'entrer dans un système corrompu, depuis la fin de la guerre.
De ce que je sais, pour ne l'avoir pas vécu moi-même, il n'était pas non plus au mieux de sa forme avant la guerre, mais il reste certain que certaines régions ont été plus délaissées que d'autres, dont le Sud, le Hermel... En fin de compte les régions rurales. Par la suite, Hariri a ouvertement fait en sorte que l'agriculture passe au dernier plan, il n'en voyait tout simplement pas l'intérêt. Et cela a coïncidé avec le fait que ces régions soient à la fois peuplées de chiites et proches de la ligne de front avec Israël (d'où mise en place du Fatahland, puis ALS puis reprise en main par le Hezb). Beaucoup de facteurs qui se sont rejoints pour préparer le terrain.
D'autres régions et communautés sont délaissées, mais elles sont davantage focalisées sur les services et ont pu, dans une certaine mesure, s'en tirer un peu mieux.
Mais comment expliquer que pendant toute l'après-guerre, le Sud n'ait pas bénéficié de routes, d'eau, d'électricité de façon décente? Le pouvoir haririen ne s'en occupait pas, Berri avait tout intérêt à laisser les choses en place pour maintenir son système clientéliste, les Syriens laissaient faire car ils avaient probablement conscience que cette poudrière pourrait servir leurs intérêts lorsqu'il faudrait diviser pour mieux régner à nouveau. Quant à la zone occupée, comment justifier le silence d'un pouvoir qui, certes, était télécommandé mais qui faisait comme si de rien n'était?
Résultat: le Hezbollah a tiré les marrons du feu, le radicalisme a poussé sur les divisions sociales et sur la violence et aujourd'hui, une part des chiites réclame sa part, argumentant de son poids démographique.
Cela paraît sans issue!

Écrit par : nathalie | dimanche, 03 février 2008

@pascal2nice
Wael Kfoury s'est fait pas mal d'ennemis ici en sortant il y a quelques mois une chanson, vibrant hommage pour la Syrie!

Écrit par : nathalie | dimanche, 03 février 2008

kheireddine
si on cherche encore, on en trouvera d'autres délaissés......

pascal, je ne connais pas ces chanteurs, mais si c'est c'est un palestinien amoureux du Liban pourquoi pas !!!!!

Écrit par : mc | dimanche, 03 février 2008

Il est vrai que la communauté chiites a bcq regressée depuis qu'ils ont délaissés le nassérisme.
Nostalgie de certains d'avoir tout perdu ou plutôt entrain de perdre le peu qu'ils ont.

Il fallait habiter en egypte avant le nassérisme, pendant et apres pour comprendre mais quand on est fana, on l'est a vie. La grande oumma qui ne verra jamais le jour car le monde veille....pas pour longtemps encore 20 à 30 ans, le temps necessaire de mettre à sec les puits de petrole et apres ce sera la misere et l'obscurantisme et là c'est un autre histoire bcq plus drole, je me marre déjà.

Écrit par : miniliban | dimanche, 03 février 2008

Je dois filer mais une suggestion:
Votons mc! Elle a un super programme qui mettra tout le monde d'accord (au moinsi ici): amour, éducation et tabboulé ;-)

Écrit par : nathalie | dimanche, 03 février 2008

Marre toi bien, microliban...quand je dis que c'est un régression c'est parce que le nassérisme était laïc, pas parce que je suis nostalgique de Nasser. Ce que tu peux avoir de préjugés haineux pour tout ce qui est arabe et musulman...

Écrit par : kheireddine | dimanche, 03 février 2008

héhé Nathalie....
merci
moi aussi je dois filer, j'ai encore des devoirs pour demain ;-)

Écrit par : mc | dimanche, 03 février 2008

@nathalie
oui j'ai ouïe dire que wael et quelques autres chanteurs avaient chanté gloire et louange à notre voisin et qu'ils se sont ainsi attiré les foudres des libanais. mais il chante bien ce con là quand même

@mc
tu ne connais pas fadl chaker???? damned comme on dit. c'est le top de la chanson orientale contemporaine (enfin à mon gout)

@miniliban
les chiites souhaitent aujourd'hui avoir leur heure de gloire. ils estiment legitime de gouverner le liban puisque les chretiens et les sunnites l'ont fait. seulement ils mettent en avant les solutions et les methodes du hezb, c'est à dire la violence (aussi bien verbale que physique)
aujourd'hui l'opposition se donne une légitimité via l'orangissime général, mais la majorité de la population libanaise est contre ses idées et ses méthodes. nous verrons bien si aux prochaines legislatives il arrive à faire élire 22 députés comme il les a eu en 2005 alors qu'il rentrait glorieux au liban. en 2009 il sera probablement le seul député cpl, et très probablement en se présentant à dahié parceque dans les régions chrétiennes il a perdu de sa grandeur.

Écrit par : pascal2nice | dimanche, 03 février 2008

miniliban
phénicien ou arabe, nous sommes tous sémites...

Écrit par : mc | dimanche, 03 février 2008

@kheirredine,
les commentaires, certes rares de miniliban, en disent long sur sa mentalité et ses opinions. dieu merci la plupart des libanais sont plus "maxi" en terme d'ouverture d'esprit que lui.

Écrit par : pascal2nice | dimanche, 03 février 2008

kheireddine
le nasserisme était-il vraiment laic? peut être...
aujourd'hui le CPL se dit laic, mais je ne trouve pas qu'il le soit

Écrit par : mc | dimanche, 03 février 2008

Oui Pascal, malheureusement, il existe des individus avec des idées extrémistes dans toutes les communautés, diffusant leur venin aux naïfs qui veulent les entendre.

Écrit par : kheireddine | dimanche, 03 février 2008

Mon Grand pere paternel et maternel ont étaient chassés d'egypte quand le abd a pris le pouvoir.
Tout leur bien a était confisqué et je peux te garantir qu'ils en avaient vu les photos en ma possession, toutes les usines qu'ils ont mis en place pour produire ont étaient repris par l'état (nationalisation oblige) peu importe maintenant c'est une ancienne histoire.
Mais le plus rigolo dans cette histoire c'est les dites usines sont fermés maintenant et l'egypte importe ce qu'elles pouvait produire auparavant.
Mais va parler avec les jeunes egyptiens ils detestent le abd car ils les a appauvris.
Ce n'est pas fini, tu connais l'effet domino, et ben quand les puits seront à sec et là les plus pauvres de la planete seront ceux qui n'ont pas réussis à évoluer ou plutôt n'ont pas voulus évoluer.
Ma devise, ne jamais vivre avec des acquis, les usines pouvaient évoluer ils ne l'ont pas fait pourquoi?
PS kheir je n'ai pas de préjugés mais j'ai mes raisons et détrompes-toi je n'ai aucune haine envers personne, la seule grande différence entre toi et moi est la suivante toi tu vis par et avec ton passé mais moi je suis toujours tournés vers l'avenir et c'est là toute la différence.
Une autre différence dont tu as la qualité j'en conçois mais qui ne fait pas vivre tu es affectif et moi pas.
Sur ce je t'importunerais plus, je te promets.

Écrit par : miniliban | dimanche, 03 février 2008

@mc
Le nassérisme était laïc car c'était une doctrine nationaliste et socialiste. Najah Wakim, chrétien orthodoxe, était le seul député nassérien dans la chambre de 1972. Nasser avait emprisonné beaucoup de frères musulmans (les intégristes de l'époque). J'aimerais préciser que je n'ai jamais été nassérien, je suis plutôt un démocrate et j'ai horreur des dictatures. De même, bien que je me définisse ethniquement comme arabe, mon allégeance au Liban, terre de coexistence et d'ouverture malgré tout est infaillible.

Écrit par : kheireddine | dimanche, 03 février 2008

À la différence des banlieues parisiennes, les banlieues Beyrouthines sont armées jusqu'au dents et n'importe quel incident pourrait dégénérer en guerre civile comme ça a été en 1975...le détonateur se situe toujours à la même place. Un note d'optimisme, des partisans du Hezb à montréal m'ont dit qu'il n'y aura pas de nouvelle guerre civile; tant mieux! Mais à quand le nouveau président?

Écrit par : kheireddine | dimanche, 03 février 2008

les derniers evenements et surtout les lieux visés montrent clairement que ceux qui veulent destabiliser le pays (plus qu'il ne l'est) jouent la carte des tensions communautaires. pourquoi la region de chiyah? pour que ça déborde sur les quartiers chrétiens voisins.
ils cherchent à attiser un feu éteint durant ces 15 dernières années entre les musulmans et les chrétiens.
le spectre de la guerre civile flotte au dessus de nos têtes, mais fort heureusement la majorité des libanais n'est plus prête à revivre cela et se tient donc à carreau.
il serait si simple, non seulement pour les fl, mais aussi pour les factions sunnites, druzes, kataeb, de descendre armées dans les rues et de provoquer les partisans hezbollahis et d'amal. dieu merci ils s'en préservent.

Écrit par : pascal2nice | dimanche, 03 février 2008

les pb de banlieue de france et du liban n'ont,à mon avis rien à voir.
1-en france,c'est l'aggravation de la"fracture sociale",tiens ça me rappelle un mec,dûe à l'enrichissement des riches et l'appauvrissement des pauvres.
or,les pauvres ne sont pas d'origine savoyarde, basque ou alsacienne , ne s'appellent pas maurice durand mais des gens à la peau +ou- colorée qui s'appellent mohammed,mustapha etc.
leur parents ne parlant pas français vivaient en ghettos ds les hlm,et ont continué à vivre ds leur culture d'origine car rien n'était fait pour qu'ils puissent s'intégrer et vivre comme des français de souche.
en plus il y aeu la fermeture massive d'usines,la montée du chômage,etc etc.
les enfants d'immigrés qui ne pouvaient ou ne voulaient faire d'études se retrouvaient au chômage comme leur pères.
là dessus,il y a eu la drogue qui permettait à certains de se faire des sous;des réseaux se sont crée avec leurs caïds...
bien sûr je suis obligé de résumer.donc tout ça a fait prosperer le pen.
2-au liban,c'est la guerre entre confessions différentes car le système politique est féodal.d'ailleurs il suffit de vous lire les uns et les autres qui vous envoyez des petits mots sympas du style,non je ne suis pas sunnite mais mon père a reçu une bombe par des chiites,et les chrétiens ceci,les arméniens cela...en fait sans le vouloir,vous revenez tj à ces considérations politico-religieuses tout en disant que vous êtes tolérants.
mais c'est ainsi;il faudra du temps pour que vous dépassiez ces notions.
a la limite,on pourrait comprendre que druzes,chiites,sunnites juifs,qui comme le dit kheir,je crois sont tous sémites,tapent sur la gueule des chrétiens;là ce serait logique mais bon ne soyons pas trop simpliste!

Écrit par : jean-marc | dimanche, 03 février 2008

heu Jean-Marc, les chrétiens sont sémites aussi

Écrit par : mc | dimanche, 03 février 2008

@ mc

Et les chrétiens sont-ils arabes ? (lol)


@ Kheireddine

Vos informations sont sans doute justes. Mais le Hezbollah et Amal ont trop tendance à considérer qu'ils peuvent tout contrôler.

Écrit par : SJM | dimanche, 03 février 2008

@mc
moi je veux bien mais ça dépend de ce que tu entends par sémite;donne moi des explications précises et on avisera.
ce que je veux dire c'est que le paysan français qui a des racines françaises de chez français depuis toujours ou presque n'est pas autant sémite qu'un chrétien d'orient!!!tu vois ce que je veux dire?
si tu parles des crétiens du liban de syrie d'irak etc,là on est d'accord.

Écrit par : jean-marc | dimanche, 03 février 2008

bien sûr Jean-Marc
les chrétiens du moyen-orient....

SJM s'ils sont arabes? ils sont surement comme tous les libanais !!!

Écrit par : mc | dimanche, 03 février 2008

@jean-marc
Je peux t'assurer que le problème libanais provient foncièrement d'une fracture sociale, et c'est essentiellement en ce sens que j'établissais un parallèle. Les antagonismes religieux se greffent dessus, profitent de ce terreau, mais ils auraient nettement moins prise si il n'y avait pas un tel fossé socio-économique entre Libanais (chez qui les riches s'enrichissent et les pauvres s'appauvrissent aussi). Le problème est identitaire et, de ce que je vois ou plutôt lis, c'est la même chose en France: les habitants des banlieues se sentent-ils français avant tout? Les "identitaires" affirment que non et que c'est ça le problème.

@kheireddine
Arabe dans quel sens ;-) Parce que éthymologiquement, cela revient aux Arabes de la péninsule arabique exclusivement. Sociologiquement, il s'agit d'un groupe qui utilise la langue arabe et a comme référence la culture arabe. C'est en cela que cela me fait marrer d'entendre certains se dirent phéniciens, en truffant leurs phrases de "Inch'allah"...

Bref, un débat devrait être ouvert sur le thème: qu'est-ce qu'être libanais!

Écrit par : nathalie | dimanche, 03 février 2008

alors la j'avoue que je viens de lire plusieurs fois les derniers commentaires. j'ai du mal a comprendre ce qui ce dit a propos des semites. que viennent faire les francais dans les semites? bref j'ai rien pige desole

Écrit par : sebastien | dimanche, 03 février 2008

sebastien je disais que les chrétiens (en pensant chrétiens libanais) étaient sémites
et Jean-Marc a répondu que les chrétiens français n'étaient pas sémites

Écrit par : mc | dimanche, 03 février 2008

ok merci c gentil mc

Écrit par : sebastien | dimanche, 03 février 2008

il me semble que c'est dans "liban nation martyr" que robert fisk dit que depuis la creation du liban les chiites ont ete mis a part et pendant lgtps on ne les a pas consideres.

dans "une croix sur le liban" l'auteur dit que lors d'un entretien avec bachir gemayel, ce dernier lui aurait confie qu'il avait l'intention de renforcer le pouvoir politique des chiites quite a deplaire aux sunnites en changeant les roles de chacun au parlement, et ce dans le but dque les chiites se sentent plus implique. est ce vrai ou pas??? aucune idee. avait il l'intention de le faire?? on ne le saura jamais malheureusement.

Écrit par : sebastien | dimanche, 03 février 2008

@jean-marc encore
euh... je pense qu'il y a aussi en France des pauvres blancs de peau et qui s'appelle Maurice, Bernard ou Albert. Il suffit de voir les villes ouvrières du Nord...

Sinon,
Sémite, selon le petit Larousse: qui appartient à un ensemble de peuples du Proche-Orient parlant ou ayant parlé dans l'Antiquité des langues sémitiques (akkadiens, amorrites, Araméens, Phéniciens, Arabes, Hébreux, Ethiopiens). Tous les Libanais "de souche" sont concernés donc, il me semble, cela n'a rien à voir avec la religion. Et avec cet énorme point commun, on devrait arriver à vivre ensemble, non, y compris avec nos voisins du Sud puisque nous sommes tous cousins !!

Écrit par : nathalie | dimanche, 03 février 2008

bien sûr tous les libanais sont concernés, nous sommes tous sémites !!!
si je dis arabe tout le monde n'est pas d'accord, mais sémite c'est indiscutable :-)

et je suis tentée de dire que nous avons d'autres points communs : la nourriture par ex
(pascal2nice va encore m'accuser de parler de bouffe :-))

Écrit par : mc | dimanche, 03 février 2008

le gout prononce pour les belles allemandes. et les cigares. les portables derniers cris qui representent deux mois de salaire.

rhoo faut que j'arrete d'etre mauvaise langue

Écrit par : sebastien | dimanche, 03 février 2008

@ Nathalie, je suis arabe car ma prenière langue est l'arabe, que je suis de culture arabe et que certain de mes ancêtres sont venus de la péninsule arabique. Géographiquement, le levant fait partie du monde arabe. Voilà pourquoi on écoute/regarde Haifa de Beyrouth à Aden. OOPS! J'aurais pas du la mentionner ;)

Écrit par : kheireddine | dimanche, 03 février 2008

je serais tentée de demander à David s'il se sent européen :-)
(bien sûr, je sais que tu te sens un peu libanais quand même lol)

Écrit par : mc | dimanche, 03 février 2008

ceci dit, on aime tous le Liban !

Écrit par : mc | dimanche, 03 février 2008

Soyons clairs, parlons bref !

Etre arabe, ce n'est pas appartenir à une race, mais avoir une culture arabe comme culture maternelle, et utiliser l'arabe comme langue maternelle (un peu comme les Juifs qui n'appartiennent pas à une même race mais utilisent une religion, langue, et culture spécifiques).
En cela, les Libanais sont actuellement arabes, mais ont été romains, ou grecs dans le passé (puisqu'ils avaient une culture et une langue essentiellement grecque ou romaine) !

Mais s'il venait que la définition de l'arabité s'étendait à l'appartenance raciale, alors les Libanais ne seraient pas arabes (ni les Algériens, Syriens, ou Irakiens d'ailleurs), mais sémites méditerranéens. La race arabe ne serait donc réservée qu'aux habitants de la péninsule arabique.

Conclusion : Quand quelqu'un vous demande si vous êtes arabes, demandez-lui d'abord quelle est sa définition de l'arabité !

Écrit par : Maurice | dimanche, 03 février 2008

pur sang arabe

Écrit par : miniliban | dimanche, 03 février 2008

Je crois d'ailleurs qu'il y a une unité raciale assez exceptionnelle au Liban, ce qui rend d'autant plus injustifié toutes les divisions communautaires.
Les Libanais sont arabes dans leur culture (point comun avec tous les pays de la ligue arabe), Levantins dans leurs histoire (point commun avec les pays du Levant), et méditerranéens dans leur appartenance raciale (point commun avec les côtes syriennes et la Palestine).
Cette dernière appartenance correspond bien à ce qu'était la Phéncie autrefois : le Liban actuel plus les côtes syriennes et palestiniennes.
Conclusion : le Liban est homogène racialement, et on pourrait même vouloir réclamer des territoires en plus à la Syrie et la Palestine (pas l'inverse, lol !!).

Écrit par : Maurice | dimanche, 03 février 2008

en fait le liban a ete "occupé" par de nombreuses tribus et notamment venus du yemen.

Écrit par : sebastien | dimanche, 03 février 2008

@ mc
Pour répondre à ta question: je me sens... un peu patraque, je suis fatigué, j'ai des trucs bizarres dans mon champ de vision et ça me rend dingue (regarder mon écran à cet instant précis est à la limite du supplice).

Plus sérieusement, me sens-je Européen? Moui... en fait, les grands ensembles comme ça ne me disent rien. Je suis Parisien de naissance (mais je ne me sens absolument plus appartenir à mon terreau natal), avec du sang normand et poitevin (que je revendique pour la bonne bouffe), et j'habite Beyrouth depuis 11 ans. Alors l'Europe, c'est un peu abstrait pour moi, d'autant que la seule Europe qui pourrait m'intéresser serait celle de la politique extérieure et que celle-ci n'existe pas. Je me définirai plutôt comme Beyrouthin, car je me sens bien dans cette ville, j'y ai posé mes valises, et parce que je m'interdis de me sentir Libanais, vu que je ne le serai jamais. En revanche, Beyrouth (à bien différencier du reste du pays) est réellement un lieu de mixité. Donc n'importe qui peut se prétendre Beyrouthin et être honnête avec lui-même.

Encore et toujours donc le problème de l'appartenance... Vous parliez plus tôt avec Nat de la transmission de l'amour du Liban, des racines et de tout le tralala. Nous, on a un autre problème vis-à-vis de la génération suivante: nous avons des Libanaises qui ne le sont pas, des petites filles qui chantent l'hymne libanais en arabe et qui ne connaisse pas vraiment la Marseillaise. Va leur expliquer qu'elles ne sont que Françaises...

Écrit par : david | dimanche, 03 février 2008

david

héhé, finalement peu importe ce qu'on sent et ce qu'on se sent..... l'essentiel c'est d'être heureux et de respecter les autres...
ça fait quand même plaisir de savoir qu'un normand poitevin se sente bien à Beyrouth

concernant le passeport, ne te formalise pas, c'est dans le coeur que tes filles seront libanaises et françaises, ça me fait penser à une copine libanaise qui a épousé un français et qui dit à ses enfants : "vous n'êtes pas à 50% libanais et 50% français, mais vous êtes à 100% libanais et à 100% français!"

pour la marseillaise je demanderai à mes fistons de l'apprendre à tes filles !!! devant un match de foot ils la chantent avec bcp de conviction, et debout svp !!!


nb: tu ferais bien d'aller au lit si tu es fatigué :-)

Écrit par : mc | dimanche, 03 février 2008

C'est amusant, j'ai le même problème que tes filles david, mais dans l'autre sens !

Je chante la Marseillaise en français, je ne connais que les deux premières phrases de l'hymne libanais, je m'exprime mieux en français qu'en libanais, et pourtant je ne suis que libanais !

Ceci dit, ça ne me pose aucun problème : beaucoup de liens existent entre le Liban et la France (Méditerrannée en commun, plusieurs siècles de l'Histoire de nos pays en commun ...), et donc je ne sentirai aucun problème à me définir plus tard comme franco-libanais.

Les Libanais doivent alors prendre conscience qu'ils ne sont pas les seuls à chercher à bien s'intégrer à l'étranger, mais qu'il y a aussi des étrangers au Liban qui cherchent à bien s'intégrer, et qui portent un amour inestimable pour le Liban !
Par conséquent, ils doivent faire pression pour que l'accès à la nationalité libanaise soit (grandement !) facilité.

Écrit par : Maurice | dimanche, 03 février 2008

j'ai lu le livre d'amin maalouf "les identites meurtrieres. j'ai ete eleve en france mais avec des cultures differentes. européennes et orientales, francaise et méditerranéenne et ce livre a ete une vraie benediction. c'est mm un livre que je recommande souvent aux libanais.

dans la preface amin maalouf dit bien qu'il ne sent ni francais ni libanais mais francais et libanais.

Écrit par : sebastien | dimanche, 03 février 2008

C'est parfait ! Tout le monde se sent culturellement "arabe".

Le consensus n'est pas loin.

Écrit par : SJM | dimanche, 03 février 2008

sebastien
oui exact, très bon bouquin !

en fait il explique qu'une identité est unique à chacun, et est formée de tas de petits éléments, et est construite tout au long de la vie.......

Écrit par : mc | dimanche, 03 février 2008

sur ce, bonne nuit à tous!

Écrit par : mc | dimanche, 03 février 2008

et pendant qu'on disserte sur les identités plurielles, ça tire à la frontière sud...
sur ce, comme mc, je vous souhaite de doux rêves.
Je viens d'apprendre un truc consternant (excusez ma naïveté): en France, un lavage de voiture se paye 50 euros! Moi qui ne débourse que 5000LL ici pour le même service (en faisant un calcul rapide: 50 euros = 70 dollars = 105000LL, ça fait 100000LL de plus le lavage). La France est un pays de fous!

Écrit par : david | dimanche, 03 février 2008

Lorsque ma famille a été naturalisée française, mes parents nous avaient réuni avec mes frère et soeurs et nous avait demandé ce que l'on ressentait. Aucun de nous n'avait plus de 10 ans je pense. J'étais le plus jeune.

Nous avions répondu en coeur: "ah bon? nous ne sommes pas déjà Français?"

J'ai commencé probablement à me sentir Libanais lorsque nous avons cessé de passer nos vacances au Liban dans les abris.
Contre vents et marées, nous prenions le bateau de Larnaca pour Jounieh. Parfois nous repartions de Jounieh à la fin des "vacances" avec un joli concert de bombes autour de nous.

Je ne vis en France que depuis mon BAC. Avant cela, nous étions des expats/émigrés selon la façon de voir les chose, aux Emirats, à l'époque où il n'y avait encore que du sable. Pour ma part, je suis né en Oman, un des plus beaux pays que je connaisse.
Et nos parents, pour ne pas que nous nous détournions de nos racines, nous emmenaient tous les ans au Liban afin de voir la famille, et nous rattrapions le temps très souvent dans les abris.

J'ai toujours eu quelques difficultés à parler arabe, alors que mes frangins le parlent aisément. J'ai été scolarisé dans des écoles françaises, mais mes camarades de jeu venaient de France biensur, mais aussi du Maghreb, d'Egypte, beaucoup de Libanais de toutes les confessions, d'Europe etc. Un vrai melting pot super enrichissant!
Nous communiquions en français, et le midi, ma mère nous préparait une bonne tabkha! et le soir des arayess ;)

J'ai un rapport très particulier à la fois avec le Liban et la France. Probablement, parce qu'avec le Liban, je sais d'où je viens, et que la France, envers laquelle j'ai une sorte de dette, m'a donné un avenir.

J'aime caresser l'idée que je finirai mes vieux jours au Liban toutefois. Mais bon d'ici là...

J'ai le cul entre deux voire trois chaises.

Écrit par : JiPé | dimanche, 03 février 2008

La France est DEVENU un pays de fous.
50€ est un prix justifié mais le forfait n'est pas justifié
Il consacre plus d'une heure pour nettoyer la voiture
en enlevant la TVA il reste un peu moins de 42€
En partant du principe que le tiers est profit et investissement locatif et autres(-14€)
reste 28€ divisé par 2 car cotisation patronale et salariale reste 14€ pour une heure de travail c'est pas excessif.
Par contre ce qui est interessant c'est de prendre un billet d'avion pour londres c 50€ aller retour
une fois j'ai payé 47€.
sinon pour la banlieu francaise ou libanaise pas de remede, la france leur donne une allocation qui leur permet de survivre et au liban le hezb leur verse une allocation provenant de l'etat iranien. Tout le monde est content.

Écrit par : miniliban | lundi, 04 février 2008

Dans la catégorie "chanteurs morts", y'a Claude Barzotti qui vient chanter à l'Unesco pour la Saint-Valentin. Rien ne sera-t-il donc épargné au peuple libanais?

Écrit par : david | lundi, 04 février 2008

@mc et nathalie
hier soir ma dernière phrase a été de trop;je suis allé trop vite ou j'ai manqué de rigueur.
1)les musulmans et les juifs sont plus proches entre eux qu'ils ne le sont des ch'rétiens(de la chrétienté).
en effet,celle-ci représente des valeurs plutôt occidentales.
2)bien sûr qu'il existe des chrétiens sémites

les dupont ou martin prolétaires blancs de la banlieue de tourcoing,c'est un autre pb.
il y en a tj eu,sinon zola n'aurait pas écrit ce qu'il a écrit.
ce ne sont pas eux qui représentent le risque d'explosion des banlieues;ce sont bien les "jeunes"(comme on dit hypocritement)issus de l'immigration régulière ou non qui se font recruter pour certains ds les camps d'al qaïda,pour d'autres ds des gangs de petites frappes,on encore d'autres encore ds le traffics de toutes sortes dont la came.
heureusement qu'il y en a qd m^eme qui s'intègrent et qui en veulent:céation d'entreprise etc

Écrit par : jean-marc | lundi, 04 février 2008

merci david,oui la france est un pays de fous(cf tarifs de lavage)
et tout est comme ça,et en plus les gens ne veulent plus rien foutre.
au liban,ontrouve un petit restau ou de quoi manger,à toute heure du jour et de la nuit;on achète un paquet de cigarettes chez un épicier,on fume une cigarette sans se faire insulter.
on pourrait mutiplier les exemples par mille.
maintenant aussi en france tout est artificiel:les centre ville sont pietonniers,se ressemble tous(que vous soyez à toulouse ou à metz,les boutiques sont les mêmes) tout est aseptisé.en revanche le lait libanais a un vrai goût de lait;idem pour les fruits etcetc.les frites que l'on mange au liban sont faites avec de vraies pommes de terre(!!!) et ont le mëme gout que ds mon enfance etc etc etc etc etc etc etc etc

Écrit par : jean-marc | lundi, 04 février 2008

Bonjour à tous

david : lol, l'Unesco c'est culturel

@tous : nous sommes tous un mélange de cultures (pas uniquement sur le papier), quelle richesse !!!!

jean-marc : c'est vrai ce que tu dis, mais il ne faut pas oublier les musulmans d'Afrique, les musulmans d'Indonésie, les juifs de russie et des pays de l'est (même s'il y a 4000 ans ils sont originaires du même coin, en 4000 ans les traits physiques d'origine ont tous disparu), les juifs de France, d'Allemagne etc.....
Il y a souvent une confusion entre les religions, les races, les origines et les pays.....
Le monde est complexe, pour en parler il faudrait un bouquin.....

Quant à "la France un pays de fous", si je raconte ça à mes copines françaises, venant d'une libanaise ce sera moi la folle hihi!

Je rajoute une chose pour ce matin :
bravo le CPL pour la messe à Mar Mikhaïl !!!!!!

Écrit par : mc | lundi, 04 février 2008

@mc
entiérement d'accord avec toi,mais justement hier je suis allé un peu trop vite avec cette histoire de sémites ;or tout ceci(religions,ethnies,nationnalités,citoyenneté)est très compliqué!

Écrit par : jean-marc | lundi, 04 février 2008

mon but était de souligner, que nous libanais, quelle que soit notre religion, finalement avons la même racines, qu'on l'appelle phénicienne, arabe, ou autre.... et on trouve moyen de se battre quand même :-(

Écrit par : mc | lundi, 04 février 2008

quand on parle des arabes on sous entend musulmans. a l'ecole charles martel a chasse les arabes a poitiers. difficile pour les chretiens dans ces conditions de s'identifier et d'accepter cette arabite. d'autant que la majorite des musulmans ne sont pas arabes. mais quand je dis ca aux francais inls ont beaucoup de mal a le croire.

concernant les juifs et israel, ils se trouvent confrontes a un nouveau probleme: la montee en puissance des groupes neo nazi en israel. seulement ils n'ont pas pense un seul instant qu'ils pourraient se retrouver de nouveau face a ce fleau chez eux et apparemment la constitution ne leur permet pas de faire grand chose contre.

Écrit par : sebastien | lundi, 04 février 2008

@mc
d'accord avec toi. La messe CPL à Mar Mikhaël est un joli symbole.

Écrit par : nathalie | lundi, 04 février 2008

Je suis allé voir le site web du mouvement social dont je n'avais jamais entendu parler auparavent. Cette association m'a l'air très intéressante, et son projet humaniste est une vraie bouffée d'air pur; d'autres feraient bien de s'en inspirer...

Pour parler un peu "bouffe", puisque c'est à la mode ici, j'ai profité de mon dimanche pour convertir quelques amis au Kebbé (fait par ma maman, car si c'est moi derrière les fourneaux ça craint pour les convives!). A priori, et à moins que les convives présents soient tous de vilains hypocrites, je pense avoir converti plusieurs personnes (et ma mère a été contente que son kebbé soit apprécié). Je profite donc de la tribune que m'offrent Nathalie et David pour remercier ma maman pour ses talents culinaires.

Écrit par : alexandre | lundi, 04 février 2008

@sebastien et à tous
très juste ton exemple sur les arabes et charles martel.
c'est vrai,les gens cofondent arabes et musulmans ce qui n'a rien à voir.
en fait,le terme "arabe"est un raccourci un peu trop rapide pour ce qui n'est pas blanc et de l'autre côté de la méditerrannée.
en fait ce n'est pas un pb pour nous car nous savons de quoi l'on parle(il suffit de voir ce que nous écrivons sur ce blog)
dommage que les gens soient aussi ignorants et qu'ils cataloguent les autres.mais ça c'est le pb de l'être humain en général.
qu'est-ce que dit un libanais chiite ou sunnite et ne parlant que l'arabe quand il voit ma tronche sans me connaître,et sans qu'il m'entende parler?
est-ce qu'il me traite de mécréant,de chrétien,de catholique,d'européen,d'occidental,de français,d'américain?
j'aimerais le savoir...

Écrit par : jean-marc | lundi, 04 février 2008

jean-marc je ne peux pas répondre, je ne vois pas ta tronche :-D
vis-tu au Liban?
nb: attention de ne pas cataloguer les libanais chiites ou sunnites et même chrétiens :-)

Écrit par : mc | lundi, 04 février 2008

alexandre : sahtein
l'avantage de "sahtein" par rapport à "bon appétit" c'est qu'on peut le dire après le repas!
il faut dire qu'en général les libanais sont sûrs de leur appétit hihi !

Écrit par : mc | lundi, 04 février 2008

@ Jean-Marc

Attention !

D'un point de vue "scientifique", la race blanche est définie comme une race divisée en 3 catégories : blanche nordique (Suède, Allemagne...), alpine (France, Suisse...), et méditerranéenne (Espagne, Liban, Algérie, Grèce...).

Par conséquent, les méditerranéenes, qu'isl soient d'Italie, du Liban, s'Israêl ou d'Algérie sont donc considérés comme appartenant à la race blanche.

Les "arabes", qui sont dans leur grande majorité des riverains de la Méditerrannée, sont donc blancs.

Cela est d'ailleurs stipulé dans les lois d'immigration de l'ensemble des pays anglo-saxons (qui considèrent même les habitants de la péninsule arabique, pourtant très foncés de peau, comme blancs).

Certaines personnes ont voulu imposer la "suprêmatie" de la race nordique (blonds aux yeux bleus), en refusant aux méditerrannéens l'appartenance à la race blanche, dans le but de les dévaloriser.
Cependant, ils ont été fortement gênés en prenant conscience de l'ENORME rôle des méditerranéens dans l'Histoire de l'humanité !

Écrit par : Porphyre de Tyr | lundi, 04 février 2008

@ Jean-Marc

On peut être chiite ou sunnite et vivre à "l'occidentale".

Pourquoi veux tu que les chiites et les sunnites te perçoivent différemment que les chrétiens libanais ?

Tu es ce que tu es : un Français, donc européen, donc "occidental", et ce aux yeux de tout le monde.

Simplement, le contact avec des personnes empreintes d'une culture religieuse différente peut aussi te faire ressentir à quel point tu es imprégné - sans même forcément en avoir conscience - d'une culture qui a forgé le territoire sur lequel tu vis.

Écrit par : SJM | lundi, 04 février 2008

@mc: merci; je connais le mot sahtein, feu mon grand père l'employait souvent. En ce qui concerne mon appétit, va quand même falloir que je me surveille car je frise maintenant les 80KG pour 1,83M; si je me laisse trop aller, je sais pas combien je pèserai quand j'aurai 40ans. Au demeurant, si les libanais ont souvent bon appétit (vu la cuisine locale, ils ont des excuses), les libanaises semblent, elles, faire très attention à leur ligne: je me souviens d'un déjeuner avec mon ex petite amie où je culpabilisais à chaque bouchée car elle n'a quasiment rien avalé ce jour là, régime oblige (c'est pas pour ça qu'on a rompu ceci étant).

Écrit par : alexandre | lundi, 04 février 2008

@mc non je ne catalogue personne.j'habite en france,en bretagne.mais tu sais pour les bretons,tous ceux qui habitent hors de la bretagne sont des "parisiens".et qd tu habites en bretagne de puis 30 ans,que tu y travailles que tu vis comme un breton,mais que tu n'es pas né ds ce pays, eh bien tu n'es pas breton.
@porphyre
je ne suis pas ethnologue,mais ce que tu me dis me laisse rêveur...
même sans être prix nobel,il suffit d'être un peu observateur pour constater que si tu pars du maroc vers l'egypte,que tu remonte direction turquie,les gens sont plus bronzés que blanc;que leur culture ,leur langage etc n'a rien à voir avec les blancs du nord...
n'aie pas peur,pour moi il n'y apas de suprematie d'une race ou d'un groupe par rapport à un autre...ce n'est qu'une constatation.

Écrit par : jean-marc | lundi, 04 février 2008

bon déjà
LE LAVAGE A 50 EUROS C'EST UN TRUC DE OUFFFF.
moi je met un jeton à 4euros et puis je lave ma voiture. des fois je lui offre un petit sechage ça revient à 6euros.

ensuite,
dis donc j'ai remarqué une chose sur ce blog : les commentaires tournent rarement autour du sujet principal du post lol

Écrit par : pascal2nice | lundi, 04 février 2008

c'est quoi le post lol ?

Écrit par : jean-marc | lundi, 04 février 2008

akh ces identités qui peuvent être meurtrières... (cf Amin Maalouf)

il faut aussi se méfier des clichés : les aryens par ex sont des populations d'Inde et d'Iran, j'ai été surprise la première fois que j'ai lu ça dans le dictionnaire !

Alexandre: quand l'appétit va tout va :-)

SJM : j'irais même plus loin que ce que tu as dit, on peut vivre à l'orientale et respecter les occidentaux (hélas l'extrémisme cache tout cela)... Et je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis : "il est très vrai qu'on est souvent imprégné - sans même forcément en avoir conscience - d'une culture qui a forgé le territoire sur lequel on vit"

J'avais lu une pensée de Michel Ocelot, celui qui a fait "Kirikou" que j'avais trouvée très vraie : J'avais donc deux univers qui m'ont sûrement élargi l'esprit, je savais qu'il en existait deux chacun croyant être le "normal" !

jean-marc : vive la Bretagne

pascal2nice : moi je ne lave pas ma voiture (en France y a moins de poussière qu'au Liban hihi) ....
quant au sujet du post, si tu cherche bien, par transitivité, c'est relié :-)

Écrit par : mc | lundi, 04 février 2008

c'est bien des voitures qu'on brule dans les banlieues? non? ;-)
lavées ou pas lavées, je ne sais pas....

Écrit par : mc | lundi, 04 février 2008

a 50 euros le lavage vaut mieux qu'elle soit sale au moins si elle brule on aura economiser 50 euros.

Écrit par : sebastien | lundi, 04 février 2008

salut à tous,
mc, nathalie, sebastien: http://www.tayyar.org/galleries/displayimage.php?album=1550&pos=4
On dira ce qu'on voudra, mais la couleur (CPL) est à 'chiyah' ! :-p
Mar Mikhaël, c'est là que le SG du divin hezb et le Général Pulpipi, que son Orange soit sanctifié, ont signé leur doc d'entente, au lendemain du saccage d'Achrafieh - quel timing ! -, lequel saccage a incité Elie Aswad a créer une 'ONG': "l'association des anciens des FL".
Deux ans plus tard, Samir "Charles" Geagea martèle qu'il faut à tout prix, b(o)uter les sarrasins et autre racaille chiite (z'ran Chiyah) hors de Aïn el-Remmaneh, qui serait un peu leur Poitiers aux FL. Mine (ou grenade ?) de rien, on peut poursuivre l'analogie assez loin...

Plus sérieusement, si vous lisez l'arabe, vous savez la langue "sémitique" - c'est pour faire plaisir à mc -, je vous recommande cette lecture marxiste et pour ainsi dire laïque, des événements :
http://al-akhbar.com/ar/node/62541

Écrit par : SB | lundi, 04 février 2008

pascal2nice: pour en revenir au(x) sujet(s) de ce post, notons que l'opposition - et fallait s'y attendre - du mouvement Amal au nassérien Chatila - je dis ça pour kheireddine -, n'a pas manqué non plus de faire le parallèle avec la France, ses manifs anti-CPE et ses émeutes de 2005 ou de Viliers-le-Bel. C'est même le tout premier réflexe qu'elle a eu, dans le genre : "voyez en France par exemple, il y a eu la mort accidentelle de 2 gamins suivies d'émeutes monstres, des voitures flambées par milliers, des poulets qui se font canarder, des dizaines de blessés au sein des forces de l'ordre et pas un mort côté émeutiers."
- Normal avec la hantise de la bavure qui paralyse nos flics -
Avant de poursuivre : "Et chez nous ? On tue 7 jeunes hommes, dont 2 secouristes, pour quelques pneus brulés".
Mais le plus virulent - et de loin - fut le député hezb Ali Ammar qui ne l'a pas fermée de la semaine, multipliant les déclarations sur le thème : "Dans ce pays, la vie d'un p'tit chiite (pschitt) ne vaut pas un pet de lapin", la plus frappante de toutes est sans doute : "la route vers Baabda ne passe pas par une effusion de sang dans la banlieue sud !"
Depuis, Sleimane se démène pour sauver sa candidature et à entendre Frangieh, c'est loin d'être gagné.

Écrit par : SB | lundi, 04 février 2008

ça veut dire quoi post lol et D ?

Écrit par : jean-marc | lundi, 04 février 2008

tous les partis proclamant le renouveau dans la politique de leur pays et se nommant en quelques sortes garant des valeurs humaines ont tous ete un fiasco. ils ont tous pris la couleur orange comme embleme. en europe, au liban et dernierement en france avec bayrou.

Écrit par : sebastien | lundi, 04 février 2008

salut sb

pas moyen de voir les photos, si c'était la messe, j'ai vu ce matin....
j'ai lu l'article...y a plus qu'à demander à Joumblatt d'animer une messe :-S

ceci dit, il n'y a toujours pas de président, ce sera pour après les prochaines législatives?? ...

Écrit par : mc | lundi, 04 février 2008

coucou mc,
Effectivement, leur galerie photo semble naze pour le moment. T'as dû la voir, c'était celle avec 3 clampins tout d'orange vêtus. Pas moyen de les louper. :D

jean-marc,
un post est un article publié sur un blog, tel ce billet que nous sommes en train de commenter ou en tout cas censés.
lol : une abréviation pour "laughing out loud", son équivalent francophone est mdr "mort de rire" : http://fr.wikipedia.org/wiki/Lol - c'est de l'argot internet.
D: tu veux dire ":D" ? une binette pouvant représenter un large sourire ou un "rire à gorge déployée". Tout est là : http://fr.wikipedia.org/wiki/Emoticon

jean-marc :-)

Écrit par : SB | lundi, 04 février 2008

@SB,

Kamal Chatila, le vieux truand Beyrouthin est un nobody. D'ailleur ses visites hebodomadaires à l'infâme Emile Ier laissent supposer qu'il est le larbin du sous-fifre. Quant à l'autre tueur à gages Ibrahim Koleilat, il se paie une retraite dorée en Italie avec l'argent qu'il avait reçu des palestiniens, des lybiens et des algériens, sans parler du produit du racket et du pillage. Le nassérisme est mort avec la mort de Nasser.

Écrit par : kheireddine | mardi, 05 février 2008

@ nathalie
En France, avec tous les problemes des banlieues, je ne crois pas que la constitution de la Republique Francaise soit le coeur du probleme, je veux dire qu'on reste sur le plan de problemes sociaux, de tres gros problemes meme, mais toujours sociaux. Au liban mon impression est que c'est l'etat qui est vise. Qu'il y a une volonte d'utiliser politiquement un terrain social difficile pour destabiliser l'Etat, provoquer une chute, et amener un autre regime. Ais-je tort ?

Écrit par : raphael | mardi, 05 février 2008

Je ne suis pas du tout d'accord avec David... les émeutes de 2005 étaient spontanées mais n'ont pas du tout été soutenues par les partis d'opposition. Il faut beaucoup de mauvaise foi pour écrire pareille contre-vérité. Que l'attitude des policiers et leur brutalité aient été mises en cause est un tout autre problème (notamment le racisme exacerbé de certains flics des "bac').
Quand la plupart des banlieues ont été construites, il n'y avait pas de chômage et il existait encore une certaine mixité sociale (la crise du logement touchait un éventail assez vaste, des couches populaires aux classes moyennes) et ethnique. Même s'ils occupaient des emplois subalternes et mal rétribués (OS, femmes de ménage, etc...) les parents avaient un statut (ils ne dépendaient pas de leurs enfants pour les maigres revenus qu'ils perçoivent aujourd'hui : MRI et alloc') et l'ascenseur social permettait que les enfants qui s'en donnaient la peine (études et travail) dépassent la condition de leurs parents... aujourd'hui même les enfants des classes moyennes savent qu'ils seront plus pauvres et moins considérés que leurs parents, quand bien même auraient-ils Bac + 5 !
J'étais bien naîve dans ma jeunesse de croire le progrès social continuel et de mettre le paupérisme au rang des phénomènes à jamais dépassés. Il faut aussi beaucoup de mauvaise foi, ou un sacré paquet de peaux de saucisson devant les yeux pour ne pas voir le grand nombre de pauvres, "français de souche" comme disent nos amis identitaires (moi aussi j'ai eu droit à leurs descente en piqué sur mon blog, ayant parlé de celui de Moreira et d'Irène Delse qui en avait parlé... on n'oubliera jamais que les "cons volent en escadrille" !). Allez voir si dans le Pas-de-Calais, région aussi sinistrée industriellement et socialement que la Lorraine) il n'y a pas un nombre phénoménal de pauvres blancs... Et dans les quartiers nord de Marseille ? Il suffit de lire le livre qu'Anne Tristan avait consacré au FN à Marseille (pratiquant "l'entrisme").
Le Liban aurait-il connu tous ces déchirements s'il n'y avait la question palestinienne ? La question valant d'ailleurs, à mon avis, pour l'ensemble du Proche et Moyen Orient. Le réveil crispé des religions en est aussi un symptôme.

Écrit par : Kamizole | mardi, 05 février 2008

@ Kamizole

Aucune mauvaise foi dans mon propos, ni contre vérité. Je n'ai pas dit que l'opposition "soutenait" ces émeutes (loin de là), j'ai dit qu'elle les récupérait, ce qui est tout à fait différent. Dans le cas des émeutes de 2005, la gauche s'est servi de ces événements pour stigmatiser la politique de la ville de la droite. Dans une démocratie d'alternance, l'opposition – gauche ou droite – se sert toujours de ce qui ne va pas dans le pays pour affaiblir la majorité, c'est la règle du jeu. Je ne vois pas de matière à débattre, là...

Écrit par : david | mardi, 05 février 2008

Quelle "politique de la ville" ? Notez que la gauche n'a pas fait mieux (sauf la police de proximité mais c'est ce que Sarko a éliminé en premier... pour lui il faut que les "cognes" portent bien leur nom et de source bien informée, je sais qu'il était bien content, plus ça pète, mieux il peut agiter le chiffon rouge de l'insécurité). Tapie et son foot-ball ! quel avenir... sans oublier l'angélisme d'une partie de la gauche (surtout les "bobos" qui n'ont jamais vécu ni mis les pieds dans une banlieue un peu craignos). Il y a vraiment une crise grave, et cela tient grandement à l'éducation (au sens de comment on doit se comporter, ce qu'inculquaient autrefois et les parents et les enseignants). Un gendarme en uniforme pour impressionner le pauvre instit qui a giflé le chiard dudit gendarme qui le traitait de "connard"... J'espère qu'un jour ce môme si bien élevé traitera son père de connard et s'il lui fout de surcroît sur la gueule ce père qui élève si curieusement son fils l'aura bien mérité...
Mais quand vous voyez le chef de l'Etat traiter lui aussi de connards tous ceux qui osent ne pas penser ou dire comme lui, comment s'en étonner ?
Avec un tel personnage à la tête de l'Etat il n'y a même pas besoin de la gauche pour se tirer tout seul des balles dans le pied.

Écrit par : Kamizole | mardi, 05 février 2008

merci SB

tu sais je suis un "vieux c..."
toutes les astuces du net,des blogs etc,j'apprends un peu au fur et à mesure.

Écrit par : jean-marc | mardi, 05 février 2008

@raphael
Non, tu n'as pas tort, mais à mon sens, ce n'est pas l'Etat en tant que tel qui est visé, en tant qu'une institution que cibleraient par exemple les anar' desquels beaucoup de jeunes se revendiquent en France (sans trop savoir de quoi il s'agit, je pense). Mais l'Etat tel que perçu par les contestataires, présenté comme nécessairement coupable de tous les maux sociaux parce que c'est le groupe politique adverse qui est aux manettes. Le meilleur indice? Jamais jusqu'à présent l'Etat n'a été pris à partie de la sorte, en tout cas dans de telles proportions et de cette manière (la révolte des affamés de 1992, c'était différent), alors que les problèmes ne sont pas nouveaux.
De toute façon, je le répète, je ne fais le parallèle que sur l'existence de ses zones périphériques développées en raison d'une négligence, ou d'un aveuglement ou de je ne sais quoi de l'Etat au niveau socio-économique. Après, il y a évidemment beaucoup de différences :)

Écrit par : nathalie | mardi, 05 février 2008

@kamizole
comme tu le dis si bien,le problème c'est l'autorité,et pour commencer,celle des PARENTS.
mais il faut bien le reconnaître,les années post sixtie eight ont ouvert la porte au bordel,bien que le mouvement des dites années était surement nécessaire,car la société changeait.
tout ce qui faisait référence à l'autorité était facho,ringard,antisocial.
nos esprits illuminés confondaient autorité et autoritarisme.
et l'éducation nationale a eu aussi sa part de responsabilité dans l'interdiction d'interdire.

Écrit par : jean-marc | mardi, 05 février 2008

jean-marc, à propos d'éducation nationale, en France bien sûr (au Liban c'est presque inexistant, du moins j'ai cette impression, c'est le privé qui comble ceci), j'ai lu un bouquin : "La fabrique du crétin" écrit par un prof de l'éducation nationale...
Il y est question de Bretagne, (entre autre) où le niveau au bac était supérieur à la moyenne nationale, alors après investigations, "on" a découvert la raison: les profs étaient vieux et utilisaient des méthodes traditionnelles.... Alors "on" a vite organisé une remise à niveau des profs, et ça a remis la Bretagne à niveau aussi :-)
est-ce vrai?....

pascal2nice va encore trouver qu'on s'éloigne du sujet du post :-)

Écrit par : mc | mardi, 05 février 2008

@mc
je ne connais pas cette histoire mais elle ne m'étonne pas.
cela dit je sais que la bretagne reste une région où les gens sont très fiers de leurs racines et où les valeurs traditionnelles ont de l'importance.
on parle souvent de libanité;on pourrait parler de bretagnité(je suis très fier d'avoir inventé ce mot!!!)
la bretagne est un pays où la religion catholique est ancrée depuis des siècles.ll y avait et il y a tj beaucoup d'écoles chrétiennes;ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'écoles publiques,au contraire.
il y a eu une très forte rivalité entre l'école de dieu et l'école du diable(c'est comme ça que les gens les appelaient) ds les villes et les villages.
cela dit,que l'on soit du côté des rouges ou du côté des blancs(eh oui c'est comme ça qu'on disait aussi)l'enseignement était ,je pense,de grande qualité,et a continué de l'être.
donc ds cette région,qui a semblé en retard pour certains car tournée vers la terre et les traditions,il y a eu respect de certaines valeurs(chrétiennes ou laïques):travail,respect,courage etc.
tout ceci fait qu'au niveau de l'enseignement,un certain nombre de choses sont restées.
en tout cas,quand on regarde les résultats du bac ds l'académie de rennes et de nantes,on voit que les %de reçus et de mentions sont supérieurs aux autres régions.

Écrit par : jean-marc | mardi, 05 février 2008

intéressant...
enfin cette "histoire" n'est pas connue et officielle, je crois qu'elle n'engage que l'auteur, c'est une des ses constatations....

Écrit par : mc | mardi, 05 février 2008

@mc
c'est plus marrant quand on sort du sujet quand même lol (jean-marc, cf SB pour la traduction lllol)
de toute façon, en y regardant de plus pres, on n'est pas si "loin" du sujet au final.

au fait, salutations à tous. j'ai pas eu trop l'occasion de participer ces derniers jours, on est déjà mardi et je n'ai posté que 2 commentaires. il faut que je me rattrappe avant le week end.
@+

Écrit par : pascal2nice | mardi, 05 février 2008

@pascal
t'as raison.
tiens un sujet qui n'a aucun rapport avec la choucroute:vous êtes pour qui,clinton ou o'bama?

Écrit par : jean-marc | mardi, 05 février 2008

une etude a prouve qu'a chaque fois que la majorite des francais etait pour un candidat c'etait l'autre qui etait elu.

rien a voir avec le sujet je viens de lire dans l'orient le jour un article sur le DES de journalisme.

Écrit par : sebastien | mardi, 05 février 2008

je viens de signer la pétition pour soutenir le prof qui a balancé une baffe au fils de gendarme mal élevé.

Écrit par : jean-marc | mardi, 05 février 2008

et la majorité des français sont pour qui au Liban???? :-D

Écrit par : mc | mardi, 05 février 2008

jean-marc, je suis pour la choucroute ! :-)

et l'éducation aussi !!!!

Écrit par : mc | mardi, 05 février 2008

BRAVO mc !!!! :-D
j'aime la choucroute et les znoudss'it

Écrit par : jean-marc | mardi, 05 février 2008

Chère mc,

Le français "moyen" ne soutient aucune personnalité particulière au Liban, car il ne comprend absolument rien à la situation, ne connaît pas les forces politiques (et miliciennes) en présence. Quand on explique aux français que la guerre civile risque de reprendre au Liban, il y a en a même qui sont surpris d'apprendre qu'elle avait cessé.

Les bonnes âmes en France se bornent à souhaiter aux libanais que G. W. Bush ne vienne pas se mêler avec son armée des problèmes du Liban.

Écrit par : alexandre | mardi, 05 février 2008

la majorité des français je n'en sais rien encore faut-il qu'ils s'intéressent à autre chose que l'hexagone.
moi je suis pour le liban sans les bombes!

Écrit par : jean-marc | mardi, 05 février 2008

@sebastien
eh ben j'espère que la majorité des français est pour la femme de l'amant de monica

Écrit par : jean-marc | mardi, 05 février 2008

@ jean-marc
Obama, Clinton, McCain... pour l'instant, rien de croustillant à se mettre sous la dent sur la question de la politique étrangère. Donc wait and see.

@ mc
Tu ne peux donc pas t'empêcher de tout ramener à la bouffe? T'es incroyable!

Écrit par : david | mardi, 05 février 2008

@ Sébastien
Oui, il y avait ce matin dans L'Orient un article sur la remise de diplomes du DES de Journalisme. Typiquement le genre d'article illisible que ces étudiants ne doivent pas écrire. Ça me fera un bon contre-exemple lors de ma prochaine sessionde cours...

Écrit par : david | mardi, 05 février 2008

@david
tu sais que les femmes qui font bien à bouffer sont en général des femmes sensuelles!

Écrit par : jean-marc | mardi, 05 février 2008

david c'est pas moi, c'est jean-marc :-)

quant au successeur de Bush, en effet, je ne vois pas trop ce qu'ils feront en politique étrangère....wait and see....il faut suivre de plus près pour se faire une idée ....

Écrit par : mc | mardi, 05 février 2008

"manger" jean-marc "manger" !!!

faut que je demande à mon époux s'il aime bien ma cuisine ;-)

Écrit par : mc | mardi, 05 février 2008

L'auteur de la "fabrique du crétin" tient un très bon blog... Je mets le lien, j'espère qu'il est encore valable, je n'ai pas le temps de tout lire... http://bonnetdane.midiblogs.com/
Merci pour le lien concernant la pétition pour soutenir l'enseignant qui a fichu une baffe au lardon mal élevé du gendarme... c'est lui qui devrait s'excuser.
Quant à mai 68, je suis une soixante-huitarde et s'il fallait sans doute lever la chappe de plomb (le film "diabolo menthe" décrit bien ces tonnes d'interdits qui pesaient, notamment sur les filles ! et encore, avais-je des parents plus ouverts que la moyenne et c'est sans doute pour cela que je n'ai jamais abusé de ma liberté relative).
Mais j'ai reçu une bonne éducation, stricte sur la politesse et les bonnes manières et j'ai été horrifiée de vois mes copines après mai 68 dire qu'il fallait laisser les enfants libres de dire bonjour ou autres marques de politesse... l'autodiscipline c'est très bien mais encore faut-il avoir été éduqué avec une certaine discipline ! Je ne dis pas comme à l'armée mais il y a des choses qui ne sont pas "négociables". Quant à "jouir sans entrave", tout à fait OK, mais s'il n'y a pas de respect pour les désirs de l'autre ? Le violeur, il ne met pas d'entraves...

Écrit par : Kamizole | mardi, 05 février 2008

@mc
t'as pas besoin delui demander;tu dois bien le savoir,non?

Écrit par : jean-marc | mardi, 05 février 2008

@kamizole
moi je te trouve plus réac que soixante huitarde,et c'est un compliment que je te fais!

Écrit par : jean-marc | mardi, 05 février 2008

@kamizole
le site pour la pétition:http://www.lille.snes.edu

Écrit par : jean-marc | mardi, 05 février 2008

ancien gendarme, je peux confirmer qu'on a de tout dans la gendarmerie. certes la reaction du prof est disproportionnée mais celle du pere est revoltante. il est evident que le traitement qu'a recu le prof est du a la fonction du gendarme et pas a autre chose. ce qui me surprend c'est que le pere, de par son metier, est amene a voir tous les jours des petits cons comme son fils. mais bien sur quand il s'agit de l'enfant des autres c'est toujours plus facile de faire la morale.

pour ma part, mon gamin aurait agit de cette maniere j'aurai certes demande des explications au professeur mais en plus mon gamin en aurait recu une de ma part.

Écrit par : sebastien | mardi, 05 février 2008

moi je suis pour obama même si je doute que les américains soient prêts à élire un président métisse ou noir. je pense qu'il va battre clinton, du coup quand viendra le moment de choisir entre le démocrate et le républicain, ce dernier sera élu. je tablerais sur mc-cain qui paraît tout emporter sur son passage tel un cyclone.
malheureusement, en terme de politique étrangère, surtout au moyen orient, je ne crois pas qu'il nous faudrait un mc-cain qui ne serait qu'une continuité de bush.
quant à obama et la politique étrangère je lui fais confiance même s'il est jeune et selon certains inexpérimenté. il s'interesse à soigner l'amerique de l'intérieur. et les américains ont une attitude excécrable avec le reste du monde quand ils ne sont pas bien au dedans. c'est sur ça qu'à jouer bush pour amener le pays dans la guerre et surtout le bourbier afghan, irakien, et iranien s'il avait encore 2 ou 3 ans (heureusement que bachar n'a pas prolongé le mandat de g.w comme il l'a fait pour feu mimile au liban).
le discours d'obama est basé sur les problèmes internes des usa, ce qui ruine le moral du peuple, de l'américain moyen. et je crois savoir qu'il est formellement contre une attaque contre l'iran comme il l'a toujours été contre la guerre d'irak.

wait and see comme vous dites ;)

Écrit par : pascal2nice | mardi, 05 février 2008

@pascal
plutôt d'accord avec toi:-)

Écrit par : jean-marc | mardi, 05 février 2008

comme tu l'as ti pascal, obama a un gros defaut: il est noir. et l'amerique n'est pas prete a avoir un noir a la maison blanche. deja lors de la fin du deuxieme mandat de clinton on parlait de colin powell comme du premier black a avoir ses chances pour la presidence. alors pour reprendre l'expression du jour "wait and see".

concernant la guerre contre l'iran, peu importe le futur president, je vois mal les usa declarer la guerre au mollah. ils sont embourbes en irak, et il est difficilement envisageable de se lancer sur un nouveau front en degarnissant l'actuel. et puis la geographie des lieux est autres. montagneux dans bien des endroits, ils risquent d'etre plus difficile que l'afganistan.
autre probleme, les iraniens ne sont pas les afghans et je vois mal les iraniens se laisser envahier par les americains. ils ont beau ne pas forcement etre d'accord avec ahmadinedjad, je pense qu'ils feront front commun contre l'ennemi. ce qui pourrait avoir comme consequence de renforcer le pouvoir des mollah.

et puis d'un point de vue economique, une guerre contre l'iran pourrait etre desastreux. un baril a 150$ voir 200$ serait tout a fait envisageable. la recession qui pointe le bout de son nez au usa deviendrait tres vite une realite. cela pourrait entrainer un crack boursier plus important.

Écrit par : sebastien | mardi, 05 février 2008

@sebastien
et puis,et puis...
ça va servir à quoi la guerre?
on la connaît d'avance la réponse avec des peuples fanatisés;c'est votre quotidien au liban:oeil pour oeil,dent pour dent.
faut pas croire que le pentagone et la maison blanche vont décréter comme ça en claquant des doigts la pax americana.
a chaque bommbe envoyée sur l'iran,il y aura dix,cent,mille jeunes kamikaze chiites enrôlés ds le jihad et puis ça finira mal pour tt le monde.
"si vis pacem para bellum",c'était vrai ds l'antiquité.à lépoque,il n'y avait pas le NBC,la circulation de l'info(donc de la propagande)à la vitesse de la lumière...
donc faire la guerre n'était pas un pb.cela dit,la paix n'était pas éternelle non plus.
j'en reviens tj a la même idée:il y a un jour où les ennemis doivent se tendre la main.mais ne rêvons pas,je suis pacifique et non pacifiste,avant de s'assoir à la même table,il faut qu'il y en ai eu des milliards de tonnes de sang et de larmes.
donc messieurs et/ou mesdames bush et consort,tournez 7 fois votre langue ds votre bouche,sortez de votre modèle de pensée binaire:dollar,pétrole...

Écrit par : jean-marc | mercredi, 06 février 2008

"Ces malades qui nous gouvernent" un livre que j'ai vu trainer à la maison quand j'étais petite, je ne l'ai jamais lu, mais rien qu'avec le titre ça vaut la peine de le citer !!

Écrit par : mc | mercredi, 06 février 2008

eh oui mc
moi non plus je n'ai malheureusement pas lu ce gd classique mais de touts façons on connaît la réponse.
tout être humain est un malade avéré ou un malade potentiel.
donc les barjots,c'est pas ce qu'il manque...pour moi je fais peu de différence entre george w,un sayed,ou un amadinejad...et il y en a encore des milliers d'autres.
en tout cas il y a de quoi se faire de belle frayeurs,car certains ont plus que des kalach ds leurs jouets de noël...
a propos,tu as demandé à ton mari s'il attend l'heure du repas à la maison avec impatience?

Écrit par : jean-marc | mercredi, 06 février 2008

jean-marc quelle est ton point d'attache avec le Liban pour connaitre jusqu'au "surnom" de nasrallah: le sayyed ?!!

nb : je ne parlerai plus de repas et de cuisine, je vais encore avoir droit à des remarques :-)
david, je ne te donnerai pas la recette du chiche barak :-)

Écrit par : mc | mercredi, 06 février 2008

"quel" pardon

Écrit par : mc | mercredi, 06 février 2008

quand je pense qu'en france on pose des bombes pour détruire les radars contre les excès de vitesse,et qu'elles sont posées la nuit pour ne pas atteindre des automobilistes,alors qu'au liban on pose des bombes ds la journée pour ne tuer qu'une seule personne mais que malheureusement et évidemment il y a des dizaines de blessés ou tués collatéraux...c'est FOU la vie.
et qu'en plus les sondages nous disent que les pauvres petits français ont le moral ds les chaussettes,ça c'est purement INDECENT.
(je ne sais plus ce que je voulais dire...aïe c'est le début de l'alzheimer;non ça ne veut vraiment pas revenir,tant pis)

Écrit par : jean-marc | mercredi, 06 février 2008

@mc
mon point d'attache:c'est sentimental;je suis amoureux du liban,et c'en est devenu obsessionnel.qd je dis que nous sommes tous des malades,eh bien tu en as sur ton écran.
étant gamin,j'ai connu des amis de mes parents français ayant vécu au liban(à lépoque on disait en syrie)parfois mariés à des libanais/es.
j'avais une nounou beyrouthine mariée à un militaire français et elle me racontait des trucs(je ne sais plus quoi)sur beyrouth.ce nom est devenu magique ds ma tête.
et puis j'ai eu la chance de connaître ce pays "sur le tard".
et voilà le résultat:mon corps est ds l'hexagone,qui plus est en bretagne,mais mon âme est au loubnan.
écoute mc on va pas emmerder tt le monde avec mes petites histoires perso,non?

Écrit par : jean-marc | mercredi, 06 février 2008

perso oui... mais ça fait plaisir aux libanais de savoir que des non-libanais réussissent encore apprécier ce pays malgré l'image négative véhiculée par les médias


je ne savais pas qu'en France on faisait sauter les radars la nuit ...

Écrit par : mc | mercredi, 06 février 2008

@ mc: allons meme quand tu ne veux pas parler de bouffes tu le fais quand meme. :p
continue ca ne m'embete pas ca me fait juste saliver. je vais finir par monter a paris.

@ jean marc: tes petites histoires perso ne m'emmerde pas, je suis curieux de nature. et puis c'est vrai que j'aime bien savoir comment un francais peu aimer a ce point le liban. ce pays ne laisse pas indifferent: on l'aime juste que nos tripes ou on ne le supporte pas mais j'ai remarque qu'il n'y a pas de demi mesure.

Écrit par : sebastien | mercredi, 06 février 2008

@sebastien
je ne savais pas qu'on pouvait ne pas aimer ou supporter le liban!!!pourquoi???

Écrit par : jean-marc | mercredi, 06 février 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu