Avertir le modérateur

vendredi, 11 décembre 2009

Ozero

inspecteur telephone.jpgIl était une fois un service public géré comme… euh… comme… ben comme la plupart des services publics, dans ce magnifique pays qui s’attend à redevenir le cœur économique du monde arabe en deux temps, trois mouvements.
Et oui! Maintenant que Dubaï se casse officiellement la binette, à Beyrouth on se frotte les mains en étant persuadés que par un évident effet de vases communicants, tous ces investisseurs en panne d’opportunités vont se précipiter vers l’ancienne Suisse du Moyen-Orient. Du coup, pourquoi se fouler alors qu'on ne se foulait pas avant ?
Exemple au sein de cette respectable entité qu’est Ogero, la compagnie publique gérant le réseau téléphonique fixe (en autres choses, mais ceci est une autre histoire).
Les noms des personnes ont été modifiés (forcément, haha).

Jour 1
Notre investisseur présente au guichet d’Ogero une demande pour trois lignes téléphoniques, indispensables au bon fonctionnement du bureau qu’il ouvre actuellement à Beyrouth. Il donne copie de tous les documents nécessaires, ainsi que le numéro de portable de Madame X, chargée au sein de la société de suivre le dossier. Quelqu’un de chez Ogero doit la contacter sous une semaine afin qu’elle vienne finaliser la démarche et payer l’ouverture des lignes.
Jusque là tout va bien.

Jour 4
Madame X reçoit un coup de téléphone:
– Le fonctionnaire (voix traînante) : Aallôôôô…
– Madame X : Allo ?
– Le fonctionnaire : Ya madâme, c’est vous qui avez déposé une demande pour le téléphone ?
– Madame X : Oui, pour la société Onsedoutepasdeskinousattend. J’attendais votre appel.
– Le fonctionnaire : Ça va, ça va. Vous êtes qui ?
– Madame X : Pardon ?
– Le fonctionnaire : La société, vous êtes qui, yaané ? Vous allez faire quoi ?
– Madame X : Une société de publication de média.
– Le fonctionnaire : Ha okéé. Vous faites de la publicité yaané.
– Madame X : Non, nous publions des magazines, nous sommes journalistes.
– Le fonctionnaire (soudain, méfiant) : Quoi comme magazines ?
– Madame X : Plusieurs types de magazines, mais surtout économiques et business.
– Le fonctionnaire (soulagé) : Haaaa ! Economiques ! Pas de politique, yaané?
– Madame X : Non, pas de politique. Pourquoi ? Quel rapport avec nos lignes de téléphone ?
– Le fonctionnaire : Bassita, bassita. Mais c’est à qui, la société ?
– Madame X : Monsieur Samer Y et mons…
– Le fonctionnaire (l’interrompant) : Y, c’est le nom de son père ?
– Madame X : Euh, non. C’est son nom de famille.
– Le fonctionnaire : Le nom de son père?
– Madame X (un peu embêtée, car elle se doute que ça va pas être simple) : Samer.
– Le fonctionnaire : Donc son nom c’est Samer Samer Y ?
– Madame X : Oui, Samer Samer Y.
– Le fonctionnaire : Qui d’autre ?
– Madame X : Assaad Y.
– Le fonctionnaire : Y aussi ?
– Madame X : Oui, c’est son frère.
– Le fonctionnaire : Le nom du père ?
– Madame X (estomaquée) : ben, Samer !
– Le fonctionnaire : Donc Assaad Samer Y ?
– Madame X (de plus en plus scotchée) : Oui, puisque c’est le frère de Samer Samer Y ! Mais je ne comprends pas : tout cela est dans les papiers que nous avons déposés en faisant la demande.
– Le fonctionnaire (hautain) : Moi, je fais une enquête.
– Madame X (inquiète) : Mais vous n’êtes pas d’Ogero ?
– Le fonctionnaire (toujours hautain) : Si, mais moi je fais l’enquête. On vous rappellera. Vous êtes la directrice ?
– Madame X : Oui. Mais vous pensez me rappeler quand ? Car nous attendons les lignes pour pouvoir commencer à travailler, forcément.
– Le fonctionnaire (de plus en plus hautain) : On verra. Pas avant une semaine…

[…]

Jour 17
Soit presque 15 jours après le coup de fil. Inquiète du retard de plus en plus conséquent, Madame X appelle le central d’Ogero qui la renvoie vers le bureau chargé de sa région.
Personne ne répond.

Jour 18
Personne ne répond.

Jour 19
Personne ne répond.

Jour 20
Personne ne répond.

Jour 21
Une standardiste décroche enfin.
- Madame X : Bonjour. Nous avons demandé des lignes de téléphone depuis 3 semaines et je voudrais savoir où en est le dossier car je n’ai aucune nouvelle.
– La standardiste (guillerette) : Au nom de qui, habibté ?
– Madame X : La société Onsedoutepasdeskinousattend.
– La standardiste : Yalla, une seconde. (s’adressant à un autre employé) Elie ? Elie ? Lilouuuuuuu ? Ya Lilouuuuuuuuuuu ? Où tu es, ya Lilouuuuu ?
Lilou grommelle quelque chose.
– La standardiste (hilare) : Ya Lilouuuu. (s’adressant à Madame X). Yalla, habibté. Il est de mauvaise humeur. Il va falloir être patiente.
Elle transfère Madame X, un peu prise de court, à Lilou.
– Lilou (teigneux) : Aallôôô…
– Madame X : Bonjour. Nous avons demandé des lignes de téléphone depuis 3 semaines et je v…
– Lilou (l’interrompant) : Au nom de qui ?
– Madame X : La société Onsedoutepasdeskinousattend.
– Lilou : La société Onsedoutepashgeuwygfruwebdj ?
– Madame X : Non, la société Onsedoutepasdeskinousattend.
– Lilou (ronchon) : Une seconde. J’ai 100 personnes qui font la queue ici, je vais pas tout arrêter pour vous. Je vous rappelle dans une demi-heure.

Deux heures plus tard, Madame X rappelle et demande directement Lilou.
– Madame X : Bonjour, je vous ai contacté tout à l’heure à propos de…
– Lilou (l’interrompant) : Au nom de qui ?
– Madame X : La société Onsedoutepasdeskinousattend.
– Lilou (devenant vraiment hargneux) : J’ai dit que je vous rappellerai. J’ai pas que ça à faire !
– Madame X (conciliante) : Je comprends, mais…
– Lilou (l’interrompant) : Je vous rappellerai. (Il raccroche).

Une heure plus tard, Lilou rappelle.
– Lilou (petit rire) : Ya madame, j’ai trouvé votre dossier.
– Madame X (soulagée) : Ha. Alors ?
– Lilou : Vous n’avez pas donné les bons papiers.
– Madame X : Pardon ???? Mais c’est impossible ! Nous avons tout déposé il y a trois semaines et tout était bon. J’ai même reçu un appel de vos services.
– Lilou (implacable) : C’est pas vrai. On n’a pas les bons papiers. On ne sait pas si votre société existe vraiment.
– Madame X (estomaquée) : Si notre société existe vraiment ? Mais enfin…
– Lilou (l’interrompant) : Moi, je peux rien faire. Si vous voulez, appelez le 01/XXXXXX et expliquez votre cas. (Il raccroche)

Madame X tente d’appeler en vain le 01/XXXXXX toute la journée. En fin d’après-midi, une femme finit par répondre. C’est un faux numéro.

Jour 22 (vendredi)
Madame X prend son courage à deux mains et se rend au bureau chargé de sa région. Lilou est en congé, on l’oriente vers un autre employé.
– L’employé : C’est au nom de qui ?
– Madame X : La société Onsedoutepasdeskinousattend.
L’employé cherche dans ses dossiers, rédigés à la main et couverts de ronds de café. Il finit par trouver.
– L’employé : Ha voilà. Nous n’avons pas la preuve que votre société existe vraiment.
– Madame X : Mais enfin, vous avez le document du registre du commerce et…
– L’employé (l’interrompant) : Oui, mais les inspecteurs ne vous ont pas vue.
– Madame X (ne comprenant pas) : Les inspecteurs ? Mais on m’a téléphoné pour enquêter sur tout ça. J’ai donné toutes les informations.
– L’employé : Ça, je sais pas. Mais les inspecteurs sont venus et ont trouvé que votre société n’existe pas.
– Madame X (qui commence à voir rouge) : Venus ? Venus où ?
– L’employé (indifférent) : A l’adresse que vous avez donnée. Il n’y avait personne.
– Madame X (exaspérée) : Mais forcément qu’il n’y avait personne, puisque nous attendons les lignes de téléphone pour pouvoir commencer à travailler !
– L’employé : C’est pas le problème. Les inspecteurs viennent undercover, justement pour vérifier que vous travaillez vraiment. Et là, ils sont venus et ils n’ont vu personne.
– Madame X (incrédule) : Undercover ?
– L’employé : Oui. Si vous voulez, je peux leur dire de revenir chez vous.
– Madame X (résignée) : Bon d’accord. Quand, que nous soyons là pour tout leur montrer ?
– L’employé (zen) : Je peux pas vous dire. Ils ne disent pas quel jour et à quelle heure ils viennent, pour être sûrs de voir si vous travaillez vraiment.
– Madame X (les yeux ronds) : Vous voulez dire qu’on doit rester dans un bureau à les attendre sans pouvoir travailler ? Sinon, vous ne nous donnez pas les lignes ? Mais ils peuvent mettre combien de temps à venir ?
– L’employé : Jusqu’à une semaine, 10 jours…
– Madame X (outrée) : Attendez, ça veut dire que nous pouvons rester jusqu’à 10 jours, de 9h à 17h, à attendre les inspecteurs dans un bureau qui n’est pas opérationnel?
– L’employé : Oui. Alors ? Je leur dis de repasser ou pas? C’est vous qui décidez.
– Madame X (effarée) : Je ne pense pas avoir le choix…

Jour 25 (lundi)
Madame X reçoit un appel du bureau d’Ogero. C’est Lilou qui l’informe que les inspecteurs sont passés samedi. Ils n’ont trouvé personne (on se demande pourquoi, un samedi) mais le concierge de l’immeuble leur a expliqué que tous les bureaux étaient fermés le week-end, et que oui, la société existait bel et bien.
Lilou informe Madame X qu’on la rappellera d’ici deux ou trois jours pour qu’elle vienne payer l’ouverture des lignes.

Jour 28
Madame X, sans nouvelles et pressée par le temps, rappelle le bureau d’Ogero. Victoire! On lui annonce que tout est prêt et qu’elle peut venir le jour même pour finaliser la démarcge. En revanche, non, elle ne peut pas faire de chèque, il faut payer en cash.
Aux anges, Madame X se précipite à la banque, retire en liquide le montant prévu, brave les embouteillages et débarque, tout sourire, au bureau d’Ogero. On la mène chez Madame P.
– Madame P (courtoise) : C’est au nom de qui ?
– Madame X (tout sourire) : La société Onsedoutepasdeskinousattend.
– Madame P : Trois lignes, c’est ça ?
– Madame X : Oui.
– Madame P : Le nom du propriétaire ?
– Madame X (qui a retenu la leçon): Samer Samer Y et Assaad Samer Y. Ils sont frères.
– Madame P : Ils ont des arriérés sur les factures ?
– Madame X (surprise) : Euh non. Ils sont Libanais, mais ont toujours vécu à l’étranger.
– Madame P : Ha, mais là, j’ai 300 000LL d’arriérés à Chiyah et 500 000LL d’arriérés à Hamra au nom de Samer Y.
– Madame X (stupéfaite et inquiète de voir que c’est reparti sur autre chose) : Chiyah ? Hamra ? Mais ce n’est pas possible !
– Madame P : Si si. Regardez : ça date de 1974.
– Madame X (entre rire et larmes) : 1974 ??? Mais ça n’a aucun sens !
– Madame P : Si si. C’est au nom de Samer Y.
– Madame X : Mais non, ce n’est pas possible. Samer Y avait 5 ans en 1974 !
Madame P feuillette son dossier, retrouve la copie de la carte d’identité de Samer Y.
– Madame P : Ha oui. En effet, ce n’est pas possible. (elle rigole). Ou alors il était très précoce !
– Madame X (se forçant à rire) : Hahaha.
– Madame P : Bon. Continuons. (elle feuillette le dossier, tombe sur quelque chose qui ne lui plaît pas). Ha.
– Madame X (inquiète) : Il y a un problème ?
– Madame P (dubitative) : Nous avons demandé trois lignes, mais les inspecteurs n’ont donné leur accord que pour une.
– Madame X (perplexe) : Allons bon. Ça ne va pas aller du tout, une seule ligne pour une trentaine de personnes, surtout dans notre métier.
– Madame P (conciliante) : Je comprends tout à fait. Je ne vois pas pourquoi ils ont fait ça.
Madame P essaie d’appeler le bureau chargé des inspecteurs. Personne ne répond. Elle essaie un numéro de portable. Personne ne répond.
– Madame P (énervée) : Ya allah ! Ils sont incroyables.
Une heure plus tard, Madame X attend toujours près de Madame P qui s’échine en vain sur le téléphone.
– Madame P : Ya allah ! Ils sont incroyables! On doit savoir pourquoi ils n’ont donné qu’une seule ligne. C’est peut-être un problème technique chez vous ? Bon. Habibté, je te rappelle demain.
Madame X repart la queue entre les jambes.

Jour 29
Madame X est toujours sans nouvelles en fin de matinée. Elle rappelle Madame P avec qui elle a fait ami-ami.
– Madame X : Bonjour Madame P. C’est Madame X.
– Madame P : Habibté !!!! Je ne t’ai pas oubliée mais tu imagines que jusqu’à maintenant ils n’ont pas répondu ? Yalla. Je te rappelle dans une demi-heure.

Trois heures plus tard, Madame P rappelle enfin Madame X.
– Madame P : Habibté ! Tu vois que je ne t’ai pas oubliée !
– Madame X : Merci, merci. Alors, quel est le problème ?
– Madame P : Alors, le problème, c’est que quand les inspecteurs sont venus le samedi, ils n’ont trouvé personne.
– Madame X (interloquée) : Je sais ! Mais ils ont vu le bureau, le concierge les a fait entrer et leur a expliqué que personne ne travaille le samedi !
– Madame P (conciliante) : Je sais, je sais, habibté. Mais comme ils n’ont trouvé personne, ils ont décidé de ne donner qu’une seule ligne…
– Madame X (déprimée et se doutant que c'est une histoire de bakhchich) : Ha. Quoi, ils nous punissent parce que nous ne travaillons pas le samedi ?
– Madame P (rigolant) : Je sais pas. Peut-être ! En tout cas, ils vont revenir vous voir. Et là, vous leur demanderez les deux autres lignes.
– Madame X (résignée, une nouvelle fois) : D’accord, d’accord. Et on sait quand ils repasseront ?
– Madame P : Non. D’ici une semaine.
– Madame X (soupirant) : Pouvez-vous, s’il vous plaît, leur dire que ce ne soit pas un samedi ?
– Madame P (rigolant) : Je vais leur mettre une note, habibté !

Commentaires

je trouve que Mme X a très bon caractère !!

Écrit par : mc | vendredi, 11 décembre 2009

oh zorro !!

Écrit par : mc | vendredi, 11 décembre 2009

question: pourquoi??????
quel est l'intérêt pour tous ces fonctionnaires de perdre autant son temps?

Écrit par : marie | vendredi, 11 décembre 2009

J'ai vécu au Kenya pendant 2 ans, j'attends encore ma ligne tél !

Pour la carte grise, je l'ai eu le jour de la revente de ma voiture.

Le bon coté au liban c'est "habibté pour mme x"

Écrit par : Ferdi | vendredi, 11 décembre 2009

Euh ... je me suis énervé tout seul juste en lisant ça ... oh bordel ... le pire c'est que logiquement ça devrait faire rire, mais vu que c'est une réalité ça fait limite peur ...

Sacré courage ... ah oui ... vraiment ... sont dingues ... O_O

Écrit par : Ekios | vendredi, 11 décembre 2009

et ça, c'est seulement pour obtenir le téléphone. soit 4% du problème quand on ouvre une société.
le liban, le pays du système D et de la patience...

Écrit par : david | vendredi, 11 décembre 2009

Un vieux monsieur m'avait dit un jour que le Liban avait hérité son sens de l'administration (organisation, méandres hallucinants et corruption) des Ottomans et des Français. Ça se tient.

Écrit par : david | vendredi, 11 décembre 2009

dieu sait si c'est pas parfait en france, mais il y a un minimum de civisme, où du moins il est mis en valeur. l'"administration" est organisée, un peu bancale, mais elle tient debout.
au liban, beaucoup cherchent leur propre intérêt, en jouant du clientélisme à tout va. et ils peuvent s'en venter!

Écrit par : marie | vendredi, 11 décembre 2009

oh boy... je ne plains pas Madame X, c'est sur.
et j'admire sa patience!!

Écrit par : Delirious | samedi, 12 décembre 2009

@David&Marie : Figurez vous que ces derniers mois l'administratif français me surprend ... ça évolue vers le mieux dans mon secteur ! :)

Écrit par : Ekios | samedi, 12 décembre 2009

Je suis bien d'accord avec Ekios! C'est une histoire qui fait vraiment stresser! en quelques lignes, vous avez augmente ma pression sanguine...

Ca m'a refait pense au Liban et tous les problemes qu'on peut avoir sur des choses tellement banales et simples que ca devient effrayant!

En reponse a une autre personne : en France, il n'y a certes pas de "bakhchich" ou de systemes aussi defaillants qu'au Liban, mais pour un pays aussi civilise et avance, plusieurs failles sont encore la (j'y ai vecu 5 ans).

Tout se travaille et avance, chaque pays a son rythme, mais le Liban devrait accelerer le pas un peu!

Écrit par : K.line | samedi, 12 décembre 2009

Le côté Kafkaïen de l'administration,c'est une chose mais le flicage c'en est une autre.
Ici si tu as affaire à un petit chef zélé et que tu es dans ton droit,tu peux encore te fendre d'une lettre recommandée à sa hiérarchie,en général ca suffit pour que les choses rentrent dans l'ordre.
Là,peut être que ça te vaudrait la taule.C'est là que cette forme d'impunité fait peur.Tu reste pendu à son bon vouloir...

Écrit par : Maquettes | samedi, 12 décembre 2009

Moi, de cette affaire, c'est surtout le niveau d'incompétence et souvent de bêtise généralisé que je retiens... Ca fait peur, tellement de bêtise.
Et puis bon, bien sûr, on se dit que pour ce qui est d'encourager les investisseurs, on repassera. Faut arrêter avec le Liban "hub de la région". On en est à des années lumières...

Écrit par : Nat | samedi, 12 décembre 2009

je vais vs raconter mon histoire à la mairie en France...
mais pas tout de suite, c'est trop long ....

Écrit par : mc | samedi, 12 décembre 2009

MC,en attendant que tu rédiges ton aventure,je me permets de t'offrir un morceau qui s'appelle "Petite fille" sur l'album "Unue" de Yom avec une belle intervention d' Ibrahim Maalouf.(c'est le 4ème morceau de l'album).
http://www.deezer.com/fr/#music/yom/unue-428685
Peace :)

Écrit par : Maquettes | samedi, 12 décembre 2009

merci maq :)

peace... je ne rêve que de ça !!!

Écrit par : mc | samedi, 12 décembre 2009

shabbat shalom!

petite histoire vécue,...:
bonjour c'est pour payer mes impots-taxe professionelle:

Oui?

J'ai jusque dans deux mois mais je préfère regler çà de suite.

oui?

Alors c'est la somme de tant

Tout à fait

Et je paie où?

En cash chez Mr untel. Mais il faut prendre RDV.

Oui bien d'accord. Et vous avez un RDV pour quand?

Pas avant deux mois.

(l'autre habitué): bon Ok... Dites lui juste que c'est tartampion de la part de Untel. Et que s'il est aimable et compréhensif il ne sera pas déçu (yzabbetlna echaghlé ou ma bikoun illa mabsout). (j'ai plus tard appris qu'il s'agit d'une phrase type annonçant un beau bakhchich). Je vais d'ailleurs passer un coup de fil à Untel qui le connait bien, il lui fera la commission.

le fonctionnaire tout miel: Attendez un peu. Je pense qu'il sort juste d'un RDV. Il pourra vous voir entre deux!

Merci, yeslamo!

Écrit par : Nassib | samedi, 12 décembre 2009

Salut, je vous propose ce court métrage:


http://www.claudeelkhal.com/C2/PlayMovie.htm#

et puis click sur le clip Ecce Hommos

Écrit par : zayd | dimanche, 13 décembre 2009

salut , je vous propose ce court métrage:

http://www.claudeelkhal.com/C2/PlayMovie.htm#

et puis click sur le clip Ecce Hommos

Écrit par : zayd | dimanche, 13 décembre 2009

Non, je pense que tout cela n'est pas possible, c'est comme l'affaire des bonnes libanaises, c'est une nouvelle tentative de décrédibiliser le Liban.

Écrit par : WIL | dimanche, 13 décembre 2009

Y'a encore qq chose de crédible au Liban ? :p

Écrit par : Ekios | dimanche, 13 décembre 2009

oui, l'armée.

(just kidding)

Écrit par : david | dimanche, 13 décembre 2009

(actually it was funny :p)

Écrit par : Ekios | dimanche, 13 décembre 2009

Vous êtes des agents sionistes.

Écrit par : WIL | dimanche, 13 décembre 2009

@David:

concernant l'administration on m'avait dit :" la France nous a donné l'administration et la Turquie le bakchich".

et sinon totalement hors sujet un groupe vient de se créer sur facebook intitulé "Halte à la défiguration du Liban dans les médias français" suite au reportage dans Thalassa montrant je cite "e Liban comme un pays pollué , à l'abandon , sale , sans cervelle ou tout au mieux rêvasseur ."

je crois que je dois pas avoir les mêmes yeux que certains et de nmbreux touristes sont dans la meme situation que moi parce que oui le liban est un payx pollué et sale, il suffit d'aller sur les plages pour s'en rendre compte.

mais bon, le principal défaut de ce pays c'est de refuser de se voir tel qu'il est vraiment, tant il est orgueilleux et suffisant.

sur ces bonnes paroles, je file a la fac continuer mes etudes pour mieux venir travailler au Liban (faut vraiment etre maso).

Écrit par : seb | lundi, 14 décembre 2009

@WIL : ach nous sommes découfert.

Écrit par : Ekios | lundi, 14 décembre 2009

mais malgré tout seb, tu veux travailler au Liban :)))

et moi je n'échangerais pas mon séjour au Liban contre un séjour dans une île paradisiaque, non polluée, ni contre un séjour à Gstaad :)))))

nb: un bon point pour le Liban :
les sapins de Noël sont artificiels au Liban, en France ils sont naturels, pas du tout écolo, hem hem
:)))) !!

Écrit par : mc | lundi, 14 décembre 2009

Un sapin en "plastique" est moins écolo qu'un vrai sapin ?

Ah bon.

Écrit par : Ekios | lundi, 14 décembre 2009

mais non ekios, les sapins libanais en plastique sont plus écolos que les vrai sapins français :)

en france on découpe des millions de sapins pour Noel, pas du tout écolo ça tsssk tsssk

Écrit par : mc | lundi, 14 décembre 2009

un sapin quand tu le jettes, il pourrit et pfuit. Ton bidule en plastique, lui, en se dégradant il va contaminer le sol :)

Ou bien ? ;)

(j'demande sérieusement, j'en sais rien ;) )

Écrit par : Ekios | lundi, 14 décembre 2009

un sapin en plastique tu le gardes à vie et tu ne détruits pas les forêts....

nb: c'était pour rire que je disais ça...

le Liban a besoin de leçon d'écologie, mais j'aime qd même ce pays !

Écrit par : mc | lundi, 14 décembre 2009

eh, les amis, passionnant votre débat sur les sapins de Noël!
;-D

Écrit par : david | lundi, 14 décembre 2009

joyeux noel !!

Écrit par : mc | lundi, 14 décembre 2009

c'est un peu tôt, tout de même...

Écrit par : david | lundi, 14 décembre 2009

Eh David si on t'emmerde tu l'dis hein :D

Et sinon, Rambo, ton hémorragie de l'ongle, ça va mieux ?? :]

Écrit par : Ekios | lundi, 14 décembre 2009

non non, vous ne m'embêtez pas, je trouve votre débat vraiment passionnant, c'est tout. :-p
et merci de prendre des nouvelles de ma santé. j'ai finalement opté pour l'amputation.

Écrit par : david | lundi, 14 décembre 2009

jalouuux
t'as pas réussi à trouver un sujet aussi passionnant :p

Écrit par : mc | lundi, 14 décembre 2009

mais david, j'ai bien pris soin du moral de ton ongle aujourd'hui avec mes blagues, moaaaaa! :)

Écrit par : Delirious | lundi, 14 décembre 2009

Et pendant ce temps là,il y en a qui rament dans le désert...
Lors des débats de la commission sur le voile intégral,intervention de Jean Glavany et Antoine Sfeir sur la présence d'un prédicateur barbu en provenance de Suisse:

http://www.dailymotion.com/video/k7FjpaHdFc6rSO1ifpo

http://apps.facebook.com/daily_motion/video/xbgskm_tariq-ramadan-excellente-mise-au-po_news


Suisse,Gstaad,ça sent le sapin,tout ça...Comment je me raccroche au branches pour pas être hors sujet,des coms en tout cas. :o)

Écrit par : Maquettes | lundi, 14 décembre 2009

> Les 2 versions de la fable :

>
> La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule
>
> Elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver.
>
> La cigale pense que la fourmi est stupide, elle rit, danse et joue
>
> Une fois l'hiver venu, la fourmi est au chaud et bien nourrie.
>
> La cigale grelottante de froid n'a ni nourriture ni abri, et meurt de froid.
>
> FIN ?



> *VERSION FRANCAISE*
>
> La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule.
>
> Elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver.
>
> La cigale pense que la fourmi est stupide, elle rit, danse et joue tout l'été.
>
> Une fois l'hiver venu, la fourmi est au chaud et bien nourrie.
>
> La cigale grelottante de froid organise une conférence de presse et demande
> pourquoi la fourmi a le droit d'être au chaud et bien nourrie tandis que les
> autres, moins chanceux comme elle, ont froid et faim.
>
> La télévision organise des émissions en direct qui montrent la cigale
> grelottante de froid et qui passent des extraits vidéo de la fourmi bien au
> chaud dans sa maison confortable avec une table pleine de provisions.
>
> Les Français sont frappés que, dans un pays si riche, on laisse souffrir
> Cette pauvre cigale tandis que d'autres vivent dans l'abondance.
>
> Les associations contre la pauvreté manifestent devant la maison de la
> fourmi.
>
> Les journalistes organisent des interviews, demandant pourquoi la fourmi est
> devenue riche sur le dos de la cigale et interpellent le gouvernement pour
> augmenter les impôts de la fourmi afin qu'elle paie 'sa juste part'.
>
> La CGT, Le Parti Communiste, la Ligue Communiste Révolutionnaire, les Gay et
> Lesbian Pride, organisent seat-ins et manifestations devant la maison de la
> fourmi.
>
> Les fonctionnaires décident de faire une grève de solidarité de 59 minutes
> Par jour pour une durée illimitée.
>
> Un philosophe à la mode écrit un livre démontrant les liens de la fourmi
> Avec les tortionnaires d' Auschwitz.
>
> En réponse aux sondages, le gouvernement rédige une loi sur l'égalité
> Économique et une loi (rétroactive à l'été) d'anti-discrimination.
>
> Les impôts de la fourmi sont augmentés et la fourmi reçoit aussi une amende
> Pour ne pas avoir embauché la cigale comme aide.
>
> La maison de la fourmi est préemptée par les autorités car la fourmi n'a pas
> assez d'argent pour payer son amende et ses impôts.
>
> La fourmi quitte la France pour s'installer en Suisse où elle contribue à la
> richesse économique.
>
> La télévision fait un reportage sur la cigale maintenant engraissée.
>
> Elle est en train de finir les dernières provisions de la fourmi bien que le
> printemps soit encore loin.
>
> Des rassemblements d'artistes et d'écrivains de gauche, se tiennent
> régulièrement dans la maison de la fourmi.
>
> Le chanteur Renaud compose la chanson 'Fourmi, barre-toi!'...
>
> L'ancienne maison de la fourmi, devenue logement social pour la cigale, se
> détériore car cette dernière n'a rien fait pour l'entretenir.
>
> Des reproches sont faits au gouvernement pour le manque de moyens.
>
> Une commission d'enquête est mise en place, ce qui coûtera 10 millions
> d'euros.
>
> La cigale meurt d'une overdose.
>
> Libération et L'Humanité commentent l'échec du gouvernement à redresser
> sérieusement le problème des inégalités sociales..
>
> La maison est squattée par un gang de cafards immigrés.
>
> Les cafards organisent un trafic de marijuana et terrorisent la
> communauté...
>
> Le gouvernement se félicite de la diversité multiculturelle de la France.VIVE LA FRANCE ET LES CONS QUI PAYENT DES IMPOTS.

Écrit par : zayd | lundi, 14 décembre 2009

il y a promo sur le cliché en ce moment?
Enfin,moi,ce que j'en dis,hein...

Écrit par : Maquettes | lundi, 14 décembre 2009

J'ai des fans de Ramadan dans ma ville ... je dois avoir peur ?

Écrit par : Ekios | lundi, 14 décembre 2009

Peur?
Je ne crois pas que la peur soit un moteur dans la vie.
Etre attentif à ce que certains veulent faire de la laïcité,ouais,peut être,à toi de voir...

Écrit par : Maquettes | lundi, 14 décembre 2009

tarek ramadan: un barbibarbu communautariste sous un vernis de "laïcité". Un connard de prmière qui a tout fait pour imposer des musulmans maghebins de la ligne dure comme responsables de l'enseignement de la langue et civilisation arabe dans le systeme universitaire français... Je sais de quoi je parle.
Se dit victime de ne pouvoir s'exprimer en france , ... Mon c!
Laïcité? quand çà l'arrange.
double discours, exactement, et qui trompe en premier les plus modérés de sa communauté .
Ekios a raison sur un point: je propose de pendre le dernier rabbin avec les tripes tressées du dernier curé et du dernier mufti!

Écrit par : nassib | lundi, 14 décembre 2009

merci maq pour tes liens. très clair.
"votre jugement sur ma personne m'impose de ne même pas vous répondre": pas mal.

sinon, pas d'avis au sujet du sapin de noël.

Écrit par : marie | lundi, 14 décembre 2009

nassib-ou-ekios, la religion n'est pas un mal, c'est le jeu qu'en font certains qui peut le devenir.
le curé/ rabbin/ immam du village n'y sont pour rien.

Écrit par : marie | lundi, 14 décembre 2009

Non mais c'est vrai,qu'ils fassent bien leur boulot!
Est ce qu'on pends les chirurgiens qui font mal leur boulot???
Ah si,remarques,peut être l'ex chirurgien de Johnny... :o)

Écrit par : Maquettes | lundi, 14 décembre 2009

tenez, un petit lien pour se mettre de bonne humeur:
http://lavoixraelienne.canalblog.com/archives/2009/12/14/16147374.html

Écrit par : david | mardi, 15 décembre 2009

@Marie : Nous ne sommes pas d'accord.

Avoir [la foi] n'est pas un mal.

La [religion] est une des plus grave maladie que l'humanité ait connu. Tu parles de ceux qui en font le jeu ? Ils agissent par le mimétisme de ceux qui les ont "instruit" avant eux. Des Hommes de [foi] j'en connais un paquet, ils ne se prétendent de rien ni personne de divin. Ils font juste de leur mieux pour que ceux en face d'eux aient un peu moins mal à la vie. [Sans contrepartie AUCUNE]

La religion ? Une invention de l'Homme sur l'Homme, pour le contrôler, le réguler. Point barre.

Écrit par : Ekios | mardi, 15 décembre 2009

@David : ... faut rire ou pleure ? :p

Écrit par : Ekios | mardi, 15 décembre 2009

@ ekios
mais enfin, t'es un grand garçon, arrête de demander à tout le monde si tu dois avoir peur, si tu dois rire ou pleurer! marre-toi! franchement, comment peut-on prendre au sérieux la secte de raël qui pense que les êtres humains viennent directement d'extraterrestres parfaits et généreux? ils regardent autour d'eux?

Écrit par : david | mardi, 15 décembre 2009

Je vais te faire un aveux mon David ... quand je demande si je dois avoir peur, si je dois rire, si je dois pleurer ... derrière le clavier c'est un peu comme si j'avais la main levée façon "je peux leur décoller une mandale ?" ;)

Oui, bon, j'avoue, pas juste "une" mandale en fait ;)

Écrit par : Ekios | mardi, 15 décembre 2009

"Trafic d'armes: Obama presse le Liban"

http://www.lejdd.fr/International/Moyen-Orient/Depeches/Trafic-d-armes-Obama-presse-le-Liban-158116/

non mais! de quoi se mêle-t-il ce Barak-là? le Liban est un pays souverain!
(just k...)

Écrit par : david | mardi, 15 décembre 2009

Il presse pour une facture impayée je présume ?

Écrit par : Ekios | mardi, 15 décembre 2009

"le Liban est un pays souverain"

le Liban est un pays sou-suzerain

Écrit par : mc | mardi, 15 décembre 2009

On a les mêmes en France pour beaucoup plus cher et l'accent charmant en moins !!!

Prise en charge partielle de formation professionnelle "100 euros vous y tenez vraiment ?" "Ben oui !" : 3 mois de bataille
Prise de tête pour récupération de TVA : 4 mois
Inscription à l'URSSAF : dossier déposé, dossier perdu, dossier redéposé, dossier rejeté (pour salariat déguisé !?!), dossier perdu validé le... lendemain ! : 3 mois
Inscription auprès du Fonds de Formation : 6 mois
Transfert de dossier entre 2 caisses de sécu : 1 an
Fumage de moquette à la RSI (caisse maladie) : 18 mois de bras de fer pour obtenir un relevé de remboursement corrigé
Dédommagement pour gros retard à la SNCF : 10 mois en finissant par harceler le service de la com

L'usager (et contribuable) dérange, ils sont débordés, font la tête, vous rétorquent "on n'a pas pu vous dire ça", se soutiennent entre collègues feignants et semi-demeurés, les femmes portent des robes fleuries en Tergal et les mecs de petits débardeurs en laine (avec une cravate pour faire chic). Le pire est qu'on est obligé de se fringuer comme une plouc, prendre un air contrit, quémander et... remercier !

C'est fou ce que cela m'a fait du bien de publier ce post !!!

Écrit par : Victoria | mardi, 15 décembre 2009

Sous suzerains.

Écrit par : Ekios | mardi, 15 décembre 2009

@Victoria
Ca fait du bien, hein?
En fait, je realise que ca aurait ete pas mal de decrire aussi le look des uns et des autres, comme tu l'as fait. Tant pis!

Écrit par : Nat | mardi, 15 décembre 2009

Et là Victoria ne parle que de l'administration ... si on entre dans l'aspect "nouvelles lois salariales non appliquée puisque de toute façon celui qui gueule est muté .." on est pas sortis de l'auberge.

( les frais de transports en communs sont remboursés à 50% par l'employeur "normalement" ... s'il le fait pas ... ben y'a rien )

Écrit par : Ekios | mardi, 15 décembre 2009

Vous êtes des agents sionistes. Le Liban, il est le plus beau du monde.

Écrit par : WIL | mardi, 15 décembre 2009

Oh ça va Dâvid tu vas pas nous gonfler à chaque fois ! :p

Écrit par : Ekios | mardi, 15 décembre 2009

@ WIL
il est bigleux le ekios, ce soir.

@ ekios
le comique de répétition genre "fourberies de scapin", c'est l'ami WIWIL.

Écrit par : david | mardi, 15 décembre 2009

WIL dans mes bras!

Écrit par : nassib | mardi, 15 décembre 2009

@ nassib
ah non! "dans mes bras!©", c'est à moi!

Écrit par : david | mardi, 15 décembre 2009

allez, zou, passons à autre chose.

Écrit par : david | mardi, 15 décembre 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu