Avertir le modérateur

dimanche, 17 octobre 2010

17/10

dome beirut.jpg
Dimanche 17 octobre 2004

«  – Alors, comment ça se passe en ce moment à Beyrouth? C'est plutôt calme, non?
– Oui, ça va. Tu sais, tant que les Syriens seront là, personne ne bougera le petit doigt...
– Probable. D'un autre côté, au début du mois, y'a Hamadé qui a failli y rester quand sa voiture a pété à côté du Riviera.
– C'est vrai. Bizarre cette histoire.»

Lundi 17 octobre 2005
« – Eh beh! Ça a été rock n'roll cette année!
– M'en parle pas!
– Dis donc, ça dézingue grave! Et toujours dans le même camp en plus...
– C'est pas faux.
– Et avec Israël, comment ça se passe?
– C'est le calme plat. Franchement, y'a pas de quoi s'inquiéter. Y'aura rien cette année.»

Mardi 17 octobre 2006
« – Tu disais?
– Oui, bon, c'est vrai... Personne ne l'a vue arriver la guerre de juillet. Même si tout le monde dit le contraire maintenant.
– Certains vont commencer à regretter d'avoir foutu les Syriens dehors...»

Mercredi 17 octobre 2007
« ­– Alors, il va y avoir la guerre?
– Bein tu sais, on vient juste de sortir de Nahr el-Bared... Peut-être pas tout de suite quand même...»

Vendredi 17 octobre 2008
« – Alors, il va y avoir la guerre, oui ou non?
– Oh, les choses viennent juste de se calmer après le mini-putsh de mai. On a un président tout beau tout neuf, un joli gouvernement désuni d'union nationale... Peut-être pas tout de suite, j'espère...»
– Dis, je pense venir deux semaines à Beyrouth l'année prochaine. En juin probablement. Qu'est-ce que t'en penses?
– A ta place, j'éviterais juin. Y'aura les élections législatives et vu le climat actuel, j'ai bien peur que ça dérape grave!»

Samedi 17 octobre 2009
« – Bon, alors, c'est pour quand? Y'a rien eu cet été! J'aurais pu venir en juin finalement.
– Je sais, mais je ne suis pas madame Soleil! Ça nous pend au nez, mais bon... l'hiver arrive, et traditionnellement, c'est plutôt aux beaux jours que ça barde. Et puis tout le monde se dit que plus on en parle, moins on la fait la guerre.»

Dimanche 17 octobre 2010
« – Ah! Me dis pas que là, ce n'est pas pour bientôt! Tout le monde est très inquiet...
– Je sais...
– Entre les rumeurs d'arrivage d'armes pour les Ouwets, la réaction du Hezb quand le Tribunal publiera son acte d'accusation, Darius qui vient inspecter les frontières de l'empire, l'armée qui ne bougera pas sous peine de se disloquer, les druzes qui se prépareraient dans la montagne, les salafistes dans les camps palestiniens, me dis pas que tu n'y penses pas!
– Oui... Mais il fait beau aujourd'hui. Le ciel est magnifique.
– Ah d'accord. Tu fais comme tout le monde alors.»

Lundi 17 octobre 2011
« – Alors, bilan de cette année? Ta vie est partie en vrille?
– ...
– T'as rien à me dire? 
– Plus rien.»

Commentaires

La situation n'a jamais été rassurante sur le long terme au Liban. Aujourd'hui, il y a des échéances, c'est la nouveauté. Et comme personne ne sait ce qu'il va se passer, chacun essaye de montrer qu'il est le plus fort.
C'est pas rassurant, ça non. Mais pas foutu d'avance non plus.
Indépendamment des jeux de pouvoir, je ne sais plus ce que veulent les libanais, en particulier les chrétiens libanais. La propagande et les pratiques féodales marchent bien au Liban.
David, est-ce que les libanais soutiennent encore le travail du TSL?

Écrit par : marie | dimanche, 17 octobre 2010

nous parlions de ça hier soir avec une ex-commentatrice (nanou): évidemment, chez le 8 Mars, personne ne le soutient. mais pour ceux qui croiraient encore aux "vertus" du 14 mars 2005, j'ai des doutes sur leur soutien. la campagne de dénigrement de la justice internationale touche probablement ceux qui avaient envie d'y croire. le doute s'insinue de tout manière.
tiens, lis ça: http://heuristiques.blogspot.com/2010/10/mea-culpa-mea-maxima-culpa-ce-qui.html

Écrit par : david | dimanche, 17 octobre 2010

Intéressant. Je retrouve bien les paradoxes entendus ici ou là.

Écrit par : marie | dimanche, 17 octobre 2010

tu aurais pu commencer le 17 octobre 1975, heuuuu 72, heuuuuu 58, heuuuuu 48, et pourquoi pas 1923 :((

1860
1840

...........

Écrit par : mc | dimanche, 17 octobre 2010

j'ai aussi hésité à commencer par le 17 octobre 1990... 4 jours après l'un des épisodes les plus glorieux de...

Écrit par : david | dimanche, 17 octobre 2010

Finalement je ne sais pas ce qui est plus inquiétant:
"la réaction du Hezb quand le Tribunal publiera son acte d'accusation"
ou la réaction des sunnites(la tension latente) si le hezb fait foirer le tribunal....

Écrit par : mc | dimanche, 17 octobre 2010

+1

Écrit par : david | dimanche, 17 octobre 2010

ca y est j'ai trouvé ma voie: je vais vendre des gilets par balles.

Écrit par : seb | dimanche, 17 octobre 2010

mc: ou la réaction de certains chrétiens qui suivront le hezzz, ou la syrie, ou les armes.

Écrit par : marie | dimanche, 17 octobre 2010

petite parenthèse:
chaque fois que je mettais le mien avant de partir au boulot, ma mère me parlait de mon gilet anti par balles.
autant de rien mettre dans ce cas-là.

Écrit par : seb | dimanche, 17 octobre 2010

seb, n'oublie pas gilets pare-éclats aussi, il paraît que c'est vraiment bien.

Écrit par : david | dimanche, 17 octobre 2010

Mercredi 17 Octobre 2012
Nasrallah offre fièrement à Ahmadinejad les débris d'un "Kfir" abattu la veille avec un tire-boulettes.

Écrit par : M1 | lundi, 18 octobre 2010

A l'attention David qui a eu l'amabilité de pointer sur mon billet et qui semble-t-il a pris le mea culpa au premier degré. Il s'agit bien entendu d'une antiphrase dont l'humour macabre est assez explicite. Le mot de la fin (Viva la muerte) avait justement pour but de lever le doute sur le sens du mea culpa.

Cordialement

Bechir Oubary

Écrit par : Bechir Oubary | lundi, 18 octobre 2010

@ M1
:-)

@ Bechir
les apparences sont trompeuses... c'était tout de même assez facile de ne pas prendre ce texte au premier degré. malheureusement, certains l'appliquent au premier degré.

Écrit par : david | lundi, 18 octobre 2010

Bechir, merci pour les Heuristiques que je lis régulièrement!

Écrit par : mc | lundi, 18 octobre 2010

"Berry : Pas de « fitna » tant que les relations syro-saoudiennes se portent bien"

il n'a pas honte de dire ça?
c'est un aveu?
ça veut dire que ces 2 pays ont leurs hommes sur place qui sont prêts à se fâcher sur commande?

Écrit par : mc | lundi, 18 octobre 2010

pourquoi ex-commentatrice ?!

Écrit par : nanou | lundi, 18 octobre 2010

One day "Pas de fitna" tant que les relations Philippino-Srilankaise se portent bien !

Écrit par : Marillionlb | lundi, 18 octobre 2010

@ mc & marillion
pour reprendre les mots de pascal monin, que j'avais interviewé il y a 2 semaines pour un papier:
«Ce parapluie [syro-saoudien] est temporaire, conclut Monin. Si d’aventure Damas et Riyad se brouillaient, le Liban se transformerait instantanément en terrain d’affrontement, avec des heurts communautaires.»

@ nanou
tes 2 derniers commentaires remontent au 22.08.2008 et au 10.02.2009... j'appelle ça une ex-commentatrice!

Écrit par : david | lundi, 18 octobre 2010

coucou Nanou!

Écrit par : mc | lundi, 18 octobre 2010

un blame !
je vais croire que mes commentaires te manquaient !

Écrit par : nanou | lundi, 18 octobre 2010

@ MC:
17/10/1099: Premiere croisade.
17/10/66: Guerre entre les romains et les israelites.
.....................

Écrit par : Anis | lundi, 18 octobre 2010

tiens, amusez-vous.
http://fr.wikipedia.org/wiki/17_octobre

Écrit par : david | lundi, 18 octobre 2010

oui Anis, je pensais même remonter jusqu'aux histoires de la Bible....

Écrit par : mc | lundi, 18 octobre 2010

Une bombe gay qui provoque un comportement homosexuel, ça serait amusant de larguer ça sur la dahia !
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bombe_gay

Écrit par : M1 | lundi, 18 octobre 2010

Bonjour à tous !
Nanou revient ? Alors pourquoi pas moi ? ;-)

En tout cas j'avais envie de recopier ici la chronique de Nagib Aoun (L'OLJ d'aujourd"hui) :

Identités meurtrières, perte d’identité
18/10/2010

Progressivement, subrepticement, c'est la distinction qu'on tue à petit feu, c'est le droit à la différence qu'on s'escrime à noyer dans une mer d'uniformité. En politique, cela s'appelle totalitarisme, dans la réalité sociétale, cela a pour nom déculturation, a pour résultat une perte d'identité, synonyme d'annihilation, de reniement forcé.
L'objectif est clair, la cible identifiée : l'héritage légué par la génération de l'indépendance, celle qui a façonné le pays du Cèdre, qui en a fait un pays ouvert sur le monde, baignant naturellement dans une double culture autant arabe qu'occidentale, autant chrétienne que musulmane.
Le chêne à abattre est précisément ce Liban symbole, pur produit d'une culture plurielle, d'une diversité à nulle autre pareille, vécue pleinement au quotidien, assumée dans ses contradictions comme dans sa magnifique générosité.
Est-ce la vocation du Liban de se transformer en tribune antioccidentale, en centre privilégié pour les attaques contre la légalité internationale, contre les diverses instances des Nations unies ?
Est-ce le rôle du Liban de devenir le fer de lance de batailles impossibles, de mouvements négationnistes qui n'ont pour mission que de travestir l'histoire, de la manipuler pour servir des desseins, des intérêts suspects ?
Est-ce la destinée du Liban de se fourvoyer dans les dédales de l'extrémisme, dans la politique aveugle du refus systématique, un triple non au dialogue, à la négociation, aux réalités géopolitiques légitimées par la planète entière ?
Que le Hezbollah, fort de son arsenal militaire, de son adhésion viscérale aux plans iraniens, tienne des propos belliqueux, parte en guerre contre l'ordre mondial, menace de rayer Israël de la carte de la région, il n'y a là, après tout, rien d'étonnant. Il ne s'agit, en effet, que d'un duplicata des politiques absurdes ingurgitées jusqu'à la lie, pratiquées, il y a des décennies, par des régimes devenus fous qui ont mené le monde arabe aux pires catastrophes qu'il ait jamais connues.
La déculturation, la perte d'identité sont en cours et le drame, la véritable tragédie, c'est qu'elles se mettent en place, qu'elles rongent l'écorce du cèdre sous les applaudissements de parties chrétiennes engluées dans un populisme infâme, dans le déni total du pacte qui avait été à l'origine du Liban de la diversité, du dialogue et de l'ouverture sur le monde.
Il faut le dire et sans cesse le répéter : le Liban n'aurait pu être sans les chrétiens et ne sera plus (du moins dans sa différence) sans les chrétiens. D'ores et déjà, « le pays du miel et du lait » n'est plus ce qu'il a été et il ne sera pas demain ce qu'il est aujourd'hui.
Au lieu d'un réajustement équilibré, d'une reformulation du système à l'ombre d'un État de droit, c'est à un basculement criminel qu'on assiste, au passage d'une société plurielle, tolérante, à l'hégémonie d'une partie unique qui se distingue par sa langue de bois, son négationnisme et sa fâcheuse tendance à diaboliser tous ceux qui pensent différemment...
Faut-il donc mettre « une croix sur le Liban », comme l'a déjà écrit en 1984 Jean-Pierre Péroncel-Hugoz ?
Faut-il, le revolver sur la tempe, se soumettre à cette lente, inexorable descente aux enfers, à la chute de toutes les valeurs constitutives du Liban pluriel ?
Peut-on encore espérer en un réveil des consciences, en une « reculturation », en un retour à l'identité première des parties prisonnières des « laveries du cerveau » ?
« Et s'il n'en reste qu'un, je serai celui-là » pourrait dire le dernier des Mohicans libanais, dernier combattant d'une cause universelle. Mais que de générations sacrifiées entre-temps, que d'illusions perdues, de rêves foulés aux pieds...

http://www.lorientlejour.com/editoriaux/editorial.php?id=2

Écrit par : Marie2 | lundi, 18 octobre 2010

Nanou, Marie2 ... c'est Zombie Walk ici : )

Écrit par : M1 | lundi, 18 octobre 2010

@ marie2 et m1
quand j'ai lu "Nanou revient ? Alors pourquoi pas moi ?", j'ai cru que c'était Sponge Bob!!!

Écrit par : david | lundi, 18 octobre 2010

je viens de cliquer sur ce lien dans la colonne de droite: "Le Liban à l'heure du professionnalisme". quand j'ai lu ça, je me demandais bien de quoi ça pouvait parler... et puis j'ai vu l'URL.
http://fr.fifa.com/aboutfifa/federation/news/newsid=1319236.html?cid=rssfeed&att=

Écrit par : david | lundi, 18 octobre 2010

moi aussi j'avais cru que c'était Sponge Bob, mais j'ai bien peur qu'il ne sera jamais de retour, même pas eu des ses nouvelles malgré plusieurs mails !

Écrit par : M1 | lundi, 18 octobre 2010

Désolée de vous avoir donné une fausse joie.
Ce n'est que moi... ;-)

Écrit par : Marie2 | lundi, 18 octobre 2010

@ marie2
je ne sais pas pourquoi, mais j'étais sûr que tu allais le prendre comme ça ;-)
mais nous sommes très contents de te voir ici. tout comme nanou. en fait, on a des (ex-)commentateur(trice)s un peu cachotier(e)s.

Écrit par : david | lundi, 18 octobre 2010

tenez, on parlait de ça dans un lien dans les comments du post précédent (attention au vocabulaire, c'est un choix un peu partial): http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=158479&language=fr

Écrit par : david | lundi, 18 octobre 2010

coucou marie2!!

Écrit par : mc | lundi, 18 octobre 2010

@ David:
J'aime bien le "Israel" avec des guillemets. :-D

Écrit par : Anis | lundi, 18 octobre 2010

Coucou mc ! :-)

@David
J'ai essayé de prendre un peu de distance avec la politique libanaise , ça me prend trop la tête... Mais je continuais à lire les CB, bien sûr !!

Écrit par : Marie2 | lundi, 18 octobre 2010

@ anis
c'est déjà mieux qu'avant...

Écrit par : david | lundi, 18 octobre 2010

@ marie2
je ne vois pas pourquoi ça te prend la tête. c'est passionnant..........................

Écrit par : david | lundi, 18 octobre 2010

Passionnant................................. comme tu dis.

Écrit par : Marie2 | mardi, 19 octobre 2010

bon, vu qu'il ne se passe rien à Beyrouth, on pourrait passer sur chroniques parisiennes, c'est très animé, il y a même des tricheurs dans les queues pour l'essence et des bagarres aussi!

Écrit par : mc | mardi, 19 octobre 2010

bein vas-y, lance-toi, fais un blog!

Écrit par : david | mardi, 19 octobre 2010

un blog?
mmm....

c'est vraiment très animé:

http://www.lemonde.fr/depeches/2010/10/19/reconstitution-de-l-assassinat-d-hariri-au-camp-militaire-de-captieux_3224_40_43655260.html

Écrit par : mc | mardi, 19 octobre 2010

@ David
Est-ce qu'on aura droit à un petit article sur le Salon du livre ?

Écrit par : Marie2 | jeudi, 21 octobre 2010

Comme ça Nasrallah ne veut plus de la FINUL qui regarde un peu trop sous les djellabas des barbus?
De toutes les manières, le chef d'état-major de l'armée française commence à trouver inutile pour la FINUL de rester vu la situation. D'ailleurs il a annoncé un retrait des chars Leclerc (il a peur de se les faire chouraver!) et, je trouve ça bizarre, le déploiement de canons mobiles de 155mm CAESAR, ça fait un bon rayon d'action et une puissance de feu non négligeable tout ça ! m'est d'avis que ce matos va exciter l'homme des cavernes ...

Écrit par : M1 | jeudi, 21 octobre 2010

@ marie2
j'irai faire un tour le soir de l'inauguration le 28. on verra bien le niveau de l'édition 2010. j'avoue ne pas avoir encore regardé le programme et les "stars" qui prendront (peut-être, ça dépend des grèves) l'avion pour beyrouth la semaine prochaine...

@ M1
discussion informelle avec l'ambassadeur de france ce matin. très instructif.

Écrit par : david | jeudi, 21 octobre 2010

trop génial!!!
http://ufoetscience.e-monsite.com/rubrique,14-07-2010-au-liban,570963.html

Écrit par : david | jeudi, 21 octobre 2010

j'aime pas trop si la Finul se retire du Liban Sud...

David, très instructif, tu n'en dis pas plus?...

Les UFO, drones? messie?

Écrit par : mc | jeudi, 21 octobre 2010

david @ les barbus et les lapins crétins n'apprécient pas trop le fait que l'ambassadeur de France fasse de la pub pour le TSL et du soutien de la France au même tribunal.
En ce qui concerne la FINUL, Sarko n'a plus très envie de claquer 30 millions par an pour entretenir le village Astérix de la finul française. Il n'y a plus de petites économies...

mc @ les aliens ne sont pas débiles pour venir se mesurer à l'iaf ; )

Écrit par : M1 | jeudi, 21 octobre 2010

he ho he ho M1, les libanais aussi sont très fort, avec bcp moins de moyens!!
La preuve, ce pays refuse de se laisser engloutir!

Écrit par : mc | jeudi, 21 octobre 2010

Je ne savais pas que le CAESAR etait au Liban.
Que ce soit le Caesar ou le Leclerc, ils ne serviront a rien en cas de guerre, s'ils sont au Liban, c'est uniquement pour la publicite.

Écrit par : Anis | jeudi, 21 octobre 2010

Vous me pardonnerez... je coupe la conversation pour revenir sur le Salon du livre. J'ai essayé de charger le programme sur leur site, mais je ne peux pas : mon ordi ne reconnaît pas le fichier DOCX. Apparemment c'est parce que mon Word est trop vieux. Si quelqu'un sait comment je peux contourner le problème...

Sinon, à propos de livres et pour les conjoints de Libanais(es) ou autres personnes souhaitant apprendre la langue :
J'avais copié dans l'OLJ du 23 septembre un article annonçant la publication d'un nouvel ouvrage en français pour apprendre le libanais. Je ne l'ai pas eu en main, mais il me semble intéressant si on compare aux quelques autres bouquins publiés jusqu'à maintenant (en français en tout cas).

Ce que je remarque surtout c'est que contrairement aux autres il comporte une vraie grammaire. Sinon, pour l'anecdote, dans la partie conversation l'expatrié peut même trouver "comment régler en libanais les problèmes d'eau sous la douche". ;-) ;-) ;-)
Un truc par contre qui m'a rendu perplexe : elle souligne "la haute probabilité pour un étranger s'exprimant en arabe d'être pris pour un... espion" !!!

Il existe un CD vendu séparément.

Voici l'article de l'OLJ :

« Parlons arabe libanais » : « Hi, kifak, ça va ? »
Par Maya GHANDOUR HERT | 23/09/2010

Fida Bizri a consacré sa thèse de doctorat aux contacts linguistiques entre l’arabe et le singhalais au Moyen-Orient.
En librairie Fida Bizri parle une vingtaine de langues. Mais c'est à l'arabe libanais, bien de chez « nehna », auquel la linguiste a choisi de consacrer un ouvrage, « Parlons arabe libanais »* chez L'Harmattan.
Linguiste et spécialiste des langues de contact, Fida Bizri a étudié les langues sémitiques anciennes, consacrant sa thèse de doctorat aux contacts linguistiques entre l'arabe et le singhalais au Moyen-Orient. Une étude publiée chez Geuthner sous le titre «Le pidgin de Madame, une grammaire de la servitude» et dans laquelle la jeune femme - qui enseigne actuellement le singhalais à l'Inalco (Institut national des langues et des civilisations orientales) - décrète la naissance d'une langue, «inventée» par les domestiques sri lankaises en coproduction avec leurs maîtresses. Une langue à ne pas confondre avec l'arabe cassé, se caractérisant par une grammaire bien particulière, «un pidgin relevant un phénomène d'invention linguistique jamais rencontré dans d'autres pidgins connus et étudiés auparavant, écrit Bizri. Une langue dont toute la grammaire est basée sur des formulations d'ordres et de prohibitions, mais qui, néanmoins, réussit à être une vraie langue de vie.»
Dans Parlons arabe libanais, la meilleure surprise réside sans doute dans la retranscription en lettres latines de l'hymne national libanais. Le «Koullouna» ou plutôt «Kullu-nâ» étalé sur trois pages devient ainsi accessible aux Libanais de la diaspora ou à tout autre «patriote» ne lisant pas l'arabe. Mais l'ouvrage, très précieux et utile, recèle par ailleurs de nombreuses trouvailles judicieuses.

Divisé en cinq parties, à commencer par une présentation générale dans laquelle l'auteure explique les différences entre les divers dialectes arabes et la langue «fusha», ou l'arabe littéral.
Suit une partie décrivant la grammaire de l'arabe libanais, en partant de la racine des mots, puis les noms masculins et féminins, les nombres, les pronoms (personnels, possessifs, démonstratifs, interrogatifs), puis les verbes et les adverbes... Bref, de la grammaire pure et dure, à l'intention de ceux qui connaissent un tant soit peu la langue, mais pas ses rouages.
Pour les autres, ceux qui désirent apprendre vite et bien les mots de tous les jours, la partie «conversation» s'avère particulièrement adéquate. Composée d'une vingtaine de dialogues illustrant des situations de la vie courante. Des salutations (marhaba) à l'invitation à un café (btéchrabé ahwé?)
En passant par l'«au revoir» (yalla bye, ana rayih) ou encore les conversations au téléphone ou le téléphone portable plus précisément, avec l'inratable «je n'entends pas bien, la ligne s'entrecoupe» (3am bi attech el-khatt). Lexique des temps modernes donc qui vous apprend aussi en quels termes libanais il faut s'adresser au chauffeur de taxi et les phrases typiques de ce dernier comme (el tor'at 3adam), «les routes sont catastrophiques». Les formules d'hospitalité et de politesse, au restaurant, louer un studio et payer en dollars, demander son chemin dans la rue, parler du temps et tomber malade, tomber amoureux aussi. Les situations au Liban ne manquent pas de rebondissements et Fida Bizri en présente les plus communes, mais aussi les plus incongrues. Elle indique aux expatriés comment régler en libanais les problèmes d'eau sous la douche, comment faire les courses et négocier les prix, elle présente aussi le discours chauvin du taboulé bien libanais (rien à voir avec le «français» qui déborde de semoule!). Elle souligne, vers la fin de ce chapitre et non sans humour, la haute probabilité pour un étranger s'exprimant en arabe d'être pris pour un... espion. Comme quoi, même la théorie du complot, une caractéristique bien libanaise, exacerbée en ces temps d'espionnite aiguë, n'échappe pas à la loupe de la linguiste.
Le chapitre suivant est consacré d'ailleurs à une représentation des principaux traits culturels et sociolinguistiques qui permettent de mieux comprendre la société libanaise.
Enfin, un lexique à doubles entrées, riche de 3000 mots et verbes, couronne en beauté Parlons arabe libanais, qui s'avère être une référence incontournable et moderne dans le genre.

* Disponible, entre autres, à la librairie al-Bourj.

Écrit par : Marie2 | jeudi, 21 octobre 2010

Ouah !! J'ai fait fort... ça fait un sacré pavé mon commentaire !!!!

Écrit par : Marie2 | jeudi, 21 octobre 2010

si tu es sur mac, tu peux télécharger le logiciel libre "neo office", il prend en charge les nouveaux formats inutiles que microsoft a rajouté dans word.

Écrit par : david | jeudi, 21 octobre 2010

tiens, c'est "marrant", mais on se disait ce matin qu'il fallait garder sur Tripoli plutôt que sur Beyrouth...
http://lci.tf1.fr/filnews/monde/liban-chute-d-une-roquette-a-tripoli-4-blesses-armee-6108279.html

Écrit par : david | jeudi, 21 octobre 2010

Merci David. Je ne suis pas sur Mac mais tu m'as fait penser qu' OpenOffice pourrait faire l'affaire.

Écrit par : Marie2 | jeudi, 21 octobre 2010

Je viens de faire une recherche. C'est ok, avec les dernières versions d'OpenOffice on peut ouvrir les fichiers DOCX.

Écrit par : Marie2 | vendredi, 22 octobre 2010

Et dire que les barbus ne juraient que par WikiLeaks : )
http://tinyurl.com/2e8kclc

Écrit par : M1 | samedi, 23 octobre 2010

bientôt les vacances pour saad, ça se resserre.
http://www.naharnet.com/domino/tn/NewsDesk.nsf/getstory?openform&7A851912E9EC1514C22577C5005F3662

Écrit par : david | dimanche, 24 octobre 2010

La Finul va prendre Saad dans ses bagages ...
Il a donné un préavis à Chirac?

Écrit par : M1 | dimanche, 24 octobre 2010

j'imagine que l'appart doit être assez grand pour accueillir un coloc'.

Écrit par : david | dimanche, 24 octobre 2010

J'imagine surtout que ça ne doit pas être le seul appart' de Hariri à Paris ...

Écrit par : M1 | dimanche, 24 octobre 2010

non, tu crois?

Écrit par : david | dimanche, 24 octobre 2010

Allez, on se détend un peu en direct live de la mecque du rap avec les "Saudi in Audis" ... http://www.youtube.com/watch?v=lqJDuZIcQ34

Écrit par : M1 | dimanche, 24 octobre 2010

j'ai vu ça hier. y'a un truc drôle dans le clip, c'est le porte-moustache.

Écrit par : david | dimanche, 24 octobre 2010

j'adore!
http://abna.ir/data.asp?lang=3&id=210304

Écrit par : david | dimanche, 24 octobre 2010

Dites les amis, j'ai vu il y a 2 ou 3 ans une sorte de clip parodique, un rap libanais avec pour refrain "maali al wazir" je pense, pour se moquer des ministres, any idea?

Écrit par : M1 | dimanche, 24 octobre 2010

pas de le début d'une fekra pour ma part.

Écrit par : david | dimanche, 24 octobre 2010

bonjour tout le monde!
paraît que nous entrons (encore) dans une semaine cruciale concernant le barnum politico-libanais. on verra bien.
en attendant, voici une photo tristouille... ça illustre un peu le lien mis il y a quelques jours sur la professionnalisation du foot. http://static.lorientlejour.com/images/news/large/676078_25174173394.jpeg

Écrit par : david | lundi, 25 octobre 2010

Instructif cet article de Michel HAJJI GEORGIOU du 25/10/2010 dans l'OLJ

"Libérez Hassan Mchaymech !

...Car certaines « omissions » sont tout simplement injustifiables, inqualifiables, inhumaines.
Certes, les cris d'orfraie des pôles du 14 Mars face aux derniers propos rocambolesques du Premier ministre syrien, Mohammad Naji Otri, sont tout à fait justifiés. Cependant, au lieu de lui tomber dessus, la majorité devrait chanter ses louanges. Le voilà, enfin, le responsable syrien qui mérite les hommages du Liban souverain ! Halte donc aux salamalecs distribués à l'emporte-pièce depuis des mois en direction du pouvoir syrien par le microcosme politique libanais souverainiste, au nom d'un réalisme politique qui n'a conduit, depuis 2009, à aucun changement d'attitude substantiel dans le comportement du directoire en poste à Damas.

Le mérite de Mohammad Otri, c'est de dire la vérité, d'afficher clairement l'hostilité de Damas à ceux qui ont mis fin à l'occupation syrienne le 14 mars 2005 - sinon sa volonté de vengeance. Qu'on évite donc de lui jeter la pierre. Car, derrière lui, expliquant ces propos, il y a cette sorte de fausse naïveté doucereuse et écœurante de la part des dirigeants libanais, du camp arabe modéré et de la communauté internationale qui consiste à gérer les relations libano-syriennes comme s'il s'agissait d'achever, sans transition, un roman de Stephen King par du Barbara Cartland... Avec, au final, les résultats que l'on connaît - que l'on connaissait même avant que les apprentis sorciers régionaux et internationaux décident, comme d'habitude, de nous la refaire encore une fois. Ainsi, la Syrie et l'Iran, en dépit de quelques divergences dues aux insatiables appétits perses dans la région qui fut autrefois le jardin secret exclusif des Assad, continuent de couler ensemble des jours heureux... C'est autant pour les superthéories fabuleuses sur la « séparation » entre les deux régimes. Quant aux propos politiques officiels au Charq el-Awsat, et qui se voulaient « bienveillants » au sujet de « l'innocence » syrienne dans l'attentat du 14 février 2005, c'est le naturel syrien revenu au galop qui s'est chargé de leur faire un sort... à coups de 33 mandats d'arrêt cette fois, délivrés par ce modèle de justice indépendante et exemplaire qui a cours en Syrie. Si extraordinaire que, dans son aspiration humaniste à l'universalité, elle fait table rase du principe de souveraineté territoriale, comme si le Liban n'était qu'une petite province aux confins de l'Empire. Mais il est vrai que le diplomate baassiste Ali Abdelkarim Ali avait déjà annoncé la couleur il y a quelques semaines, en annonçant fièrement qu'« entre le Liban et la Syrie, pas besoin d'ambassadeurs... »
Mais qu'importe. Les dirigeants syriens actuels sont ce qu'ils sont. Et il paraît aussi vain et utopique de modifier leur perception du Liban que pour l'Allemagne d'annexer aujourd'hui l'Autriche et d'envahir la France et la Pologne. Las. Que d'aucuns continuent, au Liban ou ailleurs, qui par calculs diaboliques, qui par candeur criminelle, de courtiser le pouvoir en place sur les rives du Barada, n'est guère surprenant. Certaines fascinations pour le génie malfaisant ont en effet la vie dure.
Tant que le pouvoir de nuisance se limite à la parole exprimée clairement, sans ésotérisme ou duplicité, comme c'est le cas avec le Premier ministre syrien, c'est donc autant de gagné pour le Liban. Tout ce que demande en effet Beyrouth depuis des lustres, c'est que Damas accorde enfin son discours à ses véritables intentions, quelles qu'elles soient. Sans manipulations et tours de passe-passe. Car ce serait en effet le signe d'une formidable progression de la logique qui pourrait déboucher sur le respect, des deux côtés de la frontière, de la liberté d'expression et des libertés publiques en général. En théorie, bien sûr... Mais l'on peut en douter sérieusement.
Bien plus grave que les propos venimeux ou les actes sécuritairo-judiciaires libellés Jamil Sayyed reste, en revanche, l'inacceptable atteinte du pouvoir syrien à l'intégrité, la santé, la liberté et la dignité de la personne humaine, plus particulièrement lorsque cette personne est libanaise. Car il existe en effet aujourd'hui un bouc émissaire libanais dans cette situation tragi-comique qui caractérise les relations libano-syriennes. Il s'appelle cheikh Hassan Mchaymech, et il a été arrêté par les moukhabarat syriens le 7 juillet dernier du côté syrien du poste-frontière de Jdeidet Yabous, alors qu'il se rendait en pèlerinage à La Mecque en voiture avec sa femme et sa mère, selon Amnesty International. Depuis, plus rien. Et, comme ces détenus libanais en Syrie que l'on essaye actuellement d'occulter lâchement en les affublant, insulte suprême, du terme « politiquement correct » de « disparus », plus personne n'en parle. Il s'agit du silence de la honte ; celle d'une République dans sa totalité.
Celui qui incarne symboliquement la mascarade de « normalisation » et d'« ouverture » avec la Syrie est donc un dignitaire religieux chiite modéré, ancien membre du Hezbollah, devenu depuis 1998 opposant aux options du parti et proche du 14 Mars. Et ce n'est probablement pas le hasard qui l'a voulu, quand bien même les autorités syriennes n'auraient évidemment pas indiqué pour quelles raisons cet homme a été arrêté, où il serait détenu, ni s'il faisait l'objet d'une inculpation. Secret de Polichinelle...
Que Damas fasse preuve de mauvaise foi, qu'il continue de faire arrêter des ressortissants libanais à sa frontière dans une rupture totale, sur le terrain, avec les intentions affichées devant les responsables internationaux de tourner une page bien obscure avec le Liban, n'a rien de bien surprenant. Encore une fois, ce n'est pas Papadopoulos qui a réhabilité Yannis Ritsos, Mikis Theodorakis, ou Malina Mercouri... Cependant, que le Liban indépendant continue d'avaler couleuvre sur couleuvre et de recevoir gifle sur gifle de la part de la Syrie sans pour autant oser briser le silence... Car, d'après Amnesty, toutes les démarches entreprises en secret par les autorités auprès de Damas sont restées vaines. La Syrie ne condescend toujours pas à déclarer de quel droit et pour quelle raison elle a enlevé un ressortissant libanais, et pourquoi l'on est sans aucune nouvelle de lui depuis trois mois. À Nabih Berry, l'on aurait fait comprendre, de l'autre côté de la frontière, qu'il valait mieux « oublier » cheikh Mchaymech pour l'instant. L'oublier, comme on continue « d'oublier », au plan officiel (et officieux, du reste), les centaines de détenus qui croupissent toujours dans les geôles syriennes. Or rien ne justifie le fait qu'il soit en captivité. Il doit donc être libéré immédiatement, sous peine de mobilisation des instances internationales contre Damas pour arrestation arbitraire et injustifiée.
Critiquer Mohammad Otri pour sauver la face du 14 Mars et préserver la dignité du Liban, c'est très bien. Mais sauver la vie d'un homme, lui épargner la torture, la déchéance et l'enfer des prisons syriennes, et condamner haut et fort une disparition forcée qui constitue une violation flagrante et imprescriptible des droits de l'homme, c'est autrement plus important. Le silence du 8 Mars, notamment celui du naguère irrédentiste Aoun, est probablement de la complicité, tout au plus chargée d'embarras. Celui du 14 Mars, lui, équivaut à rien moins qu'une renonciation de son identité.
Après tout, on ne vend pas son âme pour satisfaire aux basses contraintes de la géopolitique. "

Écrit par : mc | lundi, 25 octobre 2010

mc, très révélateur cet article.
Je discutais avec un apprenti homme politique français qui me disait: de toute façon, la seule solution pour le Liban, c'est que le pays forme une alliance avec la Syrie.
No comment.

Sinon, un article insolite sur une femme libanaise auteure, au parcours atypique - je ne sais pas ce que vous en penserez.
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2010/10/24/joumana-haddad-l-insoumise-de-beyrouth_1429652_3218.html

Écrit par : marie | lundi, 25 octobre 2010

T_rek A_iz c_nd_mné à m_rt par p_ndaison

Écrit par : M1 | mardi, 26 octobre 2010

mauvais goût mais rigolo :-p

Écrit par : david | mardi, 26 octobre 2010

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/p-1911-redir.htm?&rub=6&xml=newsmlmmd.13961f5d3763062242560bc8524e8aad.931.xml
je me demande qui a mené l'enquête dans cette histoire et la nature exacte des 8 tonnes supplémentaires. selon mon souvenir, le nom du locataire du perchoir en viager avait été mentionné lourdement à l'époque.

Écrit par : david | mercredi, 27 octobre 2010

Hey, et Siddiq alors?????

Écrit par : Marillionlb | mercredi, 27 octobre 2010

What struck me in this article is the fact that the Lebanese army is proving over and over again that it is not capable of protecting us against Hizbullah's thughs, or even protect us period.

http://www.nowlebanon.com/NewsArticleDetails.aspx?ID=211550

LBCI television reported on Wednesday that investigators from the office of Special Tribunal for Lebanon (STL) Prosecutor General Daniel Bellemare were assaulted by a large group of women at a clinic in Beirut’s southern Dahiyeh, which is a stronghold of Hezbollah.

According to the report, the investigators had previously scheduled an appointment with Dr. Iman Charara, the owner of the clinic, to take her statement.

“When the investigators arrived at the clinic, they were surprised to find what was said to be around 150 women gathered there, after which a clash broke out and the women were able to snatch a bag comprising documents, which belonged to one of the investigators,” LBCI said.

“The visit was supposed to be classified. The Lebanese Armed Forces (LAF) who accompanied the investigators were unable to prevent the incident, but managed to pull the investigators from the scene,” the report added.

Écrit par : Marillionlb | mercredi, 27 octobre 2010

What could a female OBGYN possibly have to do with the Hariri murder ?!?!
This is one of the oddest investigations I've seen in years !

Écrit par : Godot | mercredi, 27 octobre 2010

Et si l'attentat contre Hariri était commandité par Obi Wan Kenobi?
Bon, sérieusement, il faut appeler Monk pour qu'il vienne aider les Experts à Beirut !

Écrit par : M1 | mercredi, 27 octobre 2010

@ marillion
j'avais pas entendu parler de cette histoire avant de lire ton commentaire... De qui Iman Charara est-elle l'épouse?

@ godot
y'a celle du crash de Cotonou aussi...

@ M1
tu touches pas à obi wan.

Écrit par : david | mercredi, 27 octobre 2010

M1, this investigation is starting to look more like SNL than CSI or Monk ;)

Écrit par : Godot | mercredi, 27 octobre 2010

@ david :
c'est surement Jabballah The Hut alors !

Écrit par : M1 | mercredi, 27 octobre 2010

@ Godot :
C'est même meilleur que le Daily Show de Jon Stewart ; )

Écrit par : M1 | mercredi, 27 octobre 2010

Pourquoi ta vie partirait elle en vrille ?

Si j'ai bien compris les choses sont plus ou moins perdues d'avance pour la souvrainete du Liban ?

Au fait : c'est quoi le " Liban " ?
Car autant nos barbus mettent des guillemets pour designer l'entité sioniste selon leur vocabulaire autant le terme Liban devrait bénéficier si l'on voulait être honnête du même traitement .

Dans un cas on nie une réalité. Dans l'autre on nie un projet . Qui ne semble pas tenir très fort dans l'océan de bêtise moyen orientale . Que pouvait on espérer Dun tas d'abrutis égoïstes ?


@M1 :Pour Tarek Aziz : je suis de principe contre la peine de mort . Et dans le même principe contre
le fait de rire de la mort d'un être humain criminel ou pas . C'est douteux et laid .

Écrit par : Nassib | jeudi, 28 octobre 2010

@ nassib
Au fait : c'est quoi le " Liban " ?
tiens, voici un début de début de réponse: http://www.youtube.com/watch?v=Y4rCDYkDTww&feature=player_embedded

Écrit par : david | jeudi, 28 octobre 2010

Bon, on dirait que le décor est planté ... http://tinyurl.com/3amctpx

@Nassib : pour être honnête avec toi, je suis loin de me soucier du bien-être de Tarak Aziz et de fils de putes de son genre, j'arrive même a en rigoler sans problème (j'ai même préparé la vanne pour sa pendaison, stay tuned!)

Écrit par : M1 | vendredi, 29 octobre 2010

"Monoprix rouvre en 2011 à Jnah, Baabda et au City Mall"

Écrit par : mc | vendredi, 29 octobre 2010

Joyeux Hallahween amis libanais !

Tu veux faire peur à ton voisin? mets une citrouille jaune avec une fausse barbe et un turban devant chez toi ! Creepy : )

Écrit par : M1 | dimanche, 31 octobre 2010

@ mc
en attendant, il y a une forêt de grues vers chevrolet pour la construction du Carrefour. un truc de fou.

@ M1
c'est un peu halloween tous les jours ici. suffit d'allumer la télé et de regarder les émissions politiques. y'a trop de têtes à faire peur aux enfants dans le PPL.

Écrit par : david | dimanche, 31 octobre 2010

@ david
C'est vrai ! les émissions politiques mais aussi les bimbos de la LBC ...

Rigolons un peu avec les barbus : How to Make a Butt Bomb - Al Qaeda Training Video
http://youtu.be/NuEK9gSUbWw

Écrit par : M1 | dimanche, 31 octobre 2010

Anyone for a game of call of duty ?

http://www.naharnet.com/domino/tn/NewsDesk.nsf/getstory?openform&D480AD1F97E5E6ABC22577CE003B0B9F

Écrit par : Marillionlb | lundi, 01 novembre 2010

Un article de Chroniques Orientales sur la librairie El Bourj :

http://blog.lefigaro.fr/iran/2010/11/beyrouth-a-livre-ouvert.html#more

Écrit par : Marie2 | lundi, 01 novembre 2010

Moins rassurant sur naharnet :

Hizbullah Simulation Aims to Hold Grip on Lebanon, Besiege Hariri in Less than 2 Hours
Hizbullah has reportedly unleashed a simulation of the zero hour aimed at holding both a security and military grip on Lebanon and corner Prime Minister Saad Hariri.
A report published Monday by al-Akhbar newspaper said that prior to Hizbullah chief Sayyed Hassan Nasrallah's Oct. 28 speech a "main Opposition group was carrying out an electronic, field simulation for the assumed zero hour."
This was an indirect reference to Hizbullah.
The simulation, according to the daily, preceded an electronic Israeli simulation for a future war with Hizbullah that could reach Tel Aviv.
It said the Hizbullah mockup was based on a scenario of the issuance of the International Tribunal indictment accusing Hizbullah of ex-PM Rafik Hariri's assassination.
Just a few hours before issuance of the indictment, Hizbullah plans to deploy security and political forces en masse, without bloodshed and without targeting citizens or residential areas, the report said.
The quick implementation on the ground, which was carried out in less than two hours, was "designed to hold a security and military grip on large areas of Lebanon," Al-Akhbar wrote.
It said among the targets, were also centers and sites as well as political, military and security figures. The plan also aims at looking for (simultaneously and during a two-hour period) the officials Syria had issued arrest warrants against or those who tried to stir sectarian strife.

The report said Hizbullah's plan includes pinning down those officials' whereabouts and arresting them "in order to curtail their movement and get hold of major cities in Lebanon."

The report said Hizbullah's plan includes pinning down those officials' whereabouts and arresting them "in order to curtail their movement and hold a grip on major cities in Lebanon from the capital and the suburbs to the Kesrouan highlands and north Lebanon and well as holding a grip on seaports and border crossings to prevent the escape of personalities."

Al-Akhbar said news may not have reached Prime Minister Saad Hariri that his mansion in downtown Beirut, better known as Center House, and the Grand Serail have been toppled and that they are in the hands of Hizbullah security forces and that Hariri had been isolated.


http://www.naharnet.com/domino/tn/NewsDesk.nsf/getstory?openform&8C80BFE933CB07F1C22577CE002E39B2

Écrit par : Marie2 | lundi, 01 novembre 2010

@ marillion
faudrait qu'on lance un concours des trucs les plus cons à inscrire au Guinness. non mais sérieux, ça devient pathologique! y'avait aussi un truc la semaine dernière à Vinifest...

@ marie2
merci pour le lien, j'ai appris des choses sur mon petit père Michel...

@ marillion & marie2
eh, les enfants, y'a autre chose que naharnet dans la vie comme source d'infos!
http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=160449&language=fr

Écrit par : david | lundi, 01 novembre 2010

heu, j'ai rien compris, c'est la Suède qui a tué Hariri?

Écrit par : mc | lundi, 01 novembre 2010

plus sérieusement: les commentaires sont effrayants...

Écrit par : mc | lundi, 01 novembre 2010

J'avais lu l'info sur naharnet, mais sur elmanar on a droit aux appels au meurtre (mc m'a devancée).

Écrit par : Marie2 | lundi, 01 novembre 2010

@ marillion
tiens, à ta santé l'ami. http://www.fromageetbonvin.com/evenements/le-plus-grand-verre-a-vin-du-monde/

@ mc
il s'est suicidé. c'est la seule solution, l'unique pouvant préserver le liban.

Écrit par : david | lundi, 01 novembre 2010

Et ce verre on le rempli de quoi???

I think Lebanon should enter the Guinness book of records for the most frequent entries made (in short lapses of time) by one country. And in the days to come we might even read a new Lebanese record about:

1) The country which holds the most number of criminals hailed as heroes (including my favorite Samir Kuntar).

2) The land which holds the most number of divine speakers representing different faiths.

3) The biggest number of "knowledgeable" experts (in all fields) per square meter.

4) The biggest number of any country's population able to depict, by sound only, the radius of the shell (obus) about to fall on their heads.

5) The only country on the globe claiming to fight for independence and sovereignty, and still ties its very being and future to neighboring (and not so neighboring) guidance.

6) The only place on earth (and probably far beyond) with the highest concentration of arrogance and the feeling of knowing it all.

Nevertheless, I am Lebanese; and this might as well be my curse.

Écrit par : Marillionlb | lundi, 01 novembre 2010

Et ce verre on le rempli de quoi???

I think Lebanon should enter the Guinness book of records for the most frequent entries made (in short lapses of time) by one country. And in the days to come we might even read a new Lebanese record about:

1) The country which holds the most number of criminals hailed as heroes (including my favorite Samir Kuntar).

2) The land which holds the most number of divine speakers representing different faiths.

3) The biggest number of "knowledgeable" experts (in all fields) per square meter.

4) The biggest number of any country's population able to depict, by sound only, the radius of the shell (obus) about to fall on their heads.

5) The only country on the globe claiming to fight for independence and sovereignty, and still ties its very being and future to neighboring (and not so neighboring) guidance.

6) The only place on earth (and probably far beyond) with the highest concentration of arrogance and the feeling of knowing it all.

Nevertheless, I am Lebanese; and this might as well be my curse.

Écrit par : Marillionlb | lundi, 01 novembre 2010

@marillionlb: I totally see what you mean.

Écrit par : marie | lundi, 01 novembre 2010

@Marie, and the list can go on forever. I guess one day will come when the ultimate record (ever recorded) in the Guinness book of records will be a record that no one will ever be able to beat, and that is of.

A people and a nation, that are the furthest from being neither a people nor a nation.

Écrit par : Marillionlb | lundi, 01 novembre 2010

Yes, for the moment. But it can still change, and it will.
Je me suis longtemps demandée pourquoi un pays avec autant de richesses ne prospérait pas davantage.
La principale lacune que j'ai vue : de nombreux libanais ont de belles et grandes idées pour leur pays mais s'arrêtent aux idées. Dès qu'il s'agit de mettre en pratique ces idées, si ça demande un nouvel effort, un sacrifice personnel, il reste très peu de candidats. On manque de courage.

Écrit par : marie | lundi, 01 novembre 2010

@Marie. The system does not allow changes, especially for the best. And moreover the Lebanese have proven time and time again that they incapable of taking the reigns of their own life (let alone their destiny) and are only fit to be nothing but blind followers. Came a time when I believed in what I thought was the "silent" majority and their power to change the status quo; but it turned out to be similar to someone like me at the age of 47 still believing in Santa. Even if one day we (Lebanese) manage to get rid of the Junblat, Berri, Wahab, Franjieh, Geagea, Nasrallah, Hariri....etc; the only recourse my fellow Lebanese will have is to replace them with an even worst political class. The notion of religious, sectarian, feudal, and every other sort of misplaced affiliation is so engraved into the Lebanese "sheeple" minds; that it will probably take at least 3 generations (with proper education) in order to get them on the right track. Patriotism is a foreign concept to all Lebanese. They each have their own notion and definition of the word.
Having said that, I am Lebanese and somehow proud of it; but I am still looking for a people and a nation I can adhere to.

Écrit par : Marillionlb | mardi, 02 novembre 2010

Marillionlb est en pleine forme! :)

"Patriotism is a foreign concept to all Lebanese"

Pire que ça, le patriotisme comparé à la foi, est une "attitude primitive et matérialiste" (dixit khomeiny). Alors ton message ne porte pas bien loin!

Et puis finalement il y a un tayyar qui propose de get rid of the Junblat, Berri, Wahab, Franjieh, Geagea, Hariri, Nasr.... heu non, pardon, pas lui, c'est peut être ce qui lui manque à ce tayyar, de compléter sa liste!!

yalla basita maalech!

Écrit par : mc | mardi, 02 novembre 2010

Moi j'aime tout le monde !

Écrit par : Marillionlb | mardi, 02 novembre 2010

@ mc
Autre problème : le tayyar en question ne propose pas de get rid of ......... Aoun !!!!!!! ;-)

Écrit par : Marie2 | mardi, 02 novembre 2010

@ marillionlb: ben faut être patient, sur plusieurs siècles.

Écrit par : marie | mardi, 02 novembre 2010

@Marie, I think the dinosaurs have a better chance of resurfacing :)

Écrit par : Marillionlb | jeudi, 04 novembre 2010

:-DD

Écrit par : david | jeudi, 04 novembre 2010

au fait, en ce moment même, may chidiac comparait au tribunal suite à une plainte déposée par un grand démocrate. je ne la porte pas spécialement dans mon cœur, mais c'est encore une atteinte claire et nette à la liberté d'expression dans ce pays...

Écrit par : david | jeudi, 04 novembre 2010

david: qui a porté plainter contre may chidiac?

aller, une nouvelle encourageante: la MEA va intégrer l'alliance Skyteam.

L'alliance Skyteam d'Air France-KLM va s'élargir à la compagnie libanaise MEA
BRUNO TREVIDIC
4 novembre 2010
Les Echos
All rights reserved - Les Echos 2010 Visitez le site web: lesechos.fr pour plus d´informations.
Middle East Airlines sera la première compagnie du Moyen-Orient à rejoindre l'alliance fondée par Air France-KLM et Delta. Mais la région reste largement dominée par les poids lourds du Golfe, dont Emirates, qui rejettent toujours toute alliance commerciale.
Après China Airlines et Aerolinas Argentinas le mois dernier, la compagnie libanaise Middle East Airlines (MEA) est candidate pour rejoindre l'alliance Skyteam d'Air France-KLM et Delta. Son directeur général Mohamed El-Hout l'a annoncé le 1er novembre dernier, à l'issue d'une rencontre à Beyrouth avec son homologue d'Air France-KLM, Pierre-Henri Gourgeon, venu célébrer douze années de partenariat commercial entre MEA et Air France. Sa candidature devrait être officialisée aujourd'hui, à l'occasion de la réunion à Paris du bureau exécutif de l'alliance Skyteam.
La compagnie libanaise, qui opère deux vols par jour sur Paris en partage de code avec Air France, pourrait rejoindre l'alliance en 2012. Elle deviendrait ainsi la première compagnie du Moyen-Orient à rejoindre Skyteam. Malgré les difficultés, MEA reste l'une des principales compagnies de la région, avec un réseau d'une trentaine de destinations internationales, une flotte récente de 15 Airbus A330 et A320 et 3,1 millions de passagers transportés en 2009.
De quoi permettre à Skyteam de combler une tâche blanche sur sa carte. L'alliance Oneworld de British Airways et American avait en effet déjà recruté Royal Jordanian dès 2007, tandis que la Star Alliance de Lufthansa et United s'appuie sur Egyptair.
Les « non alignées » en progrès
Cependant, contrairement aux autres régions du monde, le Moyen-Orient reste dominé par des compagnies « non alignées » au premier rang desquelles Emirates. La compagnie de Dubaï estime en effet pouvoir se développer seule. De même que ses rivales locales, Etihad et Qatar Airways.
Et ça marche. Emirates Airlines, qui vient d'annoncer des bénéfices semestriels record, a encore vu son trafic augmenter de 17,3 % d'avril à fin septembre. Son chiffre d'affaires a progressé de 35,5 % et même de 58 % en France, où Emirates espère obtenir de nouveaux droits de trafic, pour un troisième vol quotidien au départ de Paris et une ou deux escales supplémentaires en province, à Lyon, Marseille ou Toulouse. Emirates envisage également de mettre en service un deuxième A380 quotidien sur Paris en 2011.

Écrit par : marie | jeudi, 04 novembre 2010

un fils de ...
ouf
tu m'as fait peur David!

lu ds l'OLJ
"Liban : des enquêteurs du TSL se sont réunis avec le président de l'ordre des médecins"
que se passe-t-il au juste??

Écrit par : mc | jeudi, 04 novembre 2010

They have found a genetical defect in Lebanese vaginas !

Écrit par : Marillionlb | vendredi, 05 novembre 2010

as long as it's not the brain :)

Écrit par : mc | vendredi, 05 novembre 2010

What brain????

Écrit par : Marillionlb | vendredi, 05 novembre 2010

tiens, le liban reviendrait-il dans les tour operators?
http://www.tourmagazine.fr/Liban-a-la-decouverte-du-pays-d-auberges-en-monasteres_a15628.html

Écrit par : david | vendredi, 05 novembre 2010

no brain. :(

Écrit par : nassib | vendredi, 05 novembre 2010

retour à la politique bien naze...
6:31pm Information obtained by MTV: President Suleiman has asked to postpone voting on the false witnesses issue until after Eid al-Adha.
dès qu'il y a un truc important à trancher, faut toujours reporter après les fêtes. l'avantage, c'est qu'il n'y a que ça, des fêtes. trois jours après adha, il y a le 22 novembre... et puis...

Écrit par : david | mercredi, 10 novembre 2010

et un TRES GRAND moment de n'importe quoi:
http://www.alterinfo.net/notes/Le-Salon-du-Livre-francais-la-ou-les-symboles-de-l-Islam-sont-caricatures_b2471642.html

Écrit par : david | mercredi, 10 novembre 2010

Tiens, tiens... dans l'OLJ ce matin : Le CPL à Montréal appelle Aoun « à ne plus déformer l’histoire au profit du Hezbollah ». Le mois dernier on avait : Au Canada, le haut comité du CPL s'en prend à la ligne de conduite de Aoun.
Et au Liban, le CPL est toujours uni ?
Voici les deux articles, le deuxième je l'ai pris sur le site du tayyar Canada où il avait été recopié.


15/11/2010
Le CPL à Montréal appelle Aoun « à ne plus déformer l’histoire au profit du Hezbollah »

Le conseil supérieur du Courant patriotique libre (CPL) à Montréal a tenu hier une réunion sous la présidence de Hamdi Hijazi. Il a appelé le député Michel Aoun, chef du CPL, « à ne plus insulter l'intelligence des Libanais en déformant systématiquement les faits de la guerre », dans une tentative désespérée de blanchir le parti du wilayet el-fakih au Liban « et de lui accorder, seul, un brevet d'innocence avec effet rétroactif ».
Abordant l'affaire de corruption soulevée par Michel Aoun contre l'équipe Hariri, le conseil lui rappelle que « l'ancien Premier ministre Fouad Siniora avait présenté au Parlement, en 2006, un projet de loi pour confier à des sociétés financières internationales la mission d'effectuer un audit pour toute la période allant de 1989 jusqu'à la date de sa présentation, mais ce projet est resté dans les tiroirs ».
« Qu'est-ce qui empêche le bloc parlementaire de Aoun de présenter une demande pour raviver ce projet qui avait été approuvé en Conseil des ministres ? poursuit le communiqué. Est-ce parce que ce projet englobe la période au cours de laquelle le général Aoun présidait le gouvernement militaire ? »

http://www.lorientlejour.com/category/Liban/article/678625/Le_CPL_a_Montreal_appelle_Aoun_%3C%3C+a_ne_plus_deformer_l%27histoire_au_profit_du_Hezbollah+%3E%3E.html


2010/10/19
Au Canada, le haut comité du CPL s'en prend à la ligne de conduite de Aoun

Le haut comité du Courant patriotique libre au Canada (opposé à la ligne de conduite du général Michel Aoun) et les responsables du site www.tayyarcanada.org ont célébré dimanche en l'église Saint-Maron de Montréal une messe pour commémorer le 13 octobre 1990 «et se souvenir des soldats et des civils tombés lors des massacres perpétrés ce jour-là par les troupes syriennes, et se souvenir aussi des détenus libanais dans les geôles syriennes». Étaient présents à la cérémonie religieuse des représentants de la révolution du Cèdre et de toutes les forces du 14 Mars à Montréal, notamment les Forces libanaises, le Courant du futur, les Kataëb, en sus du Parti socialiste progressiste. Des représentants de la Fédération du Canada, notamment au ministère de l'Émigration, ont aussi assisté à la messe, ce qui a donné une autre dimension, plus officielle, à l'événement. Les organisateurs avaient placé dans le salon de l'église un panneau commémorant les événements du 13 octobre 1990, exposant des photos des massacres ainsi que les noms des officiers tués et portés disparus à la suite de l'attaque syrienne. Le panneau portait l'inscription: «Même si les nouveaux réformistes du CPL oublient, nous nous en souviendrons». Des portraits des prisonniers libanais dans les geôles syriennes ont également été exposés. Le haut comité du CPL au Canada a publié un communiqué pour l'occasion mettant l'accent sur l'alliance entre tous les partis souverainistes du mouvement du 14 Mars. Il a souligné qu'il «poursuivra sa lutte, commencée malheureusement sous la direction du général Aoun, pour parvenir aux buts fixés, notamment libérer les prisonniers libanais détenus dans les prisons syriennes, indemniser les familles des personnes tuées par les soldats syriens le 13 octobre 1990, et mettre un terme à l'armement des milices pro-iraniennes et prosyriennes au Liban». Le texte souligne également que le haut comité du CPL soutient le Tribunal spécial pour le Liban et appelle «les vieux compagnons de route (au sein du CPL), qui ont troqué les principes du patriotisme et de la liberté contre le culte aveugle de la personnalité, à se réveiller avant qu'il ne soit trop tard, car ils seront les premières victimes de leurs nouveaux alliés». Les membres du haut comité du CPL au Canada se sont aussi adressés au général Aoun en lui demandant ce «qu'auraient pensé de lui les officiers et les soldats exécutés de sang-froid le 13 octobre 1990 s'ils l'avaient vu, vingt ans plus tard, participer à l'accueil réservé à son nouvel allié le président iranien Mahmoud Ahmdinejad au lieu de commémorer le jour de leur exécution».

http://tayyarcanada.org/taycan/articles/2010/1010/21101001.html

Écrit par : Marie2 | lundi, 15 novembre 2010

Did you see the pics of his daughter?

Écrit par : Marillionlb | lundi, 15 novembre 2010

Marie2, cet article m'a attiré l'attention aussi... Abou Jamra est parti et d'autres aussi je crois, je ne retiens pas tous les noms!
David, j'avais eu peur que ça ne fasse du grabuge cette histoire
Marillionlb, I didn't see the pics of his daugher, anything special?

Écrit par : mc | lundi, 15 novembre 2010

marillionlb:
oups.... j'ai vu sa fille, je me demande comment ça a passé le contrôle parental :s

Écrit par : mc | lundi, 15 novembre 2010

Moment de déprime ce matin en ouvrant Naharnet. On prend vraiment les Libanais pour des cons, non ?
"5-Point Compromise in Which Hariri Likely to Declare Hizbullah Innocence" Puisque c'est les leaders qui décident de la culpabilité et de l’innocence, le Liban pourrait faire beaucoup d'économie en se passant complètement d'un système judiciaire.
"King Abdullah Advisor in Damascus Soon to Draft Final Solution to STL Crisis" Puisque les problèmes des Libanais sont réglés entre Damas et Riyad, ils peuvent même se passer complètement d'hommes politiques et de gouvernement et tout externaliser à ces pays qui prennent le sort du Liban tellement à coeur.
Ca fait un peu mal au coeur de voir ces choses écrites ainsi noir sur blanc, sans que personnes ne s'en étonne.

@Marie2 Merci pour la lueur d'espoir dans ton commentaire. Il y a donc encore des gens au CPL qui ne sont pas complètements amnésiques. Mais c'est loin le Canada.

Écrit par : slacher | lundi, 15 novembre 2010

@ slacher
y'a des cabanes, là-bas. j'en enfermerais bien quelques uns dedans.

Écrit par : david | lundi, 15 novembre 2010

Merci pour les infos, mc.
Slacher, j'ai eu les mêmes réactions que toi. Pour le compromis en 5 points, j'espère que c'est une info bidon, mais c'est vrai qu'on peut s'attendre à tout.
David, t'es trop gentil !

J'ai cherché sur tayyarcanada s'il y avait une version en anglais ou français du site, mais je n'ai pas trouvé. C'est par google que j'ai accédé directement à la copie de l'article de l'OLJ. J'aimerais bien en savoir plus.

Écrit par : Marie2 | mardi, 16 novembre 2010

"Omar Bakri, arrêté hier près de son domicile à Tripoli, a chargé le député du Hezbollah Nawar Sahili pour le défendre"

d'ailleurs on ne dit pas plutôt: "a chargé le député DE le défendre" ???

Écrit par : mc | mardi, 16 novembre 2010

Happy adha everyone!

Écrit par : mc | mardi, 16 novembre 2010

11:19am Future News: the inmate who escaped Roumieh prison is a member of Fatah al-Islam.

Écrit par : david | mardi, 16 novembre 2010

Il a osé ! Expliquer en face à face au président français pourquoi le TSL n'est pas crédible.
http://www.lorientlejour.com/category/Liban/article/678732/A_l'Elysee,_l'argumentaire_de_Aoun_a_Sarkozy_contre_le_TSL.html

Écrit par : marie | mardi, 16 novembre 2010

Marie, je ne reconnais plus cet homme.

Il avait dit autour du 29 juillet 2005

"Voici ce qu'il a déclaré hier au parlement :

Nous n’exprimons pas la moindre opposition au sujet du droit de la Résistance à libérer la terre et l’homme sous occupation. Mais comme cette Résistance a été située au premier paragraphe du document dans le cadre de la lutte arabe contre Israël, nous aimerions savoir quels sont les États concernés pour qu’on puisse nous situer. Liée par l’accord (de désengagement) de 1974, la Syrie n’a pas tiré un seul coup de feu en direction du Golan. La Jordanie a signé un accord de paix avec Israël et normalise ses relations avec cet État. » Le général Aoun demande ensuite à l’équipe Siniora de « déterminer, dans le cadre du débat de confiance, les frontières libanaises et la partie du pays qui reste occupée, afin qu’on sache quel territoire nous devons libérer et les conditions objectives en vertu desquelles la Résistance remettra ses armes aux forces régulières libanaises, pour que l’État libanais soit responsable, une fois pour toutes, des questions de défense et de sécurité."

source: window in lebanon

Écrit par : mc | mercredi, 17 novembre 2010

Bonne pioche, mc !
Bon courage.

Écrit par : SJM | mercredi, 17 novembre 2010

"Aoun met en garde : Le Hezbollah pourrait violemment réagir à une inculpation de certains de ses membres par le Tribunal spécial pour le Liban (TSL)"

......

Israël a tué Hariri et les autres, ok, c'est un plan sioniste pour foutre la merde au Liban, ok, les américains veulent semer la zizanie entre chiites et sunnites, ok, l'ONU est vendu à Israël, ok....
mais alors pourquoi ils tombent dans le piège???

bonsoir SJM!

Écrit par : mc | mercredi, 17 novembre 2010

"Le Liban est en danger car la justice est détournée après l'assassinat de Rafiq Hariri".
Entretien exclusif avec Aoun à l'émission "L'invité" sur TV5.
Pas très convaincant ! (en dehors du fait qu'il a du mal à s'exprimer en français)

Vidéo ici :

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/Revoir-nos-emissions/L-invite/p-9990-Accueil.htm

Écrit par : Marie2 | mercredi, 17 novembre 2010

il n'a pas l'impression de se contredire le monsieur? c'est l'âge vous pensez?

Écrit par : david | mercredi, 17 novembre 2010

L'ONU vendu a Israel?!!!! La meme organisation qui accuse Israel de crime contre l'humanite et qui assimile le sionisme au racisme?
Sinon, Bibi a decide de retirer Tsahal de Ghajar.

Écrit par : Anis | mercredi, 17 novembre 2010

Dans le même sens:

"Things on the ground suggest that, if they continue to take intransigent positions towards us, in this case, let it be. This time, it will be a big May 7," Qanso warned.

"We want to defend ourselves and the unity of Lebanon," Qanso said, adding that the Lebanese army stands by Opposition forces in safeguarding the country's unity.

Drôle de façon de défendre l'unité d'un pays! :((

Écrit par : mc | jeudi, 18 novembre 2010

Anis, il n'y a plus que Hariri qui aime l'ONU

Écrit par : mc | jeudi, 18 novembre 2010

"Vous nous avez mal compris. Vous avez cru que nous aspirons au pouvoir et que la résistance est prête à renoncer à sa cause et à sa dignité. Nous ne vendons pas nos martyrs même en contrepartie du pouvoir entier, et même du tiers du pouvoir" (H. Nasrallah, novembre 2010, à propos d'une proposition que J. Chirac aurait faîte visant à accorder plus de pouvoir aux chiites).

Pour H Nasrallah, la "cause" du Hezbollah n'est donc pas de permettre aux chiites d'avoir plus de pouvoirs au sein des institutions libanaises et de participer davantage au développement du pays.

C'est probablement la première fois qu'il exprime aussi ouvertement les choses.

H Nasrallah n'ignore pas l'histoire, à savoir que c'est la France qui, lors du mandat, a donné à la communauté chiite un commencement de représentation politique.
Manifestement, le fait que la communauté dont il est issu ait encore davantage de pouvoirs, conformément à sa représentation démographique, ne l'intéresse pas.
Très décevant.

Écrit par : SJM | jeudi, 18 novembre 2010

SJM, ça ne m'étonne pas, le hezbollah n'a jamais réclamé une part au gouvernement, jamais avant le départ des troupes syriennes...............

Écrit par : mc | jeudi, 18 novembre 2010

Marie2, je viens de regarder ta vidéo,

tu dis "Pas très convaincant" moi je dirais même plus, comme les Dupont, pas très convaincu, avec un U :(

Écrit par : mc | jeudi, 18 novembre 2010

SJM, si j'ai le courage, un jour je copierai les lettres que ma maman m'a écrites, autour d'octobre 1990, pour montrer ce à quoi aspiraient les libanais, quels qu'ils soient, chiites, sunnites, maronites ou autre.... et comment ils avaient mis tous leurs espoirs dans ce général qui avait une certaine vision du Liban, qu'il a perdue au cours des années...

Écrit par : mc | jeudi, 18 novembre 2010

bon j'arrête, ça fait trois commentaires :)

Écrit par : mc | jeudi, 18 novembre 2010

@ SJM:
De quel pouvoir tu parles?
C'est celui qui a les armes qui a le pouvoir et qui determine la politique etrangere du pays. De ce point de vue, c'est le Hezbollah qui detient le vrai pouvoir politique.

Écrit par : Anis | jeudi, 18 novembre 2010

@ mc.
En tout cas on devrait être rassurés ;-) : Pour lui pas de risque de guerre civile et à la question de savoir si les événements de 2008 pourraient se reproduire, il a répondu : "non, non, non". Mais alors qu'est-ce qui raconte Qanso ?

"Things on the ground suggest that, if they continue to take intransigent positions towards us, in this case, let it be. This time, it will be a big May 7," Qanso warned.

Écrit par : Marie2 | jeudi, 18 novembre 2010

@ Anis
Parlement, gouvernement ; des institutions qui normalement s'occupent (aussi) de politiques intérieures.

@ Mc
Peut-être faut-il que tu cesses de lui accorder de l'importance.
Ce n'est pas lui qui décide de quoi que ce soit.
Pour le reste, j'attends de voir de quelle manière la communauté internationale (dans toute sa diversité) va se tirer de ce qui semble être devenu un bourbier : le TSL.

Écrit par : SJM | jeudi, 18 novembre 2010

Dis-le-toi désormais
Même s'il est sincère
Aucun rêve jamais...
Ne mérite une guerre

Écrit par : mc | jeudi, 18 novembre 2010

Un mois sans nouveau post ... c'est si "mort que çà la situation au Liban?

Écrit par : nassib | vendredi, 19 novembre 2010

hein? quoi? il se passe quelque chose?
quoi? ghajar va être évacué? mais personne ne le veut ici!
quoi? l'acte d'accusation, c'est pour dans 2 ou 3 semaines? mais on tranchera des mains et puis voilà...
quoi? la forêt brûle parce qu'il ne pleut toujours pas? bein je vais vérifier ça demain à maasser el-chouf et je te dirai nassib ;-)

Écrit par : david | samedi, 20 novembre 2010

si tu veux, je peux aussi te parler de mes étudiants qui me disent, au sujet des accords de Taef:
- Taef, c'est au Liban?
- Les accords, c'était avant ou après l'an 2000?
- Taef, mais non, c'était en 1982!
- c'est qui le gars sur la photo là? hussein el-husseini? jamais entendu parler.

Écrit par : david | samedi, 20 novembre 2010

J'y crois pas à cet acte d'accusation dans 2 ou 3 semaines.....

Écrit par : mc | samedi, 20 novembre 2010

Emission sur l'avenir du Liban?
Le ton distancié fait froid dans le dos.
http://www.publicsenat.fr/vod/conversation-d-avenirs/le-liban/67261

Écrit par : marie | lundi, 22 novembre 2010

aujourd'hui, il y a ceux qui passent à autre chose...

Écrit par : david | lundi, 22 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu