Avertir le modérateur

samedi, 04 décembre 2010

La crise autour du Tribunal spécial pour le Liban (pour les nuls)

Tic tac, tic tac, tic tac... Non, ce n'est pas le son menaçant d'une future décharge explosive quelque part, sur un boulevard quelconque, attendant le passage d'un convoi. Mais plutôt celui de la bombe à retardement que tout le monde attend: l'acte d'accusation dans le cadre du Tribunal spécial pour le Liban, chargé de faire la lumière sur la série d'attentats entamée en octobre 2004. Et surtout celui ayant visé Rafic Hariri, ex-Premier ministre, un matin de février. De février... 2005! Soit il y a presque 6 ans. Quand même.

 

Que s'est-il passé en 6 ans d'enquête?

Commençons par le jour de l'attentat de la Saint-Valentin et ceux qui suivirent. N'importe quel Pinot-simple-flic vous le dira: la principale chose à faire en cas d'attentat est de garder inviolée la scène du crime. Résultat: deux heures après, on se serait cru à Disneyland un jour férié! Les forces de l'ordre de l'époque ont clairement piétiné tout ce qui aurait pu servir l'enquête, les premières heures étant toujours cruciales pour la collecte d'indices. Des voitures ont été vite emportées à l'abri des curieux... Bref, l'enquête partait mal (sciemment?). La première équipe d'enquêteurs internationaux, menée par Peter Fitzgerald, n'est arrivée à Beyrouth que onze jours plus tard...

Ensuite, une trentaine d'attentats a laissé sur le carreau une dizaine de figures politiques ou médiatiques, et de nombreux citoyens ayant eu la malchance d'être là au mauvais moment, au mauvais endroit. Pour rappel, voici la dernière carte postée sur le blog, en janvier 2008, le jour de l'assassinat de Wissam Eid. Souvenez-vous...

attentats20080125.jpg

Presque 30 attentats, vous en conviendrez, ça secoue un pays.

Pendant ce temps-là, l'Onu a diligenté une pelleté d'enquêteurs, dont les patrons successifs n'ont pas été exempts de reproches. Cela a commencé avec l'Allemand Detlev Mehlis, dont les rapports préliminaires pointaient du doigt la Syrie que tout le monde accusait alors. Puis Mehlis a jeté l'éponge au profit du Belge Serge Brammertz qui n'a pas laissé un souvenir impérissable. Est alors entré en scène le Canadien Daniel Bellemare, actuellement en charge du dossier et qui a déclaré récemment: l'acte d'accusation sera publié quand il sera prêt, pas un jour avant, pas un jour après. Super intéressant.

Les Syriens poussés dehors au printemps 2005 sont finalement revenus au Liban par la fenêtre de derrière. Via leurs alliés locaux et parce que la politique du dos rond est une spécialité damascène depuis les années 70. Washington et Paris ont remis Damas dans le jeu, les impératifs de la diplomatie régionale répondant aux voix impénétrables de je-ne-sais-quel Seigneur.

Après le déluge de fuites sous l'ère Mehlis, l'équipe d'enquêteurs s'est mise un bâillon. Jusqu'aux fameuses révélations du journal allemand Der Spiegel, pointant du doigt le Hezbollah. Considérée comme une farce au début, cette hypothèse a pris forme depuis, jusqu'au récent documentaire de la chaîne canadienne CBC. Pour ceux qui l'auraient raté, c'est juste en dessous.

Dernière rumeur en date lancée par le journal russe Odnako – car tout ceci n'est que rumeur tant qu'aucune preuve irréfutable n'est apportée – et relayée par ce bon Réseau Voltaire, pointant du doigt un missile de fabrication allemande dont se seraient servi les méchants assassins. Aucune preuve encore, beaucoup de suppositions, d'affirmations péremptoires (quoi que pour une fois, Baudis n'a pas été accusé d'être le représentant du Groupe Carlyle en France, y'a du progrès).

 

Revenons un peu en arrière. En 2005, à qui profitait le crime, «à première vue»?

assadharirisuicide.jpgLe bon sens écartait a priori les pistes menant aux services français et américains. Difficile de se dire que les rédacteurs de la résolution 1559 se soient tirés une balle dans le pied en effaçant Hariri. Deux pistes s'imposaient donc, toutes deux extérieures: une menant à Damas, l'autre à Tel Aviv.

Depuis des mois, Hariri était en plein bras de fer avec Assad à cause de la prorogation du mandat présidentiel d'Emile Lahoud. Le vote de la 1559 a rajouté une couche au divorce entre l'homme fort du pays et le régime de tutelle de l'autre côté de l'Anti-Liban. Sur le moment, la culpabilité de la Syrie semblait (trop?) évidente. Si Damas était bel et bien le commanditaire, se pouvait-il que le pouvoir syrien ait si mal calculé son coup au point de perdre sa vache à lait financière? Et comment les Syriens – qui avaient des yeux partout – n'auraient-ils pas été au courant que quelque chose d'aussi énorme se tramait dans les rues de la capitale libanaise?
Ensuite, cela a été la saison des «suicides», avec celui de Ghazi Kanaan par exemple, ex-homme fort des SR syriens au Liban. Sans compter sur la disparition d'Imad Moughnieh en plein Damas: facile d'accuser le Mossad, facile aussi d'accuser les Syriens d'éliminer l'éventuel exécutant d'assassinat(s) politique(s) au Liban. En gros, personne ne sait ce qui se passe dans cette région du monde, pas même Wikileaks.

Evidemment, le voisin israélien a été pointé du doigt pour les crimes perpétrés au Liban en 2005 et 2006, même si cette accusation n'a pas eu beaucoup d'écho sur le moment. Israël ne s'est jamais gêné pour organiser des éliminations physiques. Alors pourquoi pas? Mais pourquoi vouloir déstabiliser à ce point un front nord plutôt calme depuis le retrait de 2000?

Et puis outre les profiteurs potentiels que l'on cherche forcément parmi les acteurs régionaux de la partie d'échecs qui se joue ici depuis 60 ans, il y a aussi un autre prisme à prendre en compte: la fortune de Rafic mort est bien moins gênante (et puissante) que celle de Rafic vivant. Avec une tire-lire personnelle évaluée à un peu plus de 16 milliards de dollars avant sa disparition, Hariri père était un vrai poids lourd. Disloquée en six parts (sa veuve et ses cinq enfants), cette fortune (utile en période électorale) pèse beaucoup moins dans le subtil jeu d'équilibre qu'est notre saine et belle vie politique. Du coup, l'héritier politique, Saad, a du mal à boucler les fins de mois. Si, si, c'est possible, même pour lui. Alors, qui aurait pu avoir intérêt à affaiblir financièrement (et donc politiquement) le clan Hariri? Hum?

 

Depuis 2005, que s'est-il passé sur la scène locale?

Juste après l'explosion du 14 février 2005, nous avons eu droit à la fausse revendication d'Ahmed Abou Adass (tiens, en parlant de faux témoins, faudrait commencer par celui-là... mais il aurait disparu en Syrie, flûte), l'avion australien... Un bel écran de fumée dont plus personne ne parle (et qui s'en souvient vraiment?). Quatre généraux libanais fidèles au tuteur syrien ont été arrêtés (puis relâchés sans être innocentés l'an dernier faute de preuves). Geagea est sorti de prison après 11 ans passés derrière les barreaux, Aoun est revenu au pays après 15 ans d'exil. Lahoud est resté en place, payé par le contribuable pour ne surtout pas signer le moindre papier que le gouvernement lui présenterait. Le pays a subi une guerre dévastatrice en 2006, un sit-in durant 18 mois, une paralysie politique insensée, le siège du camp de Nahr el-Bared au Nord, un mini putsch en mai 2008, le réarmement des milices, des élections inutiles dont les vainqueurs réels sont les perdants des urnes (vive les leçons de démocratie!)... Et puis un Taef bis à Doha (entérinant cette terrible politique du ni vaincu/ni vainqueur), un gouvernement d'union nationale bancal, la mise à jour de réseaux d'espionnage israéliens (surtout dans le secteur des télécoms), le retour en scène très théâtral de Jamil Sayyed... En fait, la liste est longue et il serait bien vain de vouloir être exhaustif.

 

Aujourd'hui, qui accuse qui?

Ce qui reste du 14 Mars s'accroche au TSL, disant que la justice internationale doit prévaloir. Ce camp politique (en ruine depuis le désistement de la girouette choufiote et le choc provoqué par le baise-main du fiston à Damas) espère encore que les pays occidentaux et l'Arabie saoudite ne le laisseront pas tomber. Officiellement, le 14 Mars attend l'acte d'accusation pour se prononcer, ne voulant accuser personne ouvertement.

De l'autre côté de l'échiquier, la donne est plus simple. Le Hezbollah menace quiconque souhaitant le mettre au banc des accusés de trancher des mains. Quand Nasrallah prend la parole, tout le monde écoute. Selon lui et ses preuves (tout ce qu'il y a de plus discutables), ce sont forcément les Israéliens, le TSL étant un instrument américano-sioniste pour parvenir à annihiler le parti de Dieu (ce que la guerre de 2006 n'a clairement pas fait). Surprenant, non? Les aounistes – qui accusaient avec véhémence Damas en 2005 – sont à fond derrière, tout comme différents chefs de clan comme Frangieh, Karamé... L'opposition toute entière s'appuie sur différents vices de forme: l'affaire des faux témoins a fait la une des journaux récemment, mais aussi la naissance même du TSL. A l'époque, le gouvernement était passé en force alors que le Parlement aurait dû ratifier le texte. Problème: le Parlement était fermé, son président ayant perdu les clés pendant de très longs mois. Le serpent se mord la queue [note pour plus tard: il faudrait changer le cèdre du drapeau libanais en serpent se mordant la queue].

En dehors du Liban, les choses sont assez claires également – et peu surprenantes: les Iraniens (et son proxy) accusent les Israéliens, les Américains (et leurs proxies) pointent du doigt les Syriens et les Iraniens... La diplomatie française, elle, tente de revenir dans le jeu, les pontes du 8 et du 14 Mars défilant à Paris ces dernières semaines. La France se veut impartiale... tout en avouant en coulisses avoir de fortes présomptions sur l'identité de l'exécutant et du (ou des) commanditaire(s). Mais entre cette vérité et le chaos promis, elle peine à choisir.

 

Quelles solutions?

Le 8 Mars souhaite que l'Etat libanais se désolidarise du TSL. Impossible, même si le Parlement décide d'arrêter de le financer (le texte prévoit que le Liban prenne en charge 49% du budget du TSL). Le personnel politique joue la montre, poussant un 'ouf' de soulagement à chaque annonce du report de la publication de l'acte d'accusation. Syriens et Saoudiens sont chargés de trouver une issue à la crise. Damas et Riyad s'activent pour trouver une solution éliminant les failles dans la procédure d'une enquête décrédibilisée. Mais le temps presse... Et le parapluie syro-saoudien pourrait n'être que temporaire (en fonction de la ligne politique que suivra le "nouveau régime" à Riyad car tout le monde là-bas est malade, les têtes risquant de changer bientôt). Côté 14 Mars, aucune solution en vue. Après de multiples concessions, Hariri fils n'a plus beaucoup de lest à lâcher.

 

Guerre civile or not?

Les plus pessimistes voient déjà le pays sombrer dans un conflit civil, chiites contre sunnites, avec les chrétiens bien divisés au milieu. Peu probable dans un premier temps car, même si les rumeurs de réarmement et de réorganisation des Forces libanaises se font entendre, aucune force n'est à même d'entrer en confrontation directe avec le Hezbollah. Et ce dernier fera tout pour l'éviter: selon certains analystes, il a peur pour son image, se voyant encore reprocher dans les talk-shows télévisés d'aujourd'hui d'avoir retourné ses armes vers l'intérieur en mai 2008. Et avant d'en arriver là, il a d'autres armes à sa disposition, politiques celles-là. Si d'aventure l'acte d'accusation pointait des doigts le Hezbollah ou certains de ses membres, ses ministres pourraient démissionner dans la seconde, paralysant le pays encore plus qu'il ne l'est déjà. Et cela aurait comme un air de déjà-vu. Le serpent qui se mord...
podcast

 

[SCOOP] Un nouvel espoir pour sortir de la crise!

Dernière option, inspirée par celle du patriarche Sfeir concernant les feux de forêt et la pluie qui se fait cruellement attendre: prier. Mais je laisse ça à d'autres. Si les prières de tout bord pouvaient sauver le Liban, cela fait bien longtemps que le pays aurait dû être tiré d'affaire. Vu l'histoire des 40 dernières années, j'ai comme des doutes sur la recette du chef cuisinier de Bkerké.

 

Et si vous n'avez toujours pas compris...

...voici un résumé réalisé par d'illustres inconnus, mais assez explicite de la situation libanaise. Si après ça vous ne comprenez toujours pas, y'a plus d'espoir...

Allons-nous vers une solution au conflit? Nous sommes maintenant, en droit, de l'espérer.

Commentaires

Excellent papier qui résume bien la situation de ce beau pays qui chavire on ne sait où.....je ne dirais qu'un mot: QUEL GACHIS!!!

Écrit par : michael | samedi, 04 décembre 2010

bravo David, beau récapitulatif!

Tu as oublié de dire que si Israel était derrière les 30 attentats, alors les portraits de Hariri père, Pierre Gemayel, Samir Kassir, Georges Haoui, Gebran Tuéni etc... aurait du être affichés dans le fief du Hezbollah à côté de celui de Imad Moughniyéh!!!

Écrit par : mc | dimanche, 05 décembre 2010

ceci dit si toutes les pistes mènent au Hezbollah, c'est très injuste, comment le Hezbollah accepte d'être le bouc émissaire?
Le commanditaire va encore une fois s'en sortir?

Écrit par : mc | dimanche, 05 décembre 2010

Il faut être honnête et le reconnaître : la stratégie de défense/contre-attaque de Hassan Nasrallah menée depuis l'été ne plaide pas en sa faveur :

1) Une multitude d'affirmations contradictoires, dans un temps très court, auxquelles le Hezbollah, habituellement plus rigoureux, n'était pas coutumier.
Notamment : "nous ne commentons pas l'enquête du TSL" ..... suivi d'une succession de déclarations, discours sur le TSL et sa "politisation".
"Nous détenons des preuves de l'implication d'Israël" ... pour aboutir à des "éléments et des indices".
"Israël n'a pas infiltré le Hezbollah" ... pour finir récemment par une "infiltration par Israël des réseaux de télécommunication du Hezbollah".
2) L'empressement à rechercher un "accord politique" avant la parution de tout acte d'accusation. Les appels pressants en ce sens en direction de l'Arabie Saoudite sont éclairants.
3) mise sous pression de la partie adverse : si on ne parvient pas à un accord, la cata !
+ dossier des faux témoins : "attention, on sait que, de votre côté, vous avez essayé d'impliquer directement la Syrie."
Tentative d'instauration d'une situation "équilibrée" pour aboutir à un accord.
+ tentative de renversement de situation : "je menace mais j'indique c'est vous qui souhaitez le conflit"

Voilà ...

NB : oui, le TSL est politique puisqu'il a été instauré pour des motifs politiques [on aimerait bien que la "communauté internationale" fasse de même dans d'autres circonstances et enquête sur d'autres crimes (ceux d'Israël ... par exemple).
Oui, il faudra une solution politique et j'espère que la France continuera à soutenir les 3 présidents et le gouvernement d'union nationale ; que les USA ne joueront pas avec le feu et la fermeront.
Mais, bon, dans l'hypothèse où ce seraient des membres du Hezbollah qui auraient participé au crime, c'est toujours bon à savoir : toutes les impostures méritent d'être démasquées.

Écrit par : SJM | dimanche, 05 décembre 2010

"il a peur pour son image": intéressant, mais par rapport à qui?
excellent ce cours de géostratégie beyrouthine !

Écrit par : marie | dimanche, 05 décembre 2010

@ mc
tous les assassinés n'ont pas forcément la même valeur...

@ SJM
"toutes les impostures méritent d'être démasquées"
malheureusement, c'est un peu comme les bondieuseries pour que la pluie tombe enfin (demain!). si toutes les impostures (allez, disons des 30 dernières années) étaient démasquées, ça ferait un beau ménage!

Écrit par : david | dimanche, 05 décembre 2010

@ marie
peur pour son image auprès de la population locale, de ses alliés chrétiens, et du monde arabe en général. je discutais il n'y a pas longtemps avec un monsieur respectable, proche de aoun il y a quelques années, et qui me soutenais mordicus que le hezb n'avait jamais tourné ses armes vers l'intérieur et que c'est pour cette raison que GMA n'avait jamais réclamé son désarmement (comme celui des autres milices). pourtant, y'a bien eu des bisbilles avec amal. mais bon.

Écrit par : david | dimanche, 05 décembre 2010

@ SJM:
Nous au moins, on revendique plus ou moins...

Écrit par : Anis mort de honte | dimanche, 05 décembre 2010

pour refaire son image, le hezzz devrait offrir ses armes à l'armée libanaise. qu'en penserait le monsieur dt tu parles?
c'est de saison!

sinon, avec un tour chez le barbier et une épilation des sourcils, le hezzz perdrait son titre de barbus, mal connoté.

Écrit par : marie | dimanche, 05 décembre 2010

@ anis
pourquoi mort de honte?

@ marie
c'est une dame, faut lire les liens!

Écrit par : david | dimanche, 05 décembre 2010

en parlant de liens, je conseille celui sur Peter Fitzgerald. c'est un peu long mais super intéressant.

Écrit par : david | dimanche, 05 décembre 2010

D'etre citoyen d'un pays qui, parfois, commet des crimes pour raison d'etat. Mais bon, apparement, c'est le cas de tout le monde.

Écrit par : Anis | dimanche, 05 décembre 2010

bein oui.

Écrit par : david | dimanche, 05 décembre 2010

Sinon, votre patriarche, il pourrait pas prier pour nous aussi? Parce que la, y a mort d'homme.

Écrit par : Anis | dimanche, 05 décembre 2010

dvid, je parlais du 'monsieur respectable. pour une fois que je lis tout!

Écrit par : marie | dimanche, 05 décembre 2010

pardon marie... oui, je lui ai posé la question. il ne serait pas contre, mais "comprend" la réticence du Hezb à le faire "car, après tout, ce sont les seuls à résister contre les sionistes". pas vraiment de discussion possible dans ce cas de figure. pour lui, l'Onu est aux mains du lobby sioniste aussi. et tout ça avec plein d'arguments... je désespère d'avoir un jour une discussion normale sur ces sujets.

Écrit par : david | dimanche, 05 décembre 2010

pas de lien direct avec le sujet, mais ça va agiter les anti-hariri ça...
http://www.lejdd.fr/Societe/Justice/Actualite/Affaire-Karachi-Ziad-Takieddine-exhibe-un-dossier-secret-238935/

Écrit par : david | dimanche, 05 décembre 2010

Hier le TSL était le sujet du premier documentaire de l'émission "L'effet papillon" sur Canal +.

Vidéo ici :

http://player.canalplus.fr/#/401480

Écrit par : Marie2 | dimanche, 05 décembre 2010

:) excellent !

Écrit par : lila | lundi, 06 décembre 2010

"Il est plus facile de tuer le 1er ministre que d'accuser le hezbollah" :S
très factuel !!!!

Je me demande s'il en sortira qqe chose de ce tribunal, j'ai pas confiance... J'ai plus confiance en rien, même pas en wikileaks qui me semble être une grosse arnaque...

Écrit par : mc | lundi, 06 décembre 2010

au fait bravo pour les prières, ça a marché !

Écrit par : mc | lundi, 06 décembre 2010

et ben voilà:

"TSL : pas d'éventuelle publication de l'acte d'accusation avant deux mois"

et je dirais même plus..... que deux mois..... je compterais en années, oui c'est politisé, mais pas tout à fait dans le sens que l'on croit!!!

:((

Écrit par : mc | lundi, 06 décembre 2010

A partir de ton message, mc, j'ai cherché des précisions. J'ai trouvé la publication de l'Agence Reuters.

Ben voilà :(( :

http://www.paris-normandie.fr/article/france-monde/syriens-et-saoudiens-calment-le-jeu-avant-le-proces-hariri

Écrit par : Marie2 | lundi, 06 décembre 2010

eh bein voilà, les confiseurs passeront l'hiver au chaud.

Écrit par : david | lundi, 06 décembre 2010

@ Anis
Le "deux poids deux mesures" est insupportable.
Le droit international - que les juristes appellent le "droit mou" tellement il est inconsistant - n'est que la traduction juridique des rapports de forces politiques et n'est que l'instrument des plus forts. Le TSL s'inscrit parfaitement dans cette logique : il a été créé contre la Syrie par les Etats-Unis et la France (Malheureusement pour nous, Jacques Chirac a été président de la France) ; tout le blabla sur la justice et l'arrêt des attentats n'est qu'un habillage objectif à un but bien subjectif.
Je comprends dans ces conditions - indépendamment du fait de savoir si la Syrie et/ou le Hezbollah ont effectivement tué Hariri - ceux qui ne supportent pas les différences de traitement : qu'aucun tribunal international ne soit mis sur pied pour enquêter et juger les guerres menées par Israel : pourtant, il existe bien des qualifications juridiques, et de droit international (crimes de guerre par exemple), susceptibles d'amener au moins à une enquête. Mais non, rien ! pour des raisons politiques, Israel ne sera jamais sérieusement inquiétée.
Et pendant ce temps là, la colonisation se poursuit, se poursuit ... au nez et à al barbe des américains en plus : si c'est pas du foutage de gueule, ça !
Faut pas s'étonner après ...
Bon, je m'égare.

Écrit par : SJM | lundi, 06 décembre 2010

@ Mc

Aucun lapin ne sortira du chapeau.

Écrit par : SJM | mardi, 07 décembre 2010

Je te rappelle juste que lors de la guerre des six jours ou de la guerre de kippour, pratiquement aucun civil des deux camps n'a ete touche. Si le Hamas avait epargne nos civils et avait adopte une autre forme de combat que la guerilla urbaine (dans l'une des regions les plus densement peuplees du monde) et le lancer de roquette depuis les zones civiles, cela se serait passe autrement. En 2006, Human Rights Watch qui a condamne Israel a aussi dit que le Hezbollah a essaye d'empecher les civils de fuire le sud Liban. Par contre, si vous dites que certains bombardements n'avaient aucun objectif militaire, je vous crois sur parole.
Et sur les colonies, je suis d'accord et je pense que c'est une faute morale et que c'est la principale connerie de l'histoire d'Israel. Mais a mon avis, ce n'est pas cela qui change fondamentalement la donne.

Écrit par : Anis | mardi, 07 décembre 2010

"Et sur les colonies, je suis d'accord et je pense que c'est une faute morale et que c'est la principale connerie de l'histoire d'Israel. Mais a mon avis, ce n'est pas cela qui change fondamentalement la donne."
détrompe toi Anis, c'est le principal argument qui est brandi contre Israel par les plus extrémistes, il est reproché à Mahmoud Abbas de continuer les négociations tant qu'il y a colonisation, et puis quelle drôle d'idée pour des civils d'aller s'installer sur des terres revendiquées de part et d'autre, ils ne doivent pas en dormir la nuit, où alors ce sont de sacrés originaux... Je n'aurais jamais osé m'installer en Alsace ou Lorraine quand ces territoires étaient revendiqués en même temps par la France et l'Allemagne....

SJM "il a été créé contre la Syrie par les Etats-Unis et la France", peut être, mais aujourd'hui il est minutieusement rendu caduque POUR la Syrie par les Etats-Unis et la France qui font marche arrière, et qui se rendent compte que de toute manière la Syrie aura le dernier mot...
Le Liban comme les EU ou la France croyait pouvoir se débarrasser de la main mise syrienne, mais non, mes compatriotes ne veulent pas, ou ne peuvent pas sinon le robinet des dollars iraniens sera coupé!!!

Enfin du moment que les attentats ne reprennent plus jamais.....

Écrit par : mc | mardi, 07 décembre 2010

Super Article!!!! je viens de le lireeeeeeeeeee

Écrit par : NG | mardi, 07 décembre 2010

@ Anis : suis rassuré du fait que tu ais conscience de ce problème.

@ Mc : là je te trouve injuste :)
Ce n'est pas parce qu'une enquête technique ne mènerait pas là ou tu voudrais qu'elle aille qu'il y a politisation ou marche en arrière.
Donc si je comprends bien : les pro-8 Mars disent que c'est politisé parce que le Hezb va être accusé ; les pro-14 Mars disent que c'est politisé parce que la Syrie ... ne serait pas accusée ??
Ben y a qu'à fermer la boutique !
Après tout, en tant que contribuable français, je ne vois pas pourquoi on me force à financer un machin que tout le monde conteste et dont on m'annonce qu'il va générer une guerre civile.

Écrit par : SJM | mardi, 07 décembre 2010

SJM combien de fois ils ont remis la publication de l'acte d'accusation??? ça fait 6 ans!!!!

franchement, qui a assassiné tous ceux qui se réclamaient anti-syrien? les israéliens?
qui a assassiné samir kassir qui n'arrêtait pas de parler du printemps de damas?

Écrit par : mc | mardi, 07 décembre 2010

Mc, je crois que tu en demandes trop : le tribunal a été institué pour des motifs politiques mais ensuite [je passe la contestable période David Mehlis] c'est une enquête technique qui a été menée, avec recherche d'élements de preuve.
Nous verrons ce que contiendra le rapport d'enquête mais je ne crois pas que Daniel Bellemare subisse la pression de qui que ce soit, dans un sens ou dans un autre.
Ce que tu veux, c'est la tête de Bachar, mais même si c'est lui le commanditaire, crois-tu vraiment qu'on puisse prouver quoi que ce soit à ce sujet ?
6 ans d'enquête pour un crime de cette nature et de cette complexité, c'est pas beaucoup, mc, je t'assure.
Et "franchement", je ne pense pas que ce soient les israéliens qui ont assassiné samir kassir.

Écrit par : SJM | mardi, 07 décembre 2010

Qui est Samir Kassir?
Si les suspects de l'enquete technique pouvaient etre interroges, on en saurait peut etre plus sur les commanditaires.

Écrit par : Anis | mardi, 07 décembre 2010

@ MC:
Tant que l'armee continuera a defendre les colons et les colonies, pourquoi veux-tu qu'il se cassent? Au contraire, ils vivent en securite et avec des loyers plus bas qu'a Jerusalem Ouest ou Tel Aviv.

Écrit par : Anis | mardi, 07 décembre 2010

@ SJM
juste un truc: Mehlis, son petit nom, c'est Detlev, pas David ;-)

@ anis
samir kassir, en bref: journaliste du Nahar, fondateur du magazine L'Orient Express, leader d'un parti de gauche, grand animateur de la "Révolution du cèdre", assassiné le 2 juin 2005. le truc, c'est qu'il avait aussi la nationalité française. du coup, bruguière est venu plusieurs fois à beyrouth car les Français voulaient mettre leur nez dans l'enquête. mais à l'époque, comme pour hariri, le début de l'enquête a été bâclée. genre, pas d'enquête de proximité dans le voisinage et tout le tralala...

Écrit par : david | mardi, 07 décembre 2010

et juste un petit mot sur la caricature de Pinter, que j'avais gardée au chaud depuis 2005: je ne suis pas fan de son "humour" habituellement, mais franchement, celle-là sur la thèse du suicide de Hariri, je l'avais trouvée géniale...

Écrit par : david | mercredi, 08 décembre 2010

Parler avec un sioniste sur les droits de l'homme et les crimes de guerre commis par "israel" c'est comme parler laïcité avec najad ou le roi abdalah, je crois qu'il y a d'autres sujets mois bouchés.

Je crois qu'ils ont consulté la météo avant de passer à la prière pour la pluie, bien joué les gars.

Écrit par : zayd | mercredi, 08 décembre 2010

SJM, je ne veux la tête de personne, je suis trop pacifiste pour ce genre de souhait...
Je veux juste que les coupables arrêtent de liquider les libanais et que les libanais ouvrent leurs yeux pour se méfier de ceux qui font semblant de les aider...
(les problèmes du Liban n'ont pas commencé le 14 février 2005 et la guerre du Liban ce n'est pas celle de 2006, en 2006 c'était un bombardement aveugle de la part d'un ennemi déclaré et personne ne conteste ça!)
et je veux que les coupables arrêtent de se fouttre de nous avec les histoires de résistance contre Israel, le blabla on en a marre, la Syrie n'a jamais levé le petit doigt pour défendre le Liban contre les agressions israéliennes, et je ne parle pas uniquement de 2006, elle se sert de notre pays pour négocier sa paix tacite tout en réclamant haut et fort qu'Israel est son ennemi...

Bref, pendant que tout le monde est enlisé dans ce foutu problème et en attente de ce procès, et du règlement du conflit israelo-palestinien le pays est géré n'importe comment, les députés boudent, les ministres boudent, les déchets s'accumulent, le bazar s'installe, les écoles publiques sont délaissées, la côte est ravagée, les beau immeubles sont détruits, les pauvres sont ignorés, les véritales problèmes de la vie de tous les jours sont oubliés...

Écrit par : mc | mercredi, 08 décembre 2010

@ David : oui, c'est pas David mais Detlev (lol)
Je sais pas si c'est un "sioniste" mais il me semble être une "buse" : je crois qu'il n'a pas une bonne réputation dans les milieux judiciaire.

@ Anis
Le problème des territoires occupés est LE problème : la politique d'israël est manifestement de noyauter les territoires, petit à petit, pour ensuite mettre les palestiniens devant le fait accompli. Faut-il rappeler que ces terrritoires n'appartiennent pas à israël ?
Faute morale tu dis ; je dis aussi faute politique. Je m'interroge sur l'avenir de ce pays. Dans 50 ans, quel sera la situation démographique en dehors et au sein même d'Israël ? Les Etats-unis seront-ils toujours LA puissance mondiale pouvant soutenir Israël ?

@ mc
Les hommes politiques libanais sont aussi trop contents que tous ces ministres et chefs d'état étrangers, ambassadeurs, viennent leur rendre ainsi visite, qu'on les invite à l'étranger : ramenés à ce qu'ils représentent en m2 de territoire et en PIB, c'est inespéré pour eux !

Écrit par : SJM | mercredi, 08 décembre 2010

...et c'est désespéré pour le peuple!

Écrit par : mc | mercredi, 08 décembre 2010

Vu les revelations de Wikileaks, je n'ai pas l'impression que le conflit israelo-arabe soit LE probleme de la region. Dois-je te rappeler que le plus meurtrier des conflit qu'ait connu la region est la guerre Iran-Irak, et de tres loin meme. Quant aux colonies, c'est un petit peu plus complique que cela. D'un point de vue strictement juridique, l'ONU est incapable de delimiter la frontiere entre arabes et israeliens en Cisjordanie parce que les arabes ont justement insisite pour que la ligne verte ne soit pas consideree comme une frontiere definitive en 1949, juste une ligne d'armistice provisoire, esperant sans doute qu'une guerre prochaine leur permetterait de conquerir des territoires sous controle israelien. Mais d'un point de vu politique, je pense en tant qu'israelien que si un retrait de ces territoires nous permetterait de conclure un accord de paix definitif avec nos voisins, je suis pour. Et d'un point de vue moral, on ne peut pas continuer a traiter les palestiniens de la sorte dans les territoires sous notre controle.

Écrit par : Anis | mercredi, 08 décembre 2010

@ anis
êtes-vous nombreux à penser comme toi?

Écrit par : david | mercredi, 08 décembre 2010

et plus précisément, existe-t-il des enquêtes d'opinion précise et sérieuse sur cette question? la "gauche" israélienne existe-t-elle encore?

Écrit par : david | mercredi, 08 décembre 2010

Je crois que mon commentaire a disparu.

Écrit par : Anis | mercredi, 08 décembre 2010

je viens de vérifier, y'a rien chez moi sur la plate-forme de gestion...

Écrit par : david | mercredi, 08 décembre 2010

Mon commentaire (avec liens) n'est pas passé.

Écrit par : Marie2 | mercredi, 08 décembre 2010

promis, y'a pas de censure ici (sauf cas très très exceptionnel).
bizarre. je vais faire un procès à 20 Minutes tout de suite ;-)

Écrit par : david | mercredi, 08 décembre 2010

J'ai envoye des liens avec des sondages qui disent une chose et son contraire, tant cote israelien que palestinien. En tout cas, ce que je peux dire a vu de nez, c'est que le camps de la paix a rarement ete aussi faible en Israel.

Écrit par : Anis | mercredi, 08 décembre 2010

@ anis
réessaie pour les liens, ou envoie-les moi sur chroniques.beyrouthines (at) yahoo.fr

Écrit par : david | mercredi, 08 décembre 2010

Ce que j'avais écrit n'a rien à voir avec ce que dit Anis et n'est pas très important. Mais j'ai essayé de nouveau et ce n'est toujours pas passé. Il doit y avoir un petit bug quand il y a plusieurs liens. Je remets le message sans les liens :

Au JT de 13h de France 2, le sujet du "feuilleton" de la semaine, c'est l'ambassade de France au Liban. Avec bien sûr Denis Pietton dans le rôle principal. En vrac dans les trois premiers épisodes : diplomatie économique ... valise diplomatique... revue de presse quotidienne ... télégrammes diplomatiques (éh...éh)... réceptions ... demandes de visa au consulat...promotion de la langue française....
Suite demain (Pietton dans le sud) et après-demain.

Écrit par : Marie2 | mercredi, 08 décembre 2010

http://www.haaretz.com/print-edition/news/haaretz-poll-64-percent-of-israelis-back-two-state-solution-1.278220
http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/poll-most-palestinians-see-two-state-solution-as-precursor-to-single-state-1.325793
En gros, les sondage disent tout et son contraire. Mais ce que je vois autour de moi, c'est une grande deception par rapport au processus de paix,

Écrit par : Anis | jeudi, 09 décembre 2010

Au JT de 13h sur France 2, le sujet du "feuilleton" cette semaine c'est l'Ambassade de France à Beyrouth. Avec bien sûr comme acteur principal Denis Pietton.
Dans les trois premiers épisodes, en vrac : diplomatie économique... promotion de la francophonie... demandes de visa au consulat... réception...valise diplomatique... revue de presse...télégrammes diplomatiques (éh, éh)..., Aoun...
Suite demain (Pietton dans le sud), et après-demain.

Premières vidéos ici :

A 25'48 pour lundi
http://www.pluzz.fr/jt-13h-2010-12-06-12h59.html
A 25'60 pour mardi
http://www.pluzz.fr/jt-13h-2010-12-07-12h59.html
A 22'28 pour mercredi
http://www.pluzz.fr/jt-13h-2010-12-08-12h59.html

Écrit par : Marie2 | jeudi, 09 décembre 2010

Il doit y avoir un petit bug quand il y a plusieurs liens. J'essaie à nouveau :

Au JT de 13h de France 2, le sujet du "feuilleton" de la semaine, c'est l'ambassade de France au Liban. Avec bien sûr Denis Pietton dans le rôle principal. En vrac dans les trois premiers épisodes : diplomatie économique ... valise diplomatique... revue de presse quotidienne ... télégrammes diplomatiques (éh...éh)... réceptions ... demandes de visa au consulat...promotion de la langue française....
Suite demain (Pietton dans le sud) et après-demain.

Les trois premières vidéos :

A 25'48 pour lundi
http://www.pluzz.fr/jt-13h-2010-12-06-12h59.html
A 25'50 pour mardi
http://www.pluzz.fr/jt-13h-2010-12-07-12h59.html
A 22'28 pour mercredi
http://www.pluzz.fr/jt-13h-2010-12-08-12h59.html

Écrit par : Marie2 | jeudi, 09 décembre 2010

J'essaie avec la première vidéo :

A 25'48 pour lundi
http://www.pluzz.fr/jt-13h-2010-12-06-12h59.html

Écrit par : Marie2 | jeudi, 09 décembre 2010

Je croyais que c'était une blaque ce feuilleton libanais au JT.

Comme sur le Liban dans le Figaro Madame de cette semaine:
http://madame.lefigaro.fr/cuisine/en-kiosque/3417-beyrouth-le-gout-dela-dolce-vita-retrouvee

Écrit par : marie | jeudi, 09 décembre 2010

merci pour ces évasions marie et marie2

en attendant la douche écossaise continue:

"15h30 Enquête Hariri : un acte d'accusation "très, très bientôt" (greffier TSL)"

Écrit par : mc | jeudi, 09 décembre 2010

mc, je croyais que la publication de l'acts d'accusation était reportée à l'an prochain???

Écrit par : marie | jeudi, 09 décembre 2010

justement marie, je ne comprends plus rien

Écrit par : mc | jeudi, 09 décembre 2010

eh, la news du jour, c'est quand même Hariri qui fait un speech pour honorer la Journée internationale contre la corruption. ;-)

Écrit par : david | jeudi, 09 décembre 2010

@ Marie et mc

Explications dans cet article :

"Il n'y a pas encore de date mais ce que je peux vous dire, c'est que ce sera très, très bientôt", a déclaré Herman von Hebel, lors d'un entretien avec des agences de presse au siège du TSL à Leidschendam, dans la banlieue de La Haye.
"Nous ne parlons plus de mois, nous parlons vraiment en semaines", a-t-il ajouté. Interrogé sur la possibilité d'une remise de l'acte de d'accusation au juge de la mise en état avant le début des vacances d'hiver du TSL mi-décembre, il a répondu : "je ne peux ni le confirmer ni l'exclure".
L'acte d'accusation présenté par le procureur du TSL, le Canadien Daniel Bellemare, restera "confidentiel au moins jusqu'à ce qu'il soit confirmé par le juge de la mise en état", le Belge Daniel Fransen, a indiqué le greffier.
Il devrait falloir "6 à 10 semaines" au magistrat pour confirmer l'acte d'accusation, a-t-il ajouté. Le juge peut aussi l'infirmer, demander des éléments supplémentaires au procureur ou rejeter un ou plusieurs chefs d'accusation, selon le règlement du tribunal.
Un procès pourrait débuter "dans les quatre à six mois" suivant la confirmation de l'acte d'accusation, a estimé le greffier. "En septembre ou octobre, quelque chose comme cela, à un moment donné dans la seconde moitié de l'année", a-t-il précisé.

Pour l'article en entier :
http://www.lematin.ch/flash-info/monde/enquete-hariri-acte-accusation-bientot-greffier-tsl

Écrit par : Marie2 | jeudi, 09 décembre 2010

Voila, mon commentaire est rapparu.

Écrit par : Anis | jeudi, 09 décembre 2010

Voila, mon commentaire est rapparu.

Écrit par : Anis | jeudi, 09 décembre 2010

@ Marie
J'ai noté dans l'article du Figaro Madame qu'on pouvait manger un bon knefe sur l'autostrade à Jal el Dib. J'essaierai la prochaine fois qu'on ira au Liban. J'adore le knefe nature, sans kaak, mais parfois ils sont écœurants.

Écrit par : Marie2 | vendredi, 10 décembre 2010

à voir:
http://info.francetelevisions.fr/video-info/?id-video=MAM_3500000000013994_201012101507_F2&id-categorie=BONUS_LES_EDITIONS_NATIONALES_13H_FEUILLETONS
un sujet de france 2 sur l'ambassade de france, plutôt bien fait. y'a juste les quelques secondes sur la question des visas qui est expédiée alors qu'elle aurait mérité mieux...

Écrit par : david | samedi, 11 décembre 2010

Merci et bravo pour l'article très complet tout en restant compréhensible. Si tu t'en sens le courage, je pense que la courte mémoire libanaise aurait besoin d'une chronologie de tous les événements qui ont secoué le pays depuis 2005. Ca serait d'utilité publique même. Les assassinats, les manifestations, les démissions, les retournements de veste, les sit-in, les attentats, les guerres, les élections, les blocages, les menaces, les coups d'état...

Et merci pour les liens vers le reportage de France 2. Le pauvre journaliste, il essaie de dramatiser chaque faits et gestes. On dirait qu'il attend désespérément qu'il se passe quelque chose et il ne se passe jamais rien. J'ai franchement horreur de toute cette mise en scène et ce ton qui est devenu banal à la télé. C'est plus du journalisme, c'est du mauvais cinéma.

Écrit par : slacher | samedi, 11 décembre 2010

marie2: françois simon, le critique culinaire du figaro, donne qq adresse sur son blog.
et parle d'une pizza à la viande :
http://francoissimon.typepad.fr/simonsays/2010/12/beyrouth-cette-force-surnaturelle.html

Écrit par : marie | samedi, 11 décembre 2010

@ Slacher : les reportages sont intitulés "feuilleton" : ça veut tout dire.
Ce qui est bizarre c'est que quand moi je suis au sud-liban, je n'entends pas cette musique arabisante inquiétante et permanente... La prochaine fois j'écouterai mieux.

Écrit par : SJM | samedi, 11 décembre 2010

david, je viens de voir la vidéo, c'est une campagne de comm, l'idée de base devait être bonne.
j'aime bien le passage dans l'école: 'Comment ça va?' 'Ca va bien merci'.

Écrit par : marie | samedi, 11 décembre 2010

hahahahaha:

بعدما رقصن للمطر خليفة يسأل رولا الأسمر: ما رأيكنّ لو ترقصن للسياسيين

traduction:
"après avoir dansé pour la pluie si l'on dansait pour les politiciens!!"

nb: il n'y a pas seulement eu des prières pour la pluie, mais des danses aussi!!

Écrit par : mc | samedi, 11 décembre 2010

y a plein de choses que tu n'as pas mentionnées dans ton papier.

Écrit par : zayd | vendredi, 17 décembre 2010

Tres bien ecrit!!!

Je fais circuler sur la page FB de mon blog, pour que les non libanais comprennent un peu ce qui se passe chez nous (ou a defaut de comprendre (tout autant que nous), au moins ils seront au meme niveau d'actualites)....

Écrit par : K.line, de "mes petites histoires a moi" | mardi, 28 décembre 2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu