Avertir le modérateur

jeudi, 10 janvier 2008

Beyrouth dans Coming up #22

coming_up.jpgNon, le Liban n’est pas qu’un ramassis de terroristes palestiniens, de Hezbollahis en armes, de politiciens verreux, ni un stand de tir aux pigeons. Vous ne me croyez pas? Alors un petit conseil (surtout à l’adresse de nos lecteurs ayant posé leurs valises en France): courez acheter le dernier numéro du magazine Coming up (#22), édité à Marseille mais disponible dans le reste de la France (vous trouverez ici la liste des points de vente ville par ville). Un gros dossier vous y attend sur le Beyrouth culturel qui m'est si cher, sous forme de carnet de route (ou de rue, au choix). Vous y découvrirez des endroits, des tendances, des gens, dont malheureusement on ne parle pas assez souvent dans la presse. Mais toute cette faune réunie donne à chacun de ses membres des raisons de rester au Liban.

PS: Pour les lecteurs potentiels «hors France» (on va quand même pas tirer une balle dans le pied d'Eric Foucher, rédacteur en chef et auteur dudit dossier!), nous pouvons envoyer les 15 pages en pdf. Comme le fichier est lourd et que nos connexions libanaises imposent des quotas ridicules en upload, je ne ferai qu’un envoi commun. Ceux qui sont intéressés n’ont qu’à laisser un petit commentaire contenant leur adresse e-mail dans le texte…
Offre valable jusqu'au jeudi 17 janvier midi.

Comme certains ne l'ont pas reçu ou se sont manifestés en retard, et que nous sommes super gentils, nous referons un envoi à la fin du mois de janvier.

dimanche, 25 novembre 2007

The Basement à Beyrouth : la bulle d'un soir

Il est 2 heures du mat, et pour être poli, je vais dire que je suis fatigué.

the_basement_beirut.jpgJ'ai passé la soirée au Basement, havre de décibels et de normalité à Beyrouth, malgré la crise politique en cours de ce côté-ci de la Méditerranée. J'ai passé une soirée arrosée en compagnie d'un journaliste marseillais, de Jade, hôte des lieux, et des ami(e)s de ce dernier. Le boss a tenu à ce que l'endroit soit ouvert bien que l'ambiance en ville ne soit pas au beau fixe. Franchement, dans ce microcosme beyrouthin, on aurait pu croire que tout allait bien au Liban.

Et puis Jade m'a dit ceci, en résumé: certes, il faut continuer de se battre pour rester ici, mais il ne juge plus les gens qui choisissent d'autres horizons pour continuer de vivre. Lui se donne jusqu'à l'été prochain pour décider de sa trajectoire. Il a 30 ans, et ne considère pas qu'il pourra fonder une famille ici, dans ces conditions. Ça m'a fait mal au cœur, même s'il a tenu à préciser que ce serait «partir pour mieux revenir». Alors je me suis amusé, on a tous bu, on était bien dans cette bulle beyrouthine. La question du jour est: est-ce que cette bulle va éclater et si oui, et quand?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu