Avertir le modérateur

jeudi, 28 août 2008

Zeebrugge-Beyrouth

8886357.jpgVers 13h30 hier, une frégate belge a accosté à Beyrouth en provenance de Zeebrugge. Sa mission: prendre part à la surveillance des eaux territoriales dans le cadre de la Finul, et traquer d’éventuels contrebandiers d’armes en vertu de la résolution 1701. Sur le quai numéro 5 du port, l’imposant bâtiment de guerre se reposait tranquillement en attendant d’effectuer des rotations en mer d’une dizaine de jours chacune. A 50m, une embarcation de la marine libanaise flottait, pavillon au vent. Une image magique. Le ministre belge de la Défense était là pour l’occasion (c’est la première fois que son plat pays envoie un navire de guerre sur un théâtre des opérations étranger), et pour vendre à l’Etat libanais une quarantaine de tanks, des transports de troupe et des munitions à gogo (faudrait peut-être vendre des bateaux vu la pauvreté de l’équipement actuel). A la fin de son petit discours, le ministre a salué le «rôle stabilisateur du Liban dans la région» et s’est félicité du «climat politique local apaisé» depuis l’accord de Doha. Le grand bonhomme, sorte de croisement entre Dominique de Villepin et Philippe de Villiers, avait certainement dû abuser de l’arak lors du déjeuner. Car au moment même où les marins belges écoutaient leur ministre de tutelle, la tension montait un peu partout, de Tayyouneh à Basta en passant par la Bekaa et Nabatiyeh à coup de bombes sonores et autres joyeusetés, sans parler des empoignades verbales (voire plus) au Parlement. Tout va donc bien au Liban, merci monsieur le ministre.

Mais depuis hier midi, le Liban s’est remis en marche: la justice a condamné à mort le président libyen dans le cadre de la disparition de Moussa Sadr; le ministre des Télécoms a déclaré que les tarifs du cellulaire chuteraient bientôt; et notre président a appelé de ses vœux à un retour en grâce de la Syrie sur la scène diplomatique (gloups!). Un vibrant appel à la séculaire amitié libano-syrienne d’ailleurs précédé par l’annonce du voyage de Sarkozy à Damas les 3 et 4 septembre prochain. Et puis une dépêche de l’AFP vient d’arriver: un hélicoptère de l’armée a été touché par des tirs d’origine inconnue dans le Sud-Liban (1 mort). Tout va donc bien au Liban, merci messieurs.

Seule ombre au tableau dans ce panorama idyllique: le ciel de Beyrouth est gris-blanc depuis une bonne dizaine de jours.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu