Avertir le modérateur

vendredi, 19 février 2010

1984 was NOT supposed to be an instruction manual

War is peace
Freedom is slavery
Ignorance is strength

hassan nasrallah.jpg

La dernière apparition de Big Father en chair et en barbe remonte à quoi, maintenant…? Trois ou quatre ans? Depuis, à chaque grand rassemblement du Hezbollah ou discours télévisé du chef, des télécrans géants captivent l’attention, obnubilent les partisans. Avant-hier, un ami m’a envoyé un lien vers un papier du Monde, illustré par une photo de Reuters. Comme cette dernière, toutes les images des rallies de l’Inner Party donnent la même impression, très fidèle à celle que l’on peut avoir quand on a l’honneur d’être dans la foule. Si proche de la fameuse image de Big Brother. La désincarnation du chef devenu un simple visage en deux dimensions, l’inébranlable sentiment de recevoir des messages ne souffrant nulle discussion – même s’ils sont parfois contradictoires – et la réceptivité du public dont l’esprit critique a été lentement gommé, sont patents. Comme dans 1984, l’état de guerre permanent justifie tout, de la Police de la pensée au ministère de la Vérité.

Autre lieu, autre temps. Londres en 1984, Beyrouth en 2010, même combat. Ou comment libaniser les Two minutes’ hate et le Doublethink.

mardi, 06 mai 2008

Hassan, Walid et miss Météo

792286487.jpgBonjour, vous êtes bien sur MétéoLiban, et voici les prévisions pour demain: les brumes de pollution matinales devraient se dissiper rapidement, et nous devrions avoir un temps globalement ensoleillé, mais couvert en milieu de journée par d’épais nuages noirs de fumée émanant de tas de pneus brûlés. Les températures devraient monter largement au-dessus des moyennes saisonnières. Bonne soirée et restez chez vous demain!

[…]

Elle est chouette la speakerine de MétéoLiban, elle a tout compris: la météo libanaise est recouverte d’une brume de manipulation bien épaisse. Il y a vraiment de tout en ce moment, les déclarations incendiaires bourgeonnent comme les gardenias et les jacarandas des cours d’école.
Tiens, parlons-en de l’école. Il y en a une juste à côté, et c’est plutôt folklorique. Dans la cour, Walid accuse Hassan d’avoir un pistolet à eau et de terroriser tous les petits camarades avec, Hassan rétorque que Walid n’est qu’un américhien; Walid dénonce le réseau de talkie-walkies Playschool de Hassan, Hassan lève les yeux au ciel en disant que Walid fait le jeu du complot chioniste (il a pas bien compris ce que disait son papa à table la veille); Walid ne comprend pas ce que faisaient trois élèves d’une école étrangère pas loin de la maison de son pote Samir, Hassan, lui, se dit qu’il ne fallait pas faire tout un fromage de cette histoire… Ça se chamaille sec entre Walid et Hassan ces derniers jours, et dans la cour d’école, un autre gamin essaie de montrer qu’il a des muscles, en vain. C’est le petit Michel. Lui, il aimerait bien que tout le monde l’écoute, mais il n’est pas aussi populaire qu’il le croit à la récré. Pendant ce temps, les nuages promis par miss Météo s’accumulent, s’accumulent… Alors Walid et ses potes se fâchent fort, car aucun d’entre eux ne comprend ce que veut vraiment Hassan. C’est vrai, quoi, il veut quoi ce petit Hassan? Il a déjà toutes les billes de ses copains, un lance-pierre, une fronde (quoique non, il a jeté sa fronde, ça fait trop «David» à son goût), il pique les casse-croûtes de Michel (c’est leur deal depuis le CP), et ses copains de CM2 (les grands, quoi) bloquent toutes les sorties de la cour de l’école afin qu’Hassan soit sûr que tout est sous son contrôle. Et comme il n’y a plus de directeur dans leur école depuis 6 mois, Hassan, Walid et tous leurs petits copains de jeu font n’importe quoi. Mais bon, à l’école, aucun gamin n’ose plus trop approcher Hassan car personne ne sait ce que ce garçon à la bouille trop gentille a réellement dans la tête. Prendre le contrôle de l’école par la force? Eliminer les garçons aussi populaires que lui? Lancer une bataille de bombes à eau avec les voisins de l’école d’à-côté sans prévenir ses petits copains?
Du coup, comme tout ça est très confus et que la majorité des enfants de cette école n’a aucune prise sur les agissements de nos caïds en culotte courte, ces derniers en rajoutent des couches quotidiennement. Jour après jour, Walid et surtout Hassan brouillent les pistes (pas la 17 de l’aéroport, je vous vois venir…). Peut-être qu’il a une enfance malheureuse pour se comporter comme ça, celui-là.

[…]

Ah, miss MétéoLiban veut reprendre l’antenne: il a plu ce matin à l’Université libanaise de Fanar, et il pourrait pleuvoir du côté de Mazraa, de Basta et de Jdeidé demain. Sortez couverts!

[…]

Cool, l'électricité vient de revenir, voici la météo en live: 


envoyé par viliendelabarbe

samedi, 05 mai 2007

Celui qui reste, celui qui part, celui qui arrive

medium_HassanNasrallah.2.jpgmedium_Ehud_Olmert.jpgmedium_SarkozyReuters.jpgHassan Nasrallah a créé une petite surprise il y a deux jours. Lors de son dernier discours, il a reconnu «digne de respect» une initiative israélienne: celle de la commission Winograd, qui a scellé l’échec du gouvernement israélien lors de la guerre de juillet. Sans blague, il aura tout de même fallu presque 10 mois de cogitations pour arriver à cette conclusion. Bravo, mieux vaut tard que jamais…

A Tel-Aviv, des dizaines de milliers de personnes ont réclamé le départ d’Ehud Olmert. Soit, pourquoi pas, mais pour mettre qui à la place? Tzipi Livni? Benjamin Netanyahu? Ce n’est pas d’une démission ministérielle dont le Liban se délectera. C’est un peu facile. Il y aurait bien une autre solution (utopique): demander à ce que l’Etat israélien, engagé dans ce conflit, mette la main à la poche pour payer les dommages faits aux infrastructures libanaises qui n’avaient rien à voir avec celle du Hezbollah. Je ne sais pas, moi, par exemple, Israël aurait pu payer le nettoyage des côtes libanaises après la marée noire de Jiyeh (qui avait pour but de torpiller le tourisme local); Israël pourrait payer la nouvelle usine de Liban-Lait dans la Bekaa, destruction à cause de laquelle manger un yaourt au Liban est devenu un luxe… Des exemples, il y en a à la pelle. Ça, toucher au porte-monnaie, cela aurait une toute autre valeur…

Pendant ce temps, pauvres électeurs français du Liban, nous regardons les derniers jours pré-Sarkozy avec une certaine angoisse. Pour nous, la présence du nain à l’Elysée va quelque peu compliquer les choses. De là à dire qu’il ne fera peut-être plus très bon d'être français dans la région, il n’y a qu’un pas (souvenons-nous de la gaffe de Jospin dans le même genre). Le boss de l’UMP ne cache pas ses affinités, c’est certes son droit. Mais ses déclarations classant le Hezbollah dans la colonne «organisations terroristes» ne vont pas vraiment dans le bon sens, celui du dialogue. En tout cas, cela va dans le même sens que l’Administration Bush, et à contre sens de la politique de l’Union européenne. Le preux chevalier blanc de Neuilly-sur-Seine compte donner un grand coup de pied dans la politique arabe de la France. Merci, mais nous n’en avions vraiment pas besoin.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu