Avertir le modérateur

mardi, 18 décembre 2007

Reboot Lebanon

Le Liban réel est au Liban potentiel ce qu’un PC est à un Mac: un anachronisme, un ordinateur qui plante tout le temps, un truc au fonctionnement incompréhensible.

Le bug de l’an 2000? De la gnognotte vis-à-vis du bug de l’an 2005 qui lui-même n’est rien en comparaison des bugs de l’an 2006 et de l’an 2007. Mon ordinateur «Liban» est complètement planté depuis plus de 13 mois: pourtant, le nouveau système d’exploitation qu’on m’avait vendu en 2000, et surtout sa fringuante mise à jour en 2005, promettait monts et merveilles. «Finis les bugs, finis les virus!», m’avait-on même vanté au printemps 2005, à grand renfort de pubs et de banderoles. Que dalle, faut croire qu’un PC restera toujours un PC.

Pour équiper mon ordinateur agonisant, les éditeurs de Firewall se sont livrés une bataille acharnée. Pendant 15 ans, un système fourni par un éditeur régional – spécialiste des logiciels piratés – était installé sur mon disque dur. Mais Microsoft a eu raison de ce Firewall un peu miteux quoi que stable: la firme occidentale a remporté le marché (pour combien de temps, je ne sais pas vraiment), mais comme c’était prévisible, le nouveau Firewall fraîchement installé a déconné à plein tube et fait ramer ma machine. Obligé de rebooter toutes les semaines ou presque.

Et puis, comme tout bon PC, mon pauvre Liban a vu débarquer et se reproduire un paquet de virus ces deux dernières années. Il y a aussi d’autres problèmes récalcitrants, que même un nouveau système d’exploitation n’arrive pas à résoudre: les trojan horses. En fait, il y en a surtout un, et il est plutôt bien armé pour résister à mon Norton, et il me court sur le haricot...

Et puis avec les PC, il y a toujours le problème du monopole de certains softwares. Prenez la suite Office par exemple: dedans, j’ai des programmes vieux de 30 ans, du genre vraiment indéboulonnables, et dont le fabricant me fait croire que je ne pourrais pas m’en passer. Ne croyez pas qu’il n’y a que word.exe, j’en ai tout une liste: j’ai joumblatt.exe, hariri.exe, gemayel.exe, berry.exe, geagea.exe… En farfouillant dans mon dossier «Programmes», j’en découvre toujours qui ne servent à rien, comme murr.exe, frangieh.exe, arslan.exe, hoss.exe, karame.exe… Tout à mon étonnement de les trouver encore là, je les ouvre un par un pour me faire une idée de leur utilité, et je les referme vite en me disant que ça ferait de la place sur mon disque dur si je les mettais dans la corbeille (note pour plus tard: ne pas oublier de vider la corbeille, sinon la manœuvre ne sert à rien). La seule vraie satisfaction sur ce disque dur se trouve paradoxalement dans le dossier «Jeux»: le demineur.exe est toujours aussi précieux, lui.

A chaque mise à jour du OS donc, l’éditeur me promet une avancée fulgurante, des failles résolues, une meilleure utilisation de la puissance de mon processeur, et tout le tralala. Que dalle, oui! Des fois, j’en suis presque à regretter mon ZX Spectrum et son chargement à cassette qui faisait "zwyxyzywwwouwwouwyxhxyygy". Du coup, et c’est bien humain, je regarde l’ordinateur de mes voisins. Comme tout le monde, j’ai un pote à Dubaï qui a l’air très content de son «computer». Je me dis qu’il n’y a pas de raison de rester à la traîne comme ça. Alors je lance cette vieille bourrique d’Explorer – mon PC fait exprès de planter Firefox, le salaud! – pour me renseigner sur ce qui se fait en matière de micro-informatique. Manque de bol, avec mon forfait Internet dernier cri, la connexion prend trois plombes. Là aussi, je me dis qu’il y a un énième bug: j’ouvre l’aide de mon ordinateur, et un petit bonhomme animé qui ressemble à Hamadeh me dit que je dois voir ça avec son fils. J’y comprends rien à cette saloperie de PC! Et puis d’abord, quelqu’un a-t-il déjà compris quoi que ce soit à ces belles lignes blanches sur fond noir avec le curseur qui clignote? On se croirait encore dans War games avec Matthew Broderick.

Le Liban n’est-il donc qu’un vulgaire PC? Je ne veux pas être fataliste, mais il faudrait vraiment changer de crèmerie pour le système d’exploitation et les éditeurs de programmes. Y’a plus rien qui marche dans cette machine… Ah tiens, un message vient de s’inscrire sur mon écran: un nouveau système, le Vistaoun Premium, est annoncé pour le printemps 2008. C’est vrai, j’avais lu des articles dessus: il y avait eu un long teaser très prometteur en mai 2005, puis une annonce officielle et biscornue à l’automne 2007. Finalement, le PDG du fabricant crie haut et fort que mon ordinateur devra attendre encore 3 mois de mise au point, car les membres du laboratoire de recherche et développement n’arrivent à se mettre d’accord sur l’architecture du système. Mais comme il est peu propice – commercialement parlant – de sortir un nouvel OS en janvier et février, il me faudra attendre mars. Merde, et remerde. J’en ai marre d’attendre la bonne version!

Finalement, ce qui est dommage avec les PC, c’est que l’on devrait confier l’architecture à un bidouilleur fana d’open source, et pas à ces éditeurs mercantiles qui prennent en otages mes 3,5 millions d’octets depuis des années. Finies les rustines, faut défragmenter sec et rebooter tout le système! Sur ce, avant qu’une petite bombinette n’apparaisse sur l’écran, je retourne à mon Mac chéri et à son monde parallèle et idéal.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu