Avertir le modérateur

dimanche, 17 février 2008

Dieudonné de retour à Beyrouth

Ce matin-midi, j’ouvre mon mail et vois un message Facebook:

b7f0f4c6cd457d255a2203ba73e92da7.jpgMichel invited you to "Dieudonné fait son Best of à Beyrouth" on Sunday, March 2 at 9:00pm.

Event: Dieudonné fait son Best of à Beyrouth
"Représentation unique"
What: Performance
Host: Frédéric Chatillon
When: Sunday, March 2 at 9:00pm
Where: Musichall

To see more details and RSVP, follow the link.

 

Ouh la! Dieudonné à Beyrouth… Il était déjà venu fin août 2006 pour soutenir le Hezb, rencontrer Aoun… Vous vous en souvenez?
En voyant cette invitation, je me dis: «Oh, saperlipopette, c’est une bombe ça, qu’est-ce qu’il fait Michel, là?» Alors je l’appelle.

« – Allo, Michel? Salut, je viens de recevoir ton invitation pour Dieudonné. C’est quoi cette histoire?
– Il avait très envie de venir à Beyrouth, et je considère que ce qu’il fait est génial, et surtout que la manière dont il est traité en France est nulle. Je ne comprends pas la France et sa dérive délirante avec Sarkozy, avec la dernière trouvaille sur l’enseignement de la Shoah auprès des écoliers, cette autoflagellation, ça n’a aucun sens.
– Ouais, mais c’est de la provoc de le faire venir maintenant?
– Le fait de le faire venir à Beyrouth est aussi une manière de lutter contre la chasse aux sorcières qui vise ceux qui osent avoir un discours différent. Aujourd’hui, on a le droit de faire de l’humour sur tout, sauf sur les questions qu’il aborde. Même s’ils sont un peu extrémistes (Dieudonné, Soral et Meyssan), au moins, ça contrebalance le discours bien-pensant habituel.
– Et le spectacle, y’aura quoi dedans?
– Ce sera principalement un best of, mais avec une bonne part d’improvisation. Ça va sûrement délirer, car Dieudonné suit de près l’actualité libanaise.»

Mouais, j’aime beaucoup Michel, mais là, je ne crois pas que ce soit un «smart move» surtout en ce moment. C’est vrai que cela ne va concerner au Liban que les francophones, et qu’en fin de compte, ça ne pèsera pas bien lourd ici. L’adéquation «Dieudonné au Hezbollahland» (je parle du Liban, pas du Music Hall évidemment), risque de faire couler de l’encre en France, et encore. Mais nous sommes perplexes devant cette initiative: à la différence d’un spectacle comme celui d’Axis of Evil qui portait un regard à la fois sévère et tendre sur les problématiques régionales, celui de Dieudonné risque d’être – quelque soit son contenu – porteur de polémiques excessives, ne serait-ce que par la réputation du personnage connu pour ses débordements. Il ne s’agit évidemment pas de censurer qui que ce soit, mais on peut se demander si, sous couvert de divertissement, on ne va pas tomber dans une caricature peu constructive, surtout dans le contexte actuel.

Bref, on en reparlera quand on l’aura vu…

mardi, 30 octobre 2007

Bienvenue au Nowheristan !

medium_united_colors_of_nowheristan.jpgUn pays sans frontière. Un pays rassembleur des minorités de ce monde, un pays athéiste où toutes les religions et tous les courants culturels ont leur place, un pays faisant l’amalgame entre l’Occident et l’Orient, où la tolérance et le respect des droits de l’Homme sont des piliers de l’action politique. Une utopie? Pas vraiment en fait. Ce pays existe, l’Onu s’y intéresse de près. Ce pays – cet empire transnational – porte un nom: le Nowheristan (le «Nulleparistan» pour les cancres en anglais).

medium_elefteriades.2.jpg Ce pays est né de l’imagination d’un personnage atypique, Michel Eleftériadès. Je ne m’amuserai pas ici à faire un résumé du CV du bonhomme. Eleftériadès est un fou, et c’est bien de fous dont nous avons besoin aujourd’hui face à l’armée de gens sans passion qui nous gouvernent. Dernièrement, par exemple, il a lancé une campagne demandant l'abolition de la dette publique du Liban. Une idée comme une autre pour sortir le pays de l'ornière.

Il y a deux ou trois ans, le patron du Music Hall nous en avait parlé le plus sérieusement du monde, lui qui s’est autoproclamé premier et dernier empereur du Nowheristan. Ses avocats ont trouvé une faille dans les statuts de l’Onu quant à la création d’un Etat: les frontières géographiques ne sont pas obligatoires pour être reconnu en tant que pays par les Nations unies. Résultat, le Nowheristan n’a ni frontière, ni capitale, mais pourrait délivrer des passeports à ses citoyens. Une porte ouverte à toutes les possibilités. Et faire naître un Etat sans frontière depuis le Liban, lui qui souffre tant de sa situation géographique et de ses voisins frontaliers, est un beau pied de nez à l’Histoire.

Le Nowheristan vous intéresse? Vous pouvez déposer votre demande de citoyenneté ici.

Je laisse donc la parole au principal intéressé... L'interview complète (datant d'octobre 2006) est .

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu